Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
LE BUTEUR PDF du 17/01/2011

LE BUTEUR PDF du 17/01/2011

Ratings: (0)|Views: 810 |Likes:
Published by PDF Journal
Journal le buteur édition PDF du 17/01/2011
Journal le buteur édition PDF du 17/01/2011

More info:

Published by: PDF Journal on Jan 16, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/03/2013

pdf

text

original

 
N° 1446 Lundi 17 janvier 2011
Coup d’œil 
Équipe nationale
0
2
Son copainde chambre estle Suédois Emir
Le copain de chambre de KarimZiani est le joueur suédois d’originebosniaque Emir. Les deux hommesdonnent l’impression de bien s’en-tendre, surtout qu’ils partagent lamême religion, comme l’a soulignéZiani à la chaîne de télévision TVLig.
Le n°24pour dépanner
Alors qu’il s’est habitué, depuispresque deux ans, à porter unique-ment le n°15, que ce soit en club,avec Wolsburg, ou en sélection,Karim Ziani a porté hier exception-nellement le n°24. C’était juste pourdépanner le temps d’un match ami-cal, puisque le maillot qu’il portera,foqdun°38,nestpasencoreprêt.
Kaldirin, leLemmouchia turc
Dans l’équipe de Kayserispor, il y a un joueur, Hasan Ali Kaldirin,dont le parcours est similaire à cellede Khaled Lemmouchia. En eet, ilest parti en France où il n’a pas dutout réussi. Revenu en Turquie, il arebondi et relancé sa carrière, aupoint d’être appelé en sélection. Aprésent, il n’est plus international àcause de problèmes qu’il a vécus.
Fergan, la starmontante du footballturc
Lavraierévélationdumatchami-cal d’hier a été le jeune espoir OçalFergan,quiabrillédemilleeux.In-saisissable balle au pied, il a créébien des problèmes à la déense deGenk. On dit de lui que c’est la u-ture star du ootball turc.
Deux supportersexpriment leuramour à Zianipar les gestes
Deux supporters de Kayserispor,quiontassistéhieraumatchamical,étaient tellement heureux du duoZiani-Amrabtan qu’ils se sont ap-prochés d’eux et leur ont dit desmots d’encouragements en joignantdes gestes et en aisant des eortsinouïs pour trouver et prononcerdes mots en rançais.
«La présenced’unjoueurdelavaleurdeZiani,quia participé à une Coupe du monde,apportera beaucoup à notre équipe.Je suis convaincu que Amrabat et luinous mèneront vers notre premier titre de champion»,
nous a déclarél’un d’eux, Bilal.
«Je transmets messalutations à Niang,mais il ne marquerapas contre nous»
Dans ses déclarations à TV Lig,Karim Ziani a évoqué son ami etancien coéquipier à l’Olympique deMarseille, Mamadou Niang, quiévolue à Fenerbahçe.
«Je suis vrai-ment très content qu’il y ait ici, enTurquie, un joueur que je connais. Jeprofte de l’occasion que vous m’orez pour le saluer du ond du cœur en es-pérant que je le rencontrerai bientôt.J’ai eu des échos sur ses perormancesici et sur les buts qu’il a inscrits. Jesuis très content pour lui car c’est untype qui est vraiment bien. Cepen-dant, s’il compte marquer contrenous, qu’il oubliecar je l’en empêche-rai»
, a-t-il armé en riant.
Ziani subjuguépar les palacesturcs
Durant le trajet entre l’hôtel oùest hébergée la délégation de Kay-serispor et le Topkabi Palace, lieude déroulement du match amicalcontre Genk, Karim Ziani a eu leloisir d’admirer l’architecture su-blime de la ville d’Antalya, notam-ment ses hôtels qui sont de vraispalaces, sinon des palais. C’étaitune véritable découverte pour lejoueur algérien, qui ignorait qu’ilexistait untelpatrimoine urbanis-tique dans ce pays. Il n’a pas cesséde poser des questions sur l’his-toire de ces palais. Des dirigeantslui ont expliqué qu’ils sont parmiles plus grands et les plus luxueuxau monde et que seuls les palacesqataris et émiratis pouvaient riva-liser avec eux, à tel point que l’ac-trice américaine Sharon Stone ena acheté un, tellement qu’elle esttombée sous son charme. En ap-prenant que la construction decertains de ces palaces coûtejusqu’à 1 milliard d’euros, Ziani aprisconscienceque,mêmedansledomaine architectural, la dié-renceesténormeentrelaFranceetla Turquie.
Une pelouseparfaite
La pelouse du Topkabi PalaceFootball Center, sur laquelle s’estdéroulée la rencontre amicaleentreKayserisporetGenk,estpar-aite. Pourtant, le terrain n’est pascelui d’un stade, mais juste celuid’un centre de préparation pouréquipes de ootball, avec seule-ment deux gradins pour les spec-tateurs, mais il est très bienentretenu.
TV Lig encoreprésente
Tout comme lors de la séanced’entraînement de samedi, lachaîne de télévision TV Lig, spé-cialisée dans la couverture de toutce qui a trait au championnat deTurquie,étaitprésentehierpourlematch amical contre Genk. Celadémontre bien que le ootball estpresque une religion en Turquie.
Un milieu duterrain trèshomogène
Du match amical disputé hiercontreGenk,ilapparaîtclairementque le milieu du terrain de Kayse-rispor est très homogène, avec desjoueurs physiquement au point ettechniquement au-dessus de lamoyenne.CelalaissesupposerqueKarim Ziani aura ort à aire ande gagner sa place, surtout qu’ilaccuse un retard sur le plan phy-sique par rapport à ses coéqui-piers.
Amrabat s’illustrepour son prochainmatch
Pour son premier match sousses nouvelles couleurs, même s’ils’agit seulement d’un match ami-cal, l’attaquant marocain NordinAmrabat s’est grandement illustréenconstituantunvraipoisonpourla déense de Genk. Rapide, ins-piré et doté d’une très bonnerappe, il a inscrit un but après dixminutesdejeueneaçantsonvis-à-visavantdeusillerlegardiendebutadversedel’extérieurdelasur-ace de réparation. Ainsi, il seracertainement l’un des éléments lesplus dangereux pour l’Algérie lorsdu match Algérie-Maroc.
C
omme annoncé hierpar l’entraîneur deKayserispor, ShotaArveladze, KarimZiani n’a pas jouél’intégralité dumatch amical disputé hier par sanouvelle équipe ace aux Belges deGenk. Il a été incorporé à la 67’,alors que son équipe menait auscore et a été positionné derrièreles deux attaquants, comme il lesouhaitait. En dépit de sonmanque sur le plan physique duait qu’il n’a plus joué depuis plu-sieurs semaines, il s’est beaucoupdémené sur le terrain, aisantpreuve d’une grande volonté depeser dans le jeu de son équipe.En tout cas, le Ziani que nousavons vu hier était très intéressant,car il nous rappelait, de par sonabattage, celui par lequel la sélec-tion nationale brille tant quand ilest au top.
Derrière les attaquants,mais aussi sur les côtés
En plus de jouer derrière lesattaquants, il n’hésitaitpas à revenir der-rière pour récu-pérer le ballonet même à sedécaler surles côtés lecas échéant.En somme,il a joué avecune grandeliberté, sui-vant son ins-tinct et soneeling. Cela aaugmenté son impli-cation dans le jeu de sonéquipe puisque la conance queson entraîneur lui a montrée l’aincité à prendre des responsabili-tés sur le terrain. Bien que l’équipebelge ait égalisé en n de match,cela ne diminue en rien del’impression queZiani a laissée auxprésents. D’ail-leurs, sonduo avec leMarocainNordinAmrabatprometbeaucoup,selon lesobserva-teurs quiont assisté aumatch.
N. D.
Kayserispor 1 - Genk 1
minutesconvaincantes
23
pourZiani
A la fin du match amicaldisputé hier contre lesBelges de Genk, l’entraî-neur de Kayserispor, ShotaArveladze, s’est dit satis-fait du rendement deKarim Ziani. Il a développéson appréciation aux mé-dias présents.
Votre appréciation sur la pres-tation de Ziani dans ce match ?
Onne peut objectivementjugerunjoueur sur ce genre de rencontres oùiln’apasparticipéàtoutlematch.Ce-pendant, tout le monde a vu qu’il amontré de belles choses, comme at-tendu. Nous ne nous sommes pastrompés en le ramenant chez nous etje ne suispasinquiet àsonsujet carjeconnais paraitement sa valeur.
L’équipe a-t-elle mieux bougéaprès son entrée en jeu ?
Oui. Ziani aisait des appels deballe, relançait le jeu de derrière etcontribuait aux actions oensives.Néanmoins, c’est prématuré de tirerdes conclusions car il n’a joué qu’unepartie du match.
Que lui aviez-vous dit avant sonincorporation ?
Je lui ai seulement demandé dejouercomme illesentait.Cependant,avantlematch,jeluiaiparenluidemandant,avecdesgestes,àquelposte il voulait jouer et il m’avaitexpliqué qu’il préérait évoluerderrière les deux attaquants. C’estexactement le poste auquel jecomptais le mettre. Comme vousle savez, le ootball est un langageuniversel.Jen’aipasbesoindepar-ler à ses pieds pour qu’il com-prenne son rôle.
Qu’attendez-vous de lui ?
Je l’ai ramené pour qu’il soit le pa-tronde l’équipe. Je connaisson carac-tère de ce joueur qui est le meneur dejeu de la sélection d’Algérie et detoutesleséquipesparoùilétaitpassé.Pour moi, il n’a pas joué à Wolsburg.A Kayserispor, il peut apporter beau-coup.
Entretien réalisé par Nacym Djender 
Arveladze:«Jelairamené
pourquilsoitlepatron»
 
Amrabat :«Ziani est un vraimeneur de jeu»
A la n de la rencontre, l’attaquant ma-rocain Nordin Amrabat est venu de son pro-pre che vers nous an de nous aire unedéclaration sur la prestation de Karim Ziani :
«Vous ne pouvez pas imaginer à quel point jesuis heureux qu’il soit avec nous. C’est un vraimeneur de jeu et il m’a adressé beaucoup deballons. C’est vrai de très bon augure pour l’équipe car je crois sincèrement qu’il est temps que Kayserispor joue pour remporter le titre.»
TV Lig, premier médiaà interviewer Ziani
Latélévisionspécialiséedanslecham-pionnat turc, TV Lig, a été le premiermédiadeTurquieàréaliseruneinter-view avec le joueur algérien. C’est legardien de but camerounais Souley-manou Hamidou qui a servi d’inter-prète.
NacymDjender
De notre envoyé spécialà Antalya (Turquie)
 
Le thé, les gestes, le caractère,c’est comme chez lui !
Il n’y a pas à dire : en Turquie, KarimZiani se sent comme chez lui ! Les si-militudes avec l’environnement propreaux pays maghrébins est rappant ici,à Antalya, comme partout en Turquieet cela ne manque pas de mettre lejoueur algérien très à l’aise. En Médi-terranéens qu’ils sont, les Turcs ont lamême gestuelle, le même caractère etpresque les mêmes habitudes que lesAlgériens, notamment au plan culi-naire. A ce titre, Ziani avait étéagréablement surpris, à la n de sapremière séance d’entraînement sa-medi soir, de se voir proposer, ainsi quetous ses coéquipiers, un thé à la menthepar un employé du club.
L’intégration réussie avantmême de découvrir Kayseri
Dans ce pays, on peut allier traditionset modernité. Ainsi, on peut apercevoirune emme voilée de la tête au piedcomme on peut voir une lle habillée àla dernière mode, umant une cigaretteau bras de son petit ami. C’est ce qui aitla particularité de ce pays atypique,mais qui a pourtant de grandes simili-tudes avec l’Algérie. Entendre le muez-zin appeler à la prière attire toujoursl’attention de Ziani, tout surpris de setrouver dans un pays européen où lesmusulmans peuvent acher et prati-quer ostentatoirement leur oi. C’estpeut-être le concours de tous ces para-mètres qui ont ait que Ziani s’est inté-gré rapidement dans son nouveau club,avant même d’avoir découvert Kayseri,la ville du club, que la délégation ral-liera aujourd’hui.
N. D.
0
3
N° 1446 Lundi 17 janvier 2011
Coup d’œil 
Équipe nationale
Karim Zianiest déjà heureuxen Turquie etcela se voit surson visage etdans son com-portement. Hier,il a fait son bap-tême du feuavec son équipe,en match ami-cal, contrel’équipe deGenk, ledeuxième duchampionnatbelge. Karim estentré à la 67’ ets’est installé na-turellement auxcommandes desa nouvelleéquipe. Et pour-tant, ce ne sontpas les bonsjoueurs quimanquent auKayserispor.Cela se sentdans le jeu de l’équipe et dansce style très néerlandais, inspirépar la culture de Shota et de sonadjoint, issus tous les deux del’école hollandaise. Un jeu cha-toyant qui convient parfaite-ment à Ziani. Déjà, la poignée desupporteurs présents au stadeTopkapi d’Antalya se disaienttous séduits par la technique del’international algérien. Lesjournalistes aussi étaient una-nimes à reconnaître qu’avecZiani dans l’équipe, le Kayserisera difficile à déloger du po-dium cette saison. Karim, lui,jouait et s’amusait comme ungamin sur le terrain. Par mo-ments, on redécouvrait le mêmeZiani qu’on connaissait avec lesVerts, avec son envie, sa verveet surtout sa maestria. A le voirsourire de nouveau sur le terrainavec ses partenaires qui l’ontaccueilli avec le respect qui luiest dû, on comprend pourquoiKarim Ziani apprécie d’être au-jourd’hui en Turquie et plus enAllemagne. Ce qu’on a vu de luihier peut désormais rassurer lesfans des Verts. Il n’y a pas dedoute, le patron est de retour.
Quelles sont vos impressionsaprès avoir joué ce match ami-cal avec votre nouvelle équipe ?
Çaaétédansl’ensemble.J’aieudebonnessensations,mêmes’ilvaal-loir travailler les automatismes etun peu aussi le physique pour êtreautop.Mescoéquipiersjouentbienau ballon et je me sens déjà biendans cette équipe. C’est le plus im-portant pour l’instant.
Vous retrouver dans l’axe dumilieu, ça vous change du cou-loir dans lequel on vous aconfné à Wolsburg ?
Biensûr!C’estlàquej’aimejoueretc’estlàquejemesensleplusutile.Le coach m’a demandé de aire leboulot à ceposte et j’es-père donner le meilleurde ce que je sais airedans les prochainsmatchs, inch’Allah.
Que vous a dit Shotaavant de rentrer ?
Rien de particulier. Ilm’a juste demandé deaire le jeu en allant ra-mener le ballon de der-rière et construire lejeu.
Votre entente avecAmrabat sur le ter-rain et en dehors, çaait plaisir à voir,n’est-ce pas ?
Nordin est trèssympacommegars.Surle terrain, c’est le parte-naire idéal. Il bougebeaucoup et joue trèsbien au ballon. Il aitdes appels en proon-deur et c’est ce que j’at-tends des attaquants. Ilme ait rappeler un peule jeu de Karim Mat-mour quand il se déplace et ait desappelsenproondeur.Nordinaussi,c’estqu’ilait.Ildonnedessolutionsdans les espaces et le jeu devient a-cile avec ce genre de joueurs. Il estvraiment balaise !
Ça va être dur pour les déen-seurs algériens de le contrer aumois de mars, non ?
C’est sûr ! Mais il n’y a pas que luidans l’équipe du Maroc. Il y a éga-lement Boussoua qui est ort. Cesont des joueurs à surveiller de trèsprès, puisqu’il bouge beaucoup etsont très rapides.
Ce sera dicile d’autant qu’onn’a pas encore réglé le problèmedu latéral droit…
Pourquoi vous dites ça ? Mais ona Anthar Yahia pour s’occuper delui. Normalement, le problème estrésolu de ce côté. C’est Anthar quidevrait jouer désormais là. (Il réfé-chit quelques secondes). A moinsque Halliche ne soit pas disponiblele jour du match et là, c’est vrai onne sera pas tranquilles avec ça, c’estsûr. J’espère qu’on trouvera une so-lution d’ici là, car c’est un match àne pas rater.
Entretien réalisé par Nacym Djender 
Ziani:«Jemesens
déjàbiendans
cetteéquipe»
 
SaprésentationreportéeàcausedeGalatasaray
AlorsquʼilétaitprévuqueKarimZianisoitprésentéàlapressesamedipassé,aulendemaindelasignaturedesoncontratdʼengagement,lecérémonialaétéreportéeàcausedeGalatasaray.Eneffet,leclubpharedelaTurquieainau-gurésamedisoirsonnouveaustade,leTürkTelekomArena,àlʼoccasiondʼunmatchamicalcontreAjaxAmsterdam.Lechoixdelʼadversairepourcetteinaugura-tionnʼestpasfortuitpuisquelenouveaustaderessemblebeaucoupàlʼAmsterdamArenA,oùévolueAjax,avecnotammentuntoitrétractable.Pourcetévénement,touslesmédiasturcsétaientàIstanbul,cequiapousséladirectiondeKayseris-poràreporterlaprésentationàau-jourdʼhui,lundi,surtoutqueladélégationauraregagnélavilledeKayseri
.
.D.
«AmrabatmefaitrappelerMatmourdanssesappelsdeball
«C’estAntharYahiaquis’occuperadudroi

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->