Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more ➡
Download
Standard view
Full view
of .
Add note
Save to My Library
Sync to mobile
Look up keyword or section
Like this
2Activity
×

Table Of Contents

--Jamais! s'écria le dey
--Vous savez que monsieur s'appelle Hussein-Pacha?
--Et que monsieur n'est ni plus ni moins que le dey d'Alger?
--N'importe. Il n'aurait qu'à laisser la porte ouverte!
--Alors il y a un moyen. Faites-lui remettre Osmin et Zaïda
Le ministre se plaça entre le pacha et les coupables
--Allez au diable! dit Hussein
II
Les Chevaux spectres
Après quoi je le priai de me donner un appartement
Il y a trois manières de visiter Naples:
--Alors à la semaine
--On ne loue pas le corricolo à la semaine
--Mais moyennant ce carlin on va où l'on veut?
Je pris le fouet par la lanière et je frappai avec le manche
III
--Mais le déjeûner?
Voilà l'homme que les Napolitains avaient choisi pour leur champion
--Le moine de Sant'Antimo!
Nous nous trompons étrangement
IV
Voici sa manière de procéder:
--Raison de plus; tu auras la voix plus fraîche
--Et qu'est-ce que je gagnerai à me faire entendre de vous?
--Et pourquoi donc? demandait alors le paysan avec quelque défiance
--Qu'est-ce que ça te fait? chante toujours
Il aurait tutoyé la reine en personne
--La cavatine du _Barbier_! après la Fodor! Quelle indignité!
--La romance du _Saule_! après la Malibran! Quelle profanation!
--A la bonne heure! Va pour les solfèges!
--Qu'y a-t-il? s'écrie l'impresario en se précipitant vers la rampe
--Qu'est-ce qui manque? Je veux le savoir
--Il manque un _ré_
--Je t'offre mon hôtel pour toi et pour tes gens
--Je t'offre d'écrire un opéra nouveau pour moi et pour mon théâtre
--Ni pour vous ni pour personne. Je ne veux plus faire de musique
--Et que viens-tu faire à Naples?
Même pantomime
--Ne m'as-tu pas promis un opéra nouveau qu'on doit jouer ce jour-là?
--Vous les mettrez à l'amende
--Vous fermerez le théâtre
--Vous donnerez votre démission
--Alors c'est différent
Et il s'éloigna sans ajouter un mot
--Je veux sortir à l'instant même
--Vous sortirez quand votre opéra sera fini
--Mais c'est une séquestration arbitraire
--Arbitraire tant que vous voudrez; mais il me faut mon opéra
--Je les mettrai à l'amende
--Je fermerai le théâtre
--Je donnerai ma démission
--A la répétition générale
--Bravo! cria Barbaja. Passons à la cavatine du ténor
--Bravo! bravo! répéta Barbaja. Passons maintenant à la cavatine
--Ce serait inutile. Tu ne connais pas la Colbron
--Peut-être
Huit jours après on jouait _Otello_
--Parti pour Bologne au point du jour
--Alors va prier la Colbron de me permettre de monter chez elle
--La Colbron?
--Ils sont partis dans la même voiture
--La malheureuse! elle me quitte pour devenir la maîtresse de Rossini
VI
--Celui qu'on a enterré il y a huit jours?
--Lui-même
--Il sera ressuscité
--C'est le neveu de Cagliostro
--Je n'y ai pas pensé un seul instant
Don Philippe se présenta au tribunal
--Comment! s'écria le juif en pâlissant
Le juif fut condamné à trois mois de prison et à mille écus d'amende
--Jamais! s'écria le propriétaire
--Adieu; demain vous recevrez du papier marqué
VII
--Que milord Blumfild vous en donne dix mille écus
--Vous êtes donc sorcier?
--Marie! cria don Philippe
--Poussez! dit le commissaire. Le serrurier poussa
--Et qu'il serait temps que je me préparasse?
--Ah! mon Dieu! mon Dieu!
--Oh! le viatique! le viatique! mon cher maître
--Don Philippe Villani
--Merci de la complaisance! dit don Philippe
--Doutez-vous de ce que j'ai avancé? demanda le prieur
VIII
Grand Gala
--Allons à la répétition! dit Duprez
IX
Le Lazzarone
Quel est ce travail? Dieu seul le sait
Il a la revue que le roi tous les huit jours passe de son armée
Le Lazzarone et l'Anglais
--Pourquoi toi retourner à Naples? demanda l'Anglais
--Et qui oserait pendre toi? reprit l'Anglais
--L'Anglais être libre de dire tout ce qu'il veut
--Le lazzarone ne l'être pas
--L'invalide qui va nous accompagner pour visiter Pompéia
--Alors vous pas visiter Pompéia
--Moi pas pouvoir visiter Pompéia sans invalide?
--Oh! oh! fit l'Anglais; et il tomba dans une réflexion profonde
--Mais je ne veux pas taire la langue à moi
--Donne le conseil à moi
--C'est défendu
--Je vous dis que c'est défendu! défendu! défendu! entendez-vous?
--L'Anglais être libre de dessiner ce qu'il veut
--Parle à moi
Et Castor revint sur ses pas et entra tout droit chez Salustre
--Je vous dis qu'elle n'est point à vendre
Alors le sbire et le lazzarone partagent en frères
Voici ce qui était arrivé:
Un sbire avait pris un lazzarone en flagrant délit
--Sa poche était vide
--Pourquoi t'adresses-tu à ces sortes de gens
--Voilà tout?
--Est-ce qu'il n'en avait qu'un seul[1]?
--Un seul dans cette poche-là
--Pourquoi ne l'as-tu pas apporté?
--J'ai droit à tout
--Où le retrouveras-tu!
--Va pour deux piastres. Eh bien! que fais-tu?
--Et où seront-ils tous les deux?
XI
Emma Lyonna portait une lettre de créance conçue en ces termes:
La cour gratta le mot _prison_ et écrivit le mot _mort_ à la place
--Carracciolo! Carracciolo!
XIII
Et on se remit à la besogne de plus belle
La sensibilité est une invention moderne. Espérons qu'elle durera
--Qu'est cela? dit Ferdinand
--Il demande à rentrer en grâce près de vous
Le comte de B--- mourut en exil
--Mais quel genre de sermon? demanda le prêtre
--Mais ne peux-tu donc pas aller droit? s'écria le père
La Bête noire du roi Nasone
XIV
--Qu'est-ce à dire? demanda monsignor Perelli
Et monsignor Perelli passa malgré l'ordonnance
--D'où tire-t-on les harengs salés?
--C'est la vérité
--Et où tombe-t-il?
--Mais plus particulièrement?
--Je ne te cache pas que cela me serait agréable
--M'y voilà
--Étendez la main hors de la portière
Le digne prélat poussa un cri de douleur
--Eh bien! l'avez-vous senti? demanda Gaëtan
XV
Les Vardarelli
XVI
La Jettatura
Saint Paul croyait donc à la jettatura?
Il y est examiné:
5. Si la femme jettatrice est plus à craindre quand elle est enceinte;
XVII
Le Prince de ---
Saint-Charles pour voir ce qui s'y passait réellement
--Un passage qui conduise du palais au théâtre
L'architecte baissa la tête en signe d'assentiment
XVIII
Le Combat
Il y avait aussi le prince de --- qui était sain et sauf
XIX
La Bénédiction paternelle
--Hélas! plût au ciel! répondit la jeune fille
--Hélas! que ne vous ai-je cru! répondit Elena
Le lendemain de cette réception la révolution de juillet éclata
XX
Et qui sait ce que fera saint Janvier pour sa patrie?
Nous allons commencer par la légende
--Quel est ton nom? demanda Timothée
--Ton âge?
--Celle du Christ
--Et tous ceux qui t'accompagnent sont aussi chrétiens?
--Je ne connais que les ordres de Dieu
--Je suis le plus humble des serviteurs du Christ
--Et tu ne veux pas renier ton Dieu?
--Tu sais les supplices qui te sont réservés?
--Je te jetterai aux bêtes dans le cirque
--Dieu n'a-t-il pas tiré Daniel de la fosse aux lions?
--Je te ferai trancher la tête par l'épée du bourreau
La chose fut donc exécutée comme l'avait décidé le proconsul
--Ne m'avais-tu pas commandé d'aller le plus vite que je pourrais?
--Et tu persistes dans ton hérésie?
--Mais écoute-moi bien
--C'est à la condition que tu n'iras plus du train que tu as été
--Sur ma foi de chrétien
--De quel pays êtes-vous?
--De Naples. Et vous?
--De Pouzzoles
--Puis-je savoir quel motif vous amène ici à cette heure?
--Je viens pour recueillir le sang de saint Janvier
--Quelle heure pouvait-il être lorsque le saint vous est apparu?
--A peu près la troisième heure du jour
--Sachez d'abord que j'étais aveugle
--Il a commencé par me rendre la vue
--J'étais mendiant
--J'étais mendiante
--J'ai osé lui demander un souvenir de son affection
--Je l'ai prié de me donner un gage de son amitié
--Voici les deux fioles qui ont servi à célébrer sa dernière messe
--Cela ne doit pas être bien loin
--Heureusement la lune nous éclaire
XXI
Saint Janvier et sa Cour
Voici comment se recrute cette armée de saints courtisans
XXII
Le Miracle
Nous mîmes plus d'une heure à faire cinq cents pas
Voici le spectacle que présentait l'église:
Un chanoine était de garde devant l'autel
Puis nous attendîmes
Aussitôt tout changea
XXIII
Saint Antoine usurpateur
Voici à quelle occasion:
--C'est la faute de ces gueux de Français!
Il décida donc que d'une façon ou de l'autre le miracle se ferait
--Que me voulez-vous? demanda le prêtre
--Eh bien? dit Championnet
Saint Antoine comptait sans le Vésuve
La lave s'avançait vers Naples
Naples était sauvée!
XXIV
Le Capucin de Resina
Je partis donc seul avec Francesco
Francesco me rappelait étonnamment mon brave capitaine Langlé
--Comment! déjà? m'écriai-je en oubliant mon sermon
--Et comment monte-t-on au Vésuve?
--Ah! et laquelle de ces trois manières te semble-t-elle préférable?
--Reste l'âne
--Lequel? repris-je impatienté de ces objections flegmatiques
--Mais enfin explique-toi; que t'est-il donc arrivé?
Je tenais mon incrédule
--Enfoncés
--Ah! et quelle est sa spécialité à ce brave capucin?
--Comment! il vole le bon Dieu?
--Eh bien! que faisait don Gregorio?
--Et jamais on n'en est venu à bout?
--Diable! Et comment se tira-t-il de cette nouvelle difficulté?
Saint Joseph
Un moine prend un batelier au Môle
--Mais tu n'en es pas sûr?
--Qui est sûr de cela?
--Vous n'êtes jamais à la maison
--Nous le gardons jusqu'à cinq ans
--Ensuite nous le rapportons à la maison
La police en fut pour ses cent cinquante réverbères
C'était une grande affaire qu'un sermon de padre Rocco
--Que c'est moi qui ai mis deux cierges devant saint Joseph
--Que c'est moi qui ai mis trois cierges devant saint Joseph
--La Madone!
--Jésus-Christ?
--Jésus-Christ est son fils
--Que le mari et le père passent avant la mère et l'enfant
--Il a plus de pouvoir que Jésus-Christ?
--Même les voleurs?
--Même les voleurs
--Même les brigands?
--Même les brigands
--Même les assassins?
--Même les assassins
--Vous doutez? dit padre Rocco
--A Mastrilla le bandit?
--Qui a été jugé à Gaëte?
--Et pendu à Terracine?
--Eh bien? demandèrent les lazzaroni
--Eh bien! ce que je dis est-il vrai? demanda le prédicateur
--D'où viens-tu? demanda Pluton
--Je suis Mastrilla
--Où est saint Joseph?
--Par où va-t-on au ciel?
--Il n'y a pas à se tromper?
--Bien obligé
--D'où viens-tu? demanda saint Pierre
--Parce que j'ai été toute ma vie dévot à saint Joseph
--Et où voulez-vous que j'aille?
--Et tu comptes entrer malgré moi?
--Je l'espère bien
--Sur saint Joseph
--Qui se réclame de moi? demanda une voix
--Qu'y a-t-il donc? demanda saint Joseph
--Pourquoi envoyez-vous cet homme en enfer? demanda saint Joseph
--Mais peut-être s'est-il repenti à l'heure de sa mort?
--Il est mort impénitent!
--Ce n'est pas vrai! s'écria Mastrilla
--A quel saint t'es-tu voué en mourant? demanda saint Joseph
--Qui es-tu? demanda saint Joseph
--C'est moi-même en personne
--Et il veut t'empêcher d'entrer?
--Soit! allons au bon Dieu
--Qu'il attende à la porte
--Et moi je vous dis que vous êtes un égoïste! reprit saint Joseph
--Et vous un ambitieux! reprit saint Pierre
--Oh! fit le bon Dieu
--Qui vient d'être pendu
--Seigneur... répondit saint Joseph un peu embarrassé
--Est-ce vrai? oui ou non? répondez
--Ah! fit saint Pierre triomphant
--Comment s'appelait-il? demanda le bon Dieu
--Et qui pillait toutes les églises
--Pourquoi pas? dit saint Joseph; le bon larron y est bien
--Bon! nous allons voir! Saint Pierre?
--Je vous défends de laisser entrer Mastrilla
--Ah! il n'entrera pas? dit saint Joseph
--Il est encore temps de revenir là-dessus
--Où?
--Je retourne à Nazareth
--Eh bien! je ne vous la ferai pas une onzième
--Ah! tant mieux! Alors vous me laissez partir?
--Réfléchissez-y
--C'est réfléchi
--Vous n'êtes pas encore parti? dit le bon Dieu
--Psitt! fit saint Joseph
--Qu'y a-t-il? demanda la Madone
--Où cela!
--Qu'y a-t-il? demanda Jésus-Christ
--Où cela?
--Le fils doit obéissance à son père
--Où donc allez-vous comme cela? demanda le Saint-Esprit
--Mais le bon Dieu?
--Ah! c'est vous? dit le bon Dieu. Quelle nouvelle?
--Saint Joseph s'en va
--C'est moi qui l'ai mis à la porte
--Eh bien! vous avez fait là une belle chose!
--Il emmène la Madone
--Il emmène Jésus-Christ
--Que me dites-vous là!
--Mais c'est donc une défection!
--Générale
--Que faut-il faire? demanda le bon Dieu au Saint-Esprit
--Voilà ce que c'est de lui avoir fait une position! il en abuse
--Il est disposé à faire tout ce que vous voulez
--Je savais bien qu'il en viendrait là
--Vous pouvez renvoyer chacun à son poste
--Ah! c'est bien heureux! dit le bon Dieu
--Mauvaise tête!
--Diable! Sais-tu ce que tu demandes là?
--Si je donnais un pareil privilège à tout le monde
--C'est à prendre ou à laisser
Et saint Joseph fit un pas
--La moitié?
Et saint Joseph gagna la porte
Et saint Joseph sortit
--Est-ce qu'il s'en va tout de bon? demanda le bon Dieu
--Tout de bon! répondit le Saint-Esprit
--Il se met à courir
La villa Giordani
--Oh! je suis bien heureux! s'écria le comte
Lia se sentit prête à s'évanouir
--Où allez-vous? demanda Lia en tressaillant
--Où je vais? dit-il en regardant Lia
--Mais c'est donc une affaire importante qui vous appelle à Naples?
--Ne pouvez-vous la remettre à demain?
Odoardo allait à Naples pour retenir un appartement à sa soeur
--Il lui écrit! murmura Lia
C'était celle que Teresa devait trouver poste restante
--Ai-je tort de l'être? demanda Lia
--Jeune? demanda Lia
--Et où est cette femme?
--Et où sera-t-elle demain?
--Parle. Laquelle?
--Sur les plaies du Christ
La jeune femme et lui ne purent qu'échanger deux paroles:
--Odoardo! Teresa!
Odoardo n'était pas encore rentré
--Le volcan! le volcan! s'écria-t-il. Ah! Lia! je te l'avais bien dit!
--Mais ta soeur est morte! Tu mens!
--Et que veux-tu que je te pardonne? qu'ai-je à te pardonner?
Le Môle
Voilà donc celui contre lequel Octave aura d'abord à lutter
Le peuple cria vive Auguste
Le comédien couronné était mort
LA GROTTE DE POUZZOLES.--LA GROTTE DU CHIEN
--_O malora_!
--_Ho perduto la testa del mio cavallo_
--Comment! vous avez perdu la tête de votre cheval?
--_L'ho perduta_!
Et les plaintes et les gémissemens recommencèrent
--_O non si trovera più... mai! mai! mai_!
La Place du Marché
Le nom de l'autre chef est resté inconnu
Et les courtisans répétèrent en choeur que Masaniello était fou
Salvator Rosa écoutait son ami avec étonnement
Et une larme ardente roula sur les joues du jeune Napolitain
--Mais pourquoi désespères-tu ainsi? demanda Salvator
--Et où seras-tu donc?
--Quelle est ton intention? demanda Masaniello
--Advienne que pourra! reprit le peintre. C'est ma volonté
Le Mariage sur l'échafaud
L'inconnu secoua dédaigneusement la tête et se retira
La journée se passa en recherches infructueuses
--Et tu en as encore la possibilité?
--Cela m'est aussi facile que de me remettre moi-même entre vos mains
--Un instant. Je parlerai à la régente?
--A elle-même
--N'est-ce point la règle? demanda l'inconnu
Ils arrivèrent ainsi au palais
--Et vous êtes sûr de tenir votre promesse?
--Ainsi votre tête
--Dites donc ce que vous désirez alors?
--J'ai demandé à parler à Votre Altesse seule
--Qui êtes-vous et d'où venez-vous? demanda la régente
--Et en échange qu'exigez-vous de moi?
--Non; seulement je désire savoir d'abord ce qu'il a fait
--Sur cet Évangile et sur ce Christ
--Comment s'appelle ce seigneur? interrompit la régente
--Celui-là même
--Ce n'est donc pas Rocco del Pizzo? s'écria la duchesse
--Donc vous avez commencé par vous faire justice vous-même
--Toujours sur cet Évangile et sur ce Christ?
--Et c'était bien Antoniello Carracciolo? murmura la régente
La régente respira
--J'ai juré de ne pas chercher à revoir sa fille
--Tu as juré de ne pas chercher à la revoir?
--Eh bien! dans ton château de Rosarno
--Mais je suis enchaîné ici; je ne puis quitter Naples
--A l'instant même
On la conduisit au cachot de mon père
Le geôlier accourut et lui demanda ce qu'il voulait
--Impossible! dit le geôlier
Et elle frappa à son tour et demanda à sortir. Le geôlier lui ouvrit
Elle revint à la maison. Costanza n'était pas rentrée
Elle attendit jusqu'au soir. Costanza ne reparut point
--Grâce!
Mais celui-ci l'arrêta doucement
Il demanda à remercier le comte
Le comte était parti depuis une heure pour Naples
Il demanda à remercier Raymond
Raymond était parti avec son frère
Cette fois il était mort
Je vins droit à Naples
Je vins à Naples avec l'intention de vous demander justice
--Comment ne vous l'êtes-vous pas faite vous-même? demanda Isabelle
--Alors c'était donc vous et non pas Rocco del Pizzo?
--C'était donc encore vous et non pas celui que l'on croyait?
--Et vous vous engagez toujours à livrer Rocco del Pizzo?
--Vous savez où il est?
--Vous répondez de mettre la main dessus?
--J'en réponds
--Je suis prêt
--Où est l'homme dont la tête est à prix?
--Devant Votre Altesse
--Que vous serviez de père à l'orpheline et de protecteur à la veuve
Rocco del Pizzo la suivit
Rocco del Pizzo suivit sa soeur à Naples
Cette église renferme en outre une assez belle statue du saint
La Solfatare est le _Forum Vulcani_ de Strabon
Le Tartare et les Champs-Élysées
Voyons-la à l'oeuvre
Le Golfe de Baïa
On annonça à Rome que Claude allait mieux
--Qui a conseillé le crime? demandent-ils après s'être consultés
Pour toute réponse Anicetus tire son épée
--_Feri ventrem_! Frappe au ventre! dit-elle
Alors elle épousa tranquillement Néron
Ce fut l'oraison funèbre de Tibère
De là vient sans doute le proverbe: «Dire la vérité en riant.»
XII
Une visite à Herculanum et à Pompeïa
Dix siècles se passèrent
La Rue des Tombeaux
M. ARRIUS. I.L. DIOMÈDES
SIBI. SUIS. MEMORIAE
MAGISTER. PAG. AUG. FELIC. SUB. URB
JUNONI
TYCHES JULIAE
AUGUSTAE VENER
Voici son épitaphe:
Petites Affiches
EKSVC. AMVIANVR. EITVNS. ANTER. TIVRRI
XII. INI. HEIS. ABINV. PVPH. PHAAMAT
Entre le jardin et le bosquet était situé le salon
Nous voulons parler de la grande mosaïque
Au dessus de la mêlée s'élève un arbre dépouillé de feuillage
Il signor Carlo Bonnucci a prétendu que c'était la bataille de Platée
M. Marchand a prétendu que c'était la bataille de Marathon
Le marquis Arditi prétend que c'est la mort de Sarpédon
L'opinion générale est une ignorante
L'opinion générale prétend que le chef vainqueur est Alexandre
Passons au second système
Procédons par ordre
Ce n'est donc pas la bataille du Granique
La grande Mosaïque
Continuons nos réfutations:
Ces deux derniers sont deux pages de l'Iliade
La Bête noire du roi Ferdinand
Gargallo cl les princes de Coppola
--Qui vous a donc donné une lettre pour cet homme? me demanda-t-il
--Qu'est-il donc arrivé?
--De venir à mon secours si je vous appelle
--Très bien; n'en parlons plus
--Avez-vous besoin de Milord aussi?
--Vous croyez donc qu'ils vont venir vous arrêter?
Et Jadin donna ordre qu'on lui dressât son lit en face du mien
--Ces messieurs peuvent-ils entrer? demanda Peppino
--Monsu Guissard? dit l'un d'eux
Je jetai un coup d'oeil triomphant à Jadin
--Monsu a parlé du gouvernement!
--Et cependant Guichard n'est pas votre nom?
--Et pourquoi voyagez-vous sous un autre nom que le vôtre?
--Alexandre Dumas
--Vous êtes donc un jacobin?
--Vous ne pouvez pas m'empêcher de trouver la question ridicule
--Eh! qui m'en empêchera?
--Vous réfléchirez
Jadin nous attendait à la porte
--Si fait. J'ai visité hier la dernière chose qui me restai à voir
--Et combien de temps me laisse-t-on pour quitter Naples?
L'Auberge de Sainte-Agathe
--Je serai flatté de faire leur connaissance
--Vous piquez furieusement ma curiosité
Les Héritiers d'un grand Homme
La voix se radoucit et le vieillard mit la main sur la clé
--Es-tu seul? demanda-t-il après un instant de réflexion
--Je suis avec un monsieur qui demande à visiter votre atelier
Et sans plus m'écouter il tourna lestement sur ses talons
--Et d'en avoir refusé six cents ducats du prince de Salerne?
--J'en eus fait autant à votre place
--Je vous écoute
--On allait jusqu'à vous battre! s'écria le paysan indigné
J'avais envie de l'étrangler de mes mains
--Peut-être avez-vous quelque objet dont vous ignorez l'importance?
--Son âge?
Salvator; celui qui est en Angleterre n'est qu'une copie
--Qui va là? demanda Rosalvo alarmé
Route de Rome
Cette opinion pourrait bien être la vraie
Deux heures après nous étions à Terracine
Ils me laissèrent approcher sans faire un mouvement
ALL ILLUSTRISSIMO SIGNORE ANTONIO GASPARONE, Ai bagni di Civitta-Vecchia
Eh bien! il en était ainsi de nos brigands
Il nous invita d'une voix presque caressante à entrer dans sa cellule
C'était à croire qu'on nous avait volé nos voleurs
--Et où en êtes-vous de votre traduction?
Une Visite à sa sainteté le pape Grégoire XVI
--Avez-vous déjà votre sujet?
L'audience avait duré une heure. Je m'inclinai
Je me mis à genoux pour les recevoir
Comment en partant pour Venise on arrive à Florence
--Vous êtes M. Alexandre Dumas? me dit-il
--Et vous vous rendez à Venise?
--Très bien. Alors j'irai par le Tyrol; j'ai le temps
Il me le présenta
--Vous avez été reçu hier par Sa Sainteté? me dit-il
--Je suis bien M. Alexandre Dumas
--Je pensais que son excellence irait peut-être au spectacle
--Mais par les honorables carabiniers qu'elle mène à sa suite
--Et je vais prévenir les carabiniers
L'hôte sortit
--Eh bien? me dit mon hôte en rentrant
Le lendemain soir j'arrivai dans la ville de Florence
FIN
TABLE DES MATIÈRES
INTRODUCTION
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Alexandre Dumas - Le Corricolo

Alexandre Dumas - Le Corricolo

Ratings: (0)|Views: 17,357|Likes:
Published by lauvoi

More info:

Published by: lauvoi on Mar 17, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See More
See less

02/03/2013

pdf

text

original

You're Reading a Free Preview
Pages 11 to 15 are not shown in this preview.
You're Reading a Free Preview
Pages 26 to 310 are not shown in this preview.
You're Reading a Free Preview
Pages 321 to 448 are not shown in this preview.
You're Reading a Free Preview
Pages 466 to 545 are not shown in this preview.

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->