Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more ➡
Download
Standard view
Full view
of .
Add note
Save to My Library
Sync to mobile
Look up keyword
Like this
5Activity
×
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Nikola Tesla

Nikola Tesla

Ratings: (0)|Views: 505|Likes:
Published by Cédric Taty

More info:

Published by: Cédric Taty on Sep 09, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, DOCX, TXT or read online from Scribd
See More
See less

03/08/2012

pdf

text

original

 
 Nikola Tesla
 
Première partie : les inventions
  Né dans la nuit du 9 au 10 juillet 1856, à minuit précises, dans la petite ville de Smiljan enAutriche-Hongrie, il devint l'un des inventeurs les plus extraordinaires des temps modernes.Prix Nobel, auteur de plus de 900 brevets traitant de nouvelles méthodes pour aborder laconversion de l'énergie, récipiendaire de quatorze doctorats des universités du monde entier etmaîtrisant 12 langues, il mourut triste et oublié le 7 janvier 1943.Hormis le fait qu'il est doté d'une mémoire photographique hors pair, il a le talent nécessaire pour expliquer dans un langage adéquat et compréhensible sa vision de l'univers dans lequel ilévolue. Il suffit de voir comment il définit l'électricité et le magnétisme :
"
Un monde infinitésimal, constitué de molécules et de leurs atomes tournant sur eux-mêmeset se déplaçant le long de leurs orbites, à la manière des corps célestes, entraînant avec euxl'éther en le faisant probablement tourner ou, en d'autres termes, porteurs de charges statiques, me semble l'explication la plus probable, et celle qui rend le mieux compte de la plupart des phénomènes observés. Les rotations des molécules autour d'elles-mêmes et deleur éther définissent les tensions de l'éther ou tensions électrostatiques; l'égalisation destensions de l'éther crée d'autres mouvements ou courants électriques, et les mouvementsorbitaux produisent les effets de l'électromagnétisme et du magnétisme permanent 
.
"
 Entre 1882 et 1888, il a breveté plusieurs dispositifs qui utilisaient des champs magnétiquestournants pour transmettre de l'électricité par courants alternatifs. En fait, il lança les idées qui permirent de concevoir tout le matériel moderne de génération et de transport de l'électricité.Il devint citoyen américain le 30 juillet 1891 et c'est dans ces années qu'il inventa un systèmegénérant des tensions extrêmement élevées : la bobine Tesla.
 
Entre 1891 et 1893, il breveta le système sans fil Tesla (radio télégraphe) et mit au point deslampes électroniques froides. C'est en 1892 que Nikola Tesla, un soir d'orage, constata un phénomène naturel qui influença ses recherches ultérieures :"
 Le ciel se chargeait de nuages noirs, mais la pluie ne tombait toujours pas, quand, tout àcoup, il y eut un éclair, et tout de suite après, le déluge.(...) Manifestement les deux phénomènes avaient un lien étroit de cause à effet. Après quelque réflexion je conclus quel'énergie électrique contenue dans la précipitation d'eau était insignifiante, et que l'éclair  jouait le même rôle de déclenchement qu'un commutateur.(...) Si l'on parvenait à produire desorages électriques de l'intensité voulue, on pourrait modifier la planète entière et lesconditions de vie à sa surface.(...) S'il était en notre pouvoir de le bouleverser (le cycle del'eau) où et quand c'est nécessaire, on pourrait contrôler à volonté cet élément vital qu'est l'eau.
"Entre 1896 et 1898, il publia une théorie toujours valable sur la radioactivité et l'énergierayonnante. Au cours de ces années, il mit au point des tubes à vide à potentiel élevé (lesancêtres des lampes fluorescentes que le monde entier utilise aujourd'hui). Il mena de pair cette étude avec celle de la transmission d'énergie sans fil : la radio. Une expérience luimontra que l'électricité, lorsqu'elle est soumise à de hautes fréquences, a tendance à s'écouler  plus facilement à travers le gaz plutôt que par le métal, sous certaines conditions. Cesconditions correspondent à celle de l'atmosphère à une altitude élevée. A contrario, la basseatmosphère se comporte comme un parfait isolant. Vers 1898, il construisit destransformateurs à hautes fréquences capables de produire des forces électromotrices de plusieurs millions de volts. C'est alors qu'il s'aperçut que les courants produits par ces bobinesétaient conduits librement, même dans l'atmosphère.Il ne voit alors plus de limite de quantité et de distance dans la transmission d'énergieélectrique par le biais de l'atmosphère. Il va jusqu'à supposer à la suite d'une expérience quifut les prémisses de la transmission par micro-ondes, qu'à plus grande échelle, ce transfertaérien d'énergie pourrait provoquer une illumination de l'atmosphère, à l'image de nos lampesfluorescentes. De plus, grâce aux réactions chimiques que provoquent ces émissions, on pourrait extraire de l'azote de l'air et fabriquer un engrais rentable.En 1899, il présenta à la marine américaine un sous-marin électrique à commande radio. Il publia la même année des documents expliquant sa découverte de la résonnance terrestre et dela loi de la propagation de courants conducteurs à travers le globe.Au cours de l'été de 1899, Tesla construisit et essaya l'un des dispositifs les plus incroyablesque l'humanité ait vu. Tesla avait choisi les montagnes Rocheuses à cause de leurs fréquentsorages électriques. L'idée de Tesla était de se brancher sur les nuages très chargés à partir dela terre. Il avait déjà établi que les éclairs de ces orages semblaient se décharger selon uneforme d'onde stationnaire particulière qui encerclait la planète entière. Tesla avait convaincule Colonel John Jacob Astor (du renommé Waldorf Astoria) de jouer 30 000$ sur son essaid'été.
 
 La soc
it
des produ
it
s déshydra
t
és
i
¡¢£¤¥¤ ¦ 
§¥ 
wf 
£§ ¦ 
fourn
it
10 000$ pour 
l
e pro
 j
e
t
e
t
 M. Leonard E.
C
ur 
ti
s propr 
i
é
t
a
i
re de
l
a
£ 
£§¥ ¦ £ 
Spr 
i
¤¨ 
 El 
© 
i
 
£ 
 pany
, fourn
it
 
l
e
t
erra
i
ne
t
 
l
u
tili
sa
ti
on de
l
une de ses cen
t
ra
l
es de
l
a
£ 
£ 
rado Spr 
i
ngs
. I
l
s'
i
ns
t
a
ll
a sur un
t
erra
i
n s
it
à
l
'es
t
de
o
orado Spr 
i
ngs
, à prox
iit
é du mon
t
 
 P 
ik 
© 
, à une a
ltit
ude de 1800 mè
t
res.I
l
y f 
it
cons
t
ru
i
re une s
t
a
ti
on expér 
i
men
t
a
l
e surp
l
ombée d'un mâ
t
t
a
lli
ue de 37 mè
t
res à
l
'ex
t
rém
it
é du que
l
i
ure une bou
l
e de cu
i
re de 90 cen
ti
t
res. I
l
équ
i
 pe sa s
t
a
ti
on d'un pu
i
ssan
t
éme
tt
eur amp
li
i
ca
t
eur. Quand
il
 
l
e me
t
en marche,
l
es para
t
onnerres s
it
ués dans unrayon de 30 k 
il
omè
t
res son
t
con
ti
nue
ll
emen
t
re
li
és par des éc
l
a
i
rs.En se basan
t
sur 
l
a
t
héor 
i
e des osc
ill
a
ti
ons mécan
i
ques e
t
de
l
a résonance, on sa
it
que
l
orsque
l
a fréquence de
l
a force exc
it
an
t
e es
t
éga
l
e à
l
a fréquence propre du sys
t
ème,
amp
lit
ude dumouvemen
t
de
osc
ill
a
t
eur es
t
max
i
ma
l
e, ce max
i
mum é
t
an
t
d
au
t
an
t
p
l
us a
i
gu que
amor 
ti
ssemen
t
es
t
fa
i
 b
l
e. Tes
l
a app
li
que ce pr 
i
nc
i
 pe au f 
l
ux d'é
l
ec
t
i
c
it
é produ
it
par sonosc
ill
a
t
eur géan
t
.
C
e
l
u
i
c
i
se propage dans
l
e sys
t
ème Terre-
i
onosphère, d'abord en cerc
l
es de p
l
us en p
l
us grands, pu
i
s en cerc
l
es p
l
us pe
tit
s ma
i
s avec une
i
n
t
ens
it
é cro
i
ssan
t
e, e
t
 convergen
t
e en un po
i
n
t
du g
l
obe d
i
rec
t
emen
t
opposé à
C
o
l
orado Spr 
i
ngs, dans
l
'océan
i
nd
i
en.Un
"
 Pô
© 
Sud 
"
é
l
ec
t
i
que se crée avec une onde s
t
a
ti
onna
i
re propor 
ti
onne
ll
e à
l
'ém
i
ss
i
on du
"
 Pô
© 
Nord 
"
du
C
o
l
orado. La
t
héor 
i
e voudra
it
que
l
'
i
n
t
ens
it
é augmen
t
e su
i
van
t
 
l
es f 
l
ux e
t
 
l
esref 
l
ux de
l
'onde. Ma
i
s comme
l
a Terre n'es
t
pas un c
i
rcu
it
résonnan
t
parfa
it
,
l
es déperd
iti
onsfon
t
qu'une énerg
i
e s
t
ab
ili
sée es
t
récupérab
l
e à n'
i
mpor 
t
e que
l
po
i
n
t
du g
l
obe, e
t
cec
i
par uns
i
mp
l
e récep
t
eur rad
i
o adap
t
é.Sur 
l
e
"
 El 
© 
i
 
a
Wor 
d and 
 E 
ng 
i
neer 
"
du 5 ma
i
1904, Tes
l
a déc
l
ara
it
, au su
 j
e
t
de son essa
i
 réuss
i
du 3
 j
u
ill
e
t
1899
:
 
"
 J'a
i
 
e prem
i
er ob
enu
a prem
i
 
re preuve expér 
i
men
a
e déc
i
 s
i
ved'une vér 
it 
é pour 
e p
us grand avancemen
de
'human
it 
é. (...) Des arcs gros,
ongs e
 

Activity (5)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
verichip liked this
Ecureui liked this
manavolia liked this
lgt78 liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->