Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
4Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Procreation Medicalement Assistee Bioethique 2009

Procreation Medicalement Assistee Bioethique 2009

Ratings: (0)|Views: 1,871|Likes:
Published by ΦΧΦΠ
Synthèse servant de base pour les conférences, interview-s, tables rondes, ... de responsables autorisés à exposer la position officielle de l'Eglise catholique, rédigée dans les années 2005
Synthèse servant de base pour les conférences, interview-s, tables rondes, ... de responsables autorisés à exposer la position officielle de l'Eglise catholique, rédigée dans les années 2005

More info:

Categories:Types, Research
Published by: ΦΧΦΠ on Sep 22, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

01/31/2013

pdf

text

original

 
L
A
P
ROCRÉATION
A
RTIFICIELLE
Il y a 19 ans, le 25 juillet 1978, naissait Louise Brown, le premier enfant venu au monde aprèsavoir été conçu hors de l'utérus maternel, par une union artificielle des cellules sexuelles de ses parents – ou "gamètes" réalie de main d'homme, dans une éprouvette. Depuis, les techniques de"Procréation Artificielle" ou "Procréation Médicalement Assise" ont connu un prodigieuxdéveloppement. Des milliers d'enfants sont déjà nés grâce à elle. En France, de 1983 à 1995 11.088enfants sont nés par les techniques de "procréation médicale assistée" -6000 pour la seule année 1996 -Il y a un an et demi, un autre événement révolutionnaire est venu ouvrir de nouvelles perspectives dans le domaine de la procréation artificielle : il s'agit de la naissance de la brebis "Dolly",au
 Roslin Institute
d'Edimbourg (Ecosse). Elle représenterait le premier exemple réussi de vrai clonage.Cette problématique du clonage, qui soulève tant d'émotions, se situe en fait dans la continuité - et lalogique - de la fécondation artificielle dont elle représente l'ultime développement.Le 22 février 1987, l'Instruction de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi "
 Donum Vitae
" présentait de façon claire et précise la position de l'Eglise face à ces nouvelles techniques. Et cette position était négative. Pour les Procréations Artificielles,
 Donum Vitae
est l'équivalent de ce qu'a étél'Encyclique "
 Humanae Vitae
" pour la contraception. Dans les deux cas, il ne s'agit pas pour l'Eglise decondamner la modernité, de refuser le progrès technique ; il s'agit de mettre en garde l'homme contredes fruits techniques à la belle apparence et au goût savoureux, qui, une fois avalés, distillerontinexorablement un poison mortel.Avant d'aborder l'étude de ces techniques, il convient de faire un bref rappel sur le problème dela stérilité.
Document transmis par Mgr J. Suaudeau
 Pontificia Academia Pro Vita
le 7. I. 2009Édition numérique par salettensis@gmail.comDisponible àhttp://www.scribd.com/doc/37914452/Procreation-Medicalement-Assistee-Bioethique-2009On consultera le dossier spécifiquehttp ://www.genethique.org/doss_theme/dossiers/amp/amp.aspDu site de référence http://www.genethique.org/
 
T
ABLE
 
DES
 
MATIÈRES
I La stérilité...........................................................................................................................................................................3A. L'infertilité masculine........................................................................................................................................31. L'azoospermie – 2. L'oligospermie – 3) L'asthénospermie – 4) La tératospermieB. L'infertilité féminine..........................................................................................................................................4II L’Insémination artificielle.................................................................................................................................................5A. L'I.A.C. (homolologue sperme du conjoint)......................................................................................................51) Indications – 2) Technique – 3) Résultats – 4) Problèmes éthiques posés par l'IACB. L'I.A.D. (hétérologue, sperme de donneur).......................................................................................................81) Indications – 2) Les résultats – 3) Les problèmes éthiques attachés à l'I.A.DIII F. I. V. E. T. E...........................................................................................................................................................10A. Indications.......................................................................................................................................................101) Stérilités féminines – 2) Stérilités masculinesB. Methodologie...................................................................................................................................................10C. Résultats...........................................................................................................................................................11D. Les paradoxes de la FIVETE...........................................................................................................................121) Le paradoxe de la culture contemporaine : avortement et FIV – 2) La paradoxe des grossessesmultiples – 3) Le paradoxe du coût des FIVE. Les problèmes éthiques regardant la FIVETE homologue..............................................................................131) La dissociation de l'union et de la procréation – 3) La congélation d'embryons – 4) L'adoptiond'embryons – 5) La réduction embryonnaireF. Propositions associées à la FIVETE.................................................................................................................161) La FIVETE hétérologue – 2) Le don d'embryon – 3) Les "mères de substitution"H. Variantes de la FIV..........................................................................................................................................181) La NORIF – 2) Les transferts d'embryons dans la trompeIV Nouvelles techniques de fécondation in vitro...............................................................................................................19A. L'injection des spermatozoïde dans l'ovocyte..................................................................................................191) L'Intracytoplasmic sperm injection (ICSI) – 2) La S.U.Z.I., Sub-zonal inseminationB. La gamete intra falopian tube transfer (GIFT).................................................................................................20C. L'ovum transfer................................................................................................................................................22V Commentaire...................................................................................................................................................................24A. La prévalence de la technique sur l'éthique.....................................................................................................241) La non discussion du progrès technique – 2) La rigueur dans la technique tient lieu de critèreéthique – 3) c'est la technique qui décide des critères morauxB. L’idéologie de l'enfant possession....................................................................................................................251) La motivation du désir d'enfant – 2) L'enfant "si je veux, quand je veux, comme je veux"C. La dévaluation de l'humain..............................................................................................................................261) La déshumanisation de la reproduction humaine – 2) La perversion des relations de parenté et degénitorialité – 3) Le non respect de la dignité et des droits de l'embryonConclusion..........................................................................................................................................................................28A. L'enfant à venir à des droits.............................................................................................................................28B. L'épreuve de la stérilité....................................................................................................................................28Document transmis par Mgr J. Suaudeau
 Pontificia Academia Pro Vita
Édition numérique par  salettensis@gmail.comDisponible àhttp://www.scribd.comOn consultera le dossier spécifiquehttp ://www.genethique.org/doss_theme/dossiers/amp/amp.aspDu site de référence http://www.genethique.org/
2
 
IL
A
 
STÉRILITÉ
On définit par stérilité l'absence de conception après un minimum de deux ans de rapportssexuels complets. On estime à dix et même douze pour cent le taux des couples qui ne peuvent avoir un enfant
1
.Un couple sur cinq aux Etats Unis souffrirait de stérilité. 15 à 20% des couples consultent àun moment pour stérilité. 3 à 5% demeurent définitivement sans enfants.On sait aujourd'hui que le taux de stérilité masculine avoisine celui de la stérilité féminine.Dans certains cas, la chirurgie ou les traitements hormonaux parviennent à guérir le sujet déficient.Mais dans d'autres cas, la médecine s'avoue incapable de rétablir la possibilité de procréer. Plusieursfacteurs peuvent s'associer (masculin et féminin) pour rendre le couple stérile.
A. L'infertilité masculine1. L'azoospermie
Il n'y a pas de spermatozoïdes dans le liquide séminal. Cette azoospermie peut être :
 sécrétoire
: le testicule ne fonctionne pas :* hypogonadisme hypogonadotrophique (les testicules ne sont pas suffisamment stimulés, le traitementhormonal est ici efficace)* la maladie de Klinefelter (maladie congénitale par aberration chromosomique)* la cryptorchidie : cas le plus fréquent. Les testicules ne sont pas descendus dans les bourses et restentdans l'abdomen, à 37º, température trop élevée pour le bon fonctionnement des tubes séminifères.* séquelles d'orchite : oreillons
excrétoire
: les spermatozoïdes ne peuvent pas passer, à cause de l'obstruction des canauxexcréteurs (déférents) ou de leur absence* le plus souvent à la suite d'une infection de l'appareil génital : tuberculose ou gonococcie* post-traumatique (accident de rugby, opération pour hernie inguinale, torsion du testicule).
2. L'oligospermie
 Il n'y a pas assez de spermatozoïdes dans le liquide séminal (moins de 30 millions par ml)(normale : 50 à 100 millions)
3) L'asthénospermie
Les spermatozoïdes pas assez vigoureux (moins de 50% de formes mobiles). Se voit :* à la suite d'une infection virale des testicules (oreillons)* par auto-immunisation* par cryptorchidie* à cause d'un varicocèle (varices au niveau du cordon)(curable chirurgicalement)* à cause de certaines maladies métaboliques (diabète, hypothyroïdie)* parfois aucune cause ne peut être trouvée et il faut penser à un facteur toxique (alcool, tabac,
1
J.M.Moretti,
 L'insémination artificielle : remède à la stérilité ?
, Etudes, Dec. 1979, T.351, nº6, pp.619-629.
3

Activity (4)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads
lepton100 liked this
Oda liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->