Welcome to Scribd. Sign in or start your free trial to enjoy unlimited e-books, audiobooks & documents.Find out more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
6Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
INSEE - Né en France d'un parent immigré - Mars 2010

INSEE - Né en France d'un parent immigré - Mars 2010

Ratings: (0)|Views: 559|Likes:
Published by Egalité
http://multinational.leforum.eu
http://multinational.leforum.eu

More info:

Published by: Egalité on Apr 01, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

10/18/2010

pdf

text

original

 
N° 1287 - MARS 2010PRIX : 2,30
Être né en France d’un parent immigré
Catherine Borrel et Bertrand Lhommeau,cellule Statistiques et Études sur l’immigration, Insee
E
n 2008, 3,1 millions de personnesâgées de 18 à 50 ans, nées enFrance métropolitaine, sont enfantsd’immigrés. La moitié d’entre elles ontmoins de 30 ans. 50 % ont deux parentsimmigrés, 20 % sont descendants d’im-migrés uniquement par leur mère et 30 %uniquement par leur père.La moitié des descendants directs ont unparentimmigrénéenEuropeetquatresurdix sur le continent africain, essentielle-ment au Maghreb. Les descendants lesplus jeunes ont des parents d’originesplus variées et plus lointaines. Lesenfantsd’immigrésde18à30 ansontunefois sur deux une ascendance africaine.La répartition régionale des descendantss’écarte peu de celle des immigrés. Ainsi,un tiers des descendants âgés de 18 à 50ans sont franciliens.Près du quart des descendants ayant lanationalité française ont au moins uneautre nationalité.Pourlagrandemajoritédesdescendants,la langue française a été transmise dansleur enfance par au moins un de leursparents.Àlagénérationsuivante,lesdes-cendants devenus eux-mêmes parentsparlent français avec leurs enfants vivanten France, dans 99 % des cas.
En 2008, 3,1 millions de personnes nées enFrance métropolitaine entre 1958 et 1990(
sources) 
ont au moins un parent immigré
(définitions) 
. 12 % des 18-50 ans résidant enFrance sont des descendants directs d’immigrés
(définitions) 
. Femmes et hommes se répartis-sent à égalité. Pour la moitié d’entre eux, leursdeuxparentssontimmigrés,etdansneufcassurdix,ilssontoriginairesdumêmepays
(définitions) 
.
Les descendants directs d’immigrés :une population jeune
Les descendants directs d’immigrés sontproportionnellement plus nombreux parmi lesplus jeunes adultes que parmi leurs aînés
(graphique 1) 
. 17 % des 18-20 ans résidant enFrance ont au moins un ascendant immigré.Au-delà de la quarantaine, cette part est deuxfois plus faible.La population des descendants directs d’immi-grés est plus jeune que l’ensemble de la popu-lation résidanten France : parmi les 18-50ans,la moitié des descendants d’immigrés sontâgés au plus de 30 ans, contre quatre sur dixpour l’ensemble des 18-50 ans.
Les descendants les plus âgés sontmajoritairement issus d’uneimmigration européenne
En2008,lamoitdesdescendantsâgésde18à 50 ans, soit 1,5 million, sont enfants d’immi-grésvenusd’Europe
(graphique2) 
.Issusd’uneimmigration ancienne, ils sont plus âgés : lestrois quarts des descendants de 46 à 50 ansont des parents d’origine européenne, contretrois sur dix parmi les 18-20 ans.Un quart de l’ensemble des descendants estissu de l’immigration ancienne d’Italie etd’Espagne. Parmi les plus jeunes descen-dants,leslignéesitaliennesetespagnolessonten revanche très peu présentes
(graphique 3) 
.La descendance d’origine portugaise est négli-geable pour les naissances antérieures aumilieu des années soixante. Elle a une impor-tance plus grande parmi les descendants tren-tenaires en 2008. Cette vague migratoire atoutefois été très concentrée dans le temps : lapart de ses descendants décroît parmi les plus jeunes.9 % des descendants ont un parent venu d’unautre pays de l’actuelle Union européenne,principalement la Pologne puis l’Allemagne.Ces descendants d’immigrés représentent15 % des descendants plus âgés, mais seule-ment 5 % des jeunes adultes. Les nouveauxflux migratoiresenprovenancedel’Est del’Eu-ropesonttrop récentspouravoiruneincidencenotablesurlesdescendantsde18ansetplus.
Des origines au-delà de l’Europepour les parents des jeunesdescendants
1,3 million des descendants âgés de 18 à 50ans (quatre sur dix) ont au moins un père ouune mère originaire d’Algérie (20 %), du Maroc
    I    N    S    E    E    P    R    E    M    I    E    R    E
 
ou de Tunisie (15 %) et, plus récem-ment, d’Afrique subsaharienne (4 %).60 % des descendants d’Afrique subsa-harienne ont moins de 26 ans. Pris dansleur ensemble, plus de la moitié desdescendants de moins de 30 ans ont unparent venu du continent africain.Dans les dernières décennies, l’horizondes origines des migrants s’ouvreau-delà de l’Europe et de l’Afrique.Parmi les descendants âgés de 18 à20 ans, 18 % ont un parent venu d’Asie,du Moyen-Orient ou d’Amérique. Pourles 18-50 ans, ils ne sont que 8 %. Pour2 %, leurs parents sont originaires deTurquie, pour 4 % du reste de l’Asie,essentiellement du Cambodge, du Laosou du Vietnam, dont la migration a étéconcentrée entre le milieu des années1970 et le début des années 1980. Lesenfants des immigrés venus d’Asie, duMoyen-Orient ou d’Amérique formentune population très jeune, dont 60 %sont âgés de moins de 26 ans.
Pour la moitié des descendants,seul un parent est immigré
Lamoitiédesdescendantsd’immigrésontaussi un parent qui n’est pas immigré
(définitions) 
: 20 % sont descendantsd’immigrés uniquement par leur mère et30 % uniquement par leur père. Dansneuf cas sur dix, l’autre parent est né enFrance. Une fois sur dix, l’autre parentest né Français à l’étranger.C’estessentiellementau-delàde40ans,que les descendants d’un seul parentimmigré sont majoritaires (six fois surdix). Dans la plupart des cas, seul lepère est immigré. En deçà de 40 ans,les enfants d’un père immigré et d’unemère qui ne l’est pas deviennent moinsnombreux. En effet, les flux d’immigra-tionsesontminisaveclafindel’im-migration de main-d’œuvre depuis1974.La mixité des origines des parents
(définitions) 
dépenddelavagued’immi-gration dont ils sont issus. 90 % desdescendants d’immigrés originaires del’actuelle Union européenne (horsEspagne, Italie et Portugal) ont un seulparent immigré
(graphique 2) 
. Parmi lesdescendants d’immigrés originairesd’Espagne ou d’Italie, cette proportions’élève à deux tiers ; et elle est d’untiers pour les descendants d’immigrésd’origine portugaise. Parmi lesdescendants issus de migrations plusrécentes, la part des ascendancesmixtes est souvent plus faible : 30 %des enfants d’immigrés d’Afrique (ycompris du Maghreb) ont aussi unparent non immigré, et seulement10 % de ceux d’un parent enTurquie.
Un tiers des descendantsd’immigrés vivent en Île-de-France
La répartition régionale des descendantsd’immigrés est proche de celle des immi-grés. 32 % des descendants directs d’im-migrés, âgés de 18 à 50 ans, sontfranciliens, contre 42 % des immigrés de18 à 60 ans arrivés en France depuis plus
    I    N    S    E    E    P    R    E    M    I    E    R    E
 INSEE - 18, BD ADOLPHE PINARD - PARIS CEDEX 14 - TÉL. : 33 (0) 1 41 17 50 50
0100en %Ensemble10203040506070809018-25 ans 26-35 ans 36-50 ansAutres paysAfrique subsaharienneAlgérie, Maroc et TunisieAutres pays de l'UE à 27PortugalEspagne, Italie
Descendants selon l’âge et le pays de naissance des parents immigrés*
* Pays du parent immigré, celui du père s’il diffère de celui de la mère.Champ : adultes nés en France d’au moins un parent immigré, âgés de 18 à 50 ans, vivant en ménage ordinaire.Lecture : 12 % des descendants âgés de 18 à 25 ans ont au moins un parent immigré d’origine italienne ou espagnole.
Source : Ined et Insee, enquête Trajectoires et Origines 2008.
en milliers7000 100 200 300 400 500 600 700Autres paysAutres pays d'AsieTurquieAfrique subsaharienneMaroc, TunisieAlgérieAutres pays de l’UE à 27PortugalItalieEspagnePère immigré seulementMère immigrée seulementDeux parents immigrés
Pays de naissance des parents immigrés des descendants âgés de 18 à 50 ans*
* Pays du parent immigré, celui du père s’il diffère de celui de la mère.Champ : adultes nés en France d’au moins un parent immigré entre 1958 et 1990, vivant en ménage ordinaire.Lecture : 617 000 descendants ont une origine algérienne, dont 411 000 ont deux parents immigrés,52 000 ont leur seule mère immigrée et 154 000 ont seulement leur père immigré.
Source : Ined et Insee, enquête Trajectoires et Origines 2008.
024681012141618en %18-20 ans 21-25 ans 26-30 ans 31-35 ans 36-40 ans 41-45 ans 46-50 ansDescendant d’un père immigré uniquementDescendant d’une mère immigrée uniquementDescendant de deux parents immigrés
Part des descendants directs d’immigrés selon l’âge et le nombre d’ascendantsimmigrés
Champ : adultes nés entre 1958 et 1990, vivant en ménage ordinaire en France métropolitaine.Lecture : 17 % des adultes âgés de 18 à 20 ans sont descendants directs d’immigrés. 9 % ont deux parents immigrés.
Source : Ined et Insee, enquête Trajectoires et Origines 2008.
 
dequinzeanset21 %del’ensembledes18-50 ans
(tableau) 
. Cette répartition serapproche plus de celle de la populationfrançaise pour les descendants dont undes deux parents est né en France.En Île-de-France, les jeunes descen-dants d’immigrés sont proportionnelle-ment beaucoup plus nombreux que leursnés.Ainsi,37 %desfranciliensâgésde18 à 20 ans sont descendants d’immi-grés,contre8 %des41-50ans.LeNord-Pas-de-Calais est la seule région où lapart des descendants parmi les plus jeunes (7 %) est légèrement inférieure àcelle parmi les plus âgés (8 %).Les flux migratoires les plus récents sontdavantage concentrés sur l’Île-de-France :les deux tiers des descendants d’Afriquesubsaharienne sont franciliens. Cetteconcentration reproduit fidèlement celledes immigrés de même origine. Cepen-dant, bien que trés récente, la migrationd’origine turque apparaît spécifique : seulun cinquième des descendants vit enrégion parisienne. Ils sont davantageprésents dans les régions frontalières del’Est de la France : un cinquième enAlsace, en Lorraine et en Franche-ComtéetuntiersenRhône-AlpesetenAuvergne.Pour les migrations plus anciennesvenues de l’Europe du Sud, les descen-dants sont installés majoritairementdans les régions proches du pays d’ori-ginedeleursparents:58 %desdescen-dants d’Italiens et d’Espagnols viventainsi dans le Sud de la France.
Naître ou devenir Français
5 % des descendants de deux parentsimmigrés n’ont pas la nationalitéfrançaise. 25 % d’entre eux ont fait unedemande de nationalité (en cours pour22 %, refusée pour 3 %) et 35 % n’en ontpas fait, mais ont l’intention de la faire.Ainsi, seuls 2 % des descendants dedeux parents immigrés n’ont pas lanationalité française et ne souhaitentpas la demander. 10 % de ceux qui ontla nationalité française déclarent l’avoirobtenue par naturalisation, 10 % pardéclaration (ou par réintégration). Dansl’enquête, 80 % se déclarent donc Fran-çais de naissance.Cette proportionpeutapparaîtreunpeuélevéeauregarddelagislation,maisilfautavoiràl’espritquecelle-ci a changé au cours des dernièrescennies, ce qui ne facilite pas laconnaissance du droit par les descen-dantseux-mêmesetpeutdoncentraînerdes réponses erronées lors de l’enquêtestatistique
(encadré 2) 
.Quantauxdescendantsd’unseulparentimmigré, la quasi-totalité s’est déclarée,dans l’enquête, Français de naissance,ce qui apparaît logique compte tenu dela législation.Un quart des descendants ayant lanationalité française ont au moins uneautrenationalité.Labinationalitéestrareaux âges élevés (6 %), mais elle croîtfortement parmi les plus jeunes généra-tions (30 %). Un tiers des descendantsde deux parents immigrés ont unedouble nationalité. Quand un seul desparents est immigré, la double nationa-lité est plus fréquente si c’est le père quiest né à l’étranger.La moitié des descendants de parentsd’origineturquecumulentdeuxnationali-tés. C’est également le cas de 40 % desdescendants de deux parents immigrésd’Afrique du Nord ou du Portugal. Enrevanche, seulement 10 % des descen-dants d’immigrés d’Afrique subsaha-rienne ou d’Asie (hors Turquie) ont ladouble nationalité. Cela peut traduire lanon-reconnaissance de la double natio-nalité pour les ressortissants de certainspays,commec’estlecaspourceuxdelaRépublique démocratique du Congo oudu Vietnam, par exemple.
Le français en héritage
Pour 90 % des descendants directsd’immigrés, la langue française a ététransmise dans leur enfance par aumoins un de leurs parents. Lorsqu’undes deux parents n’est pas immigré, latransmission du français à l’enfance estquasi-systématique, et c’est même laseule langue transmise dans 65 % descas. Lorsqu’ils ont deux parents immi-grés, 82 % apprennent le francais deleurs parents pendant l’enfance, dont16 % de façon exclusive. Ce sont lesdescendants de deux parents turcs ouasiatiques qui reçoivent le moinssouvent la langue française de leursparents (respectivement 54 % et 66 %).En revanche, les descendants de deuxparents d’Afrique subsaharienne, etparticulièrement d’Afrique centrale et duGolfe de Guinée se distinguent : le fran-çais leur est transmis de façon exclusivedans 60 % des cas.À la ration suivante, 99 % desdescendants, eux-mêmes parents, utili-sentlefrançaisavecleursenfantsvivanten France : c’est même la seule langued’usage dans 75 % des cas. Quand lesdescendants d’immigrés ont eu deuxparentsimmigrés,lefrançaisestlaseulelangue utilisée avec leurs enfants dans62 % des cas.Lasingularitédel’héritagelinguistiquedesdescendants de deux parents d’origineasiatique (y compris turque) s’atténuefortement à la génération suivante : neufsur dix parlent français avec leurs enfantsvivant en France. C’est même la seulelangue d’usage pour 20 % des descen-dants d’origine turque et pour 40 % desdescendants d’origine asiatique.
    I    N    S    E    E    P    R    E    M    I    E    R    E
 INSEE - 18, BD ADOLPHE PINARD - PARIS CEDEX 14 - TÉL. : 33 (0) 1 41 17 50 50
Pays d’originedes parentsEspagne,ItaliePortugalUEà 27AlgérieMaroc,TunisieAfriquesub-saharienneTurquie Asie AutresDescendantsd'un ou dedeuxparent(s)immigré(s)Descendantsde deuxparentsimmigrésImmigrés18-60 ans,depuisplus de15 ansen FranceEnsemble18-50 ans
 Île-de-France 16 36 27 33 40 65 21 55 43 32 37 42 21Rhône-Alpes, Auvergne 21 16 8 19 13 6 34 10 12 16 16 13 12Paca,Languedoc-Roussillon 24 3 9 14 16 6 3 6 11 14 13 13 12Autres régions 39 45 56 34 31 23 42 29 34 38 34 32 55
Ensemble 100 100 100 100 100 100 100 100 100 100 100 100 100
Répartition régionale des descendants d’immigrés selon l’origine (en %)
Champ :descendantsdeparentsimmigrés,âgésde18à50ans,vivantenménageordinaireenFrancemétropolitaine;etimmigrésâgésde18à60ansarrivésenFrancedepuisplusde15ans.Lecture : 16 % des descendants d’au moins un parent d'origine espagnole ou italienne habitent en Île-de-France.
Source : Ined et Insee, enquête Trajectoires et Origines 2008.

Activity (6)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads
Witakania Som liked this
Witakania Som liked this
Witakania Som liked this
Witakania Som liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->