Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
31Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Oeuvres de St Jean Damascène

Oeuvres de St Jean Damascène

Ratings:

4.0

(2)
|Views: 2,614 |Likes:
Published by Albocicade
Oeuvres de St Jean Damascène collectées sur internet et réunies en un volume
Oeuvres de St Jean Damascène collectées sur internet et réunies en un volume

More info:

Published by: Albocicade on May 20, 2008
Copyright:Traditional Copyright: All rights reserved

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

07/24/2013

pdf

text

original

 
St Jean Damascène
Œuvres choisies
 trouvées sur Internet et réunies
L'exposé de la Foi orthodoxe
Traduction E. Ponsoye (source Ecof)
Troisième discours pour la Défense des icônes
Traduction E. Ponsoye (source Ecof)
Le Canon pour la nuit de PâquesHomélie pour la Nativité de la Mère de DieuTrois homélies sur la Dormition de la Mère de DieuFragment du "De haeresibus"
 
EXPOSE DE LA FOI ORTHODOXEpar St Jean Damascène
Traduction, introduction et notes du Dr E. PONSOYETable des matières
 LIVRE I
CHAPITRE I
Le divin est incompréhensible et il ne faut pas s'enquérir indiscrètement de ce que nenous ont pas transmis les saints prophètes, apôtres et évangélistes
 Personne n'a jamais vu Dieu. Le Fils monogène
6
qui est dans le sein du Père l'a lui-mêmeenseigné. Le divin est ineffable et incompréhensible. « Nul ne connaît le Père si ce n'est leFils, ni le Fils si ce n'est le Père ». Et le Saint Esprit semblablement connaît ce qui est deDieu, comme l'esprit de l'homme connaît ce qui est de l'homme. Après la première et bien-heureuse nature
7
, nul n'a jamais connu Dieu si ce n'est celui auquel lui-même s'est révélé, nonseulement parmi les hommes, mais parmi les puissances hyper-cosmiques et de celles-ci je dismême les chérubins et les séraphins.Pourtant, certes, Dieu ne nous a pas laissés dans une complète ignorance, car chacun parnature a, semée en lui, la connaissance qu'il y a un Dieu. La création elle-même, par sacohésion et par sa direction, proclame la magnificence de la nature divine. Ensuite la Loi etles Prophètes, puis son Fils monogène, le Seigneur, notre Dieu et Sauveur Jésus-Christ, ontmanifesté la connaissance de Dieu, selon ce que nous pouvons atteindre. C'est pourquoi toutce qui nous a été transmis par la Loi et les prophètes, par les apôtres et les évangélistes, nousl'acceptons, nous le connaissons, nous y appliquons notre piété et nous ne cherchons pas au-delà. Dieu est bon, il procure tout bien, n'étant soumis ni à l'envie ni à quelque passion que cesoit (l'envie est certes bien éloignée de la nature divine, impassible et seule bonne). Comme Ilsait tout et procure ce qui convient à chacun, Il nous a découvert ce qu'il nous est utile deconnaître et nous a tû ce que nous ne pouvons porter. Contentons-nous donc de cela et ydemeurons, sans déplacer les bornes antiques, ni transgresser la divine tradition.CHAPITRE II
L'exprimable et l'inexprimable; le connaissable et l'inconnaissable
 Il faut que celui qui se prépare à parler ou à entendre parler de Dieu, sache clairement qu'enthéologie
8
et dans l'économie divine, il y a des choses exprimables, d'autres inexprimables, deschoses connaissables, d'autres inconnaissables ; ensuite que autre est le connaissable et autrel'exprimable (tout comme autre est parler, autre est connaître). Tout ce que perçoit l'intellectindistinctement au sujet de Dieu ne peut donc être exposé proprement avec des mots, maisnous sommes forcés de parler de ce qui nous dépasse avec ce qui nous est familier; c'est ainsique nous parlons du sommeil de Dieu, de sa colère, de sa négligence, de ses mains, de sespieds... etc.Nous savons donc et nous confessons que Dieu est sans commencement, ni fin, hors du tempset éternel, incréé, immuable, sans changement, simple, non composé, incorporel, invisible,ineffable, indescriptible, infini, inconcevable, incompréhensible, insaisissable, bon, juste,démiurge de toute créature, tout puissant, pantocrator, surveillant et prévoyant tout, juge ayanttoute autorité et liberté ; que Dieu est un, c'est-à-dire une seule essence ; qu'Il se fait connaître
 
et qu'Il est en trois hypostases, je veux dire le Père et le Fils et le Saint-Esprit ; que le Père etle Fils et le Saint-Esprit sont
un
en tout sauf que l'un n'est pas engendré, le second estengendré et le troisième procède ; et que le Fils monogène, et Verbe de Dieu, et Dieu, a étéconçu sans semence et sans corruption, des entrailles de sa miséricorde pour notre salut par labienveillance du Père et la synergie du Saint-Esprit ; qu'il est né de la Sainte Vierge Marie, laMère de Dieu, par le Saint-Esprit, et qu'il est devenu par elle un homme parfait ; et que lui-même est Dieu parfait en même temps qu'homme parfait, en deux natures, divine et humaine,avec l'intelligence, la volonté, l'énergie et l'autorité propres à chacune d'elle ; ou pour parlerplus simplement ayant la perfection dans la limite et la raison convenant à chacune, à ladivinité et à l'humanité j'entends, combinées en une seule hypostase; qu'il a connu la faim, lasoif et la fatigue et fut crucifié, qu'il a affronté pendant trois jours l'épreuve de la mort et dutombeau, qu'il est remonté au ciel d'où il est aussi revenu vers nous et en viendra encore à lafin. De tout cela l'Écriture témoigne avec tout le chœur des Saints.Qu'est l'essence de Dieu, comment est-elle en toute chose, comment, après s'être abaissé lui-même, le Fils monogène, Dieu, est-il devenu homme, d'un sang virginal, façonné par uneautre loi que la loi naturelle ? Nous l'ignorons, nous ne pouvons rien dire ; il n'est pas possibled'exprimer ou de saisir entièrement quoique ce soit de Dieu en dehors de ce qui nous a étédivinement déclaré dans les paroles divines de l'Ancien et du Nouveau Testaments.
CHAPITRE III
 
Démonstration que Dieu est
 Dieu est : ce n'est pas mis en doute par ceux qui acceptent les Saintes Écritures, l'Ancien et leNouveau Testaments, je veux dire, ni par la plupart des Grecs (les gentils). Comme nous ledisions en effet, en nous est naturellement semée la connaissance que Dieu est.Cependant il y a dans la nature des hommes une si perverse disposition au mal que certainsont abaissé jusqu'à son pire et à son plus absurde degré le gouffre de perdition en disant qu'iln'y a pas de Dieu ; c'est ce qu'illustre David, le hiérophante : « L'insensé dit dans son cœur, iln'y a point de Dieu » (Ps. 14, 1). Les disciples et les apôtres du Seigneur, avec la sagesse queleur donnait le Saint-Esprit, ont manifesté par sa puissance et sa grâce l'opération divine, etdans le filet de leurs miracles ils ont tiré de l'abîme de l'ignorance ces insensés et les ontramenés vivants à la lumière de la connaissance de Dieu. De même, après eux, leurssuccesseurs dans la grâce et la valeur, les pasteurs, les docteurs, ont éclairé ceux qui erraientdans l'obscurité et les ont convertis ; ils avaient reçu la grâce illuminante de l'Esprit, lapuissance des miracles et la parole de grâce. Mais nous, au contraire, qui nous n'avons lecharisme ni de faire des miracles, ni d'être docteur (sollicités par les jouissances de la vie nousnous en sommes rendus indignes), voyons quelques-unes des choses qui nous ont ététransmises par ces interprètes de la grâce et expliquons-les en invoquant le Père et le Fils et leSaint-Esprit.Tout ce qui possède l'être, est ou bien créé ou bien incréé. Ce qui est créé est toujourschangeant : car ce dont l'être a commencé par un changement incline nécessairement auchangement, soit par corruption soit par variation de choix
9
. Ce qui est incréé, par la raisoncorollaire, est immuable. Là où l'être est ainsi opposé, la raison de ses modalités est opposée,comme le veut ce qui est propre à chacun d'eux. Qui donc ne conviendra que tous les êtressous nos sens, et les anges également, changent, varient et se meuvent de diverses façons. Lesêtres doués d'intellect, les anges, disais-je, les âmes et les démons, par libre choix avancentdans le bien ou dévient vers le mal ; les autres soumis à la naissance et à la corruption,

Activity (31)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
Solik Beneunge liked this
Solik Beneunge liked this
Solik Beneunge liked this
mila1405 liked this
aggr2000 liked this
Xence liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->