Welcome to Scribd. Sign in or start your free trial to enjoy unlimited e-books, audiobooks & documents.Find out more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
3Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Histoire des Lettres Hébraïques

Histoire des Lettres Hébraïques

Ratings: (0)|Views: 40|Likes:
Published by Al Rodolphe Toka

More info:

Published by: Al Rodolphe Toka on Feb 20, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOC, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

07/07/2013

pdf

text

original

 
 
Histoire des Lettres Hébraïques
 
 Vingt-deux lettres primordiales qui deviennent vingt-six dansl’alphabet des écritures européennes occidentales. Vingt-sixlettres qui ont une mémoire très ancienne, dont l’origineremonte à plusieurs milliers d’années, une mémoire qui s’esttransmise de génération en génération de manière tout a faitinconsciente et qui encore aujourd’hui se trouve enfouie dans lescouches profondes de notre inconscient culturel.
 
La première phrase de la Torah (Bible) est:Béréchith Bara Elohim Eth ha Shamayim vé Eth ha Aretz
(Au commencement D.ieu créa le Ciel et la Terre)
 
Bérechith
Rav Hamnouna le Vénérable dit : “Nous trouvons ici un renversement del’ordre des lettres de l’alphabet, les deux premiers mots
Berechith
 
Bara
(au commencement créa) commencent par un beth, tandis que lesdeux mots suivants,
Elokim eth
commencent avec aleph”.La raison en est la suivante : quand L’Eternel, s’apprêta à créer le monde,toutes les lettres de l’alphabet étaient encore embryonnaires, et durantdeux mille années L’Eternel, les contempla et se réjouit d’elles. Quand Ildécida de créer le monde, toutes les lettres se présentèrent à lui dansl’ordre inverse :
 
La lettre Tav s’avança et plaida :
“Qu’Il te plaise, Maître du Monde, de me placer le premier dans la créationdu monde, car je suis la lettre qui conclut vérité (Emeth) qui est gravée sur Ton Sceau, et Toi-Même as pour nom
EMETH
, il est donc convenable auRoi de créer le monde avec moi.L’Eternel lui répondit :“tu es méritant et juste, mais il n’est pas correct que je commence lacréation du monde avec toi, puisque tu es destiné à servir de marque sur les fronts des fidèles (Ezéckiel 9:4) qui observent
la Loi d’Aleph à Tav
, etpar l’absence de cette marque, les autres seront tués ; et, de plus, tuformes la conclusion de la mort (Maveth). C’est pourquoi tu n’es pasapproprié pour initier la création du monde”.
Le Shin vint ensuite et plaida :
“Maître du monde, qu’il te plaise de commencer le monde avec moi, car jesuis la lettre initiale de ton nom “
Shaddaï 
“, et il est préférable de créer lemonde par un nom sacré.”L’Eternel lui répondit :“tu es juste, tu es bon, tu es vrai, mais je ne peux commencer la création dumonde avec toi puisque tu fais parti du groupe de lettres exprimant lacontrefaçon, Shéquer (mensonge), qui n’existe uniquement si le Kouf et leRech t’attirent dans leurs dispositions. C’est pourquoi un mensonge doit,pour être crédible, commencer par quelque chose de vrai. Le Shin est unelettre de vérité, lettre par laquelle les patriarches ont communié avecL’Eternel ; mais Kouf et Rech sont des lettres appartenant au coté néfaste
 
qui, afin d’être crédible, s’attachent le Shin, formant ainsi uneQuésher(conspiration)”. Ayant entendu tout cela, le Shin disparut.
Le Tsadé entra et dit :
“Maître du monde, qu’il te plaise de créer le monde avec moi, car je suis lesigne des
Tsaddikim
(justes), et Toi même te nomme juste, comme il estécrit :Car l’Eternel est juste, il aime ce qui est juste : quiconque est droitcontemplera sa face (Psaumes 11.7). C’est pourquoi il convient de créer lemonde avec moi”.L’Eternel, lui répondit :“Tsadé, tu désignes la vertu, mais tu dois rester dissimulée, et ne doit pastrop te révéler, sinon tu serais cause d’offense pour le monde. Tu es forméde la lettre Noun (symbolisant le principe féminin) surmontée par la lettreYoud (le principe masculin). Et c’est le mystère de la création d’
AdamHaRishon
(le premier homme), qui fut créé avec deux visages (mâle etfemelle combinés). De la même façon, le Noun et le Youd dans le Tsadé nesont pas face à face, ainsi le tu est tourné vers le haut ou vers le bas”.L’Eternel lui dit en plus : “viendra le temps où je te scierai, afin deprovoquer le face à face, mais ceci se fera dans un autre lieu”. Il partitalors.
La lettre Pé arriva et plaida ainsi :
“Qu’il te plaise, Maître du monde, de créer le monde avec moi, car jedésigne
Pourquana
(la délivrance) que tu dois apporter au monde. C’estpourquoi, il convient que le monde soit créé avec moi”.L’Eternel répondit :“Tu es digne, mais tu représentes Pesha (la transgression) et, de plus, tu tetiens comme le serpent, qui frappe en haut et revient vers son corps,symbole de l’homme coupable qui plie sa tête et étend sa main”.
La lettre Ayin fut pareillement refusée en raison de Avon (l’iniquité),quoiqu’elle prétendit représenter Anavah (l’humilité).Alors le Samekh parut et dit :

Activity (3)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
olgatr liked this
olgatr liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->