Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword or section
Like this
27Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Droit Des Biens

Droit Des Biens

Ratings: (0)|Views: 2,202 |Likes:
Published by elava
Fichage d'un manuel de droit des biens.
Fichage d'un manuel de droit des biens.

More info:

Published by: elava on May 07, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

01/14/2013

pdf

text

original

 
Droit des biens
Fichage SophieSchiller
1
Droit des biens
Manuel de SophieSchiller 
Introduction
Droit des biens : traite de ma composition du patrimoine et du régime de ses composants.
Ex
: propriété,usufruit, copropriété etc.
 Eloignement progressif des réalités matérielles. Par ailleurs les sources sont très variées et de plus en pluséclatées. Le code civil consacre deux de ses trois livres sur ce dernier. La jurisprudence est par ailleursfoisonnante.Sources internationales
: juridictions européennes, CEDH, CJCE…
 Organisation sociale changeante
 
modification de l’évaluation des richesses et de la nature des biens
constituant le patrimoine.19
ème
siècle : biens de valeur = immobiliers et corporels«
res mobilis, res vilis
» 
Aujourd’hui
: incorporels
Titres de sociétés, auteurs
: Microsoft,
L’Oréal, Harry Potter...
 
Evolution du droit des biens :
ordonnance du 23 mars 2006
(modification du régime des sûretés) + à venir :projet de réforme
(31 Oct 2008
) sur les textes du code civil.
Partie préliminaire : La Notion de bien
Bien = distinction en
tre source d’avantage et source de responsabilités
 
Titre 1 : définition de la notion de bien
Impossibilité de reprendre le sens courant : elle est beaucoup trop restreinte.
Chapitre 1 : définition négative du bien
2 catégories : personnes et biens. On
définit les biens selon qu’ils ne sont pas des personnes (physiques, ou
morales). Difficultés : le régime des animaux et des embryons.Animaux = biens en droit français (
art 528 C. Civ
). On retenait le fait qu’ils soient des biens consommablestandis qu’aujourd’hui, on prend en considération le lien affectif. Loi du 10 juillet 1976
 
: l’animal est un être vivant
et sensible. -> Droit de sanctions si actes de cruauté.
Convention européenne pour la protection des animaux
, entrée en vigueur en France le 1
er
Mai 2004.Question : personnalité juridique des animaux ?
 
Droit des biens
Fichage SophieSchiller
2Cas de la suisse :
art 614a C. Civ.
: les animaux ne sont pas des choses mais la plupart du temps on leurapplique le régime de la chose => solution affective, dommages intérêts, mais aussi ils peuvent être légués,
saisis…
 Les embryons
: personne humaine potentielle (comité national consultatif d’éthique
).
Chapitre 2 : Définitions positives du bien
Distinction entre bien et chose : sens juridique // objet matériel
-
 
Les biens par le critère de l’utilit
é
o
 
«
satisfaire les besoins de l’homme, en les utilisant ou en les échangeant
»
o
 
Limites : corps humain = indissociable de la personne humaine
 
Sang, organes
-
 
Les biens par le critère de l’appropriation
 
o
 
Exception des choses communes : Art 714 C.civ : des
choses n’appartiennent à personne et l’usage est
commun à tous.
o
 
Double notion
: utilité et appropriation permet d’y inclure les droits sur les choses. Double catégorie
: leschoses et les droits, mais critique car confusion.
o
 
De plus inadaptation au monde actuel : certains choses ne peuvent être considérées comme des biens,
comme l’air, l’eau, les ondes.
 
-
 
Les biens par le critère de la valeur
o
 
Doctrine traditionnelle : « la notion moderne de bien tend nécessairement à traduire dans le patrimoinetoute richesse »
o
 
Cependant des choses ont une valeur mais ne sont pas des biens.
 
Exemple du sang (matériel pour des produits pharmaceutiques)
 
Exemple du contrôle d’une société, voire du pouvoir qu’on y obtient
 Pas de critère unique : on préfère parler des biens au pluriel.
Titre 2 : Détermination de la notion de bien
Difficulté de l’étude conceptuelle
 
: on se ramène à l’étude de la réalité. Les biens sont généralement liés à une
personne en tant que patrimoine, et la classification des biens permet de déterminer le régime applicable àchacun.
Chapitre 1 : Le contenant : le patrimoine
 
Aubry et Rau
 
«
le patrimoine est un sac que chaque homme porte, sa vie durant, sur son
é
paule et dans lequel viennent s
enfourner p
ê
le-m
ê
le, tous ses droits, ses cr
é
ances et ses dettes
» de Vialleton.
Section 1 : qualification du patrimoine.
Le patrimoine est composé d’un actif et d’un passif, les biens, créances et les dettes.
 
§1. Universalité juridique
Chaque personne doit répondre de son passif sur l’intégralité de son actif (Aubry et
Rau).
Article 2284 du code civil :
«
quiconque s’est obligé personnellement, est tenu de remplir son engagement
sur tous ses biens mobiliers, immobiliers, présents et à venir ».Lien obligatoire : patrimoine considéré comme un tout. Système juridique global.
 
Droit des biens
Fichage SophieSchiller
3
Deux types d’universalité
 
: de fait (volonté de l’homme) et juridiques.
 
§2. Acceptation timide des divisions patrimoniales
Réticence du droit français à admettre les patrimoines d’affectation.
 Conception de pays étrangers ; regrouper chaque affectation particulière de biens au sein de patrimoinespropres.Ex
: biens à l’usage professionnel seront dans le patrimoine professionnel, ceux dans le patrimoine privés
seront ceux à usage privé.Les créanciers de chaque patrimoine ne pourront se désintéresser que sur les biens de ce patrimoine précis.
Première entorse en droit français : la fiducie.
 
Loi du 19 février 2007 (
articles 2011 à 2031 du code civil)
 
Article 2011
: fiducie = un ou plusieurs constituants transfèrent un élément de leur patrimoine à desfi
duciaires qui, en les tenant séparés de leur patrimoine, agissent dans un but déterminé au profit d’un ou
plusieurs bénéficiaires.
o
 
Limites : gestion des biens ou de droits + constitution de sûretés
o
 
Le fiduciaire est une personne morale (établissement de cr
édit, entreprise d’investissement,entreprise d’assurance, avocat)
 Régime : 99 ans depuis 08-09
Acte notarié imposé lorsqu’elle porte sur un bien commun ou indivis.
 Prend fin avec le décès du constituant.Constitue une sûreté rechargeable : permet de garantir de nouveaux crédits après constitution.Patrimoine du constituant = gage commun de ces créations
Modernisation des affaires financières (
loi du 2 juillet 1996
)
-
 
Les donneurs d’ordre peuvent faire des dépôts auprès d’adhérents d’une chambre de compensation
etces dépôts sont transférés en pleine propriété. => une chambre de compensation aurait un patrimoine
composé d’ensembles patrimoniaux constitués par les dépôts réalisés de chaque donneur d’ordre.
Dans les divorces :
Article 1387-1 du code civil (loi du 2 août 2005)
: le conjoint qui conserve le patrimoine professionnel devra
supporter les dettes et des sûretés consenties par les époux dans le cadre de la gestion d’une entreprise.
 
Section 2 : Caractères du patrimoine
Principe de l’unicité du patrimoine et son évolution
 
: théorie d’Aubry et Rau, fin 19
ème
siècle, qui aprogressivement été critiquée.
§1
. Théorie de l’unicité
 
4 règles posées par la théorie classique
-
 
Seules les personnes ont un patrimoine

Activity (27)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
Nour Alhoda liked this
lelong2311 liked this
aevum33 liked this
stabtyloboss liked this
feelilas liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->