Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more ➡
Download
Standard view
Full view
of .
Add note
Save to My Library
Sync to mobile
Look up keyword
Like this
9Activity
×
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Basmala

Basmala

Ratings: (0)|Views: 743|Likes:
Published by Abraham Niankou

More info:

Published by: Abraham Niankou on Oct 10, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See More
See less

04/27/2013

pdf

text

original

 
25
LLeesssseeccrreettssddeellaaBBaassmmaallaa 
A. A.
IInnttrroodduuccttiioonn 
Le texte dont la traduction figure ci-dessous est tiré d’unouvrage du grand saint soufi `Abd al-Qâdir al-Jîlânî (1077-1166),originaire du Jîlân (au nord de l’actuel Iran), enterré à Bagdad, etdont l’influence spirituelle a été et est encore très vivace au sein denombreuses branches du
Taçawwuf 
(soufisme).Il s’agit d’un commentaire de la formule
 Bismillâh al- Rahmân al-Rahîm
(« Au nom de Dieu, le Tout-Miséricordieux, leTrès-Miséricordieux ») qui se trouve en tête du Coran, et en particulier de la première sourate, la
 Fâtiha
(« Celle qui ouvre » leLivre sacré). Cette formule, appelée la
 Basmala
, qui se retrouved’ailleurs en tête de toutes les sourates (à l’exception de laneuvième) peut donc être considérée comme un symbole du Coranlui-même.
21
 
21
Afin d’écarter dès l’abord une objection possible, signalons que certaines écoles dedroit musulman considèrent que ce verset ne fait pas explicitement partie de la
 Fâtiha
, etdonc ne doit pas être récité lors de la prière. Néanmoins, la question est clairementtranchée par Ibn ‘Arabî lui-même qui affirme au début du chapitre 5 des
 Futûhât 
que la
 Basmala
est « le premier verset (de la Fâtiha), et en fait nécessairement partie comme enétant le plus éminent, contrairement à ce qui est communément admis parmi lesoulémas ». Nous considérerons donc dans tout ce qui suit que la
 Basmala
est bien partieintégrante de la première sourate, ce qui est d’ailleurs logiquement en conformité avec lehadith dont il est question au paragraphe suivant.
 
26Selon un célèbre hadith
22
, en effet, le Coran tout entier estcontenu dans la
 Fâtiha
et la
 Fâtiha
est elle-même contenue dans laformule
 Bismillâh al-Rahmân al-Rahîm
. Une autre traditionremontant à `Alî affirme encore que la
 Basmala
est elle-mêmecontenue dans sa première lettre qui est le
bâ’ 
, lequel est à son tour contenu dans son point diacritique souscrit. La lettre
bâ’ 
, qui estdonc la lettre par laquelle s’ouvre le Coran, est un symbole del’Esprit universel (
al-Rûh
). C’est pourquoi elle est la premièrelettre du Livre, comme l’Esprit qu’elle représente est à l’origine dela création. Selon un symbolisme bien connu, le monde est eneffet :« le Grand Livre (
al-muçhaf al-kabîr 
) que Dieu (
al-Haqq
)récite sur nous d’une récitation extérieure, de même que leCoran est pour nous la récitation d’une parole. Le monde estcomposé de lettres écrites et alignées sur le parchemindéployé de l’existence, sur lequel l’écriture perpétuelle necesse ni ne s’arrête jamais »
23
.Dans un texte consacré au symbolisme du tissage, RenéGuénon nous livre le même enseignement :« ...l’Univers lui-même, dans certaines traditions, est parfoissymbolisé par un livre : nous rappellerons seulement à ce propos, le Liber Mundi des Rose-Croix, et aussi le symbole bien connu du Liber Vitae apocalyptique. A ce point de vueencore, les fils de la chaîne, par lesquels sont reliés les pointscorrespondants dans tous les états, constituent le livre sacré par excellence, qui est le prototype (ou plutôt l’archétype) detoutes les écritures traditionnelles, et dont celles-ci ne sontque des expressions en langage humain ; les fils de la trame,
22
Voir par exemple Titus Burckhardt,
 Introduction aux Doctrines ésotériques de l’Islam
,Dervy-Livres, 1969, pp. 64 sq.
23
Ibn `Arabî,
 Futûhât 
, ch.5. Allusion à
Cor.
52, 2-3.
 
27dont chacun est le déroulement des événements dans uncertain état, en constituent le commentaire, en ce sens qu’ilsdonnent les applications relatives aux différents états ; tousles événements, envisagés dans la simultanéité del’“intemporel”, sont ainsi inscrits dans ce Livre, dont chacunest pour ainsi dire un caractère, s’identifiant d’autre part à un point du tissu. Sur ce symbolisme du livre, nous citeronsaussi un résumé de l’enseignement de Mohyiddin ibn Arabi :“L’Univers est un immense livre ; les caractères de ce livresont tous écrits, en principe, de la même encre et transcrits àla Table éternelle par la plume divine ; tous sont transcritssimultanément et indivisibles ; c’est pourquoi les phénomènes essentiels divins cachés dans le ‘secret dessecrets’ prirent le nom de ‘lettres transcendantes’. Et cesmêmes lettres transcendantes, c’est-à-dire toutes lescréatures, après avoir été condensées virtuellement dansl’omniscience divine, sont, par le souffle divin, descenduesaux lignes inférieures, et ont composé et formé l’Universmanifesté” »
24
.Cette correspondance entre l’univers manifesté et le livreconcerne naturellement au premier chef le Livre révélé, c’est-à-dire le Coran ; et c’est l’Homme universel, à la fois « symbole del’Existence universelle » (
ramz al-wujûd 
) et « frère du Coran » quiest seul susceptible de lire à la fois l’un et l’autre.Par ailleurs, c’est dans cette correspondance que se trouve lefondement de la « Science des Lettres » :« ...le “message divin” est le “Livre du Monde”, archétype detous les Livres sacrés, et les “lettres transcendantes” quicomposent ce Livre sont toutes les créatures, ainsi qu’il a étéexpliqué plus haut. Il résulte aussi de là que la “science des
24
René Guénon,
 Le Symbolisme de la Croix
, ch. XIV.

Activity (9)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
sanfing liked this
Belhamissi liked this
alexdocs liked this
ahmed aden liked this
ahmed aden liked this
ahmed aden liked this
5samsa liked this
5samsa liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->