Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
13Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Histoire du Droit Des Obligations

Histoire du Droit Des Obligations

Ratings: (0)|Views: 1,333 |Likes:
Published by Sophie
Cours de l'histoire du droit des obligations, L2 droit S4, université de Strasbourg
Cours de l'histoire du droit des obligations, L2 droit S4, université de Strasbourg

More info:

Published by: Sophie on Apr 18, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOC, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/22/2013

pdf

text

original

 
Histoire du droit des obligations
INTRODUCTION GENERALELes obligations en droitDans le langage courant, le terme d’obligation est un terme qui va être utilisé pour tout type dedevoir que doit remplir un individu. Et ces obligations peuvent être d’ordre moral( pas tricher, pasmentir), de la religion, mais aussi dans les règles de vie en société, ou encore les obligationspeuvent dérivés des lois et des règlements mises en place par les autorités publiques(rouler àdroite en France).En droit privé, l’obligation juridique va revêtir une signification particulière, l’obligation est définitcomme le rapport juridique qui unit le débiteur à son créancier en droit privé. L’obligation en droitprivé va être conçue comme le lien qui existe entre deux ou plusieurs personnes, et en vertu de celien, l’une des personnes qu’on appellera le débiteur va être tenu envers d’autre que l’on appelle lecréancier de quelque chose. Le droit des obligations constitue une branche juridique majeure, carles obligations sont importantes dans la vie quotidienne dans la pratique, car dans la vie de tousles jours, les événements qui peuvent générer des obligations juridiques sont très fréquentes ettrès divers.On peut dire que les relations économiques trouvent leur traduction dans ce droit des obligations.Le 2ème facteur important est que le droit des obligations va influencer d’autres branches juridiques et vont s’y appliquer. Si, on s’intéresse au droit administratif, il existe également lescontrats administratifs, des règles de responsabilité, dont les principes pour certains sont issus dudroit des obligations.Le droit international est un exemple qui est influencé par le droit des obligations, car ces étatssouverains peuvent conclure entre eux des contrats et des conventions internationales ou traités,et ces traités internationaux sont soumis à un certain nombre de principe issu du droit desobligations.La première question est de savoir comment et quand le droit des obligations est apparuLe droit des obligations a-t-il une histoire?On peut y répondre de manière positive si on considère son ancienneté et qui remonte même àplusieurs siècles, et plus précisément à l’époque romaine.Les origines du droit des obligations: l’oeuvre des juristes romainsLes obligations ont une origine très ancienne, elles existent dès l’antiquité. Il suffit qu’une société aun certain degré de développement pour que les individus qui composent cette société ont entreeux des obligations juridiques.
1
 
Par exemple, d’un point de vue économique, il suffit que la production est atteint un certain niveaupour que les échanges économiques entre les individus soient possible pour que les premierscontrats apparaissent.Les civilisations antiques de l’orient ancien et de la Grèce, on trouve des civilisations dans lequel ily a des règles qui régissent les rapports entre les individus et donc des obligations juridiques,même si ils connaissent les obligations juridiques aucune n’a élaboré de théorie juridique desobligations.Les 1ers qui vont dominer une définition et un régime juridique aux obligations se sont les romains.La civilisation romaine a été fondé en -753 avant JC, la chute de Rome est intervenu en 1453, c’estvéritablement une civilisation du droit par excellence. En effet, les romains sont avant tout unpeuple de juriste. Et, c’est dans ce droit romain qu’on va trouver le fondement du droit desobligations.La définition de la notion d’obligation juridiqueIl faut distinguer 2 définitions de l’obligation dans le droit romain:Une définition active de l’obligationUne définition passive de l’obligationLe sens actif de l’obligationCela signifie qu’en droit romain, c’est une notion d’obligation juridique qui va servir à désigner uneaction qui est seul de lier quelqu’un, d’obliger quelqu’un, de le contraindre, l’obligation va revêtirune action active.Cette définition de l’obligation active se trouve chez le juriste Paul qui est un juriste romain du 3siècles après JC, et qui écrit que la nature de l’obligation est d’obliger quelqu’un en vu de quelquechose.Il faut remarquer que cette conception active se retrouve même dans l’éthymologie même du terme“obligation” et “obliger”, en effet le mot obligation vient du terme latin “obligaré” qui est constitué dupréfixe “ob” et “ligaré” , ce qui signifie en latin “lier en vu de quelque chose”. Ce lien juridique ne vapas être qu’une dimension théorique, en effet, au début de l’histoire romaine, le droit permettait aucréancier qui n’avait pas été payé d’emmener chez lui le débiteur pour en faire son prisonnier ouvoir son esclave.
2
 
Par exemple, au XVI siècles, le juriste français LOYSEL fera la comparaison des contrats en disantqu’on lie les boeufs par les cornes et les hommes par leurs paroles.Le sens passif de l’obligationCette définition passive apparaît au XVI siècles dans les “institutes” de Justinien. L’obligation y estdéfinit dedans comme un lien de droit par lequel nous sommes astreints de manière nécessaire àpayer quelque chose.L’obligation juridique est accompagné dans les 2 définitions par cette notion de contrainte, et doncêtre obligé juridiquement c’est d’être contraint par un moyen de pression.Et, en droit romain, ce moyen de pression va être une possibilité d’agir en justice.La reconnaissance de l’obligation par l’action en justiceEn effet, c’est au travers de ces actions en justice, que les romains vont élaborer le droit enobligation, et le droit romain est un droit processuel car il est fondé sur les actions en justice. Celàveut dire en droit romain, qu’une règle de droit n’existe que si il est sanctionné par une action en justice, en droit romain, on dit qu’il n’y a pas de droit sans action, c’est le principe même.Dans le domaine des obligations, l’existence d’une action judiciaire qui va conditionner l’existenced’une obligation juridique. Cette conception va finir par évoluer, et se renverser, et on va doncpasser du principe pas de droit sans action, au principe pas d’action sans droit qui est le principequ’on met en oeuvre actuel.-->Ce renversement s’est opéré au XVI siècles, et qu’il sera désormais admis que l’action en justice découle de l’existence d’une obligation.Il y a eu ce renversement car à partir du XVI siècles, les juristes vont faire nettement la distinctionentre l’obligation qui constitue un droit substanciel qui est reconnu à l’individu, et l’action en justicequi est elle un droit au procès. Il faut remarquer que malgrès ce boulversement dans le fondementde l’obligation, c’est bien le droit romain que les juristes postérieurs vont continuer de se référer àcette législation romaine.La permanence dans le droit des obligations: l’héritage du droit romainLa permanence et la continuité est une ligne très forte du droit des obligations, c’est un des
3

Activity (13)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
Julia Zanardo liked this
xp2012to liked this
Jean Preacher liked this
yanounet67000 liked this
bennny48 liked this
nasser354 liked this
aikouch liked this
adam75016 liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->