Welcome to Scribd. Sign in or start your free trial to enjoy unlimited e-books, audiobooks & documents.Find out more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Episode 11 Non aux drogues

Episode 11 Non aux drogues

Ratings: (0)|Views: 5|Likes:
Published by amr khaled

More info:

Published by: amr khaled on Apr 21, 2008
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

11/05/2012

pdf

text

original

 
Episode 11 : Non aux drogues
Louanges à Allah, que Ses grâces et Sa paix soient accordées à Son Messager.Complétons ensemble notre campagne contre les cinq narcotiques (les cigarettes, le narguilé, le khat, l’alcoolet la drogue). Aujourd’hui, nous parlerons des drogues et comment s’en débarrasser. Mais rappelons toutd’abord notre projet et comment y participer avec nous dans les «Bâtisseurs de la vie».• Comment pourrais-tu jouer un rôle si tu étais un juge ? Tu devrais accélérer le processus d’exécution des jugements et t’assurer de la sévérité des condamnations et en particulier, celles concernant la peine de mort.
Et si tu étais un officier de police? Tu devrais répondre plus rapidement aux déclarations présentées par lesindividus.
Et si tu étais un avocat? Tu serais appelé à refuser toute affaire rattachée aux drogues et même si ellecomprenait une faille qui pourrait innocenter le coupable qui y est impliqué.
Et si tu étais un père? Tu devrais éviter de fumer du tabac ou du narguilé devant tes enfants, parce qu’ilsvont définitivement faire comme toi vu que tu es leur idole. Il faut que tu sois aussi attentif à tes enfantsafin de découvrir si jamais l’un d’eux est toxicomane.• Si tu étais un investisseur ou un homme d’affaires? Tu devrais construire des centres de réhabilitation pourles jeunes toxicomanes.
Si tu étais un simple citoyen? Tu devrais dénoncer toute personne qui commercialise ou vend de la drogue.• Si tu es un jeune et que tu veux aussi participer à notre projet « bâtisseurs de la vie» ? Tu peux réunir tesamis et communiquer avec nous sur le site Internet, informe nous que tu veux participer dans la campagnede lutte contre la drogue dans des lieux comme les écoles, les universités, les clubs et les centres de jeunesse. Nous nommerons ce groupe de participants «les protecteurs de l’avenir» et nous mettrons à leurdisposition, les informations médicales nécessaires par le biais de médecins afin qu’ils soient prêts àtravailler. Tout ça sera disponible sur notre site Internet.Maintenant, prenons connaissance des résultats des campagnes que nous avons menées contre les cinqnarcotiques durant les semaines passées.1. Le document audio concernant le «Message aux fumeurs» a été téléchargé, copié 121.298 fois etdistribué.2. Le document audio concernant «le repentir de l’alcool et de la drogue» a été téléchargé, copié 26.109 foiset distribué aux individus.3. Aussi, le sondage concernant le narguilé a été copié 181.266 fois.4. Et la grande surprise a été celle concernant «le message aux fumeurs» qui a été copié 762 mille fois etdistribué par la suite. Dans ce cas, il y a aussi les personnes qui ont copié le message et l’ont distribué par lasuite. Alors, imaginez combien de personnes ont reçu ce message! C’est la preuve tangible que nous avonstoutes les potentialités requises et que nous pouvons apporter de la valeur ajoutée à nos pays.5. Nous avons également reçu à travers notre site Internet, beaucoup de courrier de la part de plusieursuniversités dans des pays arabes, nous affirmant que leurs jeunes ont distribué ces messages et je cite par
 
exemple, la Syrie, la principauté d’Ajman aux Émirats Arabes, l’Égypte et le Maroc.6. Le doyen de la faculté de pharmacie à l’université d’Alexandrie en Égypte, a décidé d’interdire de fumer àl’intérieur de la faculté de pharmacie, et ceci suite aux nombreuses annonces qu’il a trouvées affichées ausein de l’université.7. Le doyen de la faculté de médecine à Kasr Alainy en Égypte, a commencé lui-même à rechercher lesétudiants qui fument afin de leur interdire d’assister aux cours magistraux s’ils ne cessent pas de fumer àl’intérieur de l’université.8. L’université Al-fateh en Lybie a annoncé, à travers le comité populaire de la santé, l’organisation d’unconcours pour arrêter de fumer pour une période d’un mois avec pour prix, un billet d’avion pour accomplirle devoir de pèlerinage.9. Avec l’accord du doyen, la faculté des sciences à l’université Minufiya en Égypte a annoncé l’interdictionde fumer aux professeurs, travailleurs et étudiants le 15ème jour de chaque mois.10. L’université de Ajman a organisé, avec l’accord de la direction de la médecine préventive, une campagneà Sharjah pour interdire de fumer non seulement dans les universités, mais aussi dans toute la ville.11. La faculté des sciences administratives au Koweit, la faculté de pharmacie à l’université de Halawan enÉgypte, l’université Oumar Al Mokhtar en Lybie et la faculté de droit à Mohammedia au Maroc, ont annoncél’organisation au sein des facultés des campagnes anti-tabac et grâce à Allah, un nombre importantd’étudiants a manifesté de l’intérêt pour ces campagnes.12. À l’échelle des clubs et des écoles, cinq filles d’Egypte, se sont mises d’accord pour organiser, danscertaines écoles et clubs, une campagne anti-tabac. La première campagne a eu lieu le 22 avril dernier auclub de pêche en Égypte avec l’accord de nombreux médecins. Le sujet de leur conférence était d’«arrêterde fumer», de nombreuses personnes y ont assisté et le document audio concernant l’arrêt de fumer y a étédistribué. Et c’est ainsi que leur campagne s’est poursuivie dans d’autres écoles.13. Quant au niveau des écoles primaires, il y a une école primaire à Damas dans laquelle les enseignants sesont mis d’accord avec leurs élèves pour que ces derniers aident leurs parents à arrêter de fumer du tabacet du narguilé et chaque élève qui réussira dans sa mission aura des points de distinction sur son diplôme.Ces points de distinction porteront le titre de ‘points de la positivité’. Et cette démarche a eu un succèsimpressionnant et un nombre important de parents y était intéressé.14. Il y a aussi une fillette, âgée de 13 ans, qui a copié le document «message aux fumeurs» et l’a affichédans toutes les classes de son école. Comme résultat de cette initiative, cinq enseignants se sont sentisgênés envers la petite fille et ont cessé de fumer.15. Au niveau des entreprises, 100 entreprises nous ont informé qu’elles ont émis des directives pourinterdire de fumer à l’intérieur de leur enceinte. Parmi ces entreprises, il y en a une qui a fait l’annoncesuivante : «la société déclare qu’il est désormais interdit à tout employé de fumer dans les bureaux. Celuiqui veut fumer n’a qu’à sortir à l’extérieur. De plus, une amende de cinq livres égyptiennes est applicablepour chaque cigarette fumée à l’intérieur de l’entreprise.» Alors, avez-vous vu avec moi tous ces exploits ? Je vous rappelle encore une fois : celui qui a un objectif pour lequel il fournit un effort, il le réalisera sans doute.16. À l’échelle de la rue arabe, le journal jordanien Al Rai (l’opinion), a publié un article le 21 avril dernier
 
dont le titre était : ‘Une entreprise jordanienne offre des incitatifs à ses employés pour arrêter de fumer’. Ledirecteur de cette entreprise avait d’ailleurs cessé de fumer, après avoir regardé notre programme«Bâtisseurs de la vie». 85 de ses employés ont suivi son exemple.17. Le journal égyptien Al Ahram, a publié le 17 avril dernier un communiqué du ministèred’approvisionnement, annonçant que toute usine de biscuits qui produira des biscuits sous forme decigarettes devra payer une amende.18. Ce dernier journal a aussi publié le même jour, l’annonce d’une campagne au cabinet des ministres quisera réalisée par le fonds de lutte contre la toxicomanie. Cette organisation effectuera des visites aux centresde jeunesse en Égypte, afin de les sensibiliser contre le tabagisme et la dépendance.19. Le journal Al khalij Al Arabi a publié le 20 Octobre dernier une information concernant la cessation despermis émis pour les centres d’amusement populaires qui offrent du narguilé dans la ville de Muharraq.Cette étape est un prélude pour une interdiction du narguilé dans toute la ville.20. Il y a des campagnes d’inspection dans la ville d’Al Mansoura en Égypte, pour appliquer une amende àtout passager ou chauffeur qui fume dans un minibus ou toute autre personne qui fume dans un moyen detransport et affecte ainsi le bien être des autres.21. L’administration de la Mecque a fait une annonce en date du 17 avril dernier qui s’intitule «Nous voulonsla Mecque sans fumée».Les gens sont de trois types : il y a ceux qui créent des événements, ceux qui les regardent et ceux qui n’ensont pas au courant. Et nous fournissons tout cet effort pour être du premier type. Allah, le très haut, dit -cequi peut être traduit comme :
«En vérité, Allah ne modifie point l'état d'un peuple, tant que les [individus qui le composent] ne modifient pas ce que est en eux-mêmes.» 
(TSC[i], Ar-Ra’d ‘Letonnerre’: 11). Définitivement, il y a un très grand espoir.Maintenant, nous voulons réduire les effets de la drogue sur les jeunes mais avant tout, je vais vous lirecertaines statistiques des centres de lutte contre la toxicomanie. La commission nationale de l’enfance et lamaternité en Égypte a présenté un rapport statistique qui dit que :
Dans chaque échantillon de 100 jeunes, il y a 16 d’entre eux qui essayent des drogues et quatred’entre eux qui deviennent toxicomanes. Le nombre de héroïnomanes en Égypte est compris entre20 et 30 mille.
En Égypte, le niveau de dépenses en traitements et en équipements de lutte contre la toxicomaniepour les dix dernières années, a atteint les 178 milliards de livres égyptiennes, ce qui dépasse lesrevenus du canal de Suez et du tourisme et toute autre aide à l’Égypte.
Le niveau de dépenses pour la lutte contre la toxicomanie au cours de l’année 2001, était de l’ordrede 23 milliards de livres égyptiennes. En 2002, 25 milliards, en 2003 26 milliards et l’estimé pourl’année courante 2004, dépasserait les 26 milliards.
Dans le golfe arabe, un des plus petits pays compterait 20 mille toxicomanes.
15 % des étudiants sont toxicomanes et ça comprend même les filles.
22 % des élèves des collèges dans le monde arabe consomment des drogues.
30 % des élèves filles prennent du banjo (feuilles de cannabis).
Durant le dernier ramadan, il y a eu 40 morts causées par des overdoses dans l’un des pays dugolfe.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->