Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
15Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Cours Droit Civil Des Personnes 2009 L1 DT

Cours Droit Civil Des Personnes 2009 L1 DT

Ratings: (0)|Views: 6,880|Likes:
Published by ctoru

More info:

Published by: ctoru on Apr 29, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as ODT, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

03/22/2013

pdf

text

original

 
DROIT CIVIL DES PERSONNES.
 Le 16/03/09.
BIBLIOGRAPHIE :
Annick BATTEUR : Droit des personnes, de la famille et des incapacités.Jean CARBONNIER : Droit civil les personnes personnalité, incapacités, personnes morales éditionPUF. COLLIN Thèmes droit privé.Gérard CORNU : Droit civil : introduction, des personnes, les biens. Publié par MONTCHRESTIEN.Gilles GOUBEAUX : traité en droit civil, les personnes, LGDJ.Bernard TEYSSIER : droit civil, les personnes? Publié chez Litec.
1 / 56
 
INTRODUCTION :
Deux question à ce poser :Qu'est-ce qu'une personne ? Qui sont ces personnes ?Qui sont les personnes ? Il y a deux catégories de personnes : les personnes physiques et les personnes morales.Qu'est-que qu'une personne ? Le mot personne vient du grec « personna » qui désigner à la fois lemasques porté par un acteur et le rôle jouer par celui-ci.Sur le plan juridique la personne est un être acquit de droit , assure la jouissance de droit.En d'autres termes une personne est un sujet de droit. Pour être sujet de droit il faut avoir la personnalité juridique.La personnalité juridique se définit comme l'aptitude à être sujet de droit.Quels sont les être qui peuvent être considérer comme sujet de droit ?Les animaux en droit sont considérer comme des choses et aussi que se sont des biens ( doncsusceptible d'appropriation).Qui sont les personnes physiques ? Se sont les êtres humains, mais tous les être humains ne sont passujet de droit.Historiquement les êtres humains n'avaient pas la qualités de sujet de droit. Il s'agissait en particulier des esclaves et de ceux que l'on appeler « les civilement mort », la mort civile. Ils étaientconsidérer comme des objets. Donc était considérer comme en sens du droit comme des meubles. Ca d que c'était des biens pour le droit.À côté il y avait une autre catégorie d'être humain : ceux qui était frapper par la mort civile. La mortcivile est une sanction pénale appliqué à certains délinquants et entrainant la confiscation des biensde celui-ci la dissolution de son mariage et la fin de sa personnalité juridique.Aujourd'hui il y a encore des personnes qui ne sont par considérer comme des sujets de droit. Quelssont ces être humains ? Ce sont les embryons car se sont des êtres humains mais ils sont incapablesde jouir de leur droit.Il y a quand même des restrictions, en effet on peut limiter le droit des personnes : il y a lesincapacités d'exercice et les incapacités de jouissance.
2 / 56
 
TITRE 1 : LA PERSONNALITE JURIDIQUE.
Quand commence la personnalité juridique ? À quel moment prend-t-elle fin ?
CHAPITRE 1 : Le début de la personnalité juridique.
Il y a un principe : la personnalité juridique commence à la naissance.Mais il y a une exception : la personnalité juridique peut être accorder avant la naissance et dès laconception.
 SECTION 1 : Le principe de l'acquisition de la personnalité à la naissance.
Jusqu'à sa naissance on considère que l'enfant n'est pas encore une individualité autonome. Il fait partie intégrante du système biologique de sa mère.Et le droit romain avait une expression pour traduire cette absence d'individualité :« Pars viscerum matris » (une part des vicaires de la mère).La personnalité juridique ne sera reconnue qu'à la naissance mais à un moment précis.À quel moment ? C'est au moment de la naissance qu'on on coupe le cordon ombilicale. Maisattention ce n'est pas parce qu'on nait qu'on est une personne il faut naître vivant et être viable.La naissance en elle même est donc insuffisante pour reconnaître la personnalité juridique.
 Paragraphe 1 : L'enfant doit naitre vivant.
La vie à la naissance est une considération qui relève de la simple constatation. L'enfant sera vivantlorsque les fonctions essentielles permettant d'avoir une existence propre indépendante de celle desa mère seront assurer.Concrètement à partir de quelles constatation va t-on dire que l'enfant est vivant ?Le fait d'abord de couper le cordon. Puis la présence d'air dans les poumons de l'enfant, le fait doncqu'il sache respirer.L'enfant mort né et l'enfant qui est mort en cours de l'accouchement n'ont pas la personnalité juridique car avant même de naitre ils sont mort. Donc juridiquement ils ne seront pas considérer comme des personnes. C a d que les enfants n'ont pas de droits et d'obligations.
 Paragraphe 2 : L'enfant doit naitre viable.
Le mot viable vient du latin « vita » qui signifie la vie. Dans le langage courant comme dans lelangage juridique celui qui est viable est celui qui peut vivre. La viabilité se définie commel'aptitude naturelle à vivre. Les mots viable et vivant ne doivent pas cependant être confondus.La viabilité nous dit que l'enfant est pourvue des organes nécessaire à la vie et que ces organes sontsuffisamment développés pour lui donner la capacité naturelle de vivre. Par exemple l'enfant qui estinsuffisamment fort, comme par exemple il n'a pas de cœur donc il meut et donc le droit ne leconsidère pas comme une personne. Mais les enfants qui naissent sont bras sont viables et donc
3 / 56

Activity (15)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
Angela LM liked this
Jonas Orvoën liked this
Jonas Orvoën liked this
Jonas Orvoën liked this
Jonas Orvoën liked this
gregregregre liked this
Jonas Orvoën liked this
David Ahouran liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->