Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
6Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
les enjeux éthiques de l’ironie romanesque contemporaine

les enjeux éthiques de l’ironie romanesque contemporaine

Ratings: (0)|Views: 157 |Likes:
Published by richard

More info:

Published by: richard on Oct 05, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/12/2014

pdf

text

original

 
FABULA, LA RECHERCHE EN LITTÉRATURE(COLLOQUES)
C
OMPASSION
 
ET
 
RÉFLEXIVITÉ
:
LES
 
ENJEUX
 
ÉTHIQUES
 
DEL
IRONIE
 
ROMANESQUE
 
CONTEMPORAINE
Alexandre GEFEN, Université de Bordeaux & Équipe derecherche Fabula
P
our Mathilde, sans ironie.L’ironie est une figure tentante pour définir et organiser un champlittéraire contemporain se superposent des œuvres issues depoétiques hétérogènes et porteuses de théories de la littératuresouvent incompossibles : de l’ironie funèbre et métaphysique d’unPascal Quignard, qui trouve ses sources dans l’âge classique àl’ironie réaliste des tableaux sociaux de Michel Houellebecq, desambivalences aigres de R. Camus à l’ironie postmoderne despossibles de Régis Jauffret, des chroniques désabusées de PhilippeMurray, Édouard Levé, Frédéric Beigbeder, Olivier Cadiot ouBenoît Duteurtre à l’autodérision inquiète d’un Pierre Michon. Àl’héritage d’une école littéraire polémique ou satirique typiquementfrançaise se mêle assurément une ironie plus diffuse et propre à lamodernité en tant qu’elle peut se définir comme autoréflexivité, unrégime qui se manifesterait non comme la présence d’un discourssecond implicite, mais comme l’ouverture d’une optionherméneutique de réserve, d’une possibilité de distanciation : uneironie qui serait un malaise, une fracture interne et nécessaire de lavoix auctoriale - comme de toute instance narrative - et de lalittérarité même.On sait avec les travaux de Ernst Behler la genèse de telles formesmodernes d’ironie, lorsque celle-ci « quitte ses formes forgées par laphilosophie transcendantale (Schlegel, Hegel) et par une analyse del’existence (Kierkegaard, Nietzsche) pour aller vers une conceptionstructuraliste ou déconstrutrice »
1
. Pensée par le
new criticism
comme un refus de l’intentionnalité de l’auteur puis, avec Paul DeMan, comme la perte de contrôle du langage dans le langage qui sedévoile comme « insuffisance », l’ironie est « simulacre » chezBarthes ou marque de la « différance » chez Derrida — toutesanalyses qui ont pour point commun de brouiller la différence entrece que Wayne Booth nommait « ironie stable »
2
autrement ditintentionnelle, maîtrisable par son auteur et décodable par unecommunauté, et l’ironie involontaire, incoercible en tant qu’elle
Compassion et réexivité : les enjeux éthiques de lironie ro...http://www.fabula.org/colloques/document1030.php1 sur 1204/10/10 23:07
 
manifeste le « je » au sens mécanique comme psychologique dulangage, ou, pour Lacan, du subconscient. Ce que je voudrais icisuggérer, c’est que la littérature des années quatre-vingt a nonseulement accepté ce brouillage et cette perte de contrôle auctorialmais en a fait une véritable éthique de cette délégation d’autorité :en offrant la maîtrise de l’arme ironique au lecteur, la littératurecontemporaine de l’œuvre ouverte fait explicitement partager laresponsabilipropre à la construction textuelle de sens et devaleurs. D’un outil d’exclusion, l’ironie devient un pacte : elle réunitautant qu’elle exclue, elle peuple autant qu’elle dépeuple, ellepropose du
 pathos
autant que de la jubilation, elle console autantqu’elle stigmatise. Cette défense de l’ironie comme forme decommunication oblique, dont je trouverai une philosophie chezRichard Rorty, s’accompagne d’un déplacement des objets donts’empare l’ironie – ce sera ma deuxième hypothèse : à l’heure desdémocraties désidéologisées, la compassion textuelle, l’humanismeposthumain et l’utopie communautariste deviennent les cibles del’action ironique.Gianni Vattimo
3
fait, on s’en souviendra, de l’ironie la formed’expression propre à un monde post-apocalytique, où l’idée deprogrès a été ruinée et où seule subsiste la solution « ironico-nostalgique »
4
du retrait. Cette ère historique sans innocence estouverte par la crise fondamentale de l’humanisme littéraire européenqui a suivi la Seconde Guerre mondiale et qui impose à l’écrivaind’assumer les dangers internes et externes de toute prise de parolelittéraire, perçue comme nécessairement politique et potentiellementcoupable. Désormais, « chaque écrivain qui naît, ouvre en lui leprocès de la Littérature » comme l’écrivit Roland Barthes […] s’il lacondamne, il lui accorde toujours un sursis que la littérature emploieà reconquérir »
5
, métaphore juridico-morale que l’on retrouveranotamment aussi chez Bataille, qui affirmait en 1957 dans l’Avant-propos à
 La Littérature et le mal 
: « la littérature n’est pas innocente,et, coupable, elle devait à la fin s’avouer telle
6
». En lui interdisantde faire d’un thème ou une technique le vecteur transparent d’uneprise de position ponctuelle sans engager de manière réflexive l’actemême d’écrire et l’idée même de Littérature, cette inquiétudemoderne expose alors l’écrivain à la tentation du silence et comme àcelle de l’auto-ironie, replis à la mode cynique puissamment illustréspar la posture de Louis-René Desforêts ou de Pascal Quignard à lafin du siècle. Roman d’une voie sérieuse et autiste, sans distanced’avec elle-même,
 Le Bavard 
(1946) pourrait être cité comme un
L’
IRONIE
 
CONTEMPORAINE
 
OU
 
LA
 
LITTÉRATURE
 
CONTREELLE
-
MÊME
Compassion et réexivité : les enjeux éthiques de lironie ro...http://www.fabula.org/colloques/document1030.php2 sur 1204/10/10 23:07
 
des textes modernes fondateurs de cette ironie nouvelle etmétalittéraire, mettant en scène la parole comme pouvoir à saturer lemonde, et en dénonçant l’absurdité et l’inanité sonore. Il en va demême des multiples récits de Pascal Quignard mettent en scène unretrait conçu non comme le célibat glorieux de l’Artiste, mais plutôtcomme une œuvre au noir. Lorsque la contingence est, je citel’auteur d’
 Albucius
, « à l’origine de tout, quels que puissent être lesornements, les mots, les vestiges, les peurs, les lumières, les rois, lesmythes
7
», « le vœu de silence » de l’écrivain peut conduire l’œuvreà son propre saccage et à son propre effacement
8
. « La langueextrême, muette, vaine du livre désole le sens, déprend la voix,truit le « mondauquel tout ce qui se prétend « langage »s’échange
9
», suggère encore Pascal Quignard. Ce qu’il fautcomprendre, je crois, c’est que l’ironie contemporaine, c’est doncd’abord ce saccage de l’échange et de la communication conforme àla définition de Maurice Blanchot de la littérature comme « fidélité àla mort » de la parole par un « langage qui se fait ambiguïté »
10
-comme si la littérature se devait de payer son tribut aux souffrancesdes guerres européennes et de la Shoah.Le champ littéraire contemporain, jusqu’à son extrême, estlargement déterminé par les dispositifs « poéthiques » par lesquellesla littérature cherche à surmonter son passé, trauma métaphorisé parexemple dans
 La Grande Beune
de Pierre Michon par les blessuresde la « belle écriture vaine ronde, encombrée, fervente, qu’ilspartageaient alors, les naïfs, les modestes des deux bords, ceux quicroyaient aux Écritures et ceux qui croyaient aux lendemains del’homme » :la calligraphie avait déjà laisséde belles plumes à Verdun, de1950 et la calligraphie s’étaient à jamais brûlé les ailes et étaitretombée en cendres, en pattesde mouches, dans les enfers de laPologne et de la Slovaquie, lescamps célèbres pas loin du campd’Attila, mais en regard de quoile camp d’Attila était une écolede philosophie, les plaines àbetteraves et à miradors où Dieuni l’homme une fois pour toutesn’eurent plus cours ;
11
Avec l’ironie, la littérature exorcise la littérature, qu’elle prenne
Compassion et réexivité : les enjeux éthiques de lironie ro...http://www.fabula.org/colloques/document1030.php3 sur 1204/10/10 23:07

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->