Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword or section
Like this
4Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Procedure Penale Cours

Procedure Penale Cours

Ratings: (0)|Views: 503 |Likes:
Published by Sophie
Cours de Procédure Pénale, L3 Droit, université de Strasbourg
Cours de Procédure Pénale, L3 Droit, université de Strasbourg

More info:

Published by: Sophie on Dec 29, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOC, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/21/2013

pdf

text

original

 
PROCEDURE PENALE
BIBLIOGRAPHIE
:
1/
 Procédure Pénale
, FROMANT, Editions CPU
2/
 
 Procédure Pénale,
PRADEL
3/
 Procédure Pénale,
Précis DALLOZ
INTRODUCTION :
Droits et libertés : opposition fréquente dans les problématiques de dissertation.Quand une infraction a été commise, il va falloir que son auteur soit recherché et puni ; c’estle but de la procédure pénale.En effet, la procédure pénale a pour but la recherche de l’auteur d’une infraction, l’obtentionde preuves, ainsi que le jugement de l’individu et l’exécution de sa peine.La procédure pénale mêle enjeux politiques et techniques. En effet, la procédure pénalesuppose un équilibre libre entre deux impératifs contradictoire :
préservation de l’ordrepublic / protection des libertés individuelles
.Préservation de l’ordre public : l’ordre public c’est la recherche de la sécuriet de latranquillité publique. L’Etat est garant de cette sécurité et doit disposer de moyens pour  pouvoir protéger la société. Mais ces moyens dont dispose l’Etat connaissent des limites car nos sociétés modernes consacrent également comme garantie la préservation des libertésindividuelles du citoyen.En matière de procédure pénale, le législateur devra veiller à ce que l’efficacité de l’enquêteet de la procédure n’empiète que de manière raisonnable sur les droits et libertés individuelles.eg : placement GAV = rétention dans les locaux de la PJ. C’est une atteinte à la liberté d’aller et de venir, nécessaire à l’enquête.On établit alors une durée limitée + des droits du gardé à vu.Une procédure est le reflet d’une société : en fonction des demandes des citoyens on va vers plus de libertés ou vers plus de sécurité.Le mole suivi par la procédure nale n’a pas toujours été identique. On distinguetraditionnellement deux modèles :
1/
 
le modèle accusatoire
: mole du common law : procédure publique, orale etcontradictoire. Un juge va jouer le rôle d’arbitre. Historiquement, dès l’Antiquité, on trouvetrace de ce modèle. La preuve essentielle est le serment ou l’aveu. Au Moyen-Age on s’enremet au jugement de Dieu pour les preuves.eg : preuves par l’eau chaude1
 
eg 2 : preuves par l’eau froide (jeté pieds et poings liés dans cuve d’eau bénite : s’il coulec’est qu’il dit la vérité, s’il flotte c’est qu’il ment).
But
: en l’absence de preuves, le seigneur pouvait trancher les litigeseg 3 : institution du duel judiciaire ; cette procédure a été retenue en Grèce Antique puis àRome. Essor au Moyen-Age. Au XVIe siècle, on utilisera le modèle inquisitoire.On retrouve la procédure accusatoire à la Révolution. Le modèle accusatoire est présentécomme un modèle très démocratique au sens où le peuple est impliqué. Néanmoins, cemodèle pose aussi des problèmes : la charge de la preuve va reposer sur les parties qui serontdonc souvent inégales ; le MP (avec des moyens) contre l’accusé (si pauvre, pas de bonnedéfense possible).
2/ le modèle inquisitoire
: procédure qui est secrète par rapport au public mais aussi par rapport à l’accusé. Procédure non contradictoire. L’accusé a un rôle passif. Le juge a la mainsur toute la procédure. Il va effectuer la recherche de preuve, prendre toutes les initiatives.Procédure écrite, tout est transcris dans des PV conservés dans des dossiers.->procédure dans le Bas Empire Romain->fin avec les invasions Barbares->réapparition au XIIIe siècle dans les juridictions ecclésiastiques et ensuite dans les juridictions royales->1498 Ordonnance de Blois->1539 Ordonnance de Villers-Cotterêts (renforce le secret et va maintenir la question)->1670 Grande Ordonnance Criminelle (qui décrit avec beaucoup de minutie la procédureinquisitoire). Elle sera contestée par Voltaire et Montesquieu qui y voient des violationsgraves aux droits de l’individu.4 étapes dans cette procédure :1/ Mise en mouvement de l’action publique2/ Instruction préparatoire (interrogatoire, recherche de preuves)3/ Instruction définitive (confrontation des preuves)4/ Audience de jugementLa question est le terme employé pour désigner la torture utilisée pour recueillir les aveux del’accusé.eg : la question à l’eau ie que la personne est attachée et on la force à boire avec une cornecoupée.C’est l’utilisation de la torture pour obtenir des aveux. La question est une procédure trèsutilisée.Cette question est supprimé par l’ordonnance royale du 24/08/1780. En 1788, on supprimel’interrogatoire sur la sellette, on impose de motiver les décisions. Cependant dans les cahiersde doléances, on retrouve cette demande d’une justice plus équitable.Deux conceptions de la procédure répressive : accusatoire et inquisitoire. En fait, ces 2conceptions qui sont très opposées se sont rapprochées petit à petit avec le temps.2
 
3/ la procédure mixte
: la procédure pénale française s’inspire plutôt de la procédureinquisitoire dans la phase de préparation du procès pénal. En revanche, l’audience de jugement est plutôt de type accusatoire, procédure orale, publique.Il y a une sorte d’unification des procédures européennes avec pour but la recherche d’une justice contradictoire et efficace à la fois.La procédure pénale actuelle est l’héritière du
Code d’Instruction Criminelle
promulguée le16/12/
1808
mais qui n’est entré en vigueur qu’en 1811.Dans ce Code d’Instruction Criminelle on trouve une recherche d’équilibre entre les 2 procédures.Ce code retient différents principes que l’on retrouve encore aujourd’hui :1/ unité des justices civiles et pénales2/ Séparation des fonctions de poursuites, d’instruction et de jugement3/ double degré de juridiction, sauf en matière criminelle4/ collégialité sauf devant le Tribunal de police, les magistrats étant des professionnels5/ compétence fondée sur la division tripartite des infractions : crimes, délits et contraventionsEn 1945, à la Libération, on a cherché à réformer ce Code d’Instruction Criminelle. C’estainsi qu’est
né le Code de Procédure Pénale
entré en vigueur le 02/03/
1959
.Code de Procédure Pénale qui cherche à mêler l’inquisitoire et l’accusatoire. Il est d’uneinspiration plus libérale que le Code d’Instruction Criminelle car il garantie les droitsindividuels. Il est également d’une inspiration plus sécuritaire puisque l’avocat n’intervient pas dans la phase policière.En effet depuis 1959, il n’a eu de cesse d’être modifié. Ces 15 dernières années, beaucoup demodifications :-facteurs politique car la procédure pénale est devenue un thème à la mode.-facteur juridique à savoir la jurisprudence de la CEDH qui nous a obligé à modifier notrelégislation.eg : les écoutes téléphonique : adoption de règles spécifiques après condamnation de la CEDHeg 2 : condamnation par contumas est une procédure qui a été condamnée par la CEDH. LaProcédure pénale française a été adaptée.Aujourd’hui, les principes du Code d’Instruction Criminelles sont toujours valables mais il y ades ajustements, dit procédure pénale bis par certains auteurs, ie qu’à coté de la procédureclassique, il y a une série de règles dérogatoire : infractions terroriste, infraction en matière destupéfiants, infractions commises en bande organisé (loi PERBEN 2).Il y a aussi une multiplication des procédures rapides voire expéditives.Aujourd’hui il y aussi la marginalisation du juge d’instruction, on envisage sa suppression.Modification du rôle des acteurs de la procédure avec renforcement du rôle du parquet et de la police avec une plus grande visibilité de la victime.3

Activity (4)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads
Silvia Pascari liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->