Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more ➡
Download
Standard view
Full view
of .
Add note
Save to My Library
Sync to mobile
Look up keyword
Like this
2Activity
×
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Les TIC, véritables outils de désenclavement et de sensibilisation sur la santé - Mali

Les TIC, véritables outils de désenclavement et de sensibilisation sur la santé - Mali

Ratings: (0)|Views: 664|Likes:
Ce rapport d’apprentissage décrit les enseignements tirés du projet «Réseau d’Information du Mandé» de l’Association d’Aide et d’Appui aux Groupements (AAAG) et la Fédération des Associations de Base du Mandé (FABEMA). Il est destiné aux praticiens du secteur qui souhaitent s’inspirer de cette expérience et aux organisations qui aimeraient mettre en œuvre un projet similaire.
Ce rapport d’apprentissage décrit les enseignements tirés du projet «Réseau d’Information du Mandé» de l’Association d’Aide et d’Appui aux Groupements (AAAG) et la Fédération des Associations de Base du Mandé (FABEMA). Il est destiné aux praticiens du secteur qui souhaitent s’inspirer de cette expérience et aux organisations qui aimeraient mettre en œuvre un projet similaire.

More info:

Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See More
See less

12/13/2010

pdf

text

original

 
Auteurs: Samba Togola, Bénédicte Marcilly
Cette publication tire une grande partie de ses enseignements
 de l’évaluation du projet, avec le soutien d’IICD et dupartenaire d’évaluation malien durant les 3 dernières années.Tout d’abord, les utilisateurs fnaux du projet (tous lesutilisateurs du projet ou un échantillon représentati)remplissent chaque année et de manière anonyme desquestionnaires de suivi/évaluation. Le partenaire de suivi-évaluation procède ensuite à l’analyse des données de cesquestionnaires (profls des utilisateurs, utilisation et
Ce rapport d’apprentissage décrit les enseignements tirés du projet «Réseaud’Inormation du Mandé» de l’Association d’Aide et d’Appui aux Groupements(AAAG) et la Fédération des Associations de Base du Mandé (FABEMA). Il estdestiné aux praticiens du secteur qui souhaitent s’inspirer de cette expérienceet aux organisations qui aimeraient mettre en œuvre un projet similaire.
Les TIC, véritables outils de désenclavementet de sensibilisation sur la santé
Lexpérience du projet «Réseau d’Inormation du Mandé»de 
AAAG-FABEMA
Rapport d’Apprentissage
Septembre 2010
Santé | Mali
satisaction, impact du projet). Finalement, les organisationsresponsables du projet et le partenaire de suivi-évaluationorganisent des réunions de groupes ocaux auxquellesparticipent le personnel de projet et les utilisateurs fnaux,afn de rééchir ensemble sur les données du projet etd’échanger sur ses succès, défs et solutions.Outre les enseignements tirés des données d’évaluationet du groupe ocal, cette publication documente d’autrespoints qui ont émergé au cours des années de mise enœuvre du projet. Ces enseignements acquis dans la pratiquesont également mis en exergue dans ce rapport
1
Ramata Camara, animatrice RAC de Bancoumana, note en bambara les remarques des emmes sur l’impact du projet lors de la réunion du groupe ocal de 2009.
 
d’apprentissage. Ce dernier est élaboré en collaborationétroite avec le partenaire de projet AAAG. Le personnel duprojet et d’IICD pourra donc répondre aux questions quesuscitera la lecture de ce rapport.
Contexte
Vaste pays enclavé de l’Arique de l’ouest, le Mali estortement aecté par la désertifcation. La région du Mandé,située entre Bamako et la rontière guinéenne, est l’une desparties les moins développées du pays. Situés dans la hautevallée du euve Niger, les villages de cette zone sont séparéspar le prolongement des chaînes montagneuses du FoutaDjalon, communément appelé la dorsale guinéenne. Lesinrastructures sont quasi inexistantes dans cet endroit etsa population, majoritairement paysanne, n’a pratiquementpas accès aux services sociaux de base.Les villages du Mandé sont très distants les uns desautres. En raison de l’insufsance de voies decommunications routières, ces villages sont parois reliéspar des pistes rurales mais celles-ci sont souventimpraticables en période hivernale. Avec une pluviométrievariant entre 750 mm et 1.000 mm, cette région est doncdifcilement accessible pendant une bonne partie del’année. Les inrastructures de télécommunication y ontaussi déaut. Le réseau téléphonique y est pratiquementinexistant. Les populations de la zone ont même souventdu mal à capter la radio nationale.Tous ces acteurs rendent la communication deshabitants des villages avec le reste du pays extrêmementlaborieuse. Par conséquent, ces villageois ont adopté unestratégie de communication inormelle. Pour véhiculerl’inormation, ils ont passer des messages de bouche àoreille par l’intermédiaire de personnes se déplaçant envéhicule, bicyclette ou mobylette. Dans la pratique cettestratégie a montré ses limites car très souvent, les messagesn’arrivent pas à destination ou accusent un grand retard.Parois, l’inormation transmise est déormée ou la personnedésignée pour passer le message oublie simplement de leaire. D’où la nécessité d’employer d’autres moyens decommunications plus efcaces.C’est dans l’optique d’améliorer l’accès et lacommunication de ces villages que l’Association d’Aideet d’Appui aux Groupements ruraux et urbains (AAAG),créée en 1990, intervient dans 35 villages du Mandé et duTiakadougou. Ces villages, répartis entre 10 communesrurales des cercles de Kati et Kangaba dans la région deKoulikoro, sont tous membres de la Fédération desAssociations de Base du Mandé (FABEMA). AAAG,communément appelée 3AG, se dédie au renorcementdes capacités des organisations paysannes et s’est engagéedepuis 2001 dans un processus de transert de compétenceset de responsabilités vers FABEMA. En eet, la édérationest organisée en 40 sous-secteurs, 5 secteurs, 2 unions et1 bureau édéral. Ses actions bénéfcient directement à ses4000 membres acteurs répartis dans 117 associations debase. Le but de 3AG est de renorcer les capacités de
2Fiche Pays du Mali
Supercie (km
2
): 1 240 200 km
2
Population totale: 13,0 millionsEspérance de vie: 48,4 ans
Source: Les indicateurs du développement dans le monde, base de données de laBanque Mondiale, 2009
Accès aux technologies de communication
par 1000 personnesAbonnés au téléphone mobile: 271Utilisateurs d’Internet: 16Ordinateurs : 8
Source: Banque Mondiale – Les TIC en un coup d’œil, 2008
Information sur le projet
Secteur: SantéUtilisateurs directset bénéciaires: 50 000Groupes cibles: Paysans, femmes, jeunes, chasseurs,pêcheurs et notables des zones ruralesdu Mandé
FABEMA et de la rendre autonome afn que la édérationpuisse ensuite continuer ses actions de açon indépendanteet durable.Or, un des obstacles majeurs que rencontrait FABEMAdans son travail depuis le début était le défcit decommunication entre ses deux sièges à Bancoumana etDangassa et les autres villages où elle est active. Face àces problèmes, 3AG et FABEMA ont eu l’idée de proposerle projet dénommé «Réseau d’Inormation du Mandé».
Description du projet
Le projet consiste à installer un système perormant decommunication et d’inormation dans le Mandé et leTiakadougou afn de aciliter la collecte, le traitement etla diusion de l’inormation entre 3AG, FABEMA et sesdémembrements. Commencé en avril 2005, le projet abordele problème de communication de la zone d’interventionde ces organisations grâce à l’utilisation d’un système deRAC (Radio Autonome de Communication), qui permet decommuniquer sur grandes distances à travers les ondescourtes. Ce système onctionne avec l’énergie solaire dans5 villages sélectionnés et une station RAC mère couplée àl’Internet au niveau du siège principal de 3AG à Bamako.L’inormation peut être envoyée de Bamako à tous lesvillages connectés et vice-versa, mais aussi entre lesdiérents villages en possession de RAC.
 
Son avènement
Le projet est né d’une table ronde organisée par l’InstitutInternational pour la Communication et le Développement(IICD) en janvier 2004 sur le thème «Quelles stratégieset quelles opportunités de développement pour les flièresagricoles avec les nouvelles technologies de l’inormationet de la communication». La table ronde a permis auxdiérents acteurs présents d’analyser et de dégager lesproblèmes auxquels les flières agricoles étaient conrontéesau Mali et de proposer des solutions technologiquesappropriées. A l’issue de la table ronde, les deuxorganisations ont proposé le projet intitulé
«Réseaud’Information du Mandé».
Ses objectifs
L’objecti de développement du projet est de renorcer leniveau de sensibilisation des populations bénéfciaires surles questions de santé, de sécurité alimentaire et d’éducationpar l’inormation, la communication et la ormation. Pource aire, les organisations impliquées ont développé lesobjectis spécifques suivants: Améliorer les prestations des paysans par une meilleurecirculation de l’inormation sur les techniques agricolesFaciliter l’accès aux débouchés nationaux et internationauxpour une meilleure commercialisation des produits agricoles Améliorer la uidité de l’inormation: AAAG-FABEMA-Associations de baseFaciliter la diusion de l’inormation: AAAG-FABEMA-Associations de baseFaciliter la diusion de l’inormation: Centres de santécommunautaires (CSCOM)-FABEMA-Populationsbénéfciaires Réduire les déplacements eectués par les agents etanimateurs sur le terrainAugmenter la production et la productivité des populationsbénéfciairesAugmenter le revenu des populations bénéfciairesRéduire le coût de l’inormationRenorcer le processus d’autonomisation de FABEMAEn 2007, une première évaluation du projet a démontré queles objectis n’avaient pas tous été atteints du ait de lacourte durée de la première phase du projet pilote (3 ans),de l’insufsance de la ormation en TIC et de la maîtrise del’ordinateur. Dans sa phase d’extension (1 an) en 2008, leprojet a donc maintenu les objectis de la première phaseet ajouté les deux objectis suivants:Renorcer l’intervention de 7 CSCOM à travers les actionsdu projet pendant un an Renorcer les séances de Communication pour leChangement de Comportement (CCC) par l’utilisation desTIC pendant un an
3
Les TIC, véritables outils de désenclavement et de sensibilisation sur la santé et l’hygièneZone rurale du Mandé. Cette photo illustre une bonne pratique d’hygiène.

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->