Welcome to Scribd. Sign in or start your free trial to enjoy unlimited e-books, audiobooks & documents.Find out more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
LES DIFFÉRENTES SIGNIFICATIONS DE LA DÉCENTRALISATION

LES DIFFÉRENTES SIGNIFICATIONS DE LA DÉCENTRALISATION

Ratings: (0)|Views: 47|Likes:
Published by Remy Vanherweghem

More info:

Published by: Remy Vanherweghem on Nov 17, 2010
Copyright:Traditional Copyright: All rights reserved

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOCX, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

04/21/2013

pdf

text

original

 
Rémy Vanherweghem
(VANR07128602)
 L
ES DIFFÉRENTES SIGNIFICATIONS DE LA DÉCENTRALISATION
Rapport de lecturesDans le cadre du cours POL6512« Villes et politiques publiques »Professeur : Laurence Bherer Le 14 octobre 2010
 
L¶analyse d¶un sujet comme celui qu¶est la décentralisation impose une réflexion conceptuelle.Qu¶est-ce que la décentralisation? Quelles sont ses origines? De quelle façon ce phénomène est-illié à d¶autres phénomènes idéologiques, politiques ou purement rhétoriques? Et, bien sur,empiriquement, quelles objections peut-on opposer à cette façon d¶envisager le politique?Quelles modifications les auteurs proposent-ils?À travers une définition préliminaire du concept et de ses affluents puis une revue de lalittérature à l¶étude, nous tenterons d¶envisager une redéfinition puis un questionnement ouvertsur les enjeux soulevés par le sujet.DéfinitionsL¶étude de la décentralisation nécessite une conception préalable de l¶objet d¶étude ± ladécentralisation. Treisman (2007) propose une telle mise en contexte dans son essai, soulignant ladifficulté d¶arriver à une définition universellement reconnue de par la tendance générale àutiliser ce concept avec désinvolture, sans le définir. Or, il importe de comprendre ladécentralisation comme une série de constats portant tant sur l¶administration (comme dans unsystème administratif décentralisé) que sur les décisions politiques, mais surtout comme une sériede processus fonctionnels, une dynamique forçant ± ou non ± une série de gouvernements àinteragir selon des compétences distinctes. Bref, la décentralisation dans un modèle à la
matriochka
, où chaque unité est indépendante et plus petite que la précédente, mais aussi commeune chaine de commandement, où les pouvoirs compétitionnent et où les politiques des unsoutrepassent les politiques des autres, où le recrutement et l¶assignation des postes répond à un jeu politique et où les revenus se partagent entre différentes échelles selon une répartition plus oumoins favorable à un niveau où à un autre. Bref, l¶État décentralisé comme un systèmeorganique, mouvant, non sans conséquences en matière de politiques publiques. Ces définitions
 
généralement utilisées (la décentralisation administrative, politique, « nominative » et fiscale,autant de caractéristiques à analyser) rendant d¶autant plus difficile la déclaration d¶un Étatcomme étant plus ou moins décentralisé ou la simple comparaison entre différents systèmesdécentralisés (Treisman 2006, p.26-27).Approaches to Decentralization and Local Autonomy : A Critical AppraisalFleurke et Willemse (2004) tentent d¶offrir quatre méthodes d¶analyse des questions soulevées par la décentralisation (en consacrant un intérêt particulier à l¶échelon local et à l¶idée d¶uneautonomie de cet échelon ± plus ou moins avérée selon les cas). Les auteurs déclinent leur argumentaire en quatre types d¶approches (formelle, dynamique, fonctionnelle, gouvernance)elles même étudiées
v
ia
quatre variables (direction de la décentralisation, objet d¶analysedominant, relation entre la décentralisation et l¶autonomie locale, type de jugement sur l¶autonomie du gouvernement local) (Fleurke & Willemse 2004, p. 524).
 Approche formelle
. L¶approche formelle, grossièrement, établit une dichotomie entreÉtats centralisés et États décentralisés et tente de faire une classification selon ce continuum. Ladécentralisation y est traitée comme indicatrice positive d¶une allocation de pouvoir au niveaulocal dans un scénario à somme nulle. Comme son nom l¶indique, l¶approche formelle secontente d¶observer la forme de l¶État, en se concentrant sur le gouvernement central.L¶approche formelle utilise différents indicateurs pour concentrer ses observations :constitutionnels (quel pouvoir est reconnu constitutionnellement aux gouvernementslocaux/gouvernements centraux), administratifs (ce qui est attendu des gouvernement locaux enterme de services concrets; un État où le local a un poids constitutionnel reconnu ne serait pasnécessairement davantage décentralisé en pratique ± le cas des États-Unis versus la Grande-Bretagne est utilisé par les auteurs pour critiquer cette approche [Fleurke & Willemse 2004, p.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->