Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
3Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Une Evolution Pragmatique vers les Réseaux de Nouvelle Génération

Une Evolution Pragmatique vers les Réseaux de Nouvelle Génération

Ratings: (0)|Views: 50|Likes:
Published by Anovar_ebooks
S T R AT E G Y W H I T E PA P E R

Une évolution pragmatique vers les réseaux de nouvelle génération

Cet article donne un aperçu des raisons qui poussent un opérateur à se lancer dans des investissements substantiels, en migrant vers les NGN dont on parle depuis si longtemps. Il décrit les principaux éléments nécessaires à l'ensemble de l'infrastructure d'un NGN et le rythme prévisible de la migration. Ce rythme sera déterminé à la fois par un objectif de maximisation du retour sur l'investisse
S T R AT E G Y W H I T E PA P E R

Une évolution pragmatique vers les réseaux de nouvelle génération

Cet article donne un aperçu des raisons qui poussent un opérateur à se lancer dans des investissements substantiels, en migrant vers les NGN dont on parle depuis si longtemps. Il décrit les principaux éléments nécessaires à l'ensemble de l'infrastructure d'un NGN et le rythme prévisible de la migration. Ce rythme sera déterminé à la fois par un objectif de maximisation du retour sur l'investisse

More info:

Published by: Anovar_ebooks on Nov 29, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

10/31/2012

pdf

text

original

 
Une évolution pragmatique vers les réseaux de nouvellegénération
STRATEGY WHITE PAPER 
Cet article donne un aperçu des raisons qui poussentun opérateur à se lancer dans des investissementssubstantiels, en migrant vers les NGN dont on parledepuis si longtemps. Il décrit les principaux élémentsnécessaires à l'ensemble de l'infrastructure d'unNGN et le rythme prévisible de la migration. Ce ryth-me sera déterminé à la fois par un objectif de maxi-misation du retour sur l'investissement en infrastructu-re à haut débit, et par le besoin de remplacer descommutateurs classiques obsolètes. Cet article décritégalement les domaines où il faudra être particulière-ment vigilant dans la mise en oeuvre des NGN.
 
C’est avec pragmatisme que les opérateurs historiques doivent gérerla transition des infrastructures actuelles de réseaux téléphoniquesvers les réseaux multiservices de demain.
Introduction
Chaque opérateur dans le monde aura ses propres raisonsde migrer vers les réseaux de nouvelle génération (NGN).Ces raisons détermineront le calendrier de sesinvestissements dans cette nouvelle infrastructure et de lamigration de ses services existants ; parmi les raisons les plusavancées, on peut citer :• l’amélioration de la compétitivité,• la création de nouvelles sources de revenus, en général pourcompenser les pertes de revenus dans les activitéstraditionnelles,• la réduction des coûts d’exploitation,• la gestion du cycle de vie des investissements passés.Telecom New Zealand réunit ces quatre facteurs, ladifficulté étant les gérer de manière pragmatique et de migrersans que cela ait une incidence notable sur ses dépensesd’investissement. Telecom New Zealand a décidé de releverce défi et a commencé à élaborer sa stratégie d’évolution versles NGN.
Qu’est-ce qu’un NGN ?
La définition d’un NGN varie selon les pays et les opérateurs.Il n’existe donc pas de définition universelle. Pour NewZealand Telecom, il s’agit d’un réseau unique fournissant demultiples applications (voix, données, vidéo) à de multipleséquipements, fixes ou mobiles. De plus, l’éventail desapplications peut être fourni aux installations d’usager par uneseule voie d ’accès à savoir la fibre optique, le cuivre ou par laradio. Le choix de la technologie d’accès ne dépend que ducoût et des besoins en largeur de bande de l’utilisateur :Ethernet et fibre optique pour les plus gourmands, ADSL etpaire de cuivre ou bien Ethernet et sans fil pour les besoinsmoindres.Le protocole internet (IP) est la base de ce modèle deréseau. Dans les NGN, l’IP peut être l’intégrateur universel desservices voix, données et vidéo, aussi bien pour le fixe quepour le mobile. Le transport de tous ces services s’effectue surun réseau IP commun. Il ne s’agit pas de l’internet publicactuel bien qu’il s’y connectera. On peut envisager aujourd’huique l’internet devienne un application ou un des services dontla fourniture est assurée par les NGN en faisant appel à latechnologie IP.Dans un environnement de NGN, l’IP offre de nombreusesfonctionnalités. Le point de départ et d’arrivée étant leterminal de l’utilisateur ou le serveur, le réseau doit êtretransparent d’un terminal utilisateur à un autre pour assurerune communication transparente. Les utilisateurs exigerontcette transparence pour que leurs applications fonctionnentcorrectement et à tout moment ce qui impose que la gestiondes services s’étende d’un terminal utilisateur à un autre.Dans un NGN, les services sont fournis à l’utilisateur par unréseau privé virtuel (VPN) à base d’IP (VPN-IP). Dansl’architecture qu’a retenue Telecom New Zealand, il y a troistypes de VPN-IP, comme l’indique la
 figure 1
:• les VPN-IP partagés, typiquement ceux des utilisateursregroupés sur des petits sites, y compris les utilisateursrésidentiels au sein d’une zone d’appel local gratuit ;• les VPN-IP d’entreprises privées avec une implantation multi-site ;• les VPN-IP dédiés à un service particulier, utilisés pourfournir des services essentiellement de réseau, comme leréseau téléphoniques ordinaire.Les réseaux privés virtuels IP prennent en charge un certainnombre d’applications et d’éléments de contrôle essentiels :• L’authentification, l’autorisation, la comptabilité et l’audit(AAAA), gérant l’accès, par l’utilisateur, au réseau et auxservices qui y sont associés.• Des gestionnaires d’appels pour commander les services ensessions tels que la téléphonie et le visiophonie sur IP.• Les applications de sécurité qui permettent d’isoler d’abord
M. Milner, V. Pizzica
UNE EVOLUTION PRAGMATIQUEVERS LES RESEAUX DE NOUVELLEGENERATION
1| Revue des Télécommunications d’Alcatel -
1
er
Trimestre 2003
 
les utilisateurs les uns des autres,autant que de besoin, avec lapossibilité de créer des extranets de VPN-IP à VPN-IP, et ensuite del’internet public, tout en offrant unaccès sécurisé à l’internet.• Des serveurs d’applications pour desapplications de réseau telles que lestransactions financières, la visioconférence, la vidéo en fluxcontinu, la sauvegarde et l’archivage.• Des portails de contenus pour fournirdes services multimédia interactifs àbase de messagerie et en temps réel.• Des passerelles pour l’accès auxplates-formes de services déjàexistantes, tels que les servicesmobiles traditionnels et le RTPC,ainsi que des accès distants à toutservice pour lequel l’utilisateur a étéauthentifié.Lorsqu’elle est gérée par toute unegamme de systèmes supports, cettearchitecture offre une flexibilitéconsidérable et un coût total depossession moindre. Toutefois, le véritable défi consiste à migrer des architecturestraditionnelles où les services sont intégrés verticalement, vers cette nouvelle architecture, à un coût acceptable pourles parties prenantes. De fait, le NGN «dé-stratifie » lesdifférentes couches des infrastructures de réseau d’unopérateur traditionnel en couches communes partageant desfonctionnalités de gestion et de fourniture de services, avecpour effet une réduction considérable du coût moyen duservice.
Les facteurs de mutation
Une fois mis au point le plan de développement de migrationde l’opérateur historique vers le NGN, les élémentsstratégiques déterminants de cet investissement appartiennentà trois catégories :
Facteurs de changement issus du marché
Rester compétitif, exige que l’on demeure vigilant sur lescoûts et sur l’innovation. En d’autres termes, il fautabsolument fournir un nombre croissant de services divers auniveau ou en dessous des calculs de coûts marginaux, etcontinuer à innover afin d’engendrer de nouvelles sources derevenus pour remplacer celles qui sont en déclin. À l’avenir, l’avantage compétitif majeur des opérateurshistoriques résidera dans leur couverture nationale et dansl’éventail des applications qui y seront offertes. Fournir unenouvelle application à un utilisateur à un coût marginal plusfaible que celui des autres opérateurs est certainement unélément clé de différenciation.L’accès à un NGN multiservice rend ceci possible : lorsqu’ilfaudra implémenter une nouvelle application sur l’accèsexistant (et l’interface du service), le coût marginal sera plusfaible et la fourniture des services plus rapide que ceux desconcurrents qui doivent fournir une connexion physique ou uneterminaison séparée par service. Le
tableau 1
met en évidencequelques avantages d’un futur NGN.L’évolution des réseaux de données d’entreprise vers l’IP,ainsi que l’appétit des nouveaux entrants qui offrent de labande passante en gros à prix réduit, signifient que différencierson offre en termes de sécurité et de performance est devenupour l’opérateur historique un véritable défi. S’il n’y parvientpas, ses concurrents gagneront de plus en plus de trafic sur letransport de données à faible marge. Ce phénomène risqueégalement de créer des situations d’arbitrage à grande échelleentre des services à forte valeur ajoutée/bit tels que la voix surIP, et les réseaux de données standard ou internet.Ces facteurs poussent d’ailleurs les opérateurs historiques àdifférencier leurs services avec des réseaux dédiés à desapplications, par exemple, des transactions dont la qualité, lasécurité et le prix sont adaptées à chaque application (VoIP,l’accès à Internet ou la vidéo à la demande). Mais à terme, il nepeut y avoir de nouvelles sources de revenus sans uneinfrastructure innovante et qui repose sur des éléments deréseau non statiques.
Les facteurs technologiques de changement
Bien des innovations technologiques modifient les structuresde coûts et augmentent les possibilités de services. Les
UNE EVOLUTION PRAGMATIQUE VERS LES RESEAUX DE NOUVELLE GENERATION
Revue des Télécommunications d’Alcatel -
1
er
Trimestre 2003
| 2
PeeringInternet detransit global(NZ, Aus, USA)Contrôle des profilsde servicesClientsà siteunique
   A  c  c   è  s   D   S   L ,   E   t   h  e  r  n  e   t  e   t  r  e   l  a   i  s   d  e   t  r  a  m  e
RTPCet réseauxmobiles VPN de télécompartagés pourles services IP VPN des clients(services professionnelsprivés)Dorsal internet(VPN sur réseau cœur)Couche
de sécurité
 Appli-cationsde VPNdédié
Portails decontenusServeursd’applicationsAAAAAccès IP CDMAet commutéClientsmulti-sitesPasserellesd’accès distantGestionnairesd’appels VoIPPasserellesVoIPPasserelleWAP 
Fig. 1Vue logique des réseaux de prochaine génération
CDMA :
AMRC (accès multiple à répartition des codes)
VoIP :
Voix sur IP
WAP :
Wireless Application Protocol (Protocole d’applications sans fil)

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->