Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
3Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
DOCUMENTS 2009 - 2010

DOCUMENTS 2009 - 2010

Ratings: (0)|Views: 138 |Likes:
Published by [AE]

More info:

Published by: [AE] on Apr 27, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

08/26/2014

pdf

text

original

 
 TRAVAUX PRATIQUESCHIMIESERIE 2DOCUMENTS 2008 – 2009
 
 
TP1 : CARACTERISTIQUES PHYSICO-CHIMIQUES DE L’EAU
TEMPERATURE
C’est un paramètre très important même s’il n’a pas une incidence directe sur la santé de l’homme. En effet,de nombreux équilibres physico-chimiques en dépendent :- Solubilité des sels (de calcium et de magnésium par exemple), ce qui influence donc la
dureté
, le
pH
et la
conductivité
de l’eau.Le tableau suivant donne la solubilité de certains sels de calcium et de magnésium suivant la température :Les principaux sels responsables de la dureté de l’eau sont les moins solubles.- Solubilité des gaz comme le
dioxyde de carbone
et le
dioxygène
.La température influence aussi le développement des micro-organismes ; ceux-ci vont consommer ledioxygène et produire des composés donnant un goût et une odeur désagréable à l’eau.On mesure la température sur site (rivière...), ce qui donne une indication sur sa qualité (Tableau 3).
CONDUCTIVITE ET MINERALISATION GLOBALE
La conductivité électrique d’une solution est liée à la concentration et à la nature des ions présents ensolution. Sa mesure ne permet pas d’identifier ces ions, mais renseigne globalement sur leur nombre.Pour être potable, une eau doit contenir des minéraux, mais pas en trop grande quantité : sa conductivitérenseigne donc sur sa qualité (annexe 5). Elle est considérée d’excellente qualité si sa conductivité est < à 400µS/cm à 20 °C ; si elle dépasse cette valeur, la réglementation prévoit des contrôles supplémentaires pour décelerune éventuelle pollution.Pour le contrôle de l’eau, il est intéressant d’effectuer une mesure de conductivité en continu afin de décelerles brusques variations de compositions pouvant signaler l’arrivée d’eau susceptible d’être polluée.Sa mesure permet aussi d’évaluer rapidement (et approximativement) la minéralisation globale de l’eau àpartir des formules données dans les tableaux 1 et 2.Cette minéralisation globale (donc la conductivité) dépend des terrains traversés ; elle sera élevée dans le casde roches sédimentaires, faible si le terrain est granitique ou sablonneux.Si elle est < 600 mg/L, on considère que l’eau est de bonne qualité.Si elle est > 1200 mg/L, l’eau est désagréable au goût.L’OMS recommande une limite de 1000 mg/L pour les eaux destinées à la consommation humaine.D’un point de vue incidence sur la santé, les eaux très minéralisées semblent bien contribuer à l’homéostasie(stabilisation des diverses constantes physiologiques du corps), mais elles peuvent poser des problèmesendocriniens complexes.
 
pH, TA et TAC
Le pH représente l’acidité ou la basicité d’une eau puisqu’il permet d’estimer l’activité des ions H
+
par laformule :
pH = - log a
H+
 
La réglementation prévoit qu’il doit être compris entre 6,9 et 9 pour les eaux de distributions mais la plupartdu temps, il est compris entre 7,2 et 7,6 comme la grande majorité des eaux naturelles.Le pH d’une eau est bien sûr lié à la nature des terrains traversés, c’est pourquoi on observe des variationsd’une région à l’autre :- Si le terrain est calcaire, le pH sera élevé à cause des carbonates (CO
32-
).- S’il est peu calcaire ou siliceux, le pH sera compris entre 6 et 7.- Le pH sera < 6 si les roches sont volcaniques.Les eaux au pH acide posent des problèmes de corrosion des bétons et des canalisations (dangereux si celles-ci sont en plomb), tandis que celles au pH basique apportent des dépôts incrustants de calcaire et diminuentl’efficacité de la décontamination au chlore (pH > 8).Comme pour la température, on mesure le pH sur site, ce qui permet de donner instantanément une idée surla qualité de l’eau (tableau 3).Les ions H
+
proviennent de l’ionisation de certaines espèces, en particulier de l’anhydride carbonique (ouencore appelé acide carbonique et noté H
2
CO
3
ou CO
2
,H
2
O) et de l’hydrogénocarbonate (HCO
3-
) selon leséquilibres :H
2
CO
3
+ H
2
O <=> H
3
O
+
+ HCO
3-
 HCO
3-
+ H
2
O <=> H
3
O
+
+ CO
32-
(carbonates)Il existe bien sûr dans l’eau d’autres espèces aux propriétés acido-basiques comme les ions hydroxydes (OH
-
), silicates (SiO
32-
), phosphates ( PO
43-
) et éventuellement d’autres acides ou bases d’origine moléculaire, maiselles sont en général minoritaires devant les hydrogénocarbonates et les carbonates. Si cela n’était pas le cas, lepH de l’eau serait très acide ou très basique, signe d’une pollution.Comme la plupart des eaux ont un pH > 7, on définit l’
alcalinité
comme l’ensemble des ions OH
-
, HCO
3-
etCO
32-
, et on accède à ces concentrations par l’intermédiaire de deux grandeurs expérimentales :- le titre alcalimétrique TA (ou alcalinité composite Ap) :TA = [OH
-
] + [CO
32-
]/2- le titre alcalimétrique complet TAC (ou alcalinité totale At) :TAC = [OH
-
] + [CO
32-
] + [HCO
3-
]Ces deux grandeurs s’expriment de différentes manières : en mmol /L, qui représentent la capacité à réagiravec les ions H
+
.On utilise aussi les unités suivantes : mg/L de HCO
3-
, mg/L de CaCO
3
, degré français (°f).Le passage d’une unité à l’autre s’effectue grâce aux formules suivantes :
1 mmol /L équivaut à 61,02 mg/L HCO
3-
et à 50,05 mg/L de CaCO
3
 1 °f équivaut à 10 mg/L de CaCO
3
 
Remarque : Si le pH de l’eau est acide, on utilise la notion d’
acidité
, et l’expérience nous permet de mesurerle titre en acide fort (TAF) et l’acidité totale.

Activity (3)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads
007okey liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->