Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
6Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Jacques-Benigne Bossuet - Sermon sur la mort et la brièveté de la vie

Jacques-Benigne Bossuet - Sermon sur la mort et la brièveté de la vie

Ratings: (0)|Views: 135|Likes:
Published by Sheepo Dé la Vega

More info:

Published by: Sheepo Dé la Vega on Dec 31, 2010
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

11/19/2014

pdf

text

original

 
ermon sur la mort et brièveté de la
Bossuet, Jacques−Bénigne
 
A propos de eBooksLib.comCopyrightMe sera−t−il permis aujourd'hui d'ouvrir un tombeaudevant la cour, et des yeux si délicats ne seront−ils pointoffensés par un objet si funèbre ? Je ne pense pas,messieurs, que des chrétiens doivent refuser d'assister à cespectacle avec Jésus−Christ. C'est à lui que l'on dit dansnotre évangile :
seigneur, venez, et voyez
où l'on a déposé lecorps du Lazare ; c'est lui qui ordonne qu'on lève la pierre,et qui semble nous dire à son tour : venez, et voyezvous−mêmes. Jésus ne refuse pas de voir ce corps mort,comme un objet de pitié et un sujet de miracle ; mais c'estnous, mortels misérables, qui refusons de voir ce tristespectacle, comme la conviction de nos erreurs. Allons, etvoyons avec Jésus−Christ ; et désabusons−nouséternellement de tous les biens que la mort enlève.C'est une étrange faiblesse de l'esprit humain que jamais lamort ne lui soit présente, quoiqu'elle se mette en vue de touscôtés, et en mille formes diverses. On n'entend dans lesfunérailles que des paroles d'étonnement de ce que ce mortelest mort.Chacun rappelle en son souvenir depuis quel temps il lui aparlé, et de quoi le défunt l'a entretenu ; et tout d'un coup ilest mort. Voilà, dit−on, ce que c'est que l'homme ! Et celuiqui le dit, c'est un homme ; et cet homme ne s'applique rien,
 
oublieux de sa destinée ! Ou s'il passe dans son espritquelque désir volage de s'y préparer, il dissipe bientôt cesnoires idées ; et je puis dire, messieurs, que les mortels n'ontpas moins de soin d'ensevelir les pensées de la mort qued'enterrer les morts mêmes.Mais peut−être que ces pensées feront plus d'effet dansnos coeurs, si nous les méditons avec Jésus−Christ sur letombeau du Lazare ; mais demandons−lui qu'il nous lesimprime par la grâce de son saint−esprit, et tâchons de lamériter par l'entremise de la sainte Vierge : (...).Entre toutes les passions de l'esprit humain, l'une des plusviolentes, c'est le désir de savoir ; et cette curiosité fait qu'ilépuise ses forces pour trouver ou quelque secret inouï dansl'ordre de la nature, ou quelque adresse inconnue dans lesouvrages de l'art, ou quelque raffinement inusité dans laconduite des affaires. Mais, parmi ces vastes désirsd'enrichir notre entendement par des connaissancesnouvelles, la même chose nous arrive qu'à ceux qui, jetantbien loin leurs regards, ne remarquent pas les objets qui lesenvironnent : je veux dire que notre esprit, s'étendant par degrands efforts sur des choses fort éloignées, et parcourant,pour ainsi dire, le ciel et la terre, passe cependant silégèrement sur ce qui se présente à lui de plus près, quenous consumons toute notre vie toujours ignorants de ce quinous touche ; et non seulement de ce qui nous touche, maisencore de ce que nous sommes.
Sermon sur la mort et brièveté de la vie2

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->