Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Fal_Mag_92

Fal_Mag_92

Ratings: (0)|Views: 91|Likes:

More info:

Categories:Types, Reviews
Published by: franceameriquelatine on Dec 22, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/12/2013

pdf

text

original

 
1er trimestre 20084,00 euros
N°92
FRANCE AMERIQUE LATINE MAGAZINE
ENIMA
 E  NI   M A  G E  S 
MEXIQUECananea 100 ans après
AY
 A  N A  L  Y  S  E 
RA
 R  E  S  E  A  U
EQUATEURCanton écologique vs. mineSOMMET A LIMAEnlazando Alternativas 3
FEMMES
FEMMES
LE DROIT À L’ÉGALITÉ
LE DROIT À L’ÉGALITÉ
MAG
MAG
AL
FAL
 
Directeur de Publication :
Fabien Cohen
Rédactrice en chef :
Coralie Crivillé
Comité de rédaction :
Luc Brossard, FabienCohen, Danièle Coll-Figueras, Coralie Crivillé,Michel Donabin, Michel Forgeon, Franck Gau-dichaud, Patrice Issartelle, Renata Molina, Brau-lio Moro, Jean Marie Paoli, Valérie Techer, GloriaVerges.
Couverture :
« Tisserandes à Ollantaytambo,
FAL Mag est une revue publiée par l'association France Amérique Latine
Maquette :
Coralie Crivillé
ISSN :
1957-6668
CPPAP :
0111 G 87915I
mpression :
Imprimerie Desbouis Grésil S.A.S.ZIC du Bac d’Ablon 10-12 rue Mercure91230 MontgeronTél .: 01.69.83.44.66; idg@desbouis-gresil.fr
Diffusion :
Départ Presse,tel : (33) 1 43 03 17 17, fichier@departpresse.frPérou, avril 2007 », d’Anna Bednik.
Comité de traduction :
Luc Brossard, ColetteCasado, Nathalie Charles, Danièle Coll, SylvieFavier, Michel Forgeon, Patrice Issartelle, GloriaVerges, Baudoin Vidalin.
Ont participé à ce numéro :
Benjamin AlonsoAlarcón, Anna Bednik, Gérard Bertrand, Gwe-naëlle Breton, Marion Gary, Jean Marie Héri-cher, David Hermand, Ernestine Ronai, VirginieRozée
Association de solidarité internationale, France Amérique Latine (FAL) travaille depuis plus de35 ans à dénoncer les atteintes aux droits humains en Amérique latine et Caraïbe (ALC), et à construireune ré
exion nouvelle sur les alternatives au développement néo-libéral. Notre association s’efforce defaire connaître la culture des peuples d’Amérique latine et de la Caraïbe, dans toutes leurs composantes,leurs différences, leurs espoirs et leurs élans novateurs. C’est en faisant connaître leurs combats et leurssuccès dans la défense des droits humains et de la démocratie, pour le développement économique etle progrès social, que nous leur manifestons notre solidarité. Nous agissons sous la forme d’appels, de pétitions, de manifestations, d’interventions directes auprès des ambassades et des gouvernements. FALorganise régulièrement des conférences-débats, des colloques, des rencontres avec des militants latino-américains, des expositions thématiques, des projections de
lms.Essence même de la création de notre organisation, un travail en réseau permanent estincontournable pour se faire entendre sur la scène politique internationale. FAL est membre duCNAJEP (Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesseet d’Education Populaire), d’ATTAC, du CRID (Comité de Recherhe et d’Information sur leDéveloppement), du CAL (Collectif pour l’Amérique latine et la Caraïbe), de l’ACME (Association pour le Contrat Mondial de l’Eau), du Collectif Haïti de France, du Collectif Guatemala, entreautres.
Pour être membre de FAL, il suffit de vouloir connaître,faire connaître et soutenir les peuples d’Amérique latine et de la Caraïbe !!! 
ASSOCIATION FRANCE AMERIQUE LATINE
France Amérique Latine : 37, Boulevard Saint Jacques 75014 ParisTél : (33) 1 45 88 20 00 Fax : (33)1 45 65 20 87  
www.franceameriquelatine.org
2 heures de discussion en espagnol
Tous les jeudis de 18h30 à 20h30 à France Amérique Latine, Paris
Prendre de l’aisance à l’oral, perfectionner son apprentissage de la langueespagnole : France Amérique Latine propose toutes les semaines deux heures dediscussions en groupe animées par un
professeur hispanophone 
.
 P E R F E C T I O N N E R  S O N  E S P A G N O L
Amitié-Découverte-Solidaritéavec les peuples d’Amérique Latineet de la Caraïbe
 
3
EDITORIALEDITORIAL
Lors du 17ème sommet ibéro américain rassemblant 22 chefs d’état, qui s’est tenuà Santiago du Chili en novembre 2007, l’assemblée s’est engagée à promouvoir despolitiques pour réduire la pauvreté. Les délégations se sont notamment déclaréesen faveur d’un accord de sécurité sociale et Rafael Correa, président d’Equateur,conclut quant à lui son intervention en disant:
« Désormais, les gouvernements res-semblent à leurs peuples et nous sommes déterminés à trouver des alternatives. ».
Le lendemain, un chroniqueur de France-Inter disait:
« Décidément, l’Amérique latinefait tout le contraire de ce qui se fait ailleurs! »
Est-ce pour s’en réjouir ou le déplorer?Ce qui est certain, c’est que cette orientation se heurte aux intérêts des nantis quin’hésitent pas à déclencher de véritables guerres économiques pour défendre leursprivilèges. La Bolivie a connu la guerre de l’eau, puis la guerre du gaz remportéespar le peuple. Aujourd’hui ce sont les départements les plus riches qui veulent fairesécession pour protéger leurs richesses. La droite oligarque tente de contrecarrerl’instauration d’une pension de retraite qui serait allouée à près de 700 000 Boli-viens âgés de plus de 60 ans. C’est la pension dignité qu’ils remettent en cause sousprétexte qu’elle sera financée par un impôt sur les hydrocarbures.Au Vénézuela, c’est Exxon mobil qui part en guerre contre la politique de nationa-lisation des gisements pétrolifères du bassin de l’Orénoque par le gouvernementde Hugo Chavez. Recours judiciaires, gels des actifs de la compagnie vénézuelienne,l’offensive est déclarée. Mais Caracas n’oublie pas de faire remarquer les dérivesmafieuses dont bénéficiaient ces compagnies avant la nationalisation. Et Caracasde conclure:
« Il s’agit d’un pas de plus de l’impérialisme états-unien contre notre gou-vernement. »
Les USA, parlons-en à l’heure où Fidel Castro quitte le pouvoir. Ils annoncent que leblocus sera maintenu! Au-delà des débats légitimes, nous ne pouvons que saluer larésistance de David contre Goliath. Car il s’agit bien dans ces luttes de RESISTER auxoffensives néo-libérales qui veulent empêcher les peuples d’accéder à une vie plusdigne et à un partage des richesses plus égalitaire.Quelle place prennent les femmes dans cette résistance? Le dossier de ce FAL Magleur est consacré. Elles sont doublement exploitées, par le capitalisme et par le pa-triarcat. Nous assistons notamment à une offensive des églises contre l’IVG et lacontraception qui nous concerne également ici en Europe. Mais nous constatonsque les femmes sont souvent à la tête des mouvements de résistance et leurs asso-ciations sont nombreuses en Amérique latine. Charles Fourrier est d’actualité quandil écrit:
« Le degré de civilisation d’une société se mesure au degré d’émancipation desfemmes.»
Jean-Marie Héricher
Président de France Amérique Latine
 
L’AMÉRIQUE LATINE MET LE CAP SUR LE SOCIAL !

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->