Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
5Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Arbre d'Analyse

Arbre d'Analyse

Ratings: (0)|Views: 964 |Likes:
Published by imihi_hamid

More info:

Published by: imihi_hamid on Mar 05, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOC, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/04/2013

pdf

text

original

 
Arbre d’analyse pourune grammaire
Réalisé par : Groupe 5
EST ESSAOUIRA
Sommaire
1-introduction2-Définitions3- Arbres et règles de grammaire4- Processus d’analyse5- Types d’analyse6- Fonctionnement de l'analyseur7- Conclusion
 
2
1-introduction
Lorsque on désire analyser une phrase a l’aide des règles explicites, il est alorsnécessaire substituer a l’analyse intuitive d’un programme d’analyse explicite, c'est-à-dire unalgorithme dont une des taches serait de donner toutes les analyses de la phrase analysée etensuite choisir l’analyse qui soit compatible avec le contexte.La plupart des grammaires utilisées jusqu’à maintenant dans des programmes d’analysesyntaxique sur l’ordinateur sont basée peu ou prou sur la grammaire en constituantsimdiats développée aux Etats-Unis dans les années 40 par l’école de linguistiquedistributionnelle. les analyses produites par ces programmes laissent à désirer, en particulier en ce qui concerne la justesse des analyses. en effet, ce type de grammaire présente uninconvénient majeur : la difficulté de l’incorporation dans la grammaire des phénomènesgrammaticaux discontinus, représentés, par exemple par l’accord grammatical entre sujet etverbe.
2-Définition
2-1 Grammaire
Une grammaire est un ensemble de règles permettant de dire si une phrase, c'est-à-dire unesuite de mots ou lexèmes (cf. l’analyse lexicale), est correcte ou non. Les règles qui nousintéressent en informatique sont celles qui donnent une description générative du langage, enindiquant comment précisément construire de telles phrases.Par exemple une définition générative est la suivante :Une phrase se compose d’une proposition sujet, d’un verbe et d’une proposition complément.Alors qu’une définition de la forme :La subordonnée relative complète un nom ou un groupe nominal appartenant à la proposition principalen’est pas générative : elle ne nous dit pas comment effectivement construire une subordonnéerelative.Une grammaire est donnée formellement sous la forme d’un quadruplet : G=<V, ∑, R, S> où :
 
2
V est un vocabulaire (qu’on appelle aussi souvent alphabet), c’est à dire unensemble fini de symboles.
V est l’ensemble des symboles terminaux, c’est à dire les mots du langage, etV–est l’ensemble des symboles non-terminaux, c'est-dire les catégoriesgrammaticales.
(V
+
 
×
V*) est un ensemble fini de règles de réécritures.
S
V–∑ est le symbole de départ (Phrase dans l’exemple du chat) . Notation : on fait commencer les cagories grammaticales d’une majuscule, les mots(terminaux) sont écrits en minuscules, les lettre grecques α β δ etc. représentent des suites desymboles (terminaux ou non-terminaux). Le mot vide s’écrit ε (comme pour les expressionsrégulières).
2-2 Arbre d’analyse
L'analyse d’un arbre admet en entrée un flot d'unités lexicales constitué de couples (code,indice) ou de singletons (code). Ce sont des chaînes w composées d'éléments du vocabulaireterminal
w appartient a VT.
Ces chaînes vont être analysées à l'aide d'une grammaire
G
= (
VN,
 
VT,
 
 P 
,
S).
Une chaîne w est dite analysée, si on a trouvé pour w un arbre de dérivation (éventuellementtous). Le résultat de l'analyse syntaxique est un arbre syntaxique (appelé aussi arbre dedérivation).Soit
G
= (
VN 
,
VT 
,
 P 
,
S)
et w une chaîne dérivable à partir de S. On suppose que les règles deProduction de P sont numérotées de 1 à p. Nous allons donner deux définitions et les illustrer sur un même exemple.
3- Arbres et règles de grammaire
La structure d’une phrase est généralement récursive : par exemple, une phrase contient un groupenominal et un groupe verbal, ce dernier étant composé lui-même d’un groupe nominal. De plus, ungroupe nominal peut lui-même contenir des groupes nominaux sous la forme de subordonnéesrelatives.L’expression de la structure d’une phrase s’exprime sous la forme d’un arbre, que l’on appelle
arbre syntaxique
(ou
arbre de dérivation
) d’une phrase. Par exemple, la phrase :
le chat qui est sur la commode regarde la souris
 peut être représentée par l’arbre suivant :

Activity (5)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads
offre2012 liked this
sousoudboz liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->