Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
3Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
LE BUTEUR PDF du 02/10/2010

LE BUTEUR PDF du 02/10/2010

Ratings: (0)|Views: 828 |Likes:
Published by PDF Journal
Journal le buteur édition PDF du 02/10/2010
Journal le buteur édition PDF du 02/10/2010

More info:

Published by: PDF Journal on Oct 01, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/03/2013

pdf

text

original

QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 1342 PRIX 20 DA
SAMEDI 2 OCTOBRE 2010
Chaouchi sort de son mutisme
«J’ai eu un seul problème
en EN : avec le médecin»
«J’ai toujours respecté
les décisions de Saâdane»
«Seuls Lemmouchia, Gaouaoui
et Laïfaoui m’ont soutenu»
Il a évité à son
équipe une racléeM’bolhi
face à Porto
impressionnant
Yebda étincelant
à Bucarest
«Je veux
prouver que
j’ai ma place
à Naples»
La JSK répond à Tiab
«C’est une campagne
haineuse pour
déstabiliser le club»
Hannachi avertit ses joueurs
«Ne répondez pas aux
provocations et ne contestez
pas les décisions de l’arbitre»
Naïli«On n’est pas au
Congo pour faire du tourisme»
USMA-MCS
aujourd’hui à 16h
Abdouni
non convoqué
Leur avion a
eu une panne
technique
Les Mouloudéens
ont frôlé la mort !
ASK-MCA, aujourd’hui à 16h
De nos envoyés spéciaux en RD Congo
JSK
02
N° 1342 Samedi 2 octobre 2010
«On va insister sur le mental
et la volonté»
Alain Gieger, entraîneur de la JSK
Fais-leur répéter Kassamen !
Cl
o
o
m
m
m
m
e
e
ui
il a dit
ui a dit que l’Algérie est fâchée
avec l’Egypte ? Ce n’est sans
doute pas la guéguerre entre
Raouraoua et Zaher qui va nous
en convaincre. Pour ceux qui en
doutent encore, le siège de la Fédé-
ration algérienne de football sise à Dély Bra-
him est construit par des
Egyptiens. L’entreprise de
travaux publics, Arab
Contractors, a repris le
projet de construction du
nouveau siège qui sera
achevé dans un an.
Kamel Djabour, un Algérien
à la tête du Stade Malien
Le Stade Malien, vainqueur de la Coupe de la Confédération Orange
en 2009, a un nouvel entraîneur : il s’agit de Kamel Djabour. Ce
Franco-Algérien, passé notamment sur les bancs de l’Entente San-
nois-Saint-Gratien et du Tonnerre Bohicon (Bénin), est à pied d’œu-
vre à Bamako depuis la semaine passée. «Je nourris beaucoup
d'ambition pour le club », a-t-il confié au Républicain. «Mon ambi-
tion colle parfaitement avec celle du club. Il s'agit de faire en sorte que
le Stade progresse davantage. Nos objectifs sont la Ligue des champions,
le trophée de la Coupe du Mali et le titre de champion... J'ai été franche-
ment impressionné par la première journée d'entraînement et l'engoue-
ment autour de ce club. Il s'agit pour moi de satisfaire tout ce monde en
apportant ma touche professionnelle à cette équipe du Stade Malien... Je
m'engage à donner le meilleur de moi-même pour que les supporters soient
satisfaits», a conclu Kamel Djabour.
Le nouveau coach a demandé le
renfort d’un entraîneur des gar-
diens et d’un préparateur phy-
sique.
Yazid Mansouri
Décidément,
lestempsson
t
durspourWay
neRooneyet
PatriceEvra
.Lepremier,
qui
faitactuell
ementlaUned
es
tabloïds,es
tactuelleme
nt
aucoeurd'un
eaffairede
rapportssex
uelstarifés
alorsquesab
elleest
enceinte.Sp
ortivement,
l'Anglaispe
ineàretrouv
er
sonefficaci
tédevantleb
ut,
sanscompter
sablessure
àlacheville
quivale
priverdeter
rainpour
quelquessem
aines.Quant
àPatrice
Evra,sonrôl
edanslamuti
neriede
Knysnaluico
lletoujours
àlapeau.Et
cequisuitne
vapasleurre
monterle
moral...Lui
ainsiquelA
nglaisont,e
n
effet,étéél
uscommelesj
oueursles
plusmalhabi
llésdeManch
esterUnited
parleurscoé
quipiers.Da
nslemagazin
e
FootballPun
k,ledéfense
urirlandais
desRedDevil
s,JohnO'She
a,explique
cechoix.«Wa
zza(Rooney,
ndlr)est
toujourshor
rible.Appar
emment,il
déboursebea
ucoupdarge
ntpourses
affaires,ma
isçaneluiva
pas.Lasaiso
n
dernière,il
aessayédese
donnerun
lookgentlem
anfarmereny
associant
unevestedec
hasseur.Ilé
taitleseulà
penserqueça
luiallaitbi
en»,a-t-il
lancé.Conce
rnantPatric
eEvra,c'est
le
choixdesess
ous-vêtemen
tsquisont
remisencaus
e:«Lui,ilpo
rtelespires
boxersqueje
naijamaisv
us.Cest
simple,ilss
ontdetoutes
lescouleurs
.
Cesthorrib
le.Jepenseq
uillesaeus
gratuits.Vo
usnepouvezp
aspayer
pouravoirça
».Sont-ilsa
ussihorribl
es
queceuxdeVa
lbuena?Diff
icileà
croire...
les 28 clubs de la Nationale
persistent et signent :
«On boycottera le
championnat le
temps qu’il faudra,
pour obtenir nos
droits»
L
e bras de fer continue entre la
Fédération algérienne de
football et les présidents des
28 clubs de la Nationale
amateurs. Ces derniers n’ont pas tardé
pour réagir au dernier communiqué de la
Ligue nationale de football qui a menacé
de procéder à l’application des
dispositions telles que prévues par les
articles 61 et 62 du règlement du
championnat de football amateur de la
division nationale relatifs au forfait
général, et qui prévoient de lourdes
sanctions à l’encontre des ces équipes.
Les dirigeants de ces clubs de la
Nationale amateurs se sont donnés
rendez-vous, avant-hier, à Oran, plus
exactement dans un complexe
touristique située sur la corniche
oranaise pour faire le point sur la
situation et prendre une décision
collective sur cette affaire. En l’absence
des dirigeants de 4 formations, en
l’occurrence HAMRA, USMK, USMAB et
JSJ, les présents ont approuvé la
décision finale à l’issue de ce conclave
qui a duré plus de 3 heures. Les
dirigeants des 28 clubs de la Nationale
amateurs ne semblent guère prêts à
faire machine arrière puisqu’ils ont
décidé de continuer à boycotter la
compétition jusqu’à l’obtention de leur
droit. Les dirigeants de ces clubs ont
affirmé, haut et fort, qu’ils ne
reprendront le championnat, qu’à la
condition du rétablissement de la
légalité, à savoir l’application de la
résolution de l’assemblée générale de la
FAF de juin 2009. Les dirigeants de ces
clubs ont rédigé, par la suite, un
communiqué qui a été donné aux
journalistes présents sur place pour
couvrir cette réunion.
Ils
menacent de
saisir le TAS
Les dirigeants des 28
clubs de la Nationale
amateurs sont prêts à aller
le plus loin possible dans
cette affaire. Dans le
communiqué qui a été
rédigé lors de la réunion
d’avant-hier, il a été
motionné que :
«D’autres actions sont à
envisager à court terme
en l’absence d’une
solution
réglementaire.» Les
dirigeants de ces clubs
n’écarte pas l’option de
saisir le tribunal
arbitral du sport.
Riad O.
Linfopeopl
e
Nigeria
Vincent Enyeama n'aura pas tout
perdu. Alors que l'Hapoël Tel
Aviv a hypothéqué mercredi
soir ses chances de qualifi-
cation pour les huitièmes
de finale de la Ligue des
champions, après sa défaite
face à l'OL (1-3), le Nigérian
est, lui, rentré dans l'Histoire.
En effet, le portier titulaire
des Super Eagles durant la
Coupe du monde est devenu
le troisième gardien à mar-
quer en Ligue des Champions.
A la 79’, Enyeama a,en effet,
transformé le penalty concédé
par Lovren, après tirage de
maillot. Auparavant, seuls l'Alle-
mand Hans-Jorg Butt et le Turc
Sinan Bolat avaient réalisé pa-
reille performance. Le premier a
marqué trois buts sur penalty avec
Hambourg, le Bayer Leverkusen
puis le Bayern Munich, tandis que
le second a scoré de la tête avec le
Standard de Liège la saison dernière.
Enyeama entre
dans l’histoire
Makri surprend ses anciens joueurs !
Si le président de la Fédération, Mohamed Raouraoua, a
décidé d’observer le wait and see dans le conflit l’opposant à
Hannachi, glissant par-à-coup des mises au point sous forme
de communiqués, il n’empêche que son entourage, immédiat
ou non, n’a pas omis de lui apporter son soutien. Après l’Asso-
ciation des arbitres et les présidents de Ligue du Centre, c’est
au tour d’Abdelkrim Medouar, président de l’ASO Chlef, et de
Ali Fergani, président de l’Association des anciens internatio-
naux de football d’apporter leur soutien indéfectible à Raou-
raoua. Medouar écrit, ainsi, dans une lettre adressée au
président de la fédération que «sans votre engagement et votre
apport personnel, le football algérien ne serait jamais sorti de
l’ombre, pour ne pas dire des ténèbres dans lequel il a végété de
longues années durant … Depuis votre élection à la tête de la
fédération, vous n’avez jamais cessé de
déployer de grands efforts pour le
développement de notre sport-
roi», pouvait-on lire. Pour sa
part, dans un communiqué
publié jeudi, l'Amicale
des Anciens Internatio-
naux de Football (AAIF),
informe l'opinion spor-
tive, qu'elle est solidaire
de tout le programme
d'actions de la Fédération
Algérienne de Football.
La soirée gala pour la solidarité or-
ganisée jeudi à la Coupole du 5-Juillet
par l’Amicale des anciens internatio-
naux a été dans l’ensemble assez réus-
sie. La joie et la bonne humeur se
lisaient sur tous les visages des invités
d’Ali Fergani. Parmi les retrouvailles
les plus marquantes, on notera incon-
testablement celle de l’ancien sélection-
neur des Verts des années 70, Makri.
Le Roumain, âgé de 79 ans,
avait ému tous ses joueurs, en
ayant fait le déplacement
d’Athènes où il vit actuelle-
ment. Il les a tous reconnus,
enlaçant les uns et les autres,
chaleureusement, comme on le
ferait avec ses propres enfants.
Teldja, aux bons
souvenirs de la
méthode Makri
A Lies Teldja, Makri avait fait
rappeler le jour où, dans le ves-
tiaire, le coach lui avait lancé
sur le visage un… tube de
pommade. «Aujourd’hui, tu
mérites de jouer titulaire, car tu
l’as rattrapé. Tu as de bons re-
flexes, on peut te faire
confiance», lui avait-il dit. Rachid Dali
aussi était heureux de revoir son en-
traîneur. «Je ne pouvais pas penser
avoir la chance de le revoir à nouveau
, s’exclamait l’ancienne perle de la JSK
qui nous a confié qu’il allait partir en
France pour subir une intervention
chirurgicale du genou. «On va me met-
tre une prothèse, parce que je n’arrive
plus à plier mon genou », nous a dit
l’ancien goléador de l’EN.
Rahim moins fort que
Hichem Mesbah «el
harrab» !
Les internationaux marocains
avaient également beaucoup de plaisir
à revoir leurs anciens adversaires. Et ils
se sont donné à cœur joie, même s’ils
ont perdu sur le score de 7-5. Les Ti-
jani, Khalif, Raghib, Hezzaz et la super
star Aziz Bouderbala ont gratifié les
présents de gestes techniques qui ont
disaient long sur leur valeur. Mais la
palme de la soirée est revenue à Moha-
med Rahim qui surclassa tout le
monde par sa technique restée intacte.
Le seul qui pouvait rivaliser avec ces
brillants joueurs, c’était peut-être l’ac-
teur et animateur algérien Hichem
Mesbah, chouchou du jour, que le pu-
blic a salué vivement tout au long de la
soirée. Surtout pour le taquiner en lui
faisant rappeler sa célébrissime fugue,
lorsqu’il a été piégé par la caméra ca-
chée. «Yal Harrab» ; lui criait-on des
tribunes !
N. D.
Medouar et l’AAIF
écrivent à Raouraoua
Ancelotti
endeuillé
CarloAncelo
ttiaperduso
n
père,âgéde8
7ans,mercre
disoir.
L'entraîneu
rdeChelseas
etrouve
actuellemen
tenItalieav
ecsafamille
.
Ilassistera
auxfunérail
lesdeGiusep
pe
Ancelottisa
medi,avantd
erentrerà
Londrespour
coachersesB
luescontre
Arsenal,dim
anche.C'est
lestaff
techniquequ
isechargera
de
préparerl'é
quipecettes
emaine
pourlechocf
aceaux
Gunners.
RooneyetEvr
a,lesplusma
lhabillésde
ManU
Q
Ce n’est pas
de la langue
de bois
«Djelloul a été
maintenu dans le
staff pour sa
connaissance du
groupe, car question
compétence, il n’en a
pas !»
Le siège de la FAF
construit par des...E g y p t i e n s
Il a évité l’humiliation
à son équipe
Un grand M’bolhi
face à Porto
Le talentueux gardien du
CSKA Sofia, Ouahab Rais
M’bolhi, continue de faire parler
de lui et de s’illustrer en Europa
League. Après avoir sorti un
énorme match lors de la pre-
mière journée face au Besiktas,
voilà que l’ancien keeper du Sla-
via Sofia récidive en réalisant
une époustouflante prestation
face à l’un des plus grands clubs
européens, en l’occurrence le FC
Porto. En effet, les joueurs ainsi
que les supporters du CSKA peu-
vent remercier le portier algérien
qui, par ses nombreux arrêts dé-
cisifs, a évité à lui seul l’humilia-
tion à leur club. Le club
portugais, malgré son écrasante
domination, s’est contenté au
final que d’un seul petit but, ins-
crit à la 13’, pour revenir à la
maison avec les précieux trois
points.
Il a stoppé par
moins de 5
tentatives nettes
Il faut dire que le rendement
du keeper algérien fut héroïque
durant ce match. N’avaient été
ses arrêts répétitifs sur les atta-
quants portugais, le CSKA aurait
certainement pris une tuile qu’il
n’oublierait pas de sitôt. M’bolhi
a stoppé pas moins de 5 tenta-
tives nettes de l’adversaire, no-
tamment en première période,
où il se révéla à maintes reprises
décisif. Néanmoins, cela n’a pas
servi à grand-chose, puisque de
l’autre côté, les attaquants du
CSKA paraissaient loin du haut
niveau et n’ont à aucun moment
perturbé l’arrière-garde portu-
gaise.
Le but portugais
était hors-jeu
Même s’il faut reconnaître que
le FC Porto n’a nullement volé sa
victoire, au vu de son écrasante
domination sur la rencontre, il
n’empêche que le but inscrit par
Falcao à la 13’ fut entaché d’une
position de hors-jeu que l’arbitre
israélien n’a pu, apparemment
voir, malgré les contestations de
l’équipe bulgare.
Le site de l’UEFA
l’encense
La belle prestation de M’bolhi
n’est pas passé inaperçue,
puisque dans son rapport du
match, le site officiel de l’Union
européenne de football (UEFA)
n’a pas manqué de louer les mé-
rites du keeper algérien et d’en-
censer son grand rendement
dans cette partie. Le site affirme
que n’avaient été les arrêts avec
brio de M’bolhi, le FC Porto au-
rait certainement remporté la
partie avec un score assez lourd.
Cela démontre une fois de plus
que la place de l’ancien joueur de
l’OM n’est pas dans le champion-
nat bulgare.
S. F.
03
N° 1342 Samedi 2 octobre 2010
Coup d’œilÉquipe nationale
P
our la deuxième fois
consécutive, l’entraî-
neur du club italien de
Naples a fait confiance
au milieu de terrain al-
gérien, Hassan Yebda, en l’incor-
porant d’entrée de jeu avant-hier
lors du match face Steaua Buca-
rest, comptant pour la deuxième
journée de l’Europa League. Une
rencontre qui restera certainement
gravée pour très longtemps dans la
mémoire de l’ancien sociétaire de
Portsmouth, au vu de la tournure
ahurissante au score qu’elle a
connue. Yebda, qui a joué 84 mi-
nutes avant de céder sa place, a
réalisé dans l’ensemble une belle
prestation, notamment dans la ré-
cupération du ballon. Il faut dire
qu’après avoir connu quelques dif-
ficultés à bien s’adapter dans son
nouvel environnement, le joueur
semble à présent bien se plaire à
Naples, et petit à petit, il est en
train de retrouver les plénitudes de
ses moyens, aussi bien physiques
que techniques. Une bonne nou-
velle pour le sélectionneur natio-
nal, Abdelhak Benchikha, qui
pourra ainsi compter sur lui lors
de cette difficile rencontre qu’at-
tend les Verts le 10 octobre pro-
chain à Bangui, devant la
formation de la République cen-
trafricaine.
Un match fou, fou, fou
Muet en 11 rencontres face à des
clubs de Serie A, le Steaua com-
mençait pour le mieux la rencon-
tre en marquant pas moins de trois
buts au cours des 16 premières mi-
nutes. L’entraîneur Lăcătuş,
nommé lundi dernier à la tête du
club roumain, a vu son équipe
prendre l'avantage après seulement
deux minutes de jeu lorsque la
frappe d'Iulian Apostol fut déviée
dans ses propres buts par Emilson
Cribari (1-0). Et alors que Walter
Mazzarri, l'entraîneur de Naples,
demandait à son équipe de garder
son calme, Cristian Tănase aggra-
vait la marque en lobant le gardien
Morgan De Sanctis sur coup franc
(2-0).
Pantelis Kapetanos poursuivait
l'excellent début de match des
Roumains en reprenant victorieu-
sement un centre d'Éder Bonfim
(3-0). Mais le tournant du match
était sans doute son expulsion
après une
altercation
avec Fa-
biano San-
tacroce à la
31’. Luigi
Vitale pro-
fitait dès
lors de la
supériorité
numérique
de son
équipe en
récupérant
le coup
franc de
José Er-
nesto Sosa
qui avait re-
bondi sur le
poteau juste
avant la
pause (3-1).
Malgré la
réduction
du score,
les hôtes n'avaient pas dit leur der-
nier mot et Bănel Nicoliţă puis
Tănase trouvaient les poteaux ita-
liens à quelques secondes d'inter-
valle. Finalement, Marek Hamšík
offrait un deuxième but aux Napo-
litains à la 73’ pour une fin de
match d'enfer (3-2). Les Italiens
réussissaient alors le come-back
parfait lorsqu'Edinson Cavani tri-
plait la marque à la 97’ (3-3). Un
match complètement fou qu’on ne
voit que rarement.
L’Algérien a joué en
tant que récupérateur
Fidèle à ses principes de jeu,
l’entraîneur de Naples, Walter
Mazzarri, a aligné comme souvent
lorsqu’il s’agit des matchs à l’exté-
rieur, un seul attaquant de pointe
avec 5 joueurs au milieu du ter-
rain. Yebda, pour sa part, a occupé
un poste assez défensif, en se
contenant uniquement de récupé-
rer le ballon et de le remettre au
coéquipier le plus proche. De ce
fait, il n’a que rarement participé
au jeu offensif de l’équipe, laissant
le soin à son camarade, Gargano
de faire le boulot. Il faut dire aussi
que l’international algérien a joué
sous une forte pression, ce qui ex-
plique sans doute son jeu simple et
rapide, loin du dribble et les prises
de risque qui caractérisaient sou-
vent son jeu.
Notons enfin que la majorité des
sites italiens spécialisés ont attri-
bué une note moyenne de 5,5 à
Yebda. Les trois buts encaissés
dans le premier quart d’heure,
même s’ils ne sont nullement de sa
faute, ne l’ont sans doute pas avan-
tagé.
Mazzarri : «Mes
joueurs sont à
féliciter»
L’entraîneur de Naples, Walter
Mazzarri, a loué la réaction de ses
joueurs après que son équipe eut
comblé un retard de trois buts pour
égaliser à 3-3 sur le terrain du FC
Steaua Bucurest, dans un match du
Groupe K de l'UEFA Europa
League.
«Nous sommes venus ici pour ob-
tenir les trois points. Néanmoins,
tous nos plans ont été contrecar-
rés au bout de dix minutes
en comptant déjà deux
buts de retard. Mes
joueurs étaient cho-
qués et ont fait une
erreur en leur per-
mettant d'en mar-
quer un autre aussi
vite. Cependant, je
ne peux que les félici-
ter.»Et de poursuivre
:«Je suis enthousiasmé
par leur réaction, n'im-
porte quelle équipe aurait
été à genoux après un tel
début. Mes joueurs ont eu la force de
se relever et de ramener un point
mérité.»
Yebda : «Je ne joue
qu’à 50 % de mes
moyens»
Au terme de la rencontre, Hassan
Yebda s’est présenté à la conférence
de presse, l’air très heureux du ré-
sultat acquis. Le joueur n’a pas
caché sa grande estime pour son
club en déclarant ceci :«Naples est
un très grand club et je veux prouver
que je mérite ma place ici. Ce soir,
on a réalisé un excellent résultat qui
nous permettra de bien envisager
l’avenir du club dans cette compéti-
tion européenne. Je pense que jusqu’à
maintenant, je n’ai joué qu’à 50 % de
mes moyens. Il me faut encore du
temps pour être totalement au top.»
S aïd
F ella k
Il
affrontera l’AS
Rome ce dimanche
Dans un autre registre, le club de
Naples recevra ce dimanche dans son
stade de San Paolo la formation de l’AS
Rome pour l’un des chocs de la journée
en Serie A. Les chances de Yebda de
débuter la partie en tant que titu-
laire demeurent assez grandes,
même si rien n’est moins sûr
avec l’entraîneur Maz-
zarri.
Yebda faire taire la polémique
et retrouve ses sensations
Il était titulaire face au Steaua Bucarest
C
omme il fallait s’y attendre,
l’attaquant algérien de l’AEK
Athènes a débuté la rencon-
tre d’avant-hier, qui a opposé son club
au Zénith St-Pétersburg, pour le
compte de la 2ejournée de l’Eu-
ropa League, en tant que titulaire
et ce en dépit de la grande incer-
titude qui planait au sujet de son
incorporation pour ce match,
suite à la blessure qu’il a contrac-
tée lors du dernier match de
championnat face à l’Olympiakos
Volos. Cependant, cela n’a pas
suffi au club de la capitale
grecque pour revenir avec un ré-
sultat probant de son déplace-
ment en Russie, puisqu’il s’est
fait terrasser (4-2), par une très
entreprenante formation russe,
qui en voulait terriblement. Notons
néanmoins que Djebbour et ses coéqui-
piers ont dû jouer l’ensemble la 2epé-
riode à dix, après l’expulsion de Christian
Nasoti.
Il n’a pas apprécié
son changement à la 58’
N’ayant pas vraiment apprécié la déci-
sion de l’entraîneur intérimaire de l’AEK,
l’Albanais Bledar Kola, de le faire sortir à
la 58’, l’attaquant algérien a quitté le ter-
rain, l’air très en colère. Voulant aider son
équipe à revenir au score, le joueur espé-
rait certainement poursuivre la partie.
L’attitude de Djebbour n’a pas manqué
d’irriter la presse grecque, qui ne s’est pas
empêchée de le critiquer, lui et son co-
équipier argentin, Sccoco.
Djebbour : «Les erreurs
défensives nous ont coûté
cher»
A l’issue de la rencontre, Rafik Djeb-
bour ne cachait pas sa grande déception
quant au résultat final. Dans ses multiples
déclarations à la presse grecque, le joueur
imputait l’entière responsabilité de cette
lourde défaite aux défenseurs qui, dit-il,
«ont commis des erreurs défensives de dé-
butants».
A la question de connaître son avis
suite à la démission récente de Dusan
Bajevic, le joueur a répondu :«Désor-
mais, on a ouvert une nouvelle page, à
nous d’être à la hauteur, c’est tout.»
S. F.
Djebbour et l’AEK terrassés par le Zénith

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->