Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
3Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
156_EM29112010

156_EM29112010

Ratings: (0)|Views: 638 |Likes:
Published by elmoudjahid_dz

More info:

Published by: elmoudjahid_dz on Nov 28, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

11/17/2013

pdf

text

original

 
LA REVOLUTION PAR LE PEUPLE ET POUR LE PEUPLE
23 Dhoul el Hidja 1431 - Lundi 29 Novembre 2010 - N° 14061 - Nouvelle série - www.elmoudjahid.com - ISSN 1111-0287
Météo
PÉTROLE
Le Brent à 86,1dollars le b
 
aril
 
MONNAIE
L'euro à 1,324d
 
ollar
20°à Alger16°à Djelfa
     Quotidien national d’information — 20, rue de la Liberté - Alger — Tél. : (021) 73.70.81 — Fax : (021) 73.90.43 — 52
e
Année — Algérie : 10,00 DA - France : 1 €
 
Football/ Ligue1(mise à jour) demain
M
 
CA-USMAet JSMB-MCS
Du beaufootball enperspective
 
La migrainedoublerait le risquecardiovasculaire
Affaire du naufragedu cargo Béchar
Les six accusés acquittés
PP. 16-17P. 32P. 21
 
L’Algérieva intensifierl’exploration pourgarantir sa sécuritéénergétiqueà très long terme
Justice
“L’investissement, la croissanceéconomique et la créationd’emplois” à l’ordre du jour
Le 3
e
s
 
ommet Afrique-Union européennes’ouvre aujourd’hui en Libye
 
La loi de finances 2011devant le Conseilde la nation
30
interventionsinscritesau débat général
Hydrocarbures
4
e
Assemblée généralede l’Union africainede radiodiffusion
M. Mehal :“La numéris
 
ation :
Un défiimmense”
 
Caravane aux sourcesde la culture ama
 
zigh
Les participantssoulignentla profondeinfluence musulmane
L’arrivée, hier, à Tripoli du Président Bouteflika 
P. 3P. 12P. 9PP. 4-5PP. 10-11
 
20° à Alger,22° à Béchar
Tempspluvieuxsurtoutelapartienord
Nuageuxetpluvieuxsurtoutelapartienorddupaysettempsensoleillésurlapartiesud.SelonlesservicesdeMétéolestempératuresattenduespouraujourdhuivarierontentre20°/12°àAlgerOran22°/14°Constantine20°/6°Tiaret16°/6°Annaba23°/13°Bejaia20°/12°Tlemcen22°/12°Batna15°/06°Chlef18°/10°Médéa16°/7°Blida17°/8°TiziOuzou18°/10°Bouira16°/8°Djelfa16°/5°Saïda22°/9°SidiBel-Abbès21°/9°Béchar22°/12°.
Météo
EL MOUDJAHID
2
Lundi 29 Novembre 2010
Ce matin à 8 h 30à Algex
Workshopalgéro-tuni-sien surles textiles
Sous l’égide du ministre del’Industrie, de la Petite etMoyenne Entreprise et de laPromotion de l’investisse-ment, M. MohamedBenmeradi, un workshopalgéro-tunisien sur les textileset cuirs sera organisé aujour-d’hui à partir de 8 h 30 ausiège d’Algex, Mohammadia,Alger.
Conférencemondiale contrela guerreet l’exploitation
Clôture destravauxà 10 h 30
La conférence mondialecontre la guerre et l’exploita-tion organisée par le Parti desTravailleurs et de l’UGTApoursuit ses travaux pour le 3
e
jour à la Mutuelle généraledes travailleurs des matériauxde construction.La clôture des travaux auralieu aujourd’hui à 10 h 30 àZéralda (Mutuelle généraledes travailleurs des matériauxde construction).
Confédération algérien-ne du patronat
Protocoled’accord entrela CAP et sonhomologueespagnole(La Fade)
La Confédération algériennedu patronat (CAP) annonce lasignature aujourd’hui d’unprotocole d’accord avec sonhomologue espagnole (LaFade) à l’occasion d’une ren-contre entre opérateursAlgériens et Espagnols. Cetterencontre sera inaugurée parle ministre de l’Industrie, dela Petite et MoyenneEntreprise et de la Promotionde l’investissement, M.Mohamed Benmeradi, aujour-d’hui à 8 h 30 à l’hôtelSofitel, Alger.
ONCI
Conférencede pressedemainau Mouggar
Dans le cadre de ses activitésartistiques de l’année 2010,l’Office National de laCulture et l’Information(ONCI) organise une confé-rence de presse que tiendra latroupe théâtrale qui interpréte-ra la pièce
Misère à la Mode,
texte de Sid Ali Bouchafaa etmise en scène par DjamelGuermi. La conférence depresse aura lieu aujourd’hui à11 h à la salle El Mouggar àAlger.
Deux sessionsde formationà Alger
Le ministère de la Justiceorganise à partir d’aujourd’huideux sessions de formation auprofit, d’une part, des gref-fiers intitulée « Le langagedes signes » à l’hôtel LesAbassides à Zéralda. L’autresession est destinée aux ingé-nieurs et techniciens supé-rieurs en statistiques sur« L’analyse des données sta-tistiques avec Excel » qui auralieu à la direction générale dela Modernisation de la justice.
Agriculture
16
e
session de la com-mission maghrébinespécialisée chargée dela sécurité alimentaire
Sous le Haut patronage de M. AbdelazizBouteflika, le ministre de l’Agriculture et duDéveloppement rural organise mercredi à 9 h à laRésidence d’Etat Djenane El Mithak la 16
e
sessionde la Commission maghrébine spécialisée, chargéede la sécurité alimentaire précédée de la réuniondes experts qui se déroulera les 29 et 30 novembre.
Rencontre arabe internationale de sou-tien aux prisonniers du colonialisme
Rendez-vous les5 et 6 décembreau Palais des nations
La commission nationale de préparation de laRencontre arabe internationale de soutien aux pri-sonniers du colonialisme annonce que cette ren-contre est prévue les 5 et 6 décembre prochain, auPalais des nations - Club des Pins - Alger.
Rencontre d’affairealgéro-brésilienne
Dans le cadre du développement des échangescommerciaux entre l’Algérie et du Brésil, unedélégation commerciale encadrée par le ministèrebrésilien de l’Agriculture, de l’Elevage et del’Approvisionnement, effectue actuellement unevisite à Alger. A cet effet, une rencontre d’affairesalgéro-brésilienne regroupant les entreprises brési-liennes avec leurs homologues algériennes seraorganisée lundi 29 novembre 2010. Composée de11 entreprises, les produits représentés dans cettemission sont les viandes et produits à base deviandes, les produits laitiers, les produits frais, lecafé, le riz, les épices, le soja, le son et l’huile desoja, les cordes et fils de sisal et les produits d’ar-tisanat de sisal naturel.
Les 6 et 7 décembre
Colloque internationalsur "Les territoiressahariens au 21
e
siècle"
Un colloque international sur le thème "Lesterritoires sahariens au 21
e
siècle : développement,gouvernance et identités" sera organisé, les 6 et 7décembre prochain à Oran, par le Centre derecherche en anthropologie sociale et culturelle(CRASC) d’Oran. Cette rencontre permettra,expliquent les organisateurs, "de penser l’espacesaharien comme un ensemble s’étendant de l’océanAtlantique à la Mer rouge et incluant ses borduressahéliennes et steppiques, et le percevoir commeun désert qui met en relation le monde africain et lemonde méditerranéen, en gardant à l’esprit sonrôle géostratégique dans un monde en profondetransformation".De nombreux axes seront soumis à la réflexioncomme les dynamiques urbaines, les mutationsrurales, la valorisation des ressources du sol et dusous-sol, le développement local au Sahara, déve-loppement et environnement, les réseaux et écono-mie des réseaux, identité(s) et culture(s), migra-tions et reconfigurations spatiales, géopolitiquedu Sahara et de ses marges. Nombre de communi-cations figurent au programme de cette rencontrequi verra la participation de chercheurs d’Afriqueet d’Europe versés dans diverses disciplinescomme l’économie, l’histoire, la géographie, l’ur-banisme, le droit, la géopolitique et l’architecture.Le colloque international d’Oran, mis sur pieden partenariat avec trois organismes français, leCNRS, l’université de Franche Comté (UFC) et lelaboratoire de recherche "THEMA", fait suite àune rencontre similaire tenue en juin 2009 àBesançon autour du thème "Le Sahara et sesmarges : enjeux et perspectives de territoires enmutation".
Fondation algéro-américaine pour la culture, l’éducation, la science et la technologie
Pour un partenariatentre la communautéscientifique algérienneétablie aux Etats-Uniset son homologueen Algérie
La Fondation algéro-améri-caine pour la culture, l’éduca-tion, la science et la technologieprésidée par le docteur EliasZerhouni, qui est également l’undes trois ambassadeurs spéciauxdes Etats-Unis pour la science etla technologie nommés ennovembre 2009 par le présidentBarack Obama organisera les 3 et 4 décembre àAlger, en collaboration avec le ministère algériende l’Enseignement supérieur et de la Recherchescientifique, une conférence pour un partenariatentre la communauté scientifique algérienne éta-blie aux Etats-Unis et son homologue enAlgérie, aindiqué le président exécutif de cette Fondation,Farid Amirouche.
Ce matin à 10 h
Journéede solidaritéavec le peuplepalestinien
A l’occasion de la journée mondialede Solidarité avec le peuple palestinien,coïncidant avec la date d’anniversaire de la mort du leader Yasser Arafat, ancien prési-dent de l'Autorité palestinienne et avec la date de proclamation de l’Etat de Palestine lorsdu dix-neuvième Conseil national palestinien (CNP) d’Alger, l’Association MachaalEchahid et le journal El Moudjahid organisent, avec le précieux concours de l’ambassa-de de la Palestine à Alger, une journée de solidarité avec le peuple palestinien. Animéepar des diplomates, des personnalités politiques, des parlementaires et des représentantsdu mouvement associatif, cette rencontre se tiendra ce matin à 10 h au siège d’
ElMoudjahid 
à Alger.
Sûreté nationale
Sortie de la 14
e
promotion "G" des agentsde l’ordre public à Chlef
Une cérémonie de sortie de la 14
e
promotion "G" des agents de l’ordre public (AOP) a été organisée hier, à l’éco-le de police de "Glaftia" de Chlef en présence du directeur de l’enseignement et des écoles de police auprès de ladirection générale de la sûreté nationale, M. Kara Abdelkader. La cérémonie de sortie de cette promotion qui s’estdéroulée en présence des autorités de la wilaya, des élus ainsi que des représentants de la société civile a débuté parle dépôt d’une gerbe de fleur devant la stèle commémorative de l’école suivie d’une minute de silence à la mémoiredes martyrs du devoir national. Après l’inspection de la promotion sortante, le directeur de l’école a prononcé uneallocution dans laquelle il a rappelé la noble mission de cette institution qui consiste à former des hommes appelés àveiller à l’ordre public et à la protection des personnes et des biens dans le strict respect de la loi.Des exhibitions de sports de combat et de maniement d’armes automatiques ont été effectuées par des élémentsde la promotion sortante qui a été baptisée du nom du martyr du devoir national, l’inspecteur principal HocineMaayouche, assassiné le 10 décembre 1994 dans un faux barrage au lieudit "Tal Tarani" alors qu’il se rendait à sondomicile à Sebdou. Lors de cette cérémonie qui a pris fin par une parade générale de la promotion sortante, desprix et diplômes ont été remis aux lauréats et à des encadreurs de la promotion sortante, composée de 710 agentsde l’ordre public.
Sonatrach
Séminaire sur l’assurance des risques énergies
Le consortium gestionnaire des assurances des risques industriels de Sonatrach com-posé de la Cash Assurances, CAAT, CAAR et la Compagnie centrale de réassurances(CCR) organise aujourd’hui à l’hôtel Hilton un séminaire au profit du groupe Sonatrach,filiales et associés, consacrée à l’assurance des risques énergies.
Culture
3
e
festival culturelde la musique et chansonamazighs à Tamanrasset
Le 3
e
festival culturel de la musique et chanson amazighsse tiendra du 18 au 23 décembre prochain, annonce leCommissariat du festival dans un communiqué adressé ànotre rédaction. Organisé par la wilaya de Tamanrasset et sadirection de la culture, cette manifestation sera l’occasion deréunir l’ensemble des couleurs et styles amazighs tels que le
chaoui, el mizabi
,
el kabay-li
et le
targui
.
FLN : ce matin à 9 h
Rencontre à l’hôtel Riadh
Sous la présidence de M. Abdelaziz Belkhadem, secrétairegénéral du FLN, une rencontre aura lieu aujourd’hui à 9 h à l’hô-tel Riadh, Sidi Fredj, Alger.
Association nationaleculturelle
Hommageà feuAbderrahmaneDjilali
L’Association nationaleculturelle MohamedLamine Elamoudi organi-se, avec le concours duCentre culturel ssaMessaoudi, une soirée enhommage à feuAbderrahmane El Djilali.Cette rencontre dévoileraquelques facettes de la viedu cheikh et ce, par la voixde son ami et compagnonde toujours, le Dr ElHachemi Larbi. Cetteconférence aura lieudemain à 14 h 30 au Centreculturel Aïssa Messaoudi.
Bordj Badji Mokhtar
Fête du dromadaire
Une affluence exceptionnelle a marquédepuis vendredi la tenue à Bordj Badji Mokhtarde la fête des dromadaires, a-t-on appris auprèsdes organisateurs. Ouverte en présence du walid’Adrar, cette manifestation qui tend à devenirune tradition salutaire a, selon les précisions desautorités locales, drainé une participation recorden présence de l’ensemble des wilayas du Sudqui se sont faites représenter par divers races etvariétés locales de dromadaires. Après la fameu-se parade, les chameaux joliment parés ont faitune course pour récompenser le plus robusted’entre eux, précise-t-on. Des kheimate et autresexpositions d’artisanat et soirées dans le désert ont également été programmées pour étof-fer un programme déjà bien orné. La clôture de cette manifestation s’est faite par une céré-monie de remise de trophées aux propriétaires des meilleurs dromadaires de la saison !
Les5et6décembreàAlger
Séminairesurleprofes-sionnalismedanslesport
SportEventsInternational,ACSDetYomConsultingorganisentàAlgerles5et6décembreunséminaireconsacréauprofessionnalismedanslesportetnotam-mentaufootballprofessionneletleurvulgarisationafindecontribueràlaclarificationdesconceptsetdesbonnespratiuesenusageauniveauinternational.Ceséminaireregrouperauelue200participantsissusdesdifférentescomposantesdumouvementsportifnational.
Journée internationale des Handicapés
Report de la cérémonieorganisée par le COA
La journée internationale des Handicapés, initiale-ment prévue pour le 2 décembre au Centre de rééduca-tion d’Azur-Plage, Staouëli, et organisée par le Comitéolympique algérien est reportée au 12 décembre pro-chain.
Le président du CNESsénégalais aujourd'huià Alger
A l'invitation du président du Conseil national écono-mique et Social M. Mohamed-Seghir Babes, le présidentdu Conseil économique et social du Sénégal, M.Ousmane Masseck NDIAYE effectue du 29 novembre au1
er
décembre 2010 une visite de travail et d’amitié à latête d'une importante délégation représentant son institu-tion.Cette visite vient en traduction de la volonté des deuxparties de voir renforcer les relations de coopérationentre leurs institutions consultatives nationales respec-tives, en vue de les porter à la hauteur des ambitionsnourries par toutes les parties prenantes agissantes dessociétés civiles algérienne et sénégalaise.A l’occasion de cette visite, le président du CNES duSénégal aura des entretiens avec de hauts responsablesde l’Etat et des représentants des OSC/ONG nationales etdu patronat.Les entretiens entre les délégations des deux institu-tions seront sanctionnés par la signature d’un proto-cole d’accord.
 
EL MOUDJAHID
3
L
événement
Lundi 29 Novembre 2010
De notre envoyé spécial àTripoli Saïd Lamari et des envoyés spéciaux de l’APS
Le 3
e
sommet Afrique-Union européenne s’ouvre aujourd’hui en Libye
“Investissement, Croissanceéconomique et créationd’emplois” à l’ordre du jour
Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, aquitté hierAlger pour prendre part, à Tripoli (Libye), aux tra-vaux du troisième sommet Afrique-Union européenne, qui setiendra aujourd’hui et demain. Ce troisième sommet, qui aurapour thème central "l'investissement, la croissance écono-mique et la création d'emplois", interviendra après ceux tenusau Caire et à Lisbonne, respectivement en 2000 et 2007.
L’Algérie affiche ses positions immuables
C’
est sur le thème générique portantsur « l’investissement, la croissanceet la création d’emploi,» que lesommet, le troisième, entre les deux Unions,européenne et africaine, entame ses travaux àTripoli. Le Président de la République,Abdelaziz Bouteflika, portera haut la voix del’Afrique, comme dans tous les forums tenusces dernières années. Outre l’intervention duPrésident, plusieurs contributions de l’Algériesont prévues sur nombre de questions.L’intervention du Chef de l’Etat, présentdepuis hier à Tripoli pour prendre part aux tra-vaux du troisième sommetAfrique-Europe quis’ouvre ce matin, est attendue par les partici-pants et les observateurs. L’Algérie est appré-ciée sur l’échiquier mondial pour ses positionsimmuables, mais aussi pour sa politique afri-caine et son rôle joué dans la défense de lacause du continent. Dans ce sillage, l’intérêtporté à la promotion du partenariat Afrique-Europe est d’autant plus soutenu que l’Algérieest à l’avant-garde de la revendication de plusd’équité dans les rapports internationaux et dudroit au développement pour endiguer tous lesphénomènes qui favorisent l’instabilité etmenacent la sécurité. L’Algérie est, faut-il lesouligner, à l’origine de plusieurs initiativessur des thèmes d’importance liés aux change-ments climatiques, à l’émigration clandestine,aux réformes des institutions internationales età la lutte contre le terrorisme. Autant de sujetssur lesquels l’Afrique parle aujourd’hui de lamême voix. Chef de file, en matière des méca-nismes de concertation, notamment en ce quiconcerne la paix et la sécurité, l’Algérie plai-de pour une approche ciblant comme objectif du partenariat entre les deux continents, unecontribution effective des pays de l’Unioneuropéenne dans l’accompagnement del’Afrique dans son développement. Aussil’Algérie soutient-elle que seul le développe-ment est à même de permettre d’endiguer lephénomène de l’émigration clandestine.Ce troisième sommet sur lequel se fondentbeaucoup d’espoir pour la promotion du parte-nariat entre les deux continents et la réalisa-tion du développement de l’Afrique en quêtede stabilisation tiendra-t-il toutes ses pro-messes ? Toujours est-il que cette troisièmeédition du sommet revêt une importance par-ticulière dans cette conjoncture marquée parles effets de la crise financière et économiquemondiale et la persistance du phénomène ter-roriste ainsi que l’envergure que prend la pro-blématique de l’émigration clandestine et lapropagation des épidémies dans plusieursrégions du monde. Si le thème générique surlequel planche la rencontre semble véhiculerde l’ambition, il n’en demeure pas moins quela dynamique que l’on veut imprimer au par-tenariat entre les deux continents est quelquepeu contrariée par la récurrente problématiquedu financement. A l’exception du segmentpaix et sécurité, les pays africains ne se leur-rent plus quant à la lisibilité des sommesavancées beaucoup plus pour les dividendesengrangés par les pays de l’Union européenne,à l’ombre des effets d’annonce, sans pourautant qu’ils ne tiennent leurs engagements,entreprise, d’ailleurs difficiles à vérifier. Pourrester dans la problématique du financement,50 milliards de dollars, c’est la somme allouéedans le cadre du plan triennal qui sera adopté,mais l’on sait d’ores et déjà que le segment« changements climatiques » se taille la partdu lion de cette enveloppe pour concrétiser lesengagements tenus lors du sommet deCopenhague. Ces dernières années, les ana-lystes ont constaté les efforts consentis parl’Afrique, en témoignent la croissance allantcrescendo et le processus de démocratisationprogressif dans nombre de pays du continent.L’Algérie, dont l’expérience est érigée enmodèle, milite pour la consolidation des pro-cessus électoraux. Les travaux du sommetdevront déboucher sur l’adoption d’un pland’action pour les huit partenariats à l’ordre dujour des débats. Aussi une déclaration sur leschangements climatiques sanctionnera les tra-vaux.
S. L.
L
e sommet de Tripoli est une excellente opportunitépour les pays africains et européens de faire le point deleurs relations de coopération, à un moment où la criseéconomique mondiale frappe de plein fouet les économies duVieux continent, en menaçant jusqu’à l’existence de l’euro.Cette crise, hélas, a eu des répercussions néfastes sur l’équi-libre des économies dans le continent africain dont la majori-té des pays font de la croissance au prix d’un effort de déve-loppement exceptionnel. Le Président Bouteflika qui prendpart à cet important rendez-vous devrait signifier aux parte-naires européens que ce n’est pas aux pays africains de payerla facture d’une crise financière internationale dont ils ne sontaucunement responsables. Cet argument il l’a soutenu lors desprécédents sommets UE-Afrique depuis le premier du genrequi s’était tenu au Caire, puis au niveau du G8 dont il a étérégulièrement l´invité en tant que membre actif du NEPAD,l’institution qui a été créée au lendemain de l’historique som-met de l’ex-OUA, en juillet 1999 à Alger.Le droit au développement des économies africaines estdevenu un axe prioritaire de la politique extérieure de l´Algérietelle que le Président l´a mise en œuvre depuis le début de sonpremier mandat en 1999. La bataille diplomatique a commen-cé par la remise en question de la dette externe des pays afri-cains qui dépasse les 300 milliards de dollars. Grâce à l’actionmenée par Abdelaziz Bouteflika et ses pairs dans le cadre duNepad auprès des pays les plus riches du monde, aux Nationsunies, dans les forums économiques et sociaux et avec l´Unioneuropéenne, les Objectifs du Millénaire – l’éradication de lafaim dans le monde à l’horizon 2014 – sont devenus une réali-té. Des engagements ont été pris par les Occidentaux en géné-ral et les Européens en particulier, qui n’ont pas été respectésou l’ont été partiellement. Beaucoup de pays de l’UE évo-quent, aujourd’hui, les effets de la crise financière internatio-nale pour ne pas honorer les engagements pris de porter leuraide au développement à 0,7% de leur PIB.L’argument que les Chefs d’Etat africains vont avancerportera sur la mise en place d´un nouveau cadre plus juste desrelations économiques et commerciales qui doit profiter ausoutien de la croissance durable en Afrique. L’Algérie défen-dra à Tripoli ce qu´elle a, toujours, plaidé pour elle-même :une véritable politique de partenariat avec l’Union européen-ne qui contribuera au soutien de la croissance durable enAfrique par la consolidation et le renforcement de l’aide audéveloppement des secteurs clés qui créent de l´emploi,comme l’agriculture, l’hydraulique et une politique sained’environnement. Concrètement, comme dirait le PrésidentBouteflika, il faudrait que les pays développés cessent de per-cevoir l’Afrique comme un débouché pour l´écoulement desproduits étrangers et où les matières premières sont bradées,mais des économies émergentes aptes à jouer un rôle régula-teur dans les relations économiques internationales.Voilà un principe de base de la politique étrangère del’Algérie que le Président Bouteflika a fait valoir encore unefois à Tripoli avec le soutien de ses frères africains. De la priseen considération par les Européens de ce principe cardinal, lesommet de Tripoli pourrait représenter un tournant dans lesrelations entre l’Europe et l’Afrique. Les relations entre lesdeux continents pourraient alors connaître une impulsion nou-velle et ouvrir la voie à une véritable ère de partenariat équi-table, au bénéfice des deux continents et, à plus grande échel-le, de la mise en œuvre d´un système économique et commer-cial plus juste et plus préformant, ouvrant la voie à croissancedurable en Afrique. C’est l’objectif fondamental de la poli-tique extérieure de l’Algérie sous la conduite du PrésidentBouteflika.
B. H.
L
e dialogue et la concertation constituentune passerelle importante dans les rela-tions Afrique-Union européenne, ten-dance maintenue à aujourd’hui en dépit deconjonctures difficiles. En raison même de ladensité des échanges, de la complexité desenjeux, le lien Afrique-Europe n’a jamais étéfacile. L’Afrique constitue un inépuisable réser-voir de ressources naturelles. A cela, s’est jointdepuis les années d’ouverture politique et éco-nomique une organisation des économies despays propice à des partenariats servis par d’ex-ceptionnelles ressources humaines. Les procé-dures n’ont malheureusement pas toujours sui-vies pour assurer la transparence dans les tran-sactions et la bureaucratie demeure pesante.De son côté, la donne sécuritaire continue àpeser de tout son poids, bien que des évolutionspositives soient perçues aujourd’hui notam-ment en matière de stabilité politique et deconflits interethniques présentement en voie derésorption. L’Afrique, après cela, a toujours euen face d’elle, un continent européen, commeprincipal partenaire politique et économique etavec lequel sont entretenues, l’essentiel desrelations de tous ordres. Ces relations présen-tent de profonds déséquilibres, qui tiennentcompte pour partie de l’envergure sur le planinternational des deux entités géo-politiques.L’Afrique voudrait pouvoir écouler sesproduits, et pouvoir recevoir des investisse-ments extérieurs pour doper la croissance deséconomies de la région. D’importantesconcessions sont faites dans cette directionsans pouvoir décider le partenaire européen dejouer franchement le jeu. Il y a des intérêts depart et d’autre qui s’entrechoquent provoquantdes résistances quand ce n’est pas des arrières-pensées politiques de la part du partenaireeuropéen. Le dialogue et la concertation sontalors des leviers irremplaçables pour atténuerles tensions, ajuster les politiques et les straté-gies. Il y a un flux non négligeable , dans lesdeux directions et dans les deux sens, pouranimer les relations politiques comme cellesliées aux affaires. Les sommets quand ils ontlieu, sont l’occasion d’inventaires et de pro-jections sur l’avenir assurant la régulation deséchanges et permettant de maintenir intactl’esprit qui préside à la coopération et auxéchanges, qui se veut découlant de la réalité duterrain. L’Algérie se présente comme unmembre actif dans le cadre global de ceséchanges, avec la particularid’œuvrer àassurer ou à favoriser, des relations plus équi-librées entre les deux entités géopolitiques etsoucieuses des intérêts des uns et des autres.L’Algérie a toujours milité également pourune cohésion des positions des pays du conti-nent et pour une solidarité de groupe. Elle meten relief la nécessité pour les deux continentsde se mobiliser autour de stratégies, dedémarches et d’actions, à même de permettreaux deux ensembles de tirer profit des champsde partenariat qui rythment la coopérationAfrique-Union européenne. Les multiplesdéfis du développement dans les domaines del’énergie et des mines, de la santé, des infra-structures, des ressources en eau, des trans-ports, du commerce, de l’agriculture et de l’in-dustrie mais aussi de la sécurité alimentaire etde la lutte contre la pauvreté, de la stabilité,également feront très certainement l’objetd’attentions particulières lors de ce 3
e
sommetqui a désigné Tripoli pour l’abriter.Il importe que soit pris en considérationl’apport que peut apporter l’Afrique à la solu-tion des problèmes qui affectent les économiesdes deux ensembles, et la participation despays du continent à la prise de décisions. Le 3
e
Sommet se déroule bien sûr dans un contextemondial marqué par les effets de la crise finan-cière et qui pose avec insistance le problèmede la régulation de l’économie mondiale.Cette crise vient rappeler la nécessité d’uneparticipation effective et équitable des deuxensembles régionaux que constituentl’Afrique et l’Europe, non seulement auxmesures destinées à surmonter les difficultésactuelles mais également à la redéfinitionmême de l’architecture économique et com-merciale internationale. A Tripoli, les diri-geants africains devraient rappeler l’urgenced’une véritable prise de conscience de tous, àce sujet.
Tahar Mohamed Al Anouar
 
Pour des relations équilibrées et profitables à tous
Le droit au développement, axe prioritaire
Ph. A. YacefLe Chef de l’Etat, hier,à son départ d’Alger

Activity (3)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->