Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
4Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Allez-Savoir Sept 2008

Allez-Savoir Sept 2008

Ratings: (0)|Views: 28|Likes:
Published by sabu_sahlieh

More info:

Published by: sabu_sahlieh on Jun 13, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

10/05/2010

pdf

text

original

 
RELIGION / INTERVIEW
 Pourquoi nous ne sommes pas encore sortis du 11 septembre
«Le Coran est un texte qui adeux visages»
 
A
LLEZSAVOIR
! / N°42 S
EPTEMBRE
200843
 Sami Aldeeb est juriste suisse responsable du droit musulman et arabe à l’Institut suisse de droit comparé à Lausanne. Il est encore traducteur du Coran et de la Constitution helvétique en arabe
L
événement a fait du bruit. Il conti-nue d’en faire, mais sans sombrerdans la polémique stérile. Jusqu’ici, la traduction française du Coran par Sami Awad Aldeeb Abu-Sahlieh a été saluéede tous côtés, comme elle le mérite,comme un enrichissement important dudébat sur les textes coraniques, pour sarigueur scientifique et pour la clarté desa présentation, mais aussi pour le res- pect qui l’imprègne manifestement àl’égard de tout ce que représente le Corandans l’Islam.
Une révolution qui facilitela lecture
Outre la richesse de son appareil cri- tique (les variantes, par exemple), lesrenvois aux écrits juifs et chrétiens lors-qu’ils sont utiles, l’originalité unique du travail de Sami Aldeeb tient dans la pré-sentation des 114 chapitres (sourates) duLivre.En résumé, l’auteur a traduit le Corandans l’ordre historique des révélationsreçues par Mahomet, tel qu’il a étéreconnu par la plus prestigieuse univer-sité du monde musulman sunnite, celled’Al-Azhar au Caire. On découvre doncd’abord les 86 chapitres des années mec-quoises du Prophète (610-622), puis les28 qui composent sa période médinoise(622-632) et qui, dans son ordonnance traditionnelle, ont été placés au début duCoran. Ce bouleversement, car c’en estun, facilite non seulement la lecture des textes, mais il permet aussi d’apprécierl’évolution de la pensée religieuse, juri-dique et politique de Mahomet.
Une contribution personnelle
Sami Aldeeb, juriste suisse, né en Cis- jordanie, chrétien, responsable du droitmusulman et arabe à l’Institut suisse dedroit comparé à Lausanne, professeurinvité aux facultés de droit d’Aix-en-Pro- vence et de Palerme, décrypte et com-mente depuis des années le droit musul-man et son importance en Occident (unde ses derniers ouvrages traite parexemple des mariages entre partenairessuisses et musulmans). Auteur prolifique,il est aussi le traducteur de la Constitu- tion helvétique en arabe (on la trouve surInternet à l’adresse www.admin.ch). Là,il présente sa traduction du Corancomme une contribution privée, person-nelle, à sa compréhension qui est, pourle moment, l’aboutissement de ses re-cherches.
Lorsque les auteurs des attentats-sui-cides du 11septembre 2001 lient inti-mement leurs actes à l’autorité duCoran, cette référence ultime choque etsuscite pour le moins des vagues d’in-compréhension aussi bien dans le mondede l’Islam que parmi les non-musul-mans. La traduction chronologique deSami Aldeeb permet d’y voir plus clair,
Quand on traduit ce texte fondamental, comme l’a fait récem-ment Sami Aldeeb, de l’UNIL, on découvre que les 86 pre-mières sourates s’adressent à l’homme et sont pacifiques, alorsque les 28 dernières parlent au croyant, avec un accent plusguerrier et des normes juridiques. Explications.
 
et en tout cas de poser quelques pointsde repère utiles. Démonstration pra- tique, en quelque sorte, avec le traduc- teur du Coran.
 Allez savoir!: Les 114 chapitres du Coran forment-ils véritablement un tout? On s’y perd!
Sami Aldeeb:
La mise en place deschapitres par ordre chronologique laisseapparaître clairement que l’esprit du texte évolue. Les 86 sourates de la période de La Mecque, celles qui ont étérévélées à Mahomet en premier lieu, sont pacifiques. Le message s’apparentebeaucoup à celui du prophète Jean-Bap- tiste dans le Nouveau Testament, parexemple. Il est simple, empreint de bonsens. On touche là à un socle communde l’humanité. Et puis, lorsque la poli- tique se mêle à la religion, dans les 28chapitres de la période de Médine, l’ac-cent devient guerrier, un code de laguerre apparaît, le texte se fige dans desnormes juridiques et contraignantes.
 Pas étonnant que certains passages puissent  être contradictoires...
On découvre que le texte a deux visages, en tout cas, un véritable Janus!Du reste, dans l’ordre chronologique, la première partie s’adresse à l’homme, et très significativement, la deuxième, àquelques rares exceptions près, auxcroyants. Ce changement d’interlocuteursillustre bien l’évolution des perspectives.
 Dans ces conditions, chacun choisit la partie surlaquelle il s’appuie…
On joue sur le fait que ce texte estétourdissant. Tout y est mêlé, comme dansun dictionnaire où les mots ne sont pasrangés par ordre alphabétique. D’où un trouble profond qui naît de la multiplicitédes interprétations, des choix contradic- toires qui en découlent et des légitimitésqui s’affrontent. Un trouble qui rejaillitdu reste sur toute la société musulmane.
Un exemple!
Dans la première partie (chronolo-gique), l’enseignement, en substance, estde prêcher avec de bons moyens: «Parla sagesse et la bonne exhortation, appelle
RELIGION / INTERVIEW
 Pourquoi nous ne sommes pas encore sortis du 11 septembre

Activity (4)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
lepton100 liked this
saliou83 liked this
Daikirik liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->