Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
5Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
27979981 Le Nouvel Ordre Mondial Kesako

27979981 Le Nouvel Ordre Mondial Kesako

Ratings: (0)|Views: 9|Likes:
Published by Ne1am

More info:

Published by: Ne1am on Aug 24, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

09/01/2010

pdf

text

original

 
Le nouvel ordre mondialKesako ?
Petit manuel destiné au citoyen occidental
 Le nouvel ordre mondial – Kesako ?
 p. 1/24
 
Le nouvel ordre mondial - Kesako ?
 Avant propos
Deux motivations antagonistes sont à l'origine de l'écriture de ce texte. D'une part, l'irrésistible envie de comprendre le curieux sentiment que le monde netourne pas rond, et d'autre part, le besoin de garder une analyse rationnelle baséesur des sources d'informations crédibles. La curiosité pousse à essayer de trouver une réponse, non religieuse, à la sensation tenace que la société est artificielle.La rationalité pousse à rechercher les écrits permettant de démontrer avec unecertain niveau de certitude, et à passer à travers le filtre de la raison toutes lesintuitions que l'on pourrait avoir. Au départ, les deux semblent impossible àconcilier, et pourtant, après quelques recherches, je suis arrivé à la conclusionqu'il est tout à fait possible de comprendre ce qu'il se passe à partir des ouvragesque nous avons à notre disposition.
I La fabrication du consentement 
Le nouvel ordre mondial désigne l'anticipation d'une nouvelle vision dumonde après la chute de l'union soviétique. Avant la chute du mur deBerlin en 1989, le monde occidental était politiquement organisé en uneopposition entre les États-Unis et l'URSS. Le principal allié des États-Unis était l'Europe, et le principal allié de l'URSS était la Chine, lereste du monde étant considéré comme un grand champ de bataille pour les deux blocs. Aps 1989, les dirigeants occidentaux,notamment George H. W. Bush, le père de Georges W. Bush, émettent l'idée d'unnouvel ordre mondial, organisé autour de l'ONU comme organe permettant d'assurer la paix dans le monde. En fait, les États-Unissont alors la seule superpuissance, et les élites anglo-américainesentendent garder cette position le plus longtemps possible
1
, le seuldébat étant de savoir si les États-Unis doivent partager leur positionde décideurs ou pas, notamment avec l'Europe.
 Le nouvel ordre mondial – Kesako ?
 p. 2/24
ONU 
 
La période d'opposition entre États-Unis et l'URSS a été appelé« guerre froide » par le journaliste américain Walter Lippmann, quia popularisé l'expression, et qui a servi à imposer une discipline etun état proche de la guerre pendant des décennies, ou plutôt un étatde guerre hors des territoires américains et soviétiques. Avoir unennemi commun permet d'unir les gens, et ainsi assurer unecohésion sociale ainsi qu'une obéissance à l'autorité.Mais après la chute du mur, il n'y avait plus d'ennemi. Alors de nouveauxennemis ont été trouvés : le terrorisme islamique, et la menace du réchauffementclimatique. Même s'il n'est pas évident que ces deux ennemis soienttrès dangereux pour les pays industrialisés, ils permettent de donner le sentiment d'une menace exrieur directe et massive, pour façonner un consensus en terme de politique internationale
2
. Pour arriver à cette fin, il est nécessaire d'une part qu'il existe une menacequi puisse être crédible, et d'autre part, cela fait intervenir une propagande médiatique.Il semble évident pour les occidentaux que les média ne sont pas influencés, etqu'ils ne cherchent pas à gérer l'opinion à l'aide d'événements médiatiques.Pourtant, ainsi que l'exprime Walter Lippmann en 1922,
« la création duconsentement n'est pas un art nouveau. Il est très ancien et était supposédisparaître avec l'apparition de la démocratie. Mais ce n'est pas le cas. Latechnique de cet art a, en fait, été énormément améliorée, parce qu'elle est à présent basée sur l'analyse plutôt que sur des règles approximatives. Ainsi, grâce aux résultats de la recherche en psychologie, associés aux moyens decommunication modernes, la pratique de la démocratie a effectué un tournant.Une révolution est en train de prendre place, infiniment plus significative quetout déplacement du pouvoir économique. »
3
Quand on parle de propagande, on imagine spontanément un contrôle total del'État sur les média, les dirigeants dictant mot pour mot ce qui doit être dit au public et décidant ce qui ne doit pas être montré. Cela n'est pas le cas, et certainsgroupes de personnes, opposés à l'organisation actuelle du pouvoir, arrivent àfaire parvenir au public des informations qui sont pourtant en défaveur de laclasse politique dominante. Ces groupes sont notamment les souverainistes, lescommunistes, et les anarchistes, chaque groupe contenant des composantes trèsdiverses. Le groupe dominant est celui des libéraux, pour qui le capital ne doit pas être limité, le seul débat étant de savoir s'il faut mettre en place desrégulations et s'il faut redistribuer un peu aux perdants du système pour qu'ilsaient encore de quoi manger, se vêtir et se loger. Ce sont les débats qui sont
 Le nouvel ordre mondial – Kesako ?
 p. 3/24
Walter  Lippmann Zbigniew Brezinski

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->