Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
4Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Le Journal 13 Septembre 2010

Le Journal 13 Septembre 2010

Ratings: (0)|Views: 19,404|Likes:
Published by stefano

More info:

Published by: stefano on Sep 27, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/12/2012

pdf

text

original

 
          F        o       n          d          é        e       n          1          8          2          6
www.lejsl.com Lundi 13 septembre 2010 - 1
- N° 6088
Vendredi 17 septembre // 20h - Auditorium
Informations / réservations
Tél. 03 85 42 42 67www.conservatoire.legrandchalon.frEntrée libreCoup de projecteur sur des jeunes talents
Mohamed HIBER, violonNatalia KADIROVA, piano
d’ouverture
Concert
        2        3        3       5        4        8        4
        2        2        6        6        1        1       5
CINÉMA
Clap de fin pourClaude Chabrol
Membre de la Nouvelle Vague,le réalisateur prolixe est décédé hierà l’âge de 80 ans.
PAGE17
LACLAYETTE
PAGE6
Undemi-siècledechocolatpourBernardDufoux 
Le très réputé chocolatier clayettois a célébréhier ses 50 ans de carrière.
TÉMOIGNAGEÉCONOMIE
Leprixdelagrèvepourlesentreprises
PAGE14-15
Blesséen Afghanistan
OriginairedeSaint-Yan,NicolasBernardodécritsonexpérience.
PAGE 7
Solaire : la fonte des aides
Le photovoltaïque ne bénéficie plus des mêmes subventions.
PhotoDR
PAGES 2-3
FAITSDIVERS
PAGE4
LeCreusot:letémoignagedelamamandumeurtrierprésumé
 
02
SAÔNE
et
LOIRE
Encarts publicitaires
£
Toutes éditions :N
o
Chasse
22,5
Tel seraen % le montant ducrédit d’impôt 2011 surles fenêtres à doublevitrage, au lieu de 25%actuellement. Ce quedéplore l’Espace Info-énergie: l’isolation, pourlui, c’est la priorité.
£
Portrait.
Nicolas Bernardo, militaire de 23 ans, raconte son expérience en Afghanistand’où il est revenu blessé. Il n’attends cependant qu’une chose : y retourner.
À lire en page 07
 
n
SOMMAIRE
£
Faits divers
p. 04
£
 Actualité
p. 06
£
Carnet
p. 10
£
Grande région
p. 12
£
économie
p. 13
£
France et monde
p. 17
£
Sports
p. 24
£
Hippisme
p. 40
£
Temps libre
p. 42
£
Cinéma
p. 43
n
BONJOUR
Déchargeélectrique
PAR THIERRY DROMARD
D’
accord,c’estlacrise,onnel’avaitpaspré-vue,fautserrerlescordonsdelabourse.Quoiqu’ilensoit,lapolitiquedugouver-nementenmatièrededéve-loppementdurableeténer-gie ne relève pas d’uneréflexiontrèsmûre.Aprèslespompesàchaleurilya3ans,ilagonflesvoilesdusecteurphotovoltaïquede-venu tellement rentablequebiendespropriétairesyontvuunplacementfinan-cier. Bien. Mais ces aidesontétésifortesetsibrutalesqu’ellesontgénérél’éclo-siond’unenuéed’entrepri-sesopportunistesharcelantles clients par téléphonepour surfer sur la modeécologique.Ilyauraitbeau-coup à redire sur les prixpratiqués,surlacompéten-cetechniquedecertaines(fauted’expérience...),les bonimentsutilisésYaunarbre devant la maison?Tant pis, ça fonctionneraquandmême!»).Àprésentquelesaidesserestreignentcomme peau de chagrin,cesenseignesvontpéricli-ter, licencier, disparaître.Bienheureux les « voltili-culteurs»quisesontfiésàdesartisanssolides.
H
eureux soient lespropriétaires demaison qui se sontéquipésdepanneauxphoto-voltaïques ces dernières an-escarilsontinvestiaumo-ment le plus propice.L’évolution du rythme desinstallations de panneauxphotovoltaïques en Saône-et-Loireestrévélatrice:entre2006 et 2009, la cadence aété multipliée par cent ! Lamultiplicationdesaidesaeneffetprovoquéuneffetd’em- ballement caractérisé. Avecsonretourdebâton :lepho-tovoltaïque coûte trop desubventionauxcollectivités.Etletempsdecriseappelantauxéconomies,legouverne-ment et certains élus esti-ment pouvoir restreindreleur arsenal de lutte contrel’effetdeserre.LavilledeChalonasuppri-mé sa subvention cette an-née, le conseil régional deBourgogneafaitdemêmeenmai dernier. Le tarif de ra-chat de l’électricité produitepar les grosses installationsphotovoltaïques (celles desagriculteurs, par exemple)vientdebaisserune2
e
foisence mois de septembre. Enquelquesmois,ilestpasde0,60à0,42€/kWh.Maiscelanetouchepaslesparticuliersauxgénérateursdemoinsde3 kw crête. Pas encore. Lesartisansdusecteurobserventdéjà une baisse d’activité.Mais ils prévoient qu’elle vas’accentuerlorsquelecréditd’impôtde50%(surlematé-riel)vadégringolerà25%en janvier 2011. Et quid de laTVAà5,5%(surmarieletmains-d’œuvre) qui n’étaitprévue que jusqu’en 2010 ?On le sait, le gouvernementveut faire 600 millionsd’eurosd’économiesurlafis-calité écologique. L’élan duGrenelledel’environnementestentrainderetomberbru-talement. « Le problème,c’estl’effetbrutaldecesdéci-sionssurlemarché,d’autantplusquenousn’enavonsétéinformésquetrèstard»,pes-te Fabien Delentrée, artisan(NATECC) à Romanèche-Thorens.Au coup de hache dans lecréditd’impôtvas’enajouterunautreapplicableen2012,aumoinsaussitranchant.Undécret de 2010 instaure une baisse du tarif du rachat del’électricité produite par lesparticuliers d’environ 10 %paran.Onsedoutequ’EDFn’allaitpasacheteradvitameternamlecourant5foispluscherqueleprixoùellelere-vend.Maisquandmême,cet-te politique photovoltaïquene ressemble à rien, sinon àun tango. Ou à une météoinstable.Seulleconseilgéné-raldeSaône-et-Loirecampepour l’heure sur sa subven-tion aux particuliers (700 €,soumis à condition de reve-nu).Avisauxamateurs.
Fin annoncée de l’éclairciepour le secteur photovoltaï-que victime des coupessombres nécessitées par lacrise.
Faute de crédits pour alimenter les subventions en temps de crise, la mode du photovoltaïqueest en train de tourner court.
PhotoD.R
Leproblème,c’estl’effetbrutaldecesdécisionssurlemarc.
Fabien Delentrée, artisan,Romanèche-Thorins
REPORTAGE
THIERRYDROMARD
 AIDES.
Dufaitdelacrise,lerobinetdessoutiensàl’énergiephotovoltqueseferme.Dontle
Nuagessombressurleph
Photovoltaïque.
C’estlenomqu’ondonneàl’énergiesolaireconvertieenélectricitépardespanneauxspéciaux.
Créditd’impôt.
Surlematérielsolairephotovd’impôtpasseau1
er
 janvier2011de50%à25
Unmarcenvahid’«opportunistes»
L’importanceetlamultiplicationdesaidesàl’équipementpho-tovoltaïquen’onteuquedeseffetsheureux.Lessociétés«op-portunistes»ontfleuri,sollicitantlespropriétairesdemaisonpartéléphone.Ellesontsouventmisésoitsurl’installationélectri-quesoitsurlacouverture,rarementlesdeux,avecdesproblè-mesd’étanchéité,parexemple,àlaclé.Beaucoupd’installa-teursontaussiaccaparélessubventionsenrenchérissantleursprix,leConseilrégionall’adénoncé.Unartisansignale,pourdeuxmêmesinstallationsde3kWcl’unefacturéede19000€,l’autre27000€...
 
LE JOURNAL DE SAÔNE-ET-LOIRE
Lundi13septembre 2010
LEDOSSIERSAÔNE-ET-LOIRE
03
réditd’impôtquipassede50%à25%en2011.
tovoltaïque
ltaïque,lecrédit.
Fête.
Lafêtedel’énergiealieudu25septembreau1
er
octobre.Lesrendez-vousdeSaône-et-Loiresetrouventsurinfoenergie.org.
Dominique Bagnato (Espace Solaire,Montceau) fut l’un des tout premiers ins-tallateurs de panneaux photovoltaïquesen Bourgogne (1988) :
«Je suis mitigé surcette baisse des aides. Il y a encore 10 ans,le photovoltaïque était interdit en France,on ne pouvait pas vendre de courant decette origine à EDF. Je me suis heurté à desmurs: «ça ne marchera jamais!» Le Gre-nelle de l’Environnement et ses subven-tions ont eu le mérite d’accoler au photo-voltaïque une aura positive, de lui inspirerla confiance des consommateurs.Par contre, les aides sont arrivées en uneflambée, comme si on passait de moinscent à plus mille ! Elles ont généré leur cor-tège d’entreprises opportunistes qui ontporté préjudice à notre métier. Je penseaux fuites dans les toits, aux mauvais bran-chements électriques qui ont parfois pro-voqué des incendies de toiture.On a tous reçu des appels de ces sociétésde phoning qui nous encourageaient à po-ser des panneaux sans mettre en gardecontre les inconvénients (détuilage du toit,durée des procédures, mauvaise exposi-tion au soleil...) et promettant tel rende-ment, ce qui est facile quand on calcule àl’ordinateur. Par rapport à nous, artisansspécialistes, plus prudents, le client a ten-dance à aller au plus flatteur. Aujourd’hui,toute la profession pique du nez, le marchéva s’effondrer, il y a déjà une baisse descommandes depuis le début de l’année,c’est gênant. Mais il va s’assainir: les « op-portunistes » vont disparaître, il y auramoins d’artisans sur le créneau, moins deguerre. »
THIERRYDROMARD
LEMARCHÉVAS’EFFONDRER...MAISS’ASSAINI
Dominique Bagnato, artisan du photovoltaïqueà Montceau, déplore les à-coups brutaux desaides
.PhotoD.R.
PROGRESSION FULGURANTE
S.-et-L:750installationsen2009
Lamultiplicationdesaides-dontletariftrèsavantageuxderachatdel’électricité-aprovoquéuneprogressionexponentielledesinstallationsphotovoltaïquesenS.-et-L.:8en2006,70en2007,160en2008,750en2009.
INFORMATION
L’espaceInfo-Energie
InstalauCAUEàMontceau,l’espaceinfo-énergieproposeuneinformationnonpartisaneetgratuitesurl’énergie.Rendez-vousàChalon,Montceau,AutunetMâcon.Tél:0385690526.
RueThomasDumoreyrueG.LegrayCentrecommercialCHALONSUD
       A      v     e      n      u     e        d     e         l        ’       A      u       t     o      m     o        b        i        l     e
Rue Thomas-Dumorey
Chalon-sur-Saône
03 85 42 78 42
   D   E   L   T   A   C   U   I   S   I   N   E   S  -   1   0 ,  r  u  e   G  u  s   t  a  v  e  -   L  e  g  r  a  y  -   7   1   1   0   0   C   h  a   l  o  n  -  s  u  r  -   S  a   ô  n  e
       F       2       2       2       6       4       7       2
Du 6 au 20 septembre 2010
CONDITIONS EXCEPTIONNELLES
66, route de Lyon - SAINT-REMYTél. 03 85 48 10 90 - Fax 03 85 42 93 53
MENUISERIESBOIS PVC ET ALUMINIUM
 15 %  C R E D I T D I M P O T
        2        2        2       7        1        6        0
    R    C    S    S    A    R    R    E    G    U    E    M    I    N    E    S  -    B    3    3    1    2    6    0    7    5    2
CONTEXTE
L’ÉTATVEUTRÉDUIRELESAVANTAGESFISCAUX
Le crédit d’impôt incitant les particuliers àrénover leur logement pour améliorer sonbilan énergétique pourrait être réduit de10 % et celui sur les installations photovol-taïques va être divisé par deux. Le ministè-re du Budget assure que les arbitrages dé-finitifs devaient être rendus à lami-septembre.Selon
Les Échos
, le gouvernement est dé-terminé à réduire la voilure, à hauteur de600 millions d’euros minimum. Dans le ca-dre du « coup de rabot » général sur les ni-ches fiscales, le crédit d’impôt développe-ment durable, dont le coût a été deux foissupérieur aux prévisions l’an dernier (2,8milliards d’euros), sera réduit de 10 % pourtoutes les dépenses engagées après le 1
er
 janvier 2011.Les pompes à chaleur, subventionnéespar l’État à hauteur de 40 %, ne le serontplus qu’à 36 % par exemple.« L’idée est d’allouer les sommes dévoluesau crédit d’impôt au mieux, pour les orien-ter vers les travaux les plus efficaces entermes environnementaux, souligne-t-onau ministère de l’Écologie. Il y a des ajuste-ments tous les ans, à la hausse comme à labaisse ».

Activity (4)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
zin-e liked this
JO liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->