Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
3Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
COM(2010)373 - Droits des Travailleurs Migrants de l'UE - Libre circulation - 13 Juillet 2010 - UE

COM(2010)373 - Droits des Travailleurs Migrants de l'UE - Libre circulation - 13 Juillet 2010 - UE

Ratings: (0)|Views: 1,017 |Likes:
Published by Egalité
http://multinational.leforum.eu
http://multinational.leforum.eu

More info:

Published by: Egalité on Jul 20, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

10/25/2012

pdf

text

original

 
FR FR
FR
 
FR FR
COMMISSION EUROPÉENNE
Bruxelles, le 13.7.2010COM(2010)373 final
COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL, AU PARLEMENTEUROPÉEN, AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIAL EUROPÉEN ET AUCOMITÉ DES RÉGIONSRéaffirmer la libre circulation des travailleurs: droits et principales avancées
 
FR
2
FR
Introduction
Au cours des quarante dernières années, le principe de libre circulation des personnes n’acessé d’évoluer et de prendre de l’importance. Initialement destinée à la population active,cette liberté fondamentale a progressivement été étendue à d’autres catégories, et elleconstitue désormais l’un des droits individuels les plus importants que l’Union européennegarantit à ses citoyens.Le principe de libre circulation des travailleurs est inscrit à l’article 45 du traité sur lefonctionnement de l’Union européenne (ci-après «TFUE») (ex-article 39 CE) et a étédéveloppé dans le droit dérivé [le règlement (CEE) n° 1612/68
1
et la directive 2004/38/CE
2
,de même que la directive 2005/36/CE
3
] ainsi que dans la jurisprudence de la Cour de justicede l’Union européenne (ci-après «la Cour»). Le corpus de droit de l’UE existant («l’acquis»)en la matière permet aux citoyens européens de se déplacer librement au sein de l’Union pourtravailler et protège les droits sociaux des travailleurs et des membres de leur famille
4
. Dansce domaine dynamique, qui évolue au rythme de la politique du marché du travail, de lastructure familiale et du processus d’intégration européenne, la libre circulation contribue à laréalisation du marché unique mais comporte aussi une dimension sociale non négligeable,dans la mesure où elle favorise l’inclusion sociale, économique et culturelle des travailleursmigrants de l’Union dans les États membres d’accueil.Selon les dernières données Eurostat disponibles
5
, 2,3 % des citoyens de l’UE (soit11,3 millions de personnes) résident dans un État membre autre que celui dont ils ont lanationalité, et bien plus encore exercent ce droit à un moment donné de leur vie
6
. Ce chiffre aaugmenté de plus de 40 %
7
depuis 2001. Dans le cadre d’une enquête Eurobaromètre récente,10 % des personnes interrogées dans l’UE-27 ont indiqué avoir vécu et travaillé dans un autrepays dans le passé, tandis que 17 % ont formulé l’intention de profiter de la libre circulationdans le futur.En principe, tout citoyen de l’Union européenne a le droit de travailler et de vivre dans unautre État membre sans faire l’objet d’une discrimination en raison de sa nationalité.Cependant, en dépit des progrès réalisés, il subsiste encore des obstacles juridiques,administratifs et pratiques à l’exercice de ce droit. Un rapport récent
8
sur l’application de ladirective 2004/38/CE a conclu à une transposition globalement décevante et souligné uncertain nombre de problèmes rencontrés à l’étranger par les citoyens européens – travailleurs
1
JO L 257 du 19.10.1968, p. 2 (ci-après «le règlement»).
2
JO L 158 du 30.4.2004, p. 77 (ci-après «la directive»).
3
JO L 255 du 30.9.2005, p. 22.
4
Le droit de l’UE relatif à la libre circulation des travailleurs s’applique aux citoyens de l’Union et auxmembres de leur famille, quelle que soit leur nationalité.
5
Situation en 2008.
6
Dans les pays de l’UE-27, 37 % des ressortissants étrangers (soit 11,3 millions de personnes) ont lanationalité d’un autre État membre. Le nombre de ressortissants étrangers dans l’UE-27 a augmenté de42 % depuis 2001 (pour plus de détails, voir la publication
Statistiques en bref 
n° 94/2009 d’Eurostat).
7
Ce chiffre correspond à l’augmentation globale du nombre d’étrangers, à savoir de ressortissantsd’autres États membres de l’UE et de ressortissants de pays tiers. Le rapport ne mentionne pasexplicitement le pourcentage d’augmentation du nombre de ressortissants de l’Union résidant dans unautre État membre au cours de la période 2001-2008, mais cette augmentation était d’environ4 millions, ce qui équivaut à quelque 54 %.
8
COM(2008) 840 du 10.12.2008.

Activity (3)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->