Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
CARTES ORTHOGEOMETRIQUES 5

CARTES ORTHOGEOMETRIQUES 5

Ratings: (0)|Views: 914|Likes:
Published by Tyron Corre

More info:

Published by: Tyron Corre on Jan 11, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOC, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

01/11/2011

pdf

text

original

 
CARTES ORTHOGEOMETRIQUES* * *par Raymond TERRASSE* * *CARTE N° 5 : CONES ET PARALLELOGRAMME :
Au départ, il ne s’agissait que d’un seul cercle, basé sur unnouveau centre et deux constatations.Le centre officiel de la France sans la Corse, c’est à direuniquement la métropole, se place, selon l’IGN, au hameau de la Coucière,faisant partie de la commune de Vesdun, dans le cher.Les Responsables des OVNI ne semblent pas d’accord sur cechoix, comme mes travaux le laissent à penser. Cependant, j’ai été frappé par lefait que Prémanon et Chabeuil, deux des atterrissages phares de 1954, en sontsitués à égale distance, soit 270 kilomètres.J’ai donc décidé de tracer ce cercle, et aussitôt après, diriger larègle sur Mont-Saint-Michel / Trans-en-Provence ; Eh bien non, cette lignefétiche ne donne rien. Par contre, Mont-Saint-Michel / Chabeuil-Théopolis, laDardanus-Dromon de Roger Corréard, apparitin mariale de 1656 et enfant gâté par les OVNI, est un premier indice. Quarouble-Nouilhan, apparition mariale de1848, à 30 kilomètres au nord de Lourdes, mais éclipsée par sa sœur cadette, enest un deuxième.Croquis N° 1 :Au bout de quelques coups de règle, Dommy rejointQuarouble-Nouilhan au sud-ouest, sur le cercle. Une similitude de distances
Carte ortho N° 51
 
 paraît se dégager ; oui, du point baptisé B à Chabeuil ( C ), nous mesurons 355kilomètres, que l’on retrouve entre C et D.C’est un triangle isocèle, mais pas rectangle ; l’angle suChabeuil dépassant les 90 degrés. Puis Stonehenge-Cheverny coupe le cercle enA, qui pour une fois arrive bon dernier ; et miracle, entre A et B il y a aussi 355kilomètres. Nous dessinons donc un cône dont trois côtés sont égaux. Lequatrième, la plus grande base, atteint 450 kilomètres. Le rapport entre les deuxest de 1, 268, à quatre millièmes de la racine carrée de PHI. Celui avec lahauteur ( 352 kilomètres ), la dépasse de six millièmes, avec 1, 278.Cheverny sert pour la création de l’angle A ; le Mont-Saunt-Michel / Chenonceaux frôle le centre IGN à 1000 mètres au sud. Et Chambordalors ? bonne nouvelle, le troisième château est le passage oblientrePrémanon et le point sécant E du cercle avec Mont-Saint-Michel / Chabeuil.Croquis N° 2 :En reprenant Chambord comme centre d’un deuxième cercle, jecherchais à éviter le sempiternel Gisors. En cherchant des repères sur la carterale, je m’aperçus que trois villes aux catdrales gothiques, étaientéquidistantes du château : Reims surtout, Amiens, et Châlons-en-Champagne.Le rayon de 256 kilomètres me convenait parfaitement.Très vite, je trouvais une trajectoire de 1000 kilomètres, partantde Stonehenge, pour terminer au posé d’OVNI de Fos-sur-mer. Elle avait la
Carte ortho N° 52
 
 particularité de couper les deux centres, et donc de partager les cercles en deux parties égales.Si j’avais cherché volontairement une pareille aubaine, de deuxchoses l’une ; ou bien j’aurais tâtonné longtemps, ou en joignant Chambord aucentre IGN, me rendre compte que les deux points extérieurs en alignemententraient dans le cadre de l’orthogéométrie. Ce qui n’était pas forcément vrai.Mais cette droite étant bel et bien là, hasard ou pas, autant en profiter.Cependant, je me retrouve avec un double losange, obtenu tropfacilement, et qui ne font pas mon affaire, à première vue……à première vue seulement, car si E F K H délimitent le grandlosange réparti sur les deux cercles, les côtés E-H et E – F de 388 kilomètreschacun,( F et H étant les croisements des deux cercles ), allaient m’aider àconstruire un cône, grâce à l’apport de Quarouble – Celles, l’apparition marialede 1686, déjà connue.Cette ligne coupe le petit cercle en G, et tout s’éclaire ; F- Gmesure également 388 kilomètres. La petite base du cône E F G H ainsi formérestant à 268 kilomètres.Cette figure est entièrement inscrite dans le second cercle, maisse sont les deux croisements qui font la différence. Le duo est doncindispensable.Le croquis N° 3 va d’ailleurs démontrer que cette associationn’est pas un vain mot.
Carte ortho N° 53

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->