Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
9Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
LE_PROBLEME_HEIDEGGER

LE_PROBLEME_HEIDEGGER

Ratings: (0)|Views: 91|Likes:
Published by mejame

More info:

Published by: mejame on Aug 03, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOC, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

11/22/2012

pdf

text

original

 
LA PROBLÉMATIQUE METAPHYSIQUE DANS LAPENSEE DE MARTIN HEIDEGGER
Mejame Ejede CharleyMaitre de conférenceUniversité de Yaoundé
La métaphysique constitue l'un des thèmes centraux de la penséede Martin Heidegger qui y a consacré beaucoup d'écrits après
Sein Und  Zeit 
(1927).
1
Conformément aux préoccupations de cet écrit, la questionqui se pose pour nous est de savoir si lui aussi considère la présence dela métaphysique en philosophie comme un problème et s'il propose luiaussi éventuellement de l'éliminer du domaine scientifique ou s'il propose une autre solution. L'on peut dire tout de suite que Heidegger n'est pas de ceux qui veulent éliminer la métaphysique du domaine de lascience, et encore moins de ceux qui cherchent sa destruction, mais ilsemble que, dans une première phase de sa longue carrière philosophique, il considérait la taphysique comme l'ontologiefondamentale et même comme une science. Dans une deuxième phasede sa vie, il semble avoir adopté une position vis-vis de lamétaphysique qu'il considère comme responsable de
l'Ausbleiben
del'être de l'étant. Mais dans l'ensemble, il est plutôt difficile de saisir avec précision sa pensée concernant la métaphysique. Nous allons icisérier Ce qui nous semble constituer les points forts de sa position sur la
1
Kant und das Problem der Metaphysik (1929), Was ist Metaphysik? (1930), Einfürung in dieMetaphysik (1953),Die onto-theologische Verfassung der Metaphysik (1958).
1
 
métaphysique:Primo, dès le premier chapitre de
Sein Und Zeit 
(être et Temps) de1927, Heidegger, tout en le récusant comme une nouvelle
γιγαντοµαχ
ì
α
 _ 
περ
ì_ 
της
 _ 
ουσας
, (un combat de Titans à propos del'être), oriente son projet dans une franche répétition de la question del'être qui est aujourd'hui tombée dans l'oubli, mais qui avait tenu enhaleine Platon et Aristote dans leur investigation, les résultats de cetteinvestigation s'étant néamoins conservés à travers toute une variété decalages et de ''repeints'' jusque dans la
logique
de Hegel. Lamétaphysique, est, selon lui, la représentation de l'être de l'étant, tout enétant toujours le dépassement de l'étant. Pour être conséquent avec sadéfinition de la métaphysique, il aurait dû la rebaptiser méta-étant car l'interrogation méta-physique ne transcende pas la nature(la
 physis)
comme dans la doctrine classique, mais transcende(méta-)plutôt l'étant.D'ailleurs ne va-t-il pas lui-même dire plus tard à propos de la''physique'' d'Aristote qu'il considère comme le ''livre de fond de la philosophie occidentale'' que cela n'a pas de sens quand on dit que la''physique '' précède la ''métaphysique'', vu que la métaphysique est toutautant ''physique'' que la physique est métaphysique.
2
Le nom même de
méta-physique
a quelque de magique avec laquelle Heidegger semble jouer tout le temps d'autant plus que la structure de la langue allemand permet de former des mots qui se prêtent à un pareil jeu.
2
Heidegger, Questions 11,1968 p.183.
2
 
Ainsi dans sa conférence inaugurale de 1929 à l'Université deFreiburg (en Breisgau) portant sur le ''Qu'est que la métaphysique?'',Heidegger reprend le mot de Hegel selon lequel la philosophie est ''lemonde à l'envers'' et l'applique à la métaphysique qui possède un doublecaractère.
3
Après une longue considération sur le néant ou l'angoisseoriginelle qui, à tout instant, peut se lever dans la réalité -humaine et laretient dans la présence originelle du néant, il laisse, par une séried'affirmations, la métaphysique se présenter elle-même:a) elle est uneinterrogation sur le néant, ou la finitude de l'homme:b)être retenue dansle néant par la cause de l'angoisse cachée, c'est pour la réalité-humaine passer au-delà de l'existant dans son ensemble; c'est la
transcendance
;c) notre interrogation sur le néant doit nous présenter la
métaphysique
elle-même(….); d) la métaphysique, c'est l'interrrogation qui dépassel'existant sur lequel elle questionne, afin de le recouvrer comme tel etdans son ensemble pour en actuer le concept; e) lorsque l'on interrrogesur le néant, on dépasse en ce sens l'existant en tant qu'existant pris dansson ensemble. Cette question s'atteste ainsi comme une ''métaphysique''
4 
f) la question du Néant traverse et enserre l'ensemble de lamétaphysique.Heidegger s'engage dans le bat concernant la finitionéquivoque du néant considéré subrepticement à la fois comme le non-existant et comme de la matière privée de formes alors que la rigoureuse
3
Heidegger,Questions,1968, p. 47.
4
Heidegger,Questions 11,1968,p. 66-67
3

Activity (9)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
Jpscribd liked this
ahmed aden liked this
khattab_algerie liked this
balthus13 liked this
Oda liked this
MansourAsri liked this
MansourAsri liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->