Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Memorendum sur Uranium appauvri

Memorendum sur Uranium appauvri

Ratings: (0)|Views: 11|Likes:
Published by neillyDC

More info:

Published by: neillyDC on Sep 29, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

09/29/2010

pdf

text

original

 
Document réalisé depuis:http://www.avigolfe.com/pages/memorendum.htmMemo Projet Manhattam 30 octobre 1943 General L.R. Groves Ce mémo (note rapide ou blueprinten americain) révèle l'état des connaissances des scientifiques du projet Manhattam (AVANT la première bombe atomique US) qui sont communiquées au général supervisant le projet. Il est enrelation direct avec les chefs militaires et politiques du Pentagone donc du Ministre de la Défense etdu président des USA de l'époque.Même si l'état des connaissances scientifiques sur les dommages provoquées par les industriesnucléaires civiles et militaires et l'usage des armes atomiques ou à UA se sont considérablementdéveloppées, on s'aperçoit que l'essentiel était connue des autorités scientifiques, militaires et politiques dès l'automne 43.Le dit mémo est accessible dans la version HTML comportant une image de la page de garde dudocument original à l'URL suivante :http://www.mindfully.org/Nucs/Groves-Memo-Manhattan30oct43.htm Ce document a été communiqué par le Major Doug ROKKE à la scientifique Leuren Moret.quiadressa des courriers très détaillés à plusieurs membres du Congrès US, notamment le 21 février 2003http://www.mindfully.org/Nucs/2003/Leuren-Moret-Gen-Groves21feb03.htm Ne pas oublier que le mémo date de 1943, que les essais de bombes atomiques sont en cours et quele général Groves fonde son mémo sur un matériau radioactif disponible en très grande quantité auxUSA comme probablement en Allemagne selon son estimation. C'est bien
l'uranium
Memorandum to: Brigadier General L. R. GrovesFrom: Drs. Conant, Compton, and UreyWar DepartmentUnited States Engineer OfficeManhattan DistrictOak Ridge TennesseeOctober 30, 1943Declassified June 5, 19741. Ci-joint [ sic ] un sommaire du rapport écrit par les Docteurs. James B. Conant, Président, A. H.Compton, et H. C. Urey, comportant un Sous-Comité du Comité de Direction S-1 sur l' "utilisationdes matériaux radioactifs comme arme militaire." Il est recommandé qu'une décision soit obtenuede l'autorité compétente pour autoriser le travail additionnel concernant l'utilisation des matériauxradioactifs pour que ce pays puisse être prêt à employer ou à se défendre contre l'utilisation de telsmatériaux. Le programme suivant est recommandé :a. Formation immédiate d'un groupe de recherches et d'étude à l'Université de Chicago sous lasurveillance de l'ingénieur actuel du secteur. Tâche à ce groupe d'individus compétents travaillantmaintenant sur la poussière et le liquide disséminés par des munitions et de tester sur le terrain desagents de guerre chimique du Conseil de la "Recherche" de la Défense Nationale. b. Attribution d'un officier compétent du Service de la Guerre Chimique à l'ingénieur de région deChicago, avec qui il se familiariserait et travaillerait sur le problème à l'étude à l'Université deChicago. Cet officier devrait être expérimenté dans l'utilisation pratique des gaz de guerre.
 
c. La responsabilité de l'organisation ci-dessus serait :(1) Développer les instruments indiquant le rayonnement, améliorer les équipements actuels de laVictoreen Company et préparer un test de contrôle des instruments avec cette compagnie.(2) Lancer les études théoriques concernant les méthodes, les moyens et l'équipement pour disséminer le matériel radioactif comme arme de la guerre.(3) Mener des essais sur le terrain dans des lieux isolés tels que les travaux de l'ingénieur Clinton oudes travaux de l'ingénieur Sanford, en utilisant un matériel traceur non radioactif.(4) Préparer un manuel d'instruction pour l'utilisation ou la défense contre des armes radioactives.Ce manuel serait semblable à celui employé actuellement par le service de la guerre chimique pour les gaz de guerre.(5) Comme un instrument des gaz de guerre le matériel serait fondé sur des particules de taillemicroscopique pour former la poussière et des aérosols. Il serait disséminé à partir d'un projectiletiré par des véhicules terrestres ou des bombes aériennes. Sous cette forme il serait inhalé par le personnel. La quantité nécessaire pour causer la mort à une personne inhalant le matériel estextrêmement petite. On a estimé qu'un millionième d'un gramme s'accumulant dans le corps d'une personne serait mortel. Il n'y a aucune méthode de traitement connue pour un tel accidentDeux facteurs semblent augmenter l'efficacité de la poussière radioactive d'aérosols comme arme.Ce sont :(1) il ne peut pas être détecté par les sens ;(2) il peut être disséminé sous une poussière ou une forme d'aérosols en poudre tellement finequ'elle imprégnerait un filtre standard de masque à gaz dans des quantités assez grandes pour êtreextrêmement préjudiciable. Un facteur extérieur dans son efficacité comme arme est celui de toute poussière ou tout aérosol dans lesquels le matériel est pulvérisé tellement finement qu'il prend lacaractéristique d'un gaz absorbé rapidement et donc il est sujet à tous les facteurs (tel que le vent)agissant contre la défense de concentrations élevées en quelques minutes sur un secteur donné.c. Utilisation possible par l'ennemi.On estime que la guerre radioactive peut être employée par les Allemands pour les buts suivants :(1) rendre des secteurs évacués inhabitables.(2) contaminer de petits secteurs critiques tels que des gares de chemin de fer et des aéroports.(3) Comme un gaz radioactif toxique pour créer des accidents parmi des troupes.(4) Contre de grandes villes, pour favoriser la panique et créer des victimes parmi les populationsciviles.Pour l'usage dans les villes, on estime que les concentrations devraient être extrêmement élevées pour contrer l'effet d'armature des bâtiments.Les docteurs Compton et Urey, deux membres du Comité, craignent que le matériel radioactif  puisse être employé par les Allemands contre les Nations Unies à l'automne 1943. Apparemment leDoct. Conant n'est pas convaincu de cette opinion.d. Utilisation possible par les États-Unis.
 
La recommandation de ce sous-comité est, si les autorités militaires estiment que les États-Unisdevraient être prêts à utiliser les armes radioactives au cas où l'ennemi commencerait en premier,des études sur le sujet devraient être commencées immédiatement.- 2 -Les utilisations militaires possibles des matériaux radioactifs sont les suivantes :(1) Comme contaminant de terrain. Pour être employés de cette manière, les matériaux radioactifsseraient répandus sur terre à partir de l'air ou du sol si l'ennemi est dans le territoire à contrôler.Dans le but d'interdire le terrain à l'un ou l'autre des belligérants sauf aux dépens d'exposer le personnel aux rayonnements nocifsLes estimations indiquent que ces matériaux pourraient être produits par les Allemands dans detelles quantités, que tous les quatre jours deux 'miles' carrés de terrain jusqu'à trois pieds au-dessusdu niveau du sol, pourraient être contaminés à une intensité moyenne de rayonnement de centrontgens par jour. L'exposition par jour (100 roentgens au corps entier) aurait comme conséquencel'incapacité provisoire, un période d'exposition un peu plus courte entraîne une incapacité moindreet une exposition d'une semaine entraîne la mort. Les effets sur une personne ne seraient probablement pas immédiats, mais seraient retardés pendant des jours ou peut-être des semaines enfonction des quantités d'exposition. L'exposition de cinq à dix fois la concentration ci-dessus décritefrapperait d'incapacité dans un à deux jours et serait mortelle dans les deux à cinq jours suivants.Les secteurs ainsi contaminés par le matériel radioactif seraient dangereux jusqu'à ce que ladésintégration normalement lente du matériel ait eu lieu, ce qui prendrait des semaines et même desmois <>. Sur une surface lisse et dure, une certaine décontamination pourrait être accomplie par lerinçage avec de l'eau, mais pour le terrain moyen aucune méthode de décontamination n'est connue.Aucun vêtement de protection efficace pour le personnel ne semble possible d'être développé..(2) Comme un instrument de gaz de guerre le matériel serait fondé sur des particules de taillemicroscopique pour former la poussière et des aérosols. Il serait disséminé à partir d'un projectiletiré par des véhicules terrestres ou des bombes aériennes. Sous cette forme il serait inhalé par le personnel. La quantité nécessaire pour causer la mort à une personne inhalant le matériel estextrêmement petite. On a estimé qu'un millionième d'un gramme s'accumulant dans le corps d'une personne serait mortel. Il n'y a aucune méthode de traitement connue pour un tel accidentLes secteurs ainsi contaminés par les poussières et aérosols radioactifs, seraient dangereux aussilongtemps qu'une concentration de matériel puisse être maintenue assez élevée. Sous ces formes, lesmatériaux prennent les caractéristiques d'un gaz absorbé rapidement et il est improbable que desconcentrations importantes puissent être maintenues plus que quelques minutes pour un secteur donné. Cependant, elles peuvent s'envoler comme une poussière fine du terrain par les vents, lemouvement des véhicules ou des troupes, etc., et resteraient un risque pour longtemps.Ces matériaux peuvent également étant ainsi disposés comme absorbés dans le corps par ingestionau lieu de l'inhalation. Des réservoirs ou des puits seraient contaminés ou la nourriture aurait étéempoisonnée avec un effet semblable à cela résultant de l'inhalation de la poussière ou des aérosols.La production de quatre jours pourrait contaminer des millions de gallons d'eau jusqu'à un degréqu'un seul quart bu en un jour aurait probablement comme conséquence l'incapacité ou la mortcomplète dans un délai d' environ un mois.- 2 -

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->