Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
4Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
CARTES ORTHOGEOMETRIQUES 1

CARTES ORTHOGEOMETRIQUES 1

Ratings: (0)|Views: 1,049|Likes:
Published by Tyron Corre
L’orthogéométrie est une branche de l’ufologie qui relie les atterrissages d’OVNI et les apparitions mariales , à des lieux mégalithiques, préhistoriques, historiques, spirituels et religieux.
L’orthogéométrie est une branche de l’ufologie qui relie les atterrissages d’OVNI et les apparitions mariales , à des lieux mégalithiques, préhistoriques, historiques, spirituels et religieux.

More info:

Published by: Tyron Corre on Dec 30, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOC, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

01/30/2013

pdf

text

original

 
CARTES ORTHOGEOMETRIQUES* * *par Raymond TERRASSE* * *
CARTE N° 1 : LE RECTANGLE :
Cet article est le premier d’une rie crivant des tracésorthogéométriques ( c’est à dire de figures géométriques et de lignes droites,d’où ce néologisme, dépassant le cadre de la simple orthoténie. ). Ces figuressont contenues à l’inrieur de : un, deux, ou trois cercles, et sont bienentendues, définies par les atterrissages d’OVNI et les apparitions mariales.Croquis
 
 N° 1 :
 
Ce croquis N °1 représente la première des figures géométriques.Elle est impressionnante dans sa simplicité apparente. En réalité,elle se décompose en de nombreux points de rencontre de deux ou plusieursdroites, de trajectoires inattendues, et d’angles à 90 degrés. Pour éviter unaffreux salmigondis inacceptable pour l’œil le plus attentif, j’ai dû les découper en plusieurs dessins beaucoup plus parlants.Ici, nous retrouvons la ligne primordiale sur laquelle le cercle prend son appui,avec Chambord-Gisors comme rayon de 184 kilomètres.Le chef d’orchestre est un nouveau venu, nettement extérieur aucercle, puisque sa distance du Mont-Saint-Michel est de 830 kilomètres. C’estdire combien le père des trois-quart du rectangle, est loin de sa progéniture. Ils’agit de Trans-En-Provence, au sud de Draguignan, dans le Var ; atterrissage de janvier 1981, justifiant ainsi le titre de ce livre. Car avant lui, impossible decréer ce rectangle, même en possédant tous les autres éléments. Ne parlons pasde Belleville-sur-Mer, ‘’ née ‘’ par la grâce des deux auteurs, Gruais et Mouny,en 1997. En effet, on constate que si la ligne part de cette agglomération, ellecoupe Gisors, véritable angle nord du rectangle.Trans-En-Provence est un poaussi indiscutable que les précédents, car non seulement le petit engin de trois mètres de diamètre s’est posé sous les yeux du témoin éberlué, mais il a laissé une trace circulaire,comme signature de son passage fugitif. Et le SEPRA, organisme on ne plusofficiel, en la personne de monsieur Jean-Jacques Vélasco, l’a photographiéesous tous les angles, et analysé sa composition. La caution est donc de taille.Petit sourire : ce cercle laissé par l’engin, n’est-il pas là pour inviter à tracer une circonférence pour déterminer les différentes figures que je présenterai ? Nous avons trois angles : B, C, D. Le quatrième est fourni par ceHaut Lieu qu’est le Mont-Saint-Michel, puisque sa trajectoire vers Trans coupele cercle en A. A partir de là commencent les mathématiques. Le rectanglemesure 296 sur 220 kilomètres.Le rapport des côtés donne 1, 345. Or PHI au carré, soit 2, 618,divipar ce sultat fournit le quotient 1, 946. Si hasard il y a, il est prodigieux ; car PI sur PHI ( 3,14 / 1, 618 ) = 1, 941 !Passons aux périmètres : le rapport cercle sur rectangle ( 1156 /1032 ) = 1, 120. C’est la racine cubique de 1, 414, la racine carrée de deux ( 1,122 ). Et c’est aussi la racine cinquième de la racine carrée de PI ( 1, 772 ) avec1, 762 , soit à 0, 56 %.Enfin le rapport des surfaces ( 106307 / 65120 ) aboutit à 1, 632 ;il approche PHI à 0, 87 %.
 
La seconde illustration ( N° 2 ), voit intervenir trois nouveauxfigurants, dont deux sont très connus du public : le village de Jeanne D’Arc ( oudite D’Arc ), et Lourdes, la plus prestigieuse , mais pas la plus spectaculaire, desapparitions mariales. Elle est associée à Tournai en Belgique, plus discrète dansl’esprit de bien des gens. Or, elle est réputée chez les historiens, pour sontombeau de Childéric 1 er, fils supposé de Mérovée, géniteur de la dynastiemérovingienne, découvert en 1653 à l’église Saint-Brice.Lourdes-Tournai est loin d’être anodin ; c’est un axe trèsimportant, qui aura l’occasion de se mettre en vedette. Présentement, il permet àTournai de rejoindre le Mont-Saint-Michel, en coupant à angle droit la ligneBelleville-sur-Mer-Gisors. Qui plus est, le tracé issu de P1, point de rencontredu cercle avec Lourdes-Tournai, passe exactement par le milieu du Mont-Tournai.E, rencontre du Mont-Saint-Michel-Cheverny, avec le côté A-B,lance une perpendiculaire à cette droite partant de P1, vers Domrémy.Enfin dernier angle droit ; celui obtenu par le croisement deLourdes-Tournai et du coin C-Cheverny.Croquis N° 2 : Croquis N° 3
:
Mourras se trouve sur le chemin menant de la grotte deLascaux à l’angle C du rectangle que nous venons de quitter. Marliens-

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->