Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
francais corrige II

francais corrige II

Ratings: (0)|Views: 358 |Likes:
Published by Kohl
Les fondements métaphysique du Bouddhisme et de la Physique quantique
Les fondements métaphysique du Bouddhisme et de la Physique quantique

More info:

Published by: Kohl on Jun 15, 2008
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOC, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

10/19/2012

pdf

text

original

 
Christian Thomas KohlBouddhisme et Physique quantiqueUn étrange parallélisme entre deux concepts de la réalitéAbstract.
Il y a un parallélisme surprenant entre le conceptphilosophique de la réalité de Nagarjuna et le concept physique dela réalité de la physique quantique. Pour les deux la réalitéfondamentale ne repose pas sur un noyau dur mais sur dessystèmes d'éléments mutuels et interdépendants. Ces concepts deréalité sont incompatibles avec les concepts substantiels, subjectifs,holistes et instrumentalistes qui sont le fondement des modes depensée du monde moderne.
Le concept de la réalité de Nagarjuna
Nagarjuna était le philosophe bouddhiste le plus important de l'Inde.Selon Etienne Lamotte il vivait dans la deuxième partie du 3emesiècle. Sa philosophie est encore très actuelle. Elle détermine, jusqu'à aujourd'hui les manières de penser de toutes les traditionsdu bouddhisme tibétain. Nous possédons peu d'informationsbiographiques sur sa vie, en revanche beaucoup de légendesreposent sur celle-ci. L'authenticité de 13 de ses Oeuvres estprouvée par la recherche scientifique. C'est surtout le danois Chr.Lindtner qui s'est occupé de la vérification et de la traduction de ces13 Oeuvres [1]. Son Oeuvre principal, portant le titre
Stances dumilieu par excellence
[Mulamadhyamaka-karika][en abréviation:MMK] est récemment parue dans une traduction française de Guy
 
Bugault [2]. Nagarjuna est le fondateur de l'école philosophique duchemin du milieu, Madhyamaka. Le chemin du milieu représenteune voie philosophique et spirituelle qui cherche à éviter lesconcepts métaphysiques extrêmes, surtout ceux de la penséesubstantielle et subjective. Dans son ouvrage principal,
Stances dumilieu par excellence
[MMK] le chemin du milieu est décrit de lafaçon suivante: „24,18 C'est la production dépendante[pratityasamutpada] que nous entendons sous le nom de la non-substantialité [sunyata]. C'est là une désignation métaphorique, cen'est rien d'autre que la voie du milieu"[3]. Nous comprenons doncque selon Nagarjuna la dépendance des choses est identique avecla non-substantialité des choses.La philosophie de Nagarjuna repose sur deux aspects. D'une partsur une exposition de son propre concept de réalité[pratityasamutpada et sunyata] selon lequel la réalité fondamentalen'a pas de noyau dur et ne base pas sur des éléments indépendantsmais sur des systèmes comportant deux parties mutuelles etinterdépendantes. Ce concept est opposé à une des expressions clef de la métaphysique traditionnelle existante en Inde: svabhava [êtrepropre]. D'autre part elle comporte de nombreuses indications à descontradictions internes de 4 concepts extrêmes, qui ne sont pasprésentés dans tous les détails mais seulement dans leurs principes.On peut cependant aisément reconnaître à quels modes de penséeces principes font référence et c'est important, car il s'agit de
nos
modes de pensée qui ne nous permettent pas de connaître la réalitécomme elle est. Ce thème n'est pas seulement une discussion sur lamétaphysique traditionnelle en Inde. Ces 4 approches extrêmes, jeles mets en relation aux modes de pensée substantiels, subjectifs,
 
holistes et instrumentalistes du monde moderne. Pour pouvoircontourner et éviter ces modes de penser, il faut d'abord lesconnaître. Je vais donc les présenter ici de façon fragmentaire.
Le Substantialisme.
La pensée substantielle est en Europe aucentre de la métaphysique traditionnelle, si l'on se base sur laphilosophie présocratique en passant par Platon jusqu'à Kant. Selonla métaphysique traditionnelle la substance ou l'être propre est unechose inchangeable, identique à elle-même, ne résultant d'aucunélément, existant par soi-même. La Substance ou l'être propre est laraison d'être de toute chose, le fondement immatériel du mondedans lequel nous vivons. Sous les termes 'substance suprême' lamétaphysique traditionnelle assimilait souvent Dieu ou un êtredivin. Depuis Kant les courants principaux de la philosophiemoderne ne considéraient plus les choses comme des éléments dela réflexion philosophique. L'objet de la pensée étant devenu laraison comme moyen de la connaissance. C'est pour cela que lamétaphysique traditionnelle a perdu une certaine importance. Maisles concepts centraux comme l'être, la substance, la réalité ont étéremplacés par des expressions scientifiques substantielles etréductionnistes: Maintenant ce sont des termes scientifiques telsque les atomes, les particules, l'énergie, les champs de force, leslois de la nature, la symétrie qui sont la raison d'être des choses.
Le subjectivisme.
Par l'expression 'la pensée subjective' j'entendsle tournant vers le sujet qui a été introduit par René Descartes. C'estla doctrine selon laquelle la conscience est la donnée primairetandis que toute autre chose est le contenu, la forme ou la créationde la conscience. L'apogée de ce subjectivisme c'est l'idéalisme de

Activity (2)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->