Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
centre de crise en santé mentale

centre de crise en santé mentale

Ratings: (0)|Views: 7|Likes:
Published by Danielle Vezina

More info:

Published by: Danielle Vezina on Dec 20, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/20/2010

pdf

text

original

 
Érudit 
est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec àMontréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche.
Érudit 
offre des services d'édition numérique de documentsscientifiques depuis 1998.Pour communiquer avec les responsables d'Érudit :erudit@umontreal.ca
 
 Louise Lebel
Santé mentale au Québec 
, vol. 13, n° 2, 1988, p. 175-178.   Pour citer la version numérique de ce document, utiliser l'adresse suivante :
http://id.erudit.org/iderudit/031477ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir.Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politiqued'utilisation que vous pouvez consulter à l'URIhttp://www.erudit.org/documentation/eruditPolitiqueUtilisation.pdf 
Document téléchargé le 8 novembre 2010 04:11
« Région Mauricie Bois-Franc : un centre de crise en santé mentale »
 
Région Mauricie Bois-Franc
Responsable: Marielle RouleauUn centre de crise en santé mentale
Dans le cadre des mesures de désengorgement en santé mentale) a ouvert ses portes le
11
mai 1987.des centres hospitaliers, plusieurs centres de crise par le C.L.S.C. Les Forges, ce centre de criseen santé mentale ont vu
le
jour au Québec. A Trois- couvre le territoire de la région 04-C Nord. Il des-Rivières, le P.R.I.S.M. (Projet réseau d'intervention sert donc les populations des C.L.S.C. de Cap-de-
 
la-Madeleine, des Chenaux, Les Forges, ValentineLupien. Il
s'adresse
à la clientèle adulte susceptiblede se présenter à quatre centres hospitaliers
:
le CH.Cloutier, le CH. Comtois, le CH. St-Joseph et leCH. Ste-Marie.La mission du P.R.I.S.M. est de diminuer l'achalandage dans les urgences des centres hospitaliersde son territoire en intervenant auprès des personnes susceptibles de s'y adresser en situation de criseen santé mentale.Un service d'intervention téléphonique y est disponible en tout
temps.
De plus, une intervention surles lieux où se trouve la personne en besoin ou, auxlocaux du P.R.I.S.M., est offerte de 8 heures à 24heures, sept jours par semaine. Le P.R.I.S.M.
s'est
doté
d'une
équipe de travail où les intervenants présentent des formations diversifiées
;
génagogie, nursing, psycho-éducation, psychologie et service social.A noter que contrairement à la majorité des centresde crise existant au Québec, aucun hébergement n'estoffert dans les locaux mêmes du P.R.I.S.M. Le centre de crise a cependant développé des ententes avecles organismes communautaires et le Centre des services sociaux de la région pour pouvoir répondrerapidement aux besoins en hébergement temporairede sa clientèle.La première année et demie de vie du P.R.I.S.M.en a été une d'implantation. Ainsi, plusieurs activités ont visé à faire connaître le service tant de lapopulation que chez les intervenants du milieu.Des mécanismes de collaboration ont été mis enplace avec les organismes du réseau et communautaires offrant des services complémentaires à ceuxdu P.R.I.S.M. En fait pour un centre de crise en santémentale, la collaboration des corps policiers, desurgences hospitalières et des services d'hébergementtemporaire
s'avère
indispensable. De même, il estessentiel que les usagers d'un centre de crise puissent être référés rapidement aux services post-criselorsqu'ils manifestent le besoin d'un support plus prolongé que celui qu'offre l'intervention de crise.La conception de la crise en santé mentale adoptée par le P.R.I.S.M. est celle de Caplan (1964).Celui-ci définit la crise comme
:
«... une période relativement courte de déséquilibre chez une personne confrontée à un événement dangereux qui représente un problèmeimportant pour elle et qu'elle ne peut fuir ni résoudre avec ses ressources habituelles de solutionde problème.» (Caplan, 1964, 53).Après dix-huit mois de fonctionnement, nousconstatons que ces situations perçues comme dangereuses par l'individu et susceptibles de provoquerun tel déséquilibre sont très diversifiées. Nous rencontrons des personnes paralysées par un divorceou un deuil, des gens paniques par une perte d'emploiou un échec scolaire, des individus effrayés parcequ'ils se retrouvent subitement sans logement et sansargent.À toutes ces crises qu'on appelle situationnelless'ajoutent celles dites développementales. Il
s'agit
d'individu s'adaptant difficilement à une nouvelleétape de vie. Ce peut être un jeune adulte quittantla demeure parentale, débutant une vie de coupleou accueillant un premier enfant. Ce peut égalementêtre un adulte regardant son dernier enfant partir dufoyer, souhaitant se réorienter professionnellementou, encore, confronté à la retraite.Plusieurs des personnes qui arrivent auP.R.I.S.M. en situation de crise en santé mentaleprésentent de plus une problématique spécifique.C'est-à-dire des modes d'adaptation stéréotypés,développés pour gérer le stress, et qui, non seulement sont inaptes à modifier adéquatement les situations problématiques, mais sont propices à en créerd'autres. Nous pensons ici aux personnes qui, pours'adapter à leurs déséquilibres psychologiques anté
rieurs,
ont développé une toxicomanie, une dynamique suicidaire ou homicidaire, un fonctionnementpsychotique, des relations conjugales ou familialesoù prédomine la violence.Ces gens auront souvent besoin, après l'intervention de crise, de fréquenter les ressources offrantdes services spécifiques à leur problématique particulière et pouvant les aider à développer de nouveauxmécanismes pour s'adapter aux situations stressantes futures. Une référence à de tels services postcrise est ici particulièrement importante. Si ces services ne sont pas accessibles ou
s'ils
sont refuséspar l'individu, celui-ci risque fort d'utiliser lesmêmes mécanismes d'adaptation défectueux lors
d'une
prochaine situation difficile et d'entrer dansun nouveau processus de crise.L'intervention de crise elle-même vise à rétablirchez l'individu en difficulté, un état d'équilibre présentant un niveau de fonctionnement au moins équivalent à celui antérieur à la crise, sinon supérieur.Elle contribue, par le fait même, à prévenir ou àredresser un état de désorganisation chez la personneen crise. Une intervention en situation de crise peut

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->