Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
48Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
resumé de l'exposé de l'étude de marché

resumé de l'exposé de l'étude de marché

Ratings: (0)|Views: 6,590|Likes:
Published by adilcris

More info:

Published by: adilcris on Mar 16, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOC, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/05/2014

pdf

text

original

 
ETUDE DE MARCHE :
Chapitre 1 : Analyse des marchés et de leurs acteurs
Section I : Analyse d’un marché du point de vue de la demande :
I – Les acteurs de la demande :
Les consommateurs ou utilisateurs :
Les prescripteurs
II – Les outils d’analyse de la demande :
La demande potentielle :
 
Nombre d’acheteurs × Quantité moyenne achetée par l’acheteur
Le non-consommateur relatif :
n’est pas le consommateur du bien ou du servicemais peut le devenir à court ou moyen terme.
Le non-consommateur absolu :
ne consomme pas le produit ou le service et ne leconsommera pas à court ou moyen terme.
Le taux de pénétration :
le rapport entre la demande actuelle de ce bien ou cettemarque et sa demande potentielle.On dira qu’un marché est saturé si le taux de pénétration est proche de 100 %. Al’inverse, un marché est porteur si le taux de pénétration est faible.
d’élasticité de la demande :Variation conséquente des quantités demandées 
e
q/p
=
Variation du prixSi e < - 1, alors cela signifie que la demande est très élastique et normale. C’est le cas des biens possédant des substituts satisfaisant et ne suscitant pas de fidélité forte de la part duconsommateur.Si e = 0, la demande est alors rigide. Autrement dit, les variations mêmes fortes des prix sontincapables de modifier les quantités demandées. C’est le cas des biens jugés indispensables etsans substitut direct, ou d’un bien complémentaire d’un autre et dont le prix ne représentequ’un faible part dans l’achat groupé, ou encore des biens qui ne représentent de toutes façonset malgré les hausses du prix appliquées, une faible part dans le budget du ménage. Le chiffred’affaires varie dans le même sens que le prix.Si e > 0, la demande est donc atypique. Dans ce cas, la hausse du prix accroît les quantitésdemandées et aussi le chiffre d’affaires
Section 2 : Analyse d’un marché du point de vue de l’offre :
I – Les acteurs de l’offre :
Les producteurs :
Les distributeurs
II – Les concepts clés d’analyse de l’offre :
Part de= marché :
 
Marché actuel du producteur ou de la marquePdM =Marché actuel du produit toutes marques
La part de marché en volume : (rapport entre le volume des ventes du producteur oude la marque sur le volume des ventes tous producteurs ou marques confondus) ;
La part de marché en valeur : (rapport entre la valeur des ventes ou chiffre d’affairesdu producteur ou de la marque sur la valeur des ventes ou chiffre d’affaires tous producteurs ou marques confondus).
Section 3 : Analyse d’un marché par l’environnement :
I – L’environnement technologique :
Toute évolution technologique constitue dès lors à la fois une menace pour les entreprises,mais aussi une opportunité de développement. Toute entreprise se doit donc de connaître et decomprendre l’environnement technologique de son marché.
II – L’environnement institutionnel :
L’environnement institutionnel d’un marcest constitde l’ensemble des institutions publiques, des lois et des réglementations dans lesquelles s’inscrivent les échanges, lesrelations entre les acteurs de ce marché. Les lois et réglementations exercent des influencessur les acteurs du marché et sur leurs comportements
III – L’environnement démographique :
Plusieurs facteurs démographiques, économiques et sociaux vont intervenir sur le marché :chômage, crises économiques, baisse de la natalité, etc…
IV – L’environnement culturel :
Quelques tendances culturelles importantes sont à noter : la recherche du plaisi(hédonisme), le libéralisme des mœurs, l’écologie, la recherche de la sécurité matérielle, etc…
Chapitre 2 : La méthode qualitative
Section I : Techniques individuelles traditionnelles
I- Entretien semi-directif :
 A-Structure de l’entretien semi-directif :
 Phase d’introduction :
 Phase de centrage du sujet :
 Phase d’approfondissement :
 Phase de conclusion :
 B- Conduite d’un entretien semi-directif :
L’enquêteur d’un entretien semi-directif doit respecter les silences de 10 à 15 seconds, puisaprès utiliser en dernier recours aux différents types de relances. Celles-ci consistent auxtechniques pratiquées par l’enqteur pour faciliter le cheminement de la pensée del’interviewé.
II- Entretien non directif :
 
L’interviewé est inviter à développer de façon extensive, et dans ses propres termes, le thème proposé par un psychologue. Le choix du thème doit être large et n’impliquer aucun cadre deréférence qui pourrait empêcher l’interviewé de développer sa pensée
.
 A- Les avantages :-La richesse des informations qualitatives obtenues ;-La possibilité de multiplier les contacts (chaque personne interrogée indiqued’autres personnes susceptibles de fournir des informations intéressantes).B- Les inconvénients :-d’analyser des réponses assez longues et difficiles ;-Coûts élevés ;- Difficulté de prise de rendez-vous.
Section II : Techniques de groupe : Réunion de groupe
I- Diversité des réunions de groupe :
-Groupe de réactivité: réunion de consommateurs ou de professionnels ayant pour objet dedécouvrir des idées nouvelles, des concepts, un nom de marque, etc.-Groupe d’experts: réunion de professionnels destinée à confronter les opinions sur un thèmeou problème précis ;-Groupe d’évaluation: réunion de consommateurs destinée à valider un message publicitaire,les caractéristique d’un produit ou d’un conditionnement, pendant une durée maximale dedeux heures.
II- Constitution du groupe :
La taille optimale du groupe est de 7 à 10 personnes, Il est préférable que les individus soienthomogènes. Un entretien de groupe doit durer entre 2 heures et 4 heures, et il est préférablequ’il se déroule dans un lieu neutre pour les répondants. L’usage veut que les participantssoient indemnisés sous forme de cadeaux ou de bons d’achats.
III- Encadrement :

Activity (48)

You've already reviewed this. Edit your review.
hettassi liked this
1 thousand reads
1 hundred reads
bureaubenhamed liked this
Lucio Lionel liked this
Bensalem Fares liked this
Samira Sadik liked this
NaDia Kanch liked this
Betty Vlăduță liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->