Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
7Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Quinzaine littéraire 102 septembre 1970

Quinzaine littéraire 102 septembre 1970

Ratings: (0)|Views: 224 |Likes:
Published by thanatonaute
L'édition en Europe ; André Biély, Jean-Marie Fonteneau, Marie-Claude de Brunhoff, Bruno Gay-Lussac, Erich Segal ; Où en est l’avant-garde ? avec G Gadoffre M Deguy N Sarraute, J. M. G. Le Clézio B Teyssèdre. Maud Mannoni, L. Oppenheim Pierre Ansart Antoine Faivre Léon Lavallée
L'édition en Europe ; André Biély, Jean-Marie Fonteneau, Marie-Claude de Brunhoff, Bruno Gay-Lussac, Erich Segal ; Où en est l’avant-garde ? avec G Gadoffre M Deguy N Sarraute, J. M. G. Le Clézio B Teyssèdre. Maud Mannoni, L. Oppenheim Pierre Ansart Antoine Faivre Léon Lavallée

More info:

Categories:Types, Reviews, Book
Published by: thanatonaute on Jan 02, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

03/17/2013

pdf

text

original

 
!f
a
ee
UlnZalne
littéraire
du
16
au
30
sept.
1970
Avant-garde
et
Nouveauroman
 
SOMMAIRE
3
LE
LIVRE
DE
LA
QUINZAINE4ROMANSFRANÇAIS
56
7
8ENTRETIEN9HISTOIRELITTERAIRE10COLLOQUE12L'EDITIONENEUROPE1519
20
22
PSYCHIATRIE
24
HISTOIRE
26
27
RELIGIONS
28
ECONOMIEPOLITIQUE
La
Quinzaine
litteraire
kndré
Biély
Jean·MarieFonteneau
AntoineMantegna
Bruno
Gay-Lussac
Michel
Chaillou
François
CoupryFélixFénéon
Maud
Mannoni
L.
OppenheimPierreAnsart
Antoine
Faivre
LéonLavalléeFrançoisErval,MauriceNadeau.
Conseiller:
JosephBreitbach.
Comité
de
rédaction:
Georges
Balaudier.Bernard
Cazes.
FrançoisChâtelet.Françoise
Choay.
DominiqueFernandez.
MarcFerro,
Gilles
Lapouge.Gilbert
Walusinski.
Secrétariat
de
la
rédaction
:
AnneSarraute.
Courrierlittéraire:
Adelaïde
Blasquez.
Maquette
de
couverture:
Jacques
Daniel.
Rédaction.
administration:
43,
rue
du
Temple,
Paris
(4").
Téléphone:
887-48-58.
Poèmes
adaptés
par
GabrielArout
Les
champignons
7
Introduction
à
la
vie
profane
Enfeuilletant
CollègeVaserman
Lapromenade
cassée
Avecle
best·seller
Œuvres
plllS
que
compLè.tes
Oùen
est
l'avant.garde
?
Hongrie
AngleterreAllemagne
Yougoslavie
Le
psychiatre,
son
«fou»
et
la'
psychanalyse
LaMésopotamiePortraitd'une
civilisationMarx
et
fanarchisme
Naissance
de
fanarchismeEckartshausen
et
la
théosophiechrétiennePourune
prospectivemarxiste
Publicité
littéraire:
22,
rue
deGrenelle,
Paris
7")
.
Téléphone
:2294·03.
Publicité
générale:
au
journal.
Prix
du
nO
au
Canada:
75cents.
Abonnements:
Un
an
:58
F,
vingt-trois
numéros.
Six
mois:
34
F,
douzenuros.
Etudiants:
réduction
de
20
%.
Etranger:
Un
an:
70
F.
Six
mois:
40
F.
Pour
tout
changement
d'adresse:
envoyer
3
timbres
à0,40
F.
Règlement
par
mandat,
chèquebancaire,
chèque
postal
:C.C.P.
Paris]555]·53.
Directeur
de
la
publication:
François
Emanuel.
1
mprimerif':
Ahexpress.
Impression
S.LS.S.
Printed
inFrance.
par
Georges
Nivat
par
Marie-Claudede
BrunhofI
par
M.C.
de
B.
par
Gilles
Lapouge
par
ClaudeBonnefoy
Propos
recueillis
par
M.C.
de
B.
par
Michel
DécaudinGilbert
GadofIreMichel
Deguy
NathalieSarraute
J.M.G.
Le
Clézio
Bernard
Teyssèdre
Propos
recueillis
par
J.P.
John
CalderChristoph
Schwerin
Predrag
Matvejevitch
par
Catherine
Backès-Clément
par
DanielArnaud
par
AndréAkoun
par
JeanRoudaut
par
Bernard
Cazes
Crédits
photographiques
p.
3
L'âge
d'homme
p.4F.
Boivrel
p.5
Gallimard
p.8
Flammarion
p.
9
MercuredeFrance
p.
13
ThomasHopker,Magnum.
p.
18Sergio
Larrain.Magnum.
p.
19
D.R.
p.23
'
Roger
Violletp.24
Gallimard
p.26
RogerViollet
p.27
Klincksieckéd.
 
I.E
LIVRE
DE
La
blessure
du
soleil
LA
QUINZAINE
La
Q!!buaine
Littéraire,
du
16
au
JO
septembre1970
1
ndréBiély
Poèmes
adaptés
par
GabrielArout
Gallimard,
119
p.
Du
gemeprotéiformed'An-dBiély.poètesymboliste,romancier,philosophe.théori-ciendelaforme
littéraire,
sismographeaffodesis-mes
du
premier
tiers
du
XX
e
siècle.Gabriel
Arout
achoisidenousdonnerunedesfacettes.l'unedesplusprécieuses,celle
du
poète.
,
Et
certespas
toutela
poésiedeBiély,
caril
y
faudraitbien
plu!l
que
ce
petit
recueil.
Maisassez
pour
qu'apparaissele
cheminquimena
Biély
d'une
poésiemysti-
que,
nourrie
de
symbolesreli-gieux,
à
une
poésie
étonnamment
surréaliste
oùle
symbole
n'est
plusdansl'image,maisdans
les
profondeurs
mêmes
du
mot,
sou-mis
à
une
sortededésintégrationatomique.
GabrielArout
asans
doute
étédictédans
son
choix
par
ce
qui
l'apersonnellement
fasciné:
leBiélychefd'orchestre,prestigieux
manieur
dessons,
faisant
surgir
le
nùroitement
des
souvenirs
ou
desvisions
dans
lavibration
desasso-
nances,
des
jeux
demots,
et
les
contorsions
d'un
immense
orches-
tre
verbal.Tous
les
auditeurs
deBiélynous
l'ontcrit
comme
une
sortede
chef
d'orchestre
-oiseau,
penchésur
un
imaginairepupitre,commandant
à
un
étin-
celant
ensembledecuivres
et
debois
quilui
seul
entend,
mais
dont
avec
humouret
virtuosité,
saba-
guette
frénétique
recrée
pour
nous
l'imaginaire
présence.
Arout
citedanssa
courte
pré-face
le
brillantportrait
de
Biélyque
fit
dans
un
de
ses
articles
la
poétesse
Marina
Tsvétaieva,
dont
le
talentpoétiqueétait
parfois
si
proche
deceluide
Biély:«Ce
n'était
pas
qu'inspiration
verbale,
c'était
une
Danse...
toujours
envi-
ronné
du
tourbillondansant
despans
de
sa
jaquette
...
antique,
élé-gant,recherché,
telun
oiseauétrange,
mélange
de
maestro
et
deprestidigitateur,toujours
en
mou-
t1ement
sur
le
rythme
changeantde
sadanse
-
à
deux,
àtrois,à
quatre
temps
-
liée
aujeu
mbtil
dessens,
des
mots,
des
queues
de
pie,des
jambes
-
que
dis-je,
des
jambes!
De
tout
son
corps,
de
sa
secondeâme,
avec
en
plus
r
âme
de
son
corps,
et
encorela
viepropre
et
indépendante
de
sonéchinede
chef
t:l
orchestre...
:t
Comme
pour
illustrer
ce
film
dansant
desgigues
deBiély,
Ga-
brielArout
a
centréson
petit
re-
cueil
sur
lepluslong
et
leplus
acrobatique
des
poèmesdeBiély,
ce
merveilleux
Premier
Rendez-vous
qui
fut
écrit
en
1921à
Pétro-
grad(et
noncn
1906,
comme
il
est
dit
par
uneregrettable
erreur).
Sur
le
rythmedansant
et
mali-
cieux
d'EugèneOnéguine,
levers
iambiquetrapode,
il
s'agit
d'unechronique
musicalede
quel-
quesmomentssaillantsdans
la
biographie
recuede
Biély
jeu-
ne
homme,sortedeGenèse
à
la
fois
humoristique
et
mystique
de-
l'univers
spirituel
deBiély.Dans
un
tourbillon
decalembours
et
depirouettes,
un
maelstromde
réfé-
rencesérudites
et
d'assonances
ébouriffantes,Biélyévoque
la
naissa,nce
deson
propre
XX"
siè-
cle
s'entrecroisentlesmythes
anciens
et
lathéorie
atomistiquemoderne.
Les
instantanés
que
nouslivre
le
poète
sont
commelesprécipi-tations
d'untourbillon
demots
en
suspension,
-
et
dansles
cris-
taux
recueillis,comme
toujours,
Biélyretrouvelemonogrammecaché
des
réalitésspirituelles.
De
tous
ces
tableaux«précipis:t
dans
lelaboratoire
de
la
mémoire,leplus
brillant
estcelui
du
Con-
cert:
lechefmonteaupupitre,la
baguette
clignote,
lecrânechauve
reluit,
et
tout
commence
:
assaut
furieux
des
instruments,
sabbat
descuivres,
vol
nuptial
des
violons...
Tout
est
en
jeu,
toutest
promis
En
une
offrandefatidique
Au
dieu
joueur
de
la
musique.
Et
lui
dressé
sur
sesergots
Conduit
lacharge
des«
fagots
Vers
ses
piqueurs
qui
fanfaronnent,Lance,
veneurimpénitent,
La
meute
de
ses
chiens
courants,
Coupant
la
routedestrombonnes.
(traductionArout)
La
salleSyinphonique
était
po:ur
Biélyle
symbole
d'uneautre
salle,
plusuniverselle,
et
d'unautre
or-chestre,plusélémentaire,
tour-
billonnaient
lesgrandsprincipes
de
l'Univers.
La
moquerie
avec
André
_
Biély
(Dessin
.de
N.
Vychéslavskl.)
soncortègeclownesquedeculbu-
tes
et
de
pieds-de-nez
n'est
qu'un
paravent
opposé
augrand
souffle
del'Originel.
Carau
fondde
la
mémoiregisentles
filons
del'Uni-
versel;
sous
la
gangue
des
motst
le
Sens
mystérieux.Biély,danssonprologue,
secompare
à
un
gnomeobstinécassant
la
croû-
te
des
mots
:
A
coups
de
picle
gnomeextrait
La
gangue
frustedes
consonnes.
D'où
cescascades
d'hyperbolesfulgurantes
et
ces
multiples
con-
crétionsdemotsnouveaux,hélas
!
quasi
impossibles
à
rendreen
français.
Traductionouadaptation
C'est

-
qu'il
nous
faut
parler
dt'
l'infidèle
fidélité
:t
dontÇabrielAroutprend,
dans
_
unecourte
déclaration
liminaire,toute
la
«résponsabilité:t.
L'écri-
vainAroutn'est
pas
un
traducteur
servile.
n
entend
par
la-
recher-
che
«d'équivalenb!'-etdetranspo-
sitions:tretrouver'
«
l'approxima-
tion
la
plus
serrée
possible:t.
Et
certesl'infidélitéest
patente:
imagesdisparues,imagesajoutées,variations
libres
à
partird'un
thème,
telsces
quelques
vers
amu-sants
qu'envainoncherchera
dans
l'original:
Et
cependant
je
fais
grand
cas
Dumonde
et
de
sesvainsplaisirsJeflotte
au
souffle
du
zéphyr
M'ébrouant
commeun
jeuneveauJemeuble
et
trouble
mon
cerveau.
Lathode
de
l'adaptation

bre
estdangereuse,maispas
pour
le
virtuosequ'est
Arout,rompu
à
tousles
jeux
de
l'adaptation.
Di-sons
pourtantque
la
méthode
res-
treint
singulièrementsonchoix,puisque,de
toute
évidence,
celui-
ciest
surtout
dicté
par
la
réussite
ou
l'échecdecettetransposition
musicale.
Avanttout,GabrielAroutveuttransmettreaulecteur
français
leplaisiresthétiquedont
est
gratifié
le
lecteur
russe.
C'est
à
ce
plaisir
qu'il
est
fidèle,
c'est
luiqu'il
nousrestituetrèspleine-ment.
Et
parmi
touteslestrou-
vailles
heureuses,citonscequa-
train
bondissant
:
Uncamaradetrès
sceptique
Dit:
«N'es-tu
pas
épileptique
?
:t
Brisant,
cruel,
en
plein
élan
Lesailes
de
mon
cerf-volant.
Les
lecteursde
Pétersbourg
re-
connaîtront
èettesorte
d'allé-gresse
moqueuse
et
capricantequi
sertde
contrepointauBiély
tra-gique
et
visionnaire.C'estce
Biélycapricantqu'Arout
a
su
ren-
dre
à
merveille,
quitte
parfois
à
forcer
un
peu
la
note
et
à
insuf.
fler
à
la
poésie
de
Biély
unjene
sais
quoi
de
trop
sensuel.
D'ailleurs,
tout
n'est
pasadapta-tion,
etil
yaaussides
traduc-tions
rigoureuses.
Ainsitrouvera-
t-on
danscerecueil
latraduction
ingralede
Christest
ressuscité,
le
poème
en
vingt-quatreépisodeslyriques
queBiély
écrivit
en
avril
1918
pour
fairependantaux
fameux
Douze
d'AlexandreBlok.Cepoèmeest
une
longue
Déplo-
ration
de
la
Russie
crucifiée
de
1918:
le
corps
meurtride
la
Rus-
sieest
assimilé
au
corps
du
Christ,
la
Grotte
de
la
Mise
au
Tombeau
devient
tout
le
pays
breux
lesbr
0
wnings
3

Activity (7)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads
ziggy00zaggy liked this
vercingtorix0880 liked this
catherinegreat liked this
PATXITM liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->