Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
6Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Philosophie

Philosophie

Ratings:

4.0

(2)
|Views: 620|Likes:
Published by domi

More info:

Published by: domi on May 10, 2007
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOC, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

01/01/2013

pdf

text

original

 
Philosophie
1)
 Dichotomie sujet – objet 
Dichotomie importante :-Moi (sujet) - non-moi (objet-Monde du sujet (subjectivité) - monde de l’objet (objectivité-Monde de l’appriori (avant expérience) - monde du postériori (après l’expérience)-Monde de la raison - monde de la sensibilité2 sortes de philosophie :-Idéaliste : se méfie de l’expérience, cherche la vérité à partir des idées (Platon,Descartes, Sartres, …)-Réaliste : base de réflexion est l’expérience ( Aristote, les empiristes, …)
2)
 Les trois voie de la philosophie
Le philosophe cherche la vérité, c’est une personne qui s’étonne (philosophie commence avecétonnement).L’étonnement peut se faire en trois voies :-voie cosmologiste (pôle objectif) : s’interroge à partir de la réalité extérieur. On peut partir de la nature ou de la société.-voie anthropologique (pôle subjectif) : s’inscrit plutôt dans la lignée idéaliste (point dedépart = sujet).-voie métaphysique (pôle absolu : essaye de dépasser distinction sujet - objet) :comprendre la réalité c’est unifié (comprendre = unifié). S’il y a compréhension, on ne peut se diviser sur sujet – objet, il faut un point commun.
3)
Trois points de vues différents
Ce ne sont pas domaines mais 3 points de vue différents. Toute question peut être posée à partir de ces 3 voies.
4)
 Projet 
 
I) Voie cosmologique
Cette voie dit de réfléchir à partir de la nature ou de la société
1)
 Nature
3 parties :- La matière produit la pensée : matérialisme (Monod)- La pensée a engendré la matière (Pierre de Chardin)- L’évolution est quelque chose de mystérieux (Bergson)
A) Contexte philosophique
1)
 Les questions des présocratiques
VI siècle PCN : début de la philosophie. On passe du monde du
mythos
(Mythe) au monde du
logos
(science, savoir, …).Les présocratiques sont des physiologues, ils s’intéressent donc à la
 physis
(nature). Ilss’intéressent au problème du changement : changer, c’est faire l’expérience de l’unité et de lamultiplicité.
2)
Thalès
Pour Thalès, la réalité, c’est de l’eau : elle peut prendre toute les formes, mais c’est toujours lamême eau. Donc, même si les apparences montrent la variété, tout est toujours la même chose(multiplicité n’est qu’apparence, l’unité est principale).
3)
 Héraclite
Pour Héraclite, la réalité, c’est du feu : c’est un changement continuel. Sa devise : tout coule,tout est multiplicité pure (vérité= multiplicité, par opposition à Thalès). On ne se baigne jamais 2 fois dans la même eau.Cratile (disciple de Héraclite) : on se baigne pas dans la même eau.Thiry : où est la Sambre ?
4)
 Parménide
Disciple d’Aminias (pythagoricien : convaincu que la réalité était profondémentmathématique.
 
Il dit, comme Thalès, que tout est unité (multiplicité est secondaire). Il a écrit un poème en200 vers : « de la nature » qui dit qu’il y a 2 voie, celle de la vérité (raison) et celle del’illusion (cens).
A) La vérité
L’être est, et il n’est pas possible que le non-être soit :- C’est le 1
er 
principe de non-contradiction (A n’est pas égal à non-A).On quitte les mythes eton entre dans l’air de la logique.- Qu’est-ce que l’être ? Peu importe (pour lui), mais, si l’être est matière, il n’y a pas de non-matière. S’il est esprit, il n’y a pas de non-esprit, … L’explication finale de toute chose est un principe unique : c’est le monisme de parménide. Sur le plan logique, il a raison (matière - pensée, qui fut le 1
er 
).- Si l’être est unique, il est aussi éternel : il est exclu que le non-être ait enfanté l’être, donc le principe unique doit être éternel.- L’être est, qu’elle que soit son principe, immuable (Lavoisier).
B) L’illusion
Zenon illustre le principe de Parménide : il cherche des exemples pour confirmer la théoriede son maître.Le mouvement et la vérité font mauvais ménage (Parménide, Zenon, …). La vérité estimmobile.Exemples : Achille et la tortue, chef scout, flèche, …Monisme de Parménide : Tout est parfaitement unifié.
5)
Monisme matérialiste et monisme panthéiste
Idée clé du monisme : le principe de toute chose est unique, or, il y a évolution (matière – vie – pensée) de la matière à la pensée.De A vers B (A= matière et B= pensée) :-soit la pensée est matière, cette dernière est première, unique : monisme matérialiste.-Soit la pensée préexiste au sein de la matière. Dans la matière, il y a la pensée, donc,ce n’est pas un changement de passé de A à B. Dieu est en tout, la pensée préexistedans la matière : monisme panthéiste.
A) Le matérialisme pur. La pensée est matérielle
1)
 Démocrite d’Abdère

Activity (6)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
lepton100 liked this
kadermonyr liked this
Simplice Ayemou liked this
Ousseynou Sylla liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->