Welcome to Scribd. Sign in or start your free trial to enjoy unlimited e-books, audiobooks & documents.Find out more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Qui a Peur de Michel Onfray, Par Serge Tisseron

Qui a Peur de Michel Onfray, Par Serge Tisseron

Ratings: (0)|Views: 61|Likes:
Published by lasapie

More info:

Published by: lasapie on May 16, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/19/2012

pdf

text

original

 
Point de vue
Qui a peur de Michel Onfray ?, par Serge Tisseron
LEMONDE.FR | 07.05.10 | 15h52 Mis à jour le 07.05.10 | 16h23
u-delà de son aspect polémique, le livre de Michel Onfray soulève plusieurs problèmes dont il convient de ne pas lui laisser la primeur. Il serait catastrophique de laisser présenter les concepts freudiens comme une sorted'Evangile auquel les psychanalystes seraient invités à croire sans pouvoir en contester la validité, et la psychanalyse comme une citadelle de certitudes qui ne pourrait être remise en cause que par un esprit librel'abordant de l'extérieur. Bien entendu, Michel Onfray a tout intérêt à le faire croire car cela donne à son combatdes allures de petit David défiant le géant Goliath ! Mais rappelons que certains psychanalystes n'ont pas attenduOnfray pour ouvrir le débat d'une critique fondamentale de la théorie freudienne.Déjà, Sandor Ferenczi, compagnon de route de Freud, lui reprochait de s'être écarté de l'idée première detraumatisme personnel et d'y avoir préféré l'analyse des fantasmes, le complexe d'Œdipe, la castration et l'envie du pénis, toute chose qui lui paraissaient de moindre intérêt.Plus près de nous, Jeffrey Moussaieff Masson (
 Le Réel escamoté 
, 1984) a mis en rapport la construction de lathéorie œdipienne avec la crainte de Freud de se trouver marginalisé en prenant la défense des victimes qu'ilrecevait dans son cabinet. Selon cette théorie, les assauts sexuels que les patientes racontent avoir subis dans leur enfance sont des fantasmes.
"Les thérapeutes pouvaient rester ainsi du côté des vainqueurs et des puissants plutôt que de celui des victimes misérables de la violence familiale" 
, écrit Masson.L'historienne Marianne Krüll (
Sigmund, fils de Jacob
, 1979) s'est quant à elle intéressée au rôle des non-ditsfamiliaux dans la famille du petit Sigmund. Que signifient pour un enfant d'être interdit par ses parents de réfléchir sur ce qu'ils étaient, sur leur passé, leurs inhibitions, leurs transgressions ? La réponse de Krüll est sans appel : ondevient comme eux, on reproduit les mêmes comportements interdicteurs dans nos rapports avec les autres. AinsiFreud exerça-t-il le rôle inhibiteur – il n'est pas excessif de dire castrateur – de son propre père vis-à-vis de sesdisciples.Ce qui faisait dire au psychanalyste Nicolas Abraham, comparant le fondateur de la psychanalyse à Attila :
"Là où Freud passe, l'herbe ne repousse plus." 
Marianne Krüll arrive à la conclusion que Freud a construit un pan entier de sa théorie pour masquer des questions douloureuses qui touchaient au tabou de son propre père : parmi ceséléments de théorie, il y aurait le mythe du meurtre du père primitif, et en fin de compte, toute la théorie œdipienneavec les nombreux concepts et les élaborations qu'elle fonde.Elle rejoint les travaux de Marie Balmary (
 L'Homme aux statues : la faute cachée du père
, 1979) qui considère lecomplexe d'Œdipe comme une défense que Freud édifia pour se protéger contre l'angoisse que suscita en lui sa première découverte, celle des fautes sexuelles des pères.Une étape récente a consisté dans l'ouvrage
Questions à Freud,
de Nicholas Rand et Maria Torok, que j'ai publiéen 1995. Pour ces auteurs, plusieurs des
"grandes découvertes" 
freudiennes sont en réalité un mur que leur auteur 
09/05/2010Le Monde.fr : Imprimez un élémentlemonde.fr//0,40-0@2-3232,50-13481/2

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->