Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
5Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Scribd Chronqiue Execution Forcee

Scribd Chronqiue Execution Forcee

Ratings: (0)|Views: 880 |Likes:
Published by Pierre Antoine

More info:

Published by: Pierre Antoine on May 20, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

06/30/2010

pdf

text

original

 
L’exécutionforcéeennaturedesobligationsdefaire.

 
2
TABLE DES MATIERES
Introduction..................................................................................................................31. Exclusion de toute exécution forcée........................................................................71.1 Les obligations en matière littéraire et artistique...............................................7
1.2.Laréintégrationdesalariéslicenciés.................................................................71.3.Lalibertédeconscience..........................................................................................8
2. Admission de procédés indirects tendant à l'exécution forcée en nature...........92.1. L’injonction de faire.............................................................................................92.2. L’astreinte............................................................................................................102.3. La constatation judiciaire d’un acte juridique.................................................132.3.1. La promesse unilatérale de vente........................................................132.3.2. Le pacte de préférence.........................................................................142.4. la faculté de remplacement.................................................................................153. Admission de l'exécution forcée directe...............................................................193.1. Les infractions pénales........................................................................................193.2. L’expulsion d’un occupant sans titre................................................................193.1. La mise en possession..........................................................................................20Conclusion...................................................................................................................20
Bibliographie..............................................................................................................21
 
3
Le 8 novembre 1973, le Tribunal de grande instance de Paris
1
jugeait que« l’affirmation d’obligations juridiques découlant d’une convention de
 strip-tease
 voudrait dire dès lors que la femme, éventuellement revenue au sentiment naturel dela pudeur, pourrait se voir contrainte par le juge, au besoin sous astreintecomminatoire ou définitive, à s’exposer nue… à la vue du public ».Cette décision, qui tend à faire sourire, n’oublie pas de rappeler le caractère délicat du problème soulevé par l’exécution forcée des obligations. Le conflit oppose deux principes fondamentaux qui sont le principe de la force obligatoire du contrat et celuidu respect de la personne. Cette confrontation des deux principes paraît de primeabord insoluble. Cependant, il faut pourtant effectuer un choix. On observe que l’onenseigne traditionnellement que l’exécution des obligations de faire et de ne pas fairene peut être imposée au débiteur. Telle est, d’ailleurs, l’une de leurs particularités les plus notables par rapport à l’obligation de donner.Cette observation générale n’est pas tout à fait exacte, et la question de l’exécutionforcée concerne beaucoup plus les obligations de faire que les obligations de ne pasfaire, car leur nature les rends plus aisément réalisable. Ainsi lorsque l’objet del’abstention est un acte juridique (par exemple une interdiction de vendre en vertud’une clause d’inaliénabilité), le juge peut en certaines hypothèses prononcer l’inopposabilité de l’acte et anéantir par la même la contravention à l’obligation. Il n’ya pas non plus de difficulté dans les cas où la violation commise par le débiteur estirréversible. Dans ce cas une condamnation à des dommages et intérêts est la seulesolution. Ainsi en va-t-il pour les obligations de ne pas faire continues mais affectéesd’un délai déjà expiré, ou dépourvues de délai.Pour les obligations de ne pas faire continues, il est vrai, le conflit existe, tout aumoins pour l’avenir. L’abstention exige en effet un effort nécessairement individuel.Mais tout est finalement question de degrés. L’important est de définir un seuild’intolérance, et l’on conçoit que celui-ci doit se situer au niveau de l’élaborationd’actes positifs, en d’autres termes, au rang de la créativité, le mot étant pris dans sonsens le plus général.

1
TGI Paris, 8 nov. 1973 : D. 1975, p. 401, note Puech.

Activity (5)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads
Greg2102 liked this
Ahmed Achraf liked this
libindi liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->