Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword or section
Like this
25Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Droit Des Successions

Droit Des Successions

Ratings: (0)|Views: 1,844 |Likes:
Published by mitnickcrew

More info:

Published by: mitnickcrew on May 01, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOC, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/25/2012

pdf

text

original

 
STATUT PATRIMONIAL DE LAFAMILLE
TRANSMISSIONS À TITRE GRATUIT
(Successions, legs / donations)
INTRODUCTION
Ce sont des transmissions à titre gratuit ; la différence est que dans le premier cas il y atransmission à cause de mort (successions, testaments), dans le 2
nd
cas il s’agit detransmissions entre vifs, c’est à dire entre les parties de leur vivant (donations).Les donations entre vifs pourraient être traitées au titre des contrats car il s’agit bien d’uncontrat avec une offre et une acceptation ; mais le titre gratuit à une particularité car il s’agitd’un acte avec une intention de donner.Le droit des transmissions à titre gratuit suppose qu’il existe une propriété des biens.Selon l’analyse de la propriété, le droit peut être différent. Ce que je possède à ma mort peut provenir de mes ancêtres ou de mon travail ; pendant longtemps en droit français il y avaitalors deux successions : ce que l’on détenait de nos ancêtres, on n’était que dépositaire provisoire en attendant de le transmettre à nouveau ; par contre concernant ce qui vient demon travail je pouvait en faire ce que je voulais. Le Code civil a fait table rase de tout cela.Le droit des transmissions à titre gratuit (TTG) est étroitement dépendant de la conception dela famille. Il est évident que c’est une branche du droit de la famille.Ex : il est étroitement dépendant de la dimension de la famille. Le conjoint survivant fait-il parie de la famille du défunt ? Aujourd’hui on est tenté de répondre par la positive or ça n’a pas toujours été le cas, le conjoint faisait partie d’une autre structure.
A ) Le droit romain et l’ancien droit jusqu’au Code civil :
1
 
) En droit romain :Le système de transmission reste relativement volontariste c’est à dire que c’est le défunt quidécide de la dévolution successorale, le droit des testaments est alors très développé.Le défunt
=
de cujus.Les nouvelles 118 et 127 = système volontariste ; mais on y trouve un statut très protecteur duconjoint survivant (or il va falloir attendre 2001 pour retrouver une telle protection avec la loidu 03/12/2001).
 
2 ) Le droit coutumier :Il est inspiré très différemment car à l’origine il ne connaît pas la propriété privée. En effet les populations sont migrantes, elles ne se fixent pas ; à l’époque la seule richesse était la terre, or ils ne se fixaient pas donc les transmissions à titre gratuit n’ont pas lieu d’être.Ce droit conduit alors à l’idée de conserver les biens dans la famille. On va distinguer ce quivient de la famille et ce qui a été créé par le défunt. A l’intérieur des biens venant de la familleon va éventuellement distinguer lorsqu’il a des successions remontantes (quand un individudécède jeune et qu’il a des ascendants survivants) : ce qui venait de la mère remontait à laligne maternelle et ce qui venait du père remontait à la ligne paternel : «
 paterna paternis,materna maternis
». Le système reste très légaliste, c’est la loi qui décide des successions.3 ) Le droit intermédiaire :Intérêt idéologique. La question des successions a été très discutée dans une perspective politique. En ce sens le droit révolutionnaire est un droit très légaliste. Cela car on se méfie dela volonté gratuite. Les révolutionnaires vont donc être très dirigistes. Ce n’est pas un systèmetrès libéral, c’est même le contraire.
B ) Le Code civil :
Il est légaliste, il n’a pas renié le droit révolutionnaire. L’ancien régime est éteint et enterré.Ce n’est pas une œuvre de compromis entre le droit révolutionnaire et le droit de l’AncienRégime. Le code civil est antinobiliaire ; il est égalitaire et en même temps individualiste.1 ) Il est légaliste :On se méfie de la volonté. Les auteurs du Code civil se méfient de l’acte à titre gratuit, c’estanormal de transmettre sans contrepartie. Cela justifie qu’on leur donne un statut particulier.2 ) Il est familialiste :Le système est très protecteur de la famille. On se méfie des tiers gratifiés.3 ) Tendance à protéger les lignesC’est à dire à garder un petite quelque chose de «
 paterna
» et «
materna
». Cela va prendre laforme d’une technique : la fente. Mais elle a pratiquement été supprimée avec la loi de 2001
C ) Après le Code civil :
La part entre dévolution légale et dévolution volontaire a peu changé. L’équilibre global a étéconservé. Il a été un peu modifié dans sa technique, la réserve en nature et devenue uneréserve en valeur. Notre droit a été peu retouché au 19
ème
et au 20
ème
sauf concernant le partage. Il faut attendre le 21
ème
siècle avec deux grandes lois :
2
 
 La loi 3 décembre 2001
qui a modifié
les articles 720 à 767 du code civil 
concernant la
dévolution successorale
(qui hérite).
 La loi 23 juin 2006 
qui s’applique depuis le 1
er 
janvier 2001 concernant la
dévolutionvolontaire et le partage
.Ces deux lois ont été adoptées également en raison de l’évolution du droit de la famille, etnotamment de la composition familiale. (Revoir le droit de la famille)
 
1 ) Réformes du droit familial et réformes du droit des transmissions à titre gratuit :On assiste à un rétrécissement de la cellule familiale sur le couple + l’égalitarisme appliquéaux enfants.Le couple :Le conjoint survivant a été oublié dans le code civil. Deux arguments :- Si le couple a de la fortune : il n’a qu’à prévoir un gain de survie pour le dernier vivant(dévolution volontaire). C'est-à-dire que dans ce cas il est probable que le couple prenneconseil auprès d’un notaire.- Si les époux sont pauvres, le Code a adopté comme régime légal le régime de lacommunauté de meubles et d’acquêts. Pour ces gens pauvres n’allant pas voir les notaires, etc,le conjoint survivant aura la moitié de la communauté. Or la moitié de la communautéexistera uniquement s’il y a des biens communs. Or si ils ont reçu des successions cela entreradans le patrimoine propre de celui qui a reçu le succession, ce qui n’entre pas dans le partagede la communauté.L’égalitarisme :Dans le code civil, il n’y a que des héritiers légitimes, les « bâtards » n’existent pas. Larévolution n’y changera rien. Mais il y aura tout de même quelques évolutions.Fin 19
ème
sous la pression d’une pensée sociale, de même début 20
ème
→ évolutions indirecte :on peut de plus en plus facilement prouver la filiation naturelle (
 Loi de 1912
: permet larecherche de filiation naturelle, ce qui permet d’ouvrir les successions aux enfants naturels).
 La loi 3 juillet 1972
(loi Carbonnier) ouvre la voie de la filiation + création de droitssuccessoraux officielle. Les adultérins, avec cette loi de 1972, ne recevaient que la ½ de leur  part successorale s’ils étaient en présence d’enfants légitimes, à défaut ils recevaientl’intégralité de leur part.
 La loi de 2001
, après la condamnation de la France devant la CEDH dans
l’arrêt Mazureck 
,toutes les différences ont été supprimées. Seuls les enfants incestueux sont toujoursinégalitaires, car il est impossible de faire établir les deux filiations, de la sorte, ils ne peuvent pas hériter de leur deux parents. Or la preuve de cette double filiation est pourtant admise par certains Etats européens comme en Allemagne.2
 
) Les principes généraux du droit des successions et des libéralités :La répartition entre la loi et la volonté n’a été que très peu remise en cause, avec tout demême une évolution nette vers les dévolutions par donation / testament avec la
loi de 2006 
.Seulement la réserve est maintenue dans son principe, mais elle est un peu affaiblie(désormais elle se fait en valeur et non plus en nature).
3

Activity (25)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
Romanov VI liked this
ktaybi liked this
aabbcc68 liked this
betafo liked this
betafo liked this
betafo liked this
betafo liked this
angie21mtl liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->