Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more ➡
Download
Standard view
Full view
of .
Add note
Save to My Library
Sync to mobile
Look up keyword
Like this
9Activity
×
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Droit Civil - Cours 2008/2009

Droit Civil - Cours 2008/2009

Ratings: (0)|Views: 3,346|Likes:
Published by La Machine
notes du cours
post scriptum: pas besoin d'aller voir dtconstit.free.fr qui n'existe plus.
notes du cours
post scriptum: pas besoin d'aller voir dtconstit.free.fr qui n'existe plus.

More info:

Published by: La Machine on Mar 30, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF or read online from Scribd
See More
See less

07/12/2010

pdf

 
Prise de note disponible gratuitement sur http://dtconstit.free.fr1
Droit civil
 
Prise de note disponible gratuitement sur http://dtconstit.free.fr2
PPP A  A  A RRR T T TIIIEEEIII
 
LLL
 A  A  A  
 V  V  V 
EEENNN T T TEEE
 
La vente est un contrat à 5 têtes : consensuel, synallagmatique, onéreux, commutatif, translatif.
 
La vente est un contrat
 
consensuelen ce sens qu’il se forme par l’échange de consentements desparties. Il existe dès que les parties se sont mises d’accord sur la chose et sur le prix. En principe,c’est un contrat qui ne requiert aucune forme solennelle. Qui dit principe dit exception, onobserve que le législateur a tendance à entourer le contrat de vente d’un formalisme lourd,histoire de protéger l’acheteur en raison de l’importance ou de la nature du bien vendu. Ainsi,plus la valeur du bien vendu sera importante et plus le formalisme autour du contrat seraimportant. C’est particulièrement le cas lors de la vente d’immeuble ou de fonds de commerce.Les formalités consistent essentiellement en la rédaction d’un acte authentique, mais également enla publicité foncière (au bureau des hypothèques).
 
La vente est un contratsynallagmatiquepuisqu’il y a des obligations réciproques à la charge desdeux parties.
 
C’est un contrat de typeonéreuxcar il n’y a dans la vente aucune intention libérale. Une venteavec intention libérale est une donation et sera requalifiée comme telle, le cas échéant.
 
La vente est un contratcommutatif . Elle est ainsi un contrat dans lequel les obligations de chacunedes parties sont regardées comme l’équivalent des obligations de l’autre partie. C’est laréciprocité des obligations. Un contrat commutatif est donc l’opposé du contrat aléatoire. Resteque le contrat de vente peut avoir un caractère aléatoire (vente d’usufruit, vente contre un prixpayé sous forme de rente viagère).
 
La vente est un contrattranslatif , mais qui, contrairement aux apparences, ne porte pasdirectement sur un bien mais sur un droit réel, droit de propriété.
 
Prise de note disponible gratuitement sur http://dtconstit.free.fr3
 T T TIII T T TRRREEEIII...
 
LLL
EEESSSEEELLLEEEMMMEEENNN T T TSSSDDDEEELLL A  A  A  V  V EEENNN T T TEEE
 
Ils sont énumérés à l’Art. 1583 CCiv. Ces éléments doivent être réunis pour que l’on puisse parlerde vente. Il y a l’exigence du consentement des parties, un objet (c'est-à-dire une chose), et une contrepartie àcet objet, le prix.
Chapitre 1er :
 
Le consentement
La vente est un contrat consensuel, qui se forme donc par un échange de consentements. Cetéchange a un effet instantané et définitif. L’Art. 1583 CCiv dispose en effet qu’en raison de l’effet relatif desconventions, la vente est parfaite entre les parties dès que l’on a convenu de la chose et du prix, peu importeque la chose ait été livrée et le prix payé. De nombreux arrêts de la Cour de cassation le rappellent.Ceci dit, bien que le contrat de vente se forme par l’échange de consentements, cet échange estprécédé d’actes préparatoires. Certains relevant de la négociation préalable tandis que d’autres actesappartiennent à la catégorie juridique particulière des avant-contrats. Le pacte de préférence et les promessesde vente en sont des exemples notoires.
Section 1 :
 
Le pacte de préférence
Le pacte de préférence peut viser tout type de contrat mais vise surtout la vente. Pour qu’il y ait unpacte de préférence, il faut que le bien objet ait une valeur importante. Ce seront ainsi un immeuble, un fondsde commerce, des droits d’auteur ou des titres de société.
Paragraphe 1er :
 
La nature juridique du pacte de préférence A.
 
Définition
C’est une convention conclue entre le propriétaire d’un bien, appelé souscripteur, et un bénéficiaire,un tiers, où le souscripteur s’engage dans le cas où il vendrait la chose, à la proposer en priorité aubénéficiaire. Un pacte de préférence peut être stipulé seul, mais la pratique le verra adossé à un autre contrat,par exemple en cas de bail. Le propriétaire assortit son bail d’un pacte de préférence, par lequel il s’engagera àle vendre à priorité à son locataire, s’il décidait de le vendre.
B.
 
 Analyse juridique
Le pacte de préférence est un contrat unilatéral. Seul le propriétaire s’engage. La difficulté repose icide savoir sur quoi il s’engage ? Obligation de faire ? De ne pas faire ?Le pacte de préférence voit le souscripteur s’engager à ne pas faire. L’obligation à laquelle il souscritest négative. Il s’oblige à ne pas vendre à un tiers sans avoir préalablement proposé le bien au bénéficiaire dubien. Ce pacte de préférence n’a que 2 conditions d’existence :

Activity (9)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads
nanimal liked this
d2873 liked this
ouafik liked this
flpaysyahoo liked this
soleildete liked this
bilel liked this
Mizeline Pichon liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->