Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
8Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Personnage Historique de l'Islam - Encycloediae Universal Is

Personnage Historique de l'Islam - Encycloediae Universal Is

Ratings: (0)|Views: 711|Likes:
Published by lorelianeGTQ

More info:

Categories:Types, Research
Published by: lorelianeGTQ on Dec 04, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

07/13/2013

pdf

text

original

 
ميحرلا نحرلا ا مسب
Personnageshistoriques del'Islam
Sources : encyclopediae universalis
Collecter par LorelianeGTQContact : LorelianeGTQ@gmail.com
 
'UMAR Ier ou OMAR Ier ABU HAFSA IBN AL-KHATTAB (581 env.-644)calife (634-644)
Deuxième successeur du Prophète à la tête de la communauté islamique, ‘Umar Ier joue un rôledécisif dans l'expansion de l'islam et dans l'organisation de l'État musulman. D'abord fermementopposé à la prédication de Muammad, il change bientôt d'attitude et se fait l'un des plus fervents
 adeptes de l'islam, les mots du Coran comme la teneur de cette nouvelle religion étant à l'originede sa conversion. Du vivant du Prophète, sans occuper le premier rang, il joue un rôle d'éminencegrise dans les domaines politique et diplomatique. À la mort de Muammad en 632, il favorise
 l'élection d'Abū Bakr au califat, prise de position qui lui sera toujours reprochée par la traditionshī‘ite pour laquelle le califat eût dû revenir, de droit, à ‘Alī. Deux ans plus tard, Abū Bakr ledésigne, avant de mourir, comme son successeur ; au cours des dix années que dure son califat,l'Islam remporte une victoire définitive sur les empires voisins. Énergie et sagesse politiquecaractérisent le nouveau calife qui s'entoure de brillants généraux mais maintient son autorité en jouant sur les rivalités qui s'élèvent entre ces « hommes nouveaux » et les anciens compagnons duProphète. Dès 636, la victoire du Yarmūk met fin à la domination byzantine en Syro-Palestine, puis,en 637 et 640, les victoires de Qādisiya et de Nihavend provoquent l'écroulement de l'empiresassanide, tandis que commence la conquête de l'Égypte dont la capitale, Alexandrie, tombe en642. L'activité du calife ne se limite pas aux campagnes ; elle s'étend aussi à l'ensemble del'organisation politique et sociale de l'État avec la mise en place d'une armée structurée, d'uneadministration et d'une magistrature, avec l'institution de ce que l'on appellerait aujourd'hui unepolitique d'aménagement du territoire — création de villes nouvelles comme Bara, K
ūfa, Fusā
 ou encore avec l'institution d'un statut des populations non musulmanes. C'est aussi à son califatque l'on doit une codification du pèlerinage, le choix de l'hégire comme origine du nouveaucalendrier et l'usage, parallèlement à celui de calife, du titre de commandeur des croyants (amīr al-mu‘minīn).Ce « destin exemplaire » s'achève le 3 novembre 644 : ‘Umar est assassiné dans la mosquée deMédine par Abū Lu'lu'a, affranchi du gouverneur de Bara. Si les circonstances exactes du meurtre
 et les motivations profondes du meurtrier restent obscures, il est certain que le calife mourut sansdésigner son successeur. La nomination de celui-ci provoque au sein de la communauté desdissensions entre les deux forces qui vont dominer la scène politique pendant tout le sièclesuivant : les Umayyades apparentés à ‘Uthmān, désigné troisième calife, et les partisans de ‘Alī,convaincus du bon droit du cousin et gendre du Prophète et qui voient, une fois de plus, leursespoirs déçus.
 
HUSAYN (626-680)
Deuxième fils de ‘Alī, troisième imām et l'un des principaux « martyrs » (shahīd) des shī‘ites. Aprèsl'assassinat de ‘Alī (661), l'affermissement du pouvoir omeyyade sous le règne énergique et avisé deMu‘āwiya amène, pour les descendants de ‘Alī et leurs partisans contraints d'accepter le faitaccompli, une période de relative mise en veilleuse. À la mort de Mu‘āwiya (680), son fils Yazīdaccède au pouvoir et usayn, chef des Al
 īdes depuis la mort de son frère aîné al-asan (669-670),
 se croit en mesure de faire valoir ses droits au califat contre celui qui est à ses yeux le fils d'unusurpateur. Refusant de prêter le serment d'allégeance au nouveau souverain, il s'enfuit de Damaset gagne La Mecque. Les habitants de Kūfa, en majorité pro-‘alīdes, croient également venuel'occasion propice à un soulèvement contre l'autorité omeyyade et envoient des messagers àusayn, l'invitant à venir se mettre à leur tête. Il accepte, mais le gouverneur omeyyade ‘Ubayd
 Allāh reprend rapidement en main la situation à Kūfa et fait contrôler les routes du Hidjāz. Malgréles conseils de prudence, usayn persiste dans sa décision de marcher sur l'‘Irāq. C'est
à Karbalā',avec une poignée de partisans, qu'il se heurte aux troupes omeyyades et qu'il trouve la mort.L'appréciation du fait et les jugements portés sur ses participants diffèrent radicalement dans lestraditions sunnites et shī‘ites. Pour les sunnites, la mort de usayn est attribuée
à l'initiativemalheureuse d'un sous-ordre outrepassant le commandement du calife. Tout autre estl'interprétation shī‘ite du combat : elle en rejette la responsabilité sur le calife Yazīd et ses agentstout en blâmant les shī‘ites de Kūfa pour avoir abandonné usayn apr
ès l'avoir invité à se mettre àleur tête. Pour cette tradition, la mort de usayn, comme toute sa vie, du reste, est marquée par des
 prodiges : prémonitions, interventions angéliques, châtiment des meurtriers. L'anniversaire du «martyre » de usayn (10 muarram, fête de
Āshūrā') est le grand jour de deuil des shī‘ites, marquépar d'importantes et pathétiques cérémonies dont le rite principal est la représentation de la «passion » d'al-usayn.

Activity (8)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
wadoud651 liked this
tpao liked this
Samuel Salhen liked this
bidon50 liked this
5samsa liked this
mc_grebin liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->