Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
actu085juil2009_006-007.

actu085juil2009_006-007.

Ratings: (0)|Views: 26|Likes:
Tous pour la fritillaire. Article de David Perrault sur la fritillaire pintade. Photo Deux-Sèvres Nature Environnement ; Adieu à Mireille Tabare. Hommage à une collaboratrice de L'Actualité, par Jean-Luc Terradillos ; Page 7 : planche extraite de "Complément de l'histoire naturelle des oiseaux-mouches", de R.-P.Lesson, Rochefort, 1836-1843. Photo Marc Deneyer.
Tous pour la fritillaire. Article de David Perrault sur la fritillaire pintade. Photo Deux-Sèvres Nature Environnement ; Adieu à Mireille Tabare. Hommage à une collaboratrice de L'Actualité, par Jean-Luc Terradillos ; Page 7 : planche extraite de "Complément de l'histoire naturelle des oiseaux-mouches", de R.-P.Lesson, Rochefort, 1836-1843. Photo Marc Deneyer.

More info:

Published by: Espace Mendes France on May 10, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/10/2010

pdf

text

original

 
L’ActuALité Poitou-chArentes
n° 85
66
l
’avenir de la fritillaire pintade (
Fri-tillaria meleagris
) donne la chair depoule. Cette plante à bulbe au drôle denom d’oiseau, de la même famille que lestulipes, peut pourtant se targuer d’être une
des plus belles eurs du printemps. Ses
pétales aux damiers mauves et blancs dé-tonnent dans le vert des bords de rivières.Mais ce prix d’élégance ne la protège pas
d’une inexorable raréfaction. Elle reue
partout en Europe, des Pays-Bas (d’où elleest originaire) à l’Italie, de l’Angleterre à
la Russie. Et gure désormais sur la listerouge régionale de la ore menacée.
«C’est une plante fragile indicatrice desprairies naturelles humides anciennes,un habitat en forte régression», expliqueNicolas Cotrel, de Deux-Sèvres NatureEnvironnement. Le drainage et la miseen culture intensive des zones inondablessont une nouvelle fois pointés du doigt parles associations de protection de la nature.Elles ont décidé d’ériger la fritillaire en«emblème» des dangers qui pèsent surle milieu humide dans la région. Depuis2004, elles listent les lieux où pousse laplante (près de 500 sites dans les Deux-Sèvres, par exemple) et dressent des cartesprécises de sa répartition. «La synthèsede ces observations doit être effectuée à
la n de l’année», poursuit Nicolas Cotrel.
Grâce à cet inventaire, la fritillaire pintadene pourra plus disparaître en silence. Lescollectivités locales seront sensibilisées,ainsi que les propriétaires des prairies.Et les associations défendent bec etongles un classement en Znieff (zonenaturelle d’intérêt écologique faunistique
et oristique) d’une partie des terrains
qui accueillent celle qui est surnomméela «tulipe à damier». Il faut faire vite :«Plusieurs sites répertoriés en 2001 ontdéjà disparu», précise Nicolas Cotrel.Poitou-Charentes reste pourtant, avecles Pays de la Loire, une des dernièresrégions françaises où la plante peut encorese rencontrer en nombre. Sa protection yapparaît d’autant plus nécessaire. Mêmeles promeneurs du dimanche sont invités àne pas cueillir de fritillaires au printemps.Le bouquet égaye peut-être le salon, maisil empêche la dissémination des grainesdans la nature.
David Perrault 
fragile
tous ou  fiiie
e
mportée par un mal foudroyant –tumeur cancéreuse au cerveau –,Mireille Tabare s’est éteinte le 16 juindernier à l’hôpital de La Rochelle. Si rapide
qu’elle eut à peine le temps de peauner
son ultime article consacré aux espacesnaturels, publié dans cette édition (pp. 78-81). Notre collaboratrice vivait dans l’îlede Ré, elle avait 60 ans.Venue de la banlieue rouge où l’on appre-nait le russe au lycée, elle respira un air
de liberté en 68 à la Sorbonne, soufe qui
ne l’a jamais quittée.Un de ses premiers articles pour
 L’Ac-tualité 
 
Poitou-Charentes
, il y a plus dedix ans, parlait des «anars d’Ars», EliséeReclus et William Barbotin. Mais aussi dela musique cajun des Frères Balfa (avec les-quels elle a joué du sax lors d’une tournéeen Poitou en 1975), de la biologie marine,du patrimoine maritime, des artisans del’
 Hermione
, des fortications Vauban…
aieu à Mieie tbe
D’autres centres de culture scientique la
sollicitaient, comme la Cité des sciences,le Centre international de la mer ou lePavillon des sciences de Montbéliard, no-tamment pour rédiger
 La robe et le nuage. Histoires de rayons X, de radioactivité et de radioprotection
.Quand elle ne connaissait pas un sujet,elle se réjouissait d’avance d’avoir à ouvrirune nouvelle porte sur la connaissance.Toujours envie d’apprendre.Formée aux mathématiques, riche demultiples expériences – y compris lesplus échevelées, façon Freak Brothers –,Mireille était animée d’une insatiablecuriosité, pour tenter de comprendre et lemonde et les gens. Et aussi pour être untrait d’union.
Jean-Luc Terradillos 
t l al d Mll taba abl    d’av :p//aal-p-a.f
   D  e  u  x  -   S   è  v  r  e  s   N  a   t  u  r  e   E  n  v   i  r  o  n  n  e  m  e  n   t
les oiseaux-Mouches derené-priMevère lesson
Du
xviii
e
au
xix
e
sièce, es voyageursnaturaistes ont entrepris egrand inventaire des mondesinconnus. Parmi eux, i y avait des
ofciers de santé civils formés
à ’écoe de médecine navaede Rochefort (
L’Actualité 
n° 73,spécia «Exporateurs et grandsvoyageurs»), comme René-Primevèrelesson qui effectua un voyagede circumnavigation à bord de
La Coquille 
(1822-1825). A son retour,i pubia des histoires naturees – des coibris, oiseaux-mouches,oiseaux de paradis – iustrées pares grands dessinateurs de ’époque.Ses ouvrages sont conservés dans
les magniques collections de la
médiathèque de Rochefort.
ci-one, nhe exie e
complément de l’histoire naturelle des oiseaux- mouhes 
, e r. -p. lesson, rohefo,1836-1843. phoo M deneye.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->