Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more ➡
Download
Standard view
Full view
of .
Add note
Save to My Library
Sync to mobile
Look up keyword
Like this
6Activity
×
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Rapport de Stage - 1ère pratique

Rapport de Stage - 1ère pratique

Ratings: (0)|Views: 5,894|Likes:
Published by Edouard Proust
Mémoire rédigé à la suite du stage de 1ère pratique effectué au musée du Louvre en Février-Mars 2009 (durée: 7 semaines)
Mémoire rédigé à la suite du stage de 1ère pratique effectué au musée du Louvre en Février-Mars 2009 (durée: 7 semaines)

More info:

Published by: Edouard Proust on Jan 31, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See More
See less

01/18/2011

pdf

text

original

 
 
STAGE DE PREMIERE PRATIQUE
Cycle Licence
Musée du Louvre
2 Février
 –
6 Mars 2009
Edouard Proust
06066ENSAT
 
 
 
- RAPPORT DE STAGE -
Après trois années passées à l’
Ensat
de Toulouse, l’enseignement nous a fournit desoutils pour une meilleure compréhension et une conception plus réfléchie de l’espace
architectural.
L’acquisition de références et de connaissances annexes dans de nombreux domaines, allant dutechnique au juridique, sont autant de bases indispensables à la réalisation d’un projet.
 Il semble par ailleurs que cet enseignement et les connaissances acquises par curiositépersonnelle et à travers les stages précédents, permettent, au stade de fin de cycle licence, de
disposer d’un avis personnel sur la qualité d’une architecture donnée.
 Cette base théorique permet dorénavant non seulement un apprentissage autonome, mais estégalement complétée par des connaissances pratiques réalisées durant des stages.
Ceux effectués précédemment constituaient une approche sommaire du métier. Il s’agit,
concernant ce stage, de se confronter de façon pratique au métier. Une 1
ère
insertionprofessionnelle en somme.
L’enseignement, dans sa caractéristique
première et comme dit précédemment, restethéorique. Les cours de projets dispensés en atelier tendent à amoindrir cet aspect, mais il
m’est apparu au cours de ce semestre
des questionnements quand aux réelles tenants dumétier. Questions justifiées par la confirmation de mes projets professionnels.
Suite aux précédents stages, le métier d’architecte semble revêtir de nombreux aspects absentsde l’enseignement. Une première
insertion professionnelle permettra ainsi de mieux se
confronter ces composantes du métier. Bien qu’avant le stage celles
-ci reste floues, il sera
l’occasion d’une prise de conscience de plusieurs caractéristiques du métier et de leur mise en
pratique.Au-
delà de la conception et de l’étape d’esquisse, quelles sont les connaissances juridiques,techniques, relationnelles, de gestion,… dont il faut disposer pour pratiquer le métier
?Comment se passe la réalisation du bâtiment ? (phase chantier, visites et réunions,interlocuteurs,...) ?
Ces questionnements se traduisent par une certaine peur d’un manque d’outils à la sortie del’enseignement, bien que celui
-ci soit normalement prévu pour assurer une insertion
professionnelle réussie à la sortie d’école. Ces
réflexions liées à la pratique ne se posaient pas ily a de cela un an, ma conception personnelle du métier étant plus floue.
Ce stage d’un mois au Louvre sera donc l’occasion d’éclairer ces zones d’ombre et de
mieux cerner les tenants de ce métier, polyvalent et touchant à de nombreux domainesintellectuels. Il est intéressant de préciser que le Louvre est une structure muséale très
 
complexe, dont le fonctionnement est basé sur un organigramme divisé en de nombreuxdépartements et délégations. Les tâches sont de ce fait très divisées mais bien distinctes et lesintervenants extérieurs sont nombreux, notamment dans le cadre de projets importants.Or, la période de réalisation de mon stage a coïncidée avec la mise en place de projetsarchitecturaux unique
s, tels que la réalisation d’un nouvel espace d’exposition dédié aux arts del’islam ou encore la création d’une extension du musée à Lens, sous l’appellation Louvre…
 
La réalisation de mon stage s’est déroulée en deux temps. Tout d’abord, mon insertions’est fait à la Direction de la Maîtrise d’Ouvrage (DMO) puis la Direction Architecture,Muséographie, Technique (DAMT) m’a
accueilli dans une équipe de muséographes durant lestrois dernières semaines.
La DMO coordonne et vérifie la mise en œuvre des proj
ets architecturaux qui sontréalisés au Louvre.Le musée constitue en effet une sorte de client « instruit » puisque structure complexe et
historique veillant à accorder les projets à venir avec l’existant et de nombreuses autrescontraintes (sécurité, œuvres,…), spécifiques au Louvre. Une vingtaine de personnes y
travaillent pour plusieurs projets et dans de nombreux domaines (budget, chargée de collection,
architecte,…). J’ai réalisé cette première partie de mon stage sous la direction de M. Laurent
Ricard, chargé de projet Islam et Mme Delphine Roelens, architecte et chargée de projetarchitectural 3 antiques.Cette 1
ère
 
phase s’est avant tout traduite par la prise de connaissance détaillée des
projets incontournables qui seront réalisés prochainement au Louvre, notamment et commecité précédemment, le projet Islam des architectes M. Bellini et R. Ricciotti, qui abritera les 3000
m² d’exposition pour les œuvres d’arts d’islam actuellement gardées en réserve. J’ai pum’entretenir à ce sujet avec M. Ricard,
suivi plusieurs réunions de chantier, visité le chantier,
observé le contrôle d’huissier, visualisé les plans d’ex
é
cution,…
 
Autre projet important dans le monde architectural et que j’ai pu suivre durant ce mois à
Paris, la réalisation du Louvre Lens par l
’agence japonaise SANAA, est géré par de nombreuses
personnes du musée et est dirigé
par une délégation entière. J’ai pu, dans ce cadre, assister à
des réunions rassemblant de nombreux interlocuteurs, réalisé des entretiens avec M. Jean-Raoul Enfru, concernant la et la sécurité et la sureté du bâtiment.
La prise de connaissance d’autres projets a également fait partie de mon planning , telsque le projet Pyramide (projet qui vise à revoir l’accès et l’organisation générale du Grand
Louvre de Pei, sur la base des nouveaux enjeux liés à la hausse fulgurantes de la fréquentation
suite aux grands travaux des années 80 et au sujet duquel un entretient m’a été accordé avec
M. Christophe Vachet de la DMO, me permettant ainsi de prendre toute la mesure descontraintes liées à ce projet dont la réalisation durera près de 15 années), la réalisation de deuxbases vie pour le personnel chargé de la surveillance (confort du personnel) ainsi que le projet
d’exposition permanente du Mobilier du XVIIIe siècle dans les salles
fermées au public depuisprès de 4 ans (celle-
ci sera réalisée par l’architecte Jean Garcia).
 Dans tous ces cas, à travers la lecture de programmes et autres documents juridiques, laparticipations à de nombreuses réunions et entretiens, la visite des sal
les avec l’architecte dans
le cadre de du projet Mobilier XVIIIe, la prise de relevé, et le contacte avec le commissaires

Activity (6)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
safae19 liked this
mostafaantari liked this
Marc_Serra_9071 liked this
Delphine Richon liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->