Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
«Les légendes freudiennes de Mme Roudinesco»

«Les légendes freudiennes de Mme Roudinesco»

Ratings: (0)|Views: 30|Likes:
Published by lasapie

More info:

Published by: lasapie on May 16, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/12/2014

pdf

text

original

 
Published on Bibliobs (http://bibliobs.nouvelobs.com)
Home > Essais > Contenu
«Les légendes freudiennes de MmeRoudinesco»
By Jacques Van Rillaer Created 06/05/2010 - 15:56
Essais Actualité Elisabeth Roudinesco Jacques Van Rillaer le Crépuscule d'une idole Le Livrenoir de la psychanalyse Michel Onfray psychanalyse Sigmund Freud
Professeur émérite de psychologie à l'Université de Louvain et aux facultésuniversitaires de Saint-Louis à Bruxelles, Jacques Van Rillaer est avant tout célèbrepour avoir collaboré à l'écriture du « Livre noir de la psychanalyse » - le brûlot anti-freudien qui a converti Michel Onfray
[1]
à sa cause. Réagissant à diverses prises deparoles récentes d'Elisabeth Roudinesco
[2]
, il a adressé cette tribune à Bibli
bsElisabeth Roudinesco
 
[2]
vient de publier un article dans un hors-série du « Monde » et adonné une
interview au « Nouvel Obs »
 
[3]
. En une quinzaine de pages, elle énonce une sériede nouvelles légendes freudiennes, dont la plupart sont de son cru. Petit passage en revue.
1.
La haine de Freud 
 
[4]
s'est manifestée dès ses premiers écrits
 
(*)
.
En fait, les premièrespublications de Freud ont souvent été bien accueillies ! Ce n'est qu'à partir d'environ 1908 queplusieurs collègues diront comme Hoche, que
« le bon n'est pas neuf et le neuf n'est pas bon »
.D'autre part, Freud ne parlait pas de
« haine »
(
« Hass »
) pour sa personne, mais de
09/05/2010«Les légendes freudiennes de Mme Robibliobs.nouvelobs.com/print/193591/5
 
«résistance »
ou d'«
hostilité
» à ses idées.
2.
Le premier scandale freudien, à savoir l'affirmation de la primauté de l'inconscient et de la sexualité, continue de choquer 
.
En fait, ces thèses ont choqué au début du XXe siècle,mais ne choquent plus grand monde et certainement pas des auteurs critiques comme moi qui,pour la plupart, ont d'abord été des adeptes du freudisme.
3.
Les historiens critiques de la psychanalyse inventent de toutes pièces
.
En fait, leshistoriens critiques sérieux (
Ellenberger 
,
Sulloway
,
Borch-Jacobsen
, etc.) sont tous desuniversitaires qui respectent les règles déontologiques de la recherche rigoureuse. Comme l'afait
Michel Onfray
 
[1]
, qui avait d'abord cru cette légende, il faut lire ce qu'ils écrivent
réellement 
.Et non se contenter de ce qu'en rapporte
Elisabeth Roudinesco
.(c)SipaElisabeth Roudinescoest l'auteur de nombreuxessais consacrés à lapsychanalyse, etnotamment d'une"Histoire de lapsychanalyse" en deuxvolumes (Fayard). Elle apublié "Retour sur laquestion juive" en 2009(Albin Michel).
4.
Il y a bien souvent, en France, une jonction inconsciente entre antifreudisme et antisémitisme
.
Au fil du temps,
Elisabeth Roudinesco
nuance. Jusqu'il y a peu, elle voyaitdans toute critique de Freud de l'antisémitisme. Ici elle écrit
« souvent »
et limite à la France.Freud était plus lucide. Il accordait peu d'importance à l'antisémitisme dans l'
antipathie
qu'onmanifestait à ses idées.
5.
 Aux Etats-Unis, après le passage de Freud, la psychanalyse a remplacé la psychiatrieet la psychologie.
En fait, 1° la psychanalyse a, pendant un demi-siècle, fort imprégné lapsychiatrie américaine, mais ne l'a pas remplacée. 2° La psychologie n'a pas le moins dumonde été remplacée par la psychanalyse. E. Roudinesco ne connaît pas grand chose de la
09/05/2010«Les légendes freudiennes de Mme Robibliobs.nouvelobs.com/print/193592/5
 
psychologie scientifique, comme le montre ce qu'elle écrit ailleurs.
6.
 Aux Etats-Unis, par la suite, Freud a déchaîné la fureur 
.
En fait, Freud a toujours la faveur des classes moyennes et se trouve pris au sérieux dans des facultés de philosophie et delettres. Par contre, il n'est plus du tout une référence majeure dans les facultés de psychologie etles départements de psychiatrie.
7.
Hitler est le destructeur de la psychanalyse européenne
.
En fait, des psychanalystes onttravaillé au sein de l'Institut Göring. Hitler n'est pas le destructeur de la psychanalyse allemandeet certainement pas celui « de la psychanalyse européenne ».
8.
Les médecines parallèles se sont développées depuis la perte de vitesse dufreudisme
.
En fait, il n'y a pas davantage des médecines parallèles dans des pays lapsychanalyse a perdu de son aura qu'en France, terre freudienne par excellence.
[5]
9.
Les comportementalistes réduisent l'homme à une machine sans âme
.
Comme Freuda utilisé des métaphores hydrauliques,
certains
comportementalistes utilisent la métaphore del'ordinateur, mais les thérapeutes comportementalistes ont le respect de leurs patients et ne secontentent jamais d'une métaphore pour expliquer et soigner.
10.
 A cause du DSM (le Manuel de la classification des troubles mentaux), on ne sait  plus qui est fou et qui ne l'est pas, et on ne se préoccupe pas de savoir à quoi renvoient les comportements
.
En fait, le DSM fait éviter l'« effet Knock » : ses critères permettent dedistinguer ce qui est vraiment problématique de ce qui ne l'est pas. C'est un outil declassification, qui n'interdit absolument pas de s'interroger sur les causes des troubles.
11.
Freud trouve normal qu'un enfant se masturbe
.
En fait, la psychanalyse a favorisé uneplus grande liberté sexuelle, mais Freud a toujours partagé les préjugés du XIXe siècle. Il écritque la masturbation corrompt le caractère, prédispose aux névroses et même aux psychoses !
09/05/2010«Les légendes freudiennes de Mme Robibliobs.nouvelobs.com/print/193593/5

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->