Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword or section
Like this
4Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Quinzaine_Numero1000

Quinzaine_Numero1000

Ratings: (0)|Views: 70 |Likes:
Published by richard

More info:

Published by: richard on Dec 16, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

04/19/2013

pdf

text

original

 
     N   u    m     é    r    o     (   u    n    p    e   u     )    s    p     é    c     i    a     l
Ils disent pourquoi elle leur est chère !
1000.
 Du1
er
au15octobre2009/PRIX:4,80
(F.S:8,00-CDN:7,75)
ISSN0048-6493
 
2
D’UNE QUINZAINE À L’AUTRE
LATURQUIE S’EXPOSE AU MUSÉE DU LOUVRE
À la cour du Grand Turc, caftans du palaisde Topkapi.
À Istanbul, le musée de Topkapiconserve une collection exceptionnelle, composéede vêtements et accessoires réalisés pour lesmembres de la famille ottomane. Considéréscomme des reliques après la mort de leur posses-seur, ils sont devenus la mémoire de cette dynas-tie et le reflet de la magnificence des cérémoniesofficielles organisées à la Cour. L’exposition propose une sélection de pièces datant de la fin du
XVe
siècle au début du
XIXe
siècle jusqu’au règnede Mahmud II (1808-1839), sultan qui fit abolir le port de la robe et du turban. Longs caftans et pan-talons taillés dans des soieries luxueuses, acces-soires précieux et portraits impériaux permettentd’entrevoir l’impact visuel laissé par les appari-tions publiques du GrandTurc. Quelques vêtementstalismaniques censés guérir ou protéger de tout péril s’ajoutent à ces vêtements d’apparat. (AileRichelieu, entresol.)
D’Izmir à Smyrne, découverte d’une citéantique.
Cette exposition retrace le passé antiquede la ville d’Izmir, connue sous le nom de Smyrne,à travers quelque cent trente œuvres issues descollections du Musée archéologique d’Izmir, duMetropolitan Museum of Art de New York, de laBibliothèque nationale de France et du musée duLouvre. Céramiques, monnaies, plans, bas-reliefs,figurines en terre cuite (Smyrne abritait l’un des plus importants centres de production d’AsieMineure) et statues (dont notamment trois œuvresenvoyées de Smyrne àVersailles et réunies pour la première fois depuis la Révolution) permettent desuivre l’histoire de cette cité, depuis le siteachaïque de Bayrakli, sa refondation et son déve-loppement aux époques hellénistiques et romaines jusqu’à nos jours. (Aile Sully, salle de la Maquetteet fossés.)
Tombes princières d’Anatolie, Alaca Hüyük au III
e
millénaire.
Grâce à ses ressources minières(or, argent, cuivre), l’Anatolie développe auIII
e
millénaire, des échanges commerciaux avec laMésopotamie, le Levant et le monde égéen.Quelques sites prestigieux (Troie, Alaca Hüyük)illustrent la prospérité des potentats locaux qui bénéficient alors de ces échanges. C’est le sited’Alaca Hüyük, au nord-est d’Ankara, qui a étéchoisi pour illustrer ce thème, les fouilles ayantrévélé treize tombes princières datant de 2500 à2100 avant J.- C. où les défunts reposaient accom- pagnés d’un mobilier funéraire extrêmement riche : bijoux et vaisselle en or, coffrets incrustés, armesen bronze, enseignes en bronze et argent. Autantd’objets qui témoignent non seulement d’unegrande technicité mais aussi d’un goût prononcé pour la stylisation, la pureté des lignes et le jeu desenchaînements de motifs. (Aile Richelieu,Antiquités orientales, salle d’actualité). Du11 octobre 2009 au 18 janvier 2010.
BATTISTA FRANCO,UNARTISTEVÉNITIENDANS LES COURS D’ITALIE
Battista Franco, peintre éminent du
XVIe
siècle,était né à Venise. Mais de tous les Vénitiens, il futsansdouteleplusromain,leplusflorentinetsurtoutcelui qui a le plus admiré Michel-Ange. Artiste prestigieux, il œuvre aux
apparati
de l’entrée deCharles Quint à Rome (1536), au mariage du ducdeCosmedeMédicisàFlorence(1539),aumariagedu duc Guidobaldo à Urbino (1548). Bien des édi-fices à travers l’Italie lui doivent la sophisticationde leur décor, comme la Bibliotheca Marciana etle palais des Doges à Venise.Dans une perspective qui semble aujourd’huiétrange, son biographe, l’irremplaçable Vasari, l’aassocàunautremaîtrenitiendutemps:JacopoTintoretto, ditTintoret. Mais siTintoret est, à forced’effet et d’emphase, l’inventeur fécond et quelque peu relâché d’une peinture lyrique, sombre etenflammée, Battista Franco est, avec autantd’ambition et d’obstination, un artiste clair, obsédé par la lisibilité du dessin. Il le travaille tout enfinesse, ne négligeant aucun modèle, développantavec acuité une curiosité d’archéologue et cultivantles plus grandes admirations critiques et artistiques(de l’Arétin à Palladio). Son œuvre graphique,subtile et depuis toujours appréciée des collection-neurs,estparfaitementreprésentéedans lefonds duLouvre.Ilestexpopourlapremièrefoisdanstouteson envergure. Du 26 novembre 2009 au 22 février 2010,Aile Denon, 1
er 
étage, salles Mollien.
LES MAÎTRES DU DESSIN EUROPÉENDU XVI
e
 AU XX 
e
SIÈCLE
Longtemps restés dans l’ombre de la peinture,les dessins de maître font à présent l’objet d’unequête passionnée de la part des amateurs. En peude décennies, quelques collectionneurs européensont pu réunir 
ex nihilo
, parallèlement aux cabinetsde dessins des musées, des ensembles impression-nants d’études et d’esquisses qui apparaissentaujourd’hui comme la quintessence d’une penséeartistique à l’œuvre. La collection des dessins deGeorges Pébereau compte au nombre de ces jeunescollections qui n’ont rien à envier à leurs aînées.Forte en superbes témoignages du dessin françaisdu
XVIe
au
XIXe
siècle, elle offre en outre la singu-larité de faire découvrir de remarquables créationsgraphiques étrangères, notamment germaniques, britanniques, danoises ou italiennes. Poussin yvoisine avec Watteau, Ingres avec Cézanne,Eckersberg avec Overbeck, Van Gogh avec Klimtet Schiele. Aujourd’hui sa présentation rendhommage à l’exceptionnelle donation de dessins deCosta, Castiglione, Honthorst, Brébiette, Vouet,Tiepolo,Boilly etVictorHugo quelecollectionneur a réalisée en faveur du département des Arts gra- phiques du musée du Louvre. Une invitation àvisiter l’Europe du dessin sur une durée de plus dequatre siècles. Du 26 novembre 2009 au 22 février 2010,Aile Sully, 2
e
étage, salles 20, 21, 22. Muséedu Louvre, 01.40.20.50.50, http://www.louvre.fr.Michel Dreyfus, auteur de l’étude
L’antisémitismeà gauche
(La Découverte, 2009) et de NadineFresco, directeur de recherches au CNRS dont ledernier ouvrage paru est
La mort des Juifs
(LeSeuil, 2008), le 25 novembre, à 19 h 30.Lemercredi2cembre2009,à19h30,ceseraau tour de Jan Karski de son vrai nom JanKozielewski (1914-2000), résistant polonais, d’êtreà l’affiche du Musée d’Art et d’Histoire duJudaïsme, à l’occasion de la parution du livre deYannick Haenel (Gallimard, 2009 ;
QL
n° 999).
RENCONTRESAVEC DOUZE ÉCRIVAINS AMÉRICAINS
Organisées par le Centre national du Livre, cesrencontres reposent sur le principe de l’invitation,en novembre de chaque année, d’un grouped’écrivains d’un même pays ou d’une même airelinguistique et l’organisation d’une série de ren-contres dans toute la France, avec des librairies, des bibliothèques, des universités et des associationsculturelles partenaires des Belles Étrangères.Pour cette édition 2009, le Centre national duLivre invite douze écrivains américains représen-tant tous les genres littéraires, roman, nouvelles, poésie, essais, bande dessinée. Le choix des auteursa été réalisé avec Pierre-Yves Pétillon, conseiller littéraire pour cette édition. Seront ainsi accueillis pour représenter la littérature américaine contem- poraine : Charles D’Ambrosio, Percival Everett,Forrest Gander,Andrew Sean Greer, John Haskell,Matt Madden, Jack O’Connell, Eleni Sikelianos,Hannah Tinti, Yuri Slezkine, Richard White etColson Whitehead. http://www.belles-etran-geres.culture.fr.Cette manifestation verra l’édition d’une antho-logie de textes des 12 auteurs invités publiée par les éditions Rivages et la production d’un filmd’entretiens avec les auteurs tourné aux États-Unisà l’initiative et avec l’aide du Centre national duLivre (production Films du Bouloi – réalisationMichael Smith). Le DVD du film sera inclus dansle livre, et disponible en librairie à partir d’octobre2009.
HOMMAGE À NINA HAGEN
La vie de Nina Hagen, la chanteuse punk desannées 1980, est à elle seule un roman. Son histoirese passe dans les années qui ont vu la naissance durock et de la pop, la chute du mur de Berlin, leshippies et le LSD, la
new wave
et le sida. C’est unvrai mythe, une chanteuse à la voix phénoménale,chatouillant les tympans par les aigus ou se perdantdans les basses caverneuses, feulant, rugissant,capable de tout faire avec ses cordes vocales. NinaHagen se révèle une artiste complète qui passe du punk à l’opéra, du rock au cabaret berlinois, desragas à la comédie musicale. Un talent qu’onimagine inoculé dès l’enfance au théâtre quand,sur les planches du Berliner, jouait sa mère. Lavoilà donc avec un concert rock, réservé à des nos-talgiques ou des curieux, préparé spécialement pour cette occasion. Le dimanche 11 octobre à17 h, à la Cigale, 120 boulevard Rochechouart,Paris, 18
e
, métro : ligne 2 ou 12, station Pigalle.Bus : ligne 30/54/67 (arrêt Rochechouart).
SIGNATURE
 Natacha Andriamirado signera son ouvrage
 J’écris pour mon chien
(Maurice Nadeau) à laCabane à Livres, 75 avenue Pierre-Larousse, 92240Malakoff, tél. 01.46.55.41.99, le 10 octobre à partir de 10 h 30.
RÉPONSE
André Guyaux, qui tenait à répondre aux cri-tiques que notre collaborateur Jean-JacquesLefrère a adressées à son édition des
Œuvrescomplètes
de Rimbaud dans la Pléiade (
QL
n° 988,16-31 mars 2009), nous signale qu’il a fait paraî-tre sa réponse sur le site internet Fabula (http://www.fabula.org).
EXPOSITIONS
RENCONTRES
GERSHOM SCHOLEM ET JAN KARSKI AU MUSÉE D’ART ET D’HISTOIRE DU JUDAÏSME
 Né à Berlin en 1897, Gershom Scholem partassez tôt pour Jérusalem où il élabore une œuvred’une grande érudition où il renouvelle l’histoirede la Kabbale et plus largement de la pensée juivedans toutes ses nuances. Il s’impose en mêmetempsetjusqu’àsamort,survenueen1982,commeun penseur d’envergure de la condition juivemoderne. « Affronter sa réflexion sur l’actualitéd’un judaïsme saisi dans ses permanences et sesévolutions, sur les relations entre Israël et la dias- pora,surlesensd’uneidentirevendiquéeettrans-formée, c’est se donner les moyens de penser lesdilemmes d’aujourd’hui. »À l’occasion de la parution du
Cahier GershomScholem
, dirigé par Maurice Kriegel, (L’Herne,2009), le musée vous convie à rencontreDominique Bourel, religieux à l’EHESS, MauriceKriegel, directeur du Centre d’études juives àl’EHESS, Marc de Launay, chercheur au CNRS, le jeudi 19 novembre 2009 à 19 h 30.Autour du thème « L’Antisémitisme à gauche »,une rencontre est organisée à laquelle participeront
 
3
ROMANS,RÉCITSARTS
HISTOIRE
PHILOSOPHIESOMMAIRE DE LA QUINZAINE 1000
JACQUES JOUET 22
BODO
PAR
C
LAIRE
R
ICHARD
PASCAL QUIGNARD 23
LA BARQUE SILENCIEUSE.
PAR
T
IPHAINE
S
AMOYAULT
DERNIER ROYAUME VI
JOSÉ SARAMAGO 24
LE VOYAGE DE L’ÉLÉPHANT
PAR
J
ACQUES
F
RESSARD
ANNA LUISA PIGNATELLI 25
LE DERNIER FIEF, LES GRANDS ENFANTS
PAR
M
ONIQUE
B
ACCELLI
 NOIR TOSCAN
HYAMYARED 27
SOUS LA TONNELLE
PAR
V
ANESSA
A
UBERT
JEAN COCTEAU 29
LE COQ ET L’ARLEQUIN, OPIUM
PAR
J
EAN
J
OSÉ
M
ARCHAND
EXPOSITIONS 32
MUSÉE DU QUAI BRANLY. LA COLLECTION
PAR
G
EORGES
R
AILLARD
LA PASSION DES ARTS PREMIERS,REGARDS DE MARCHANDSMEDUSA EN AFRIQUE
MARTIN HEIDEGGER 34
INTERPRÉTATION DE LA
DEUXIÈME 
PAR
F
RANÇOIS
V
EZIN
CONSIDÉRATION INTEMPESTIVE 
DE NIETZSCHE
PIERRE NAVILLE 36
THOMAS HOBBES
PAR
J
EAN
L
ACOSTE
CYRIL BUFFET 39
LE JOUR OÙ LE MUR EST TOMBÉ
PAR
L
AURENCE
Z
ORDAN
MARC FERRO
LE MUR DE BERLIN ET LA CHUTEDU COMMUNISME EXPLIQUÉS…
MICHEL MEYER 
HISTOIRE SECRÈTE DE LA CHUTE DU MUR…
FREDERICK TAYLOR 
LE MUR DE BERLIN 1961-1989
EL MOUHOUB MOUHOUD 40
LE SAVOIR ET LA FINANCE,
PAR
J
EAN
-P
AUL
D
ELÉAGE
DOMINIQUE PLIHON
LIAISONS DANGEREUSES AU CŒUR DU CAPITALISME CONTEMPORAIN
ZYGMUNT BAUMAN 41
L’ÉTHIQUE A-T-ELLE UNE CHANCE
PAR
L
AURENCE
Z
ORDAN
DANS UN MONDE DE CONSOMMATEURS ?PANDÉMIE GRIPPALE…
JEAN-CLAUDEAMEISEN 42
DANS LA LUMIÈRE ET LES OMBRES
PAR
J
EAN
-M
ICHEL
K
ANTOR
JOANNY MOULIN
UNE SCANDALEUSE VÉRITÉ
44
BIBLIOGRAPHIE
PAR
O
MAR
M
ERZOUG
46
LES ARCHIVES DE
PAR
G
ILLES
N
ADEAU
 LA QUINZAINE LITTÉRAIRE 
O
 NT COLLABORÉ À CE NUMÉRO
: LAURE ADLER (15), ANDRÉ MARCEL D’ANS (17), SILVIA BARON SUPERVIELLE (18),MURIEL BONICEL (15), MAÏTÉ BOUYSSY (38), NORBERT CZARNY (20), FRED DEUX (31), DOMINIQUE DOU (19),SERGE FAUCHEREAU (13), LUCETTE FINAS (4), GEORGES-ARTHUR GOLDSCHMIDT (12), SYLVIE GOUTTEBARON (10),GEORGES GUILLAIN (17), ODILE HUNOULT (18), ALAIN JOUBERT (14), ALAIN JUMEAU (28), GILBERTLASCAULT (31), JEAN-JACQUES LEFRÈRE (6), MONIQUE LE ROUX (43), CLAUDIO MAGRIS (7), LAURENTMARGANTIN (21), PIERRE MICHON (10), VINCENT MILLIOT (37), MAURICE MOURIER (30), CHRISTIAN MOUZE (26),MAURICE NADEAU (5), DOMINIQUE NOGUEZ (11), GÉRARD NOIRET (16), MICHEL PLON (37), GEORGESRAILLARD (33), CÉCILE REIMS (31), JEAN-PIERRE SALGAS (12), EUGEN SIMION (15), JACQUES SOJCHER (8),PATRICK SULTAN (28), ALAIN VEINSTEIN (10).
SCIENCES
ÉCONOMIE POLITIQUE
SOCIÉTÉ
LAQUINZAINE LITTÉRAIRE
 Direction :
Maurice Nadeau.Réception des articles : Omar Merzoug (e-mail : omerzoug12@yahoo.fr ou omarmerzoug@gmail.com)
Comité de rédaction :
Maïté Bouyssy, Nicole Casanova, Bernard Cazes, Norbert Czarny, Christian Descamps, Marie Étienne, SergeFauchereau, Lucette Finas, Jacques Fressard, Georges-Arthur Goldschmidt, Dominique Goy-Blanquet, Jean-Michel Kantor, JeanLacoste, Gilles Lapouge, Omar Merzoug, Vincent Milliot, Maurice Mourier, Pierre Pachet, Michel Plon, Hugo Pradelle, TiphaineSamoyault, Christine Spianti, Agnès Vaquin, Laurence Zordan.
 In Memoriam :
Louis Arénilla (2003), Julia Tardy-Marcus (2002), Jean Chesneaux (2007), Anne Thébaud (2007),Louis Seguin (2008), André-Marcel d’Ans (2008), Anne Sarraute (2008).
 Arts :
Georges Raillard, Gilbert Lascault.
Théâtre :
Monique Le Roux.
Cinéma :
Lucien Logette.
 Publicité littéraire :
Au journal, 01 48 87 48 58.
 Rédaction :
Tél. : 01 48 87 48 58 - Fax : 01 48 87 13 01.135, rue Saint-Martin - 75194 Paris Cedex 04.
Site Internet :
www.quinzaine-litteraire.net
 Pages d’informations
01 48 87 48 58 ; e.mail : selis@wanadoo.fr 
 Administration, Abonnements, Petites Annonces :
Marguerite Nowak 01 48 87 75 87.Un an : 65
vingt-trois numéros — Six mois : 35
douze numéros.
 Étranger :
Un an : 86
 par avion : 114
Six mois : 50
 par avion : 64
Prix du numéro au Canada :
$ 7,75.
 Pour tout changement d’adresse :
envoyer 1 timbre à 0,56
avec la dernière bande reçue.
 Pour l’étranger :
envoyer 3 coupons-réponses internationaux.Règlement par mandat, chèque bancaire, chèque postal : CCP Paris 1555153P020IBAN : FR 38 2004 1000 0115 5515 3P02 093 BIC – Identifiant international de l’établissement : PSSTFRPPPAR 
 Éditions Maurice Nadeau.
Service manuscrits : Marguerite Nowak 01 48 87 75 87.
Catalogue via le Site Internet :
www.quinzaine-litteraire.net
Conception graphique :
Hilka Le Carvennec.
Maquette :
Daniel Arnault ; e-mail : arnault.daniel@free.fr Publié avec le concours du Centre National du Livre et de la Région Île-de-France. Imprimé en France
Crédits photographiques
Couverture :Jacques MonoryP. 7 Louis Monier P. 23 Le Seuil, D. GaillardP. 24 Le Seuil, Daniel MordzinskiP. 26 D. R.P. 32 D. R.P. 34 K. de Towarnicki

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->