Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more ➡
Download
Standard view
Full view
of .
Add note
Save to My Library
Sync to mobile
Look up keyword
Like this
4Activity
×
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Semantica general

Semantica general

Ratings: (0)|Views: 795|Likes:
Published by daria popescu

More info:

Published by: daria popescu on Mar 22, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, DOC, TXT or read online from Scribd
See More
See less

01/07/2013

pdf

text

original

 
 
Sémantique – 2003-2004
 
La Sémantique: Définitions1. Place de la sémantique dans la linguistique
1.1.
 La linguistique est l'étude scientifique du langage humain, vocal, tel qu'il seréalise par une langue, système de signes et de règles
(Bayon & Fabre). Son but:la description des langues, une langue étant envisae comme système particulier de signes linguistiques.1.2. Soit le monème
canard 
= association d'une forme acoustique, le
signifiant
(Sa) et d'
un signifié
(Sé).- Le signifiant, la partie sensible, marielle du signe linguistique,comprend un certain nombre d'unités vocales, représentant des unités phoniquesminimales /kanar/. Les unités phoniques minimales s'appellent
phonèmes
 .
Une branche de la linguistique,
la phonologie
, traite de la segmentation du Sa en phonèmes, de l'identification des phonèmes et de leur classement. La phonétiqueétudie toutes les différences physiques que l'auditeur perçoit dans la réalisationdes phonèmes.- Le signifié correspond au concept exprimé par le monème, un conceptqu'on peut trouver dans la définition d'une 'unité lexicale dans un dictionnairemonolingue. Ex:
canard 
- oiseau palmipède de la famille des anatidés, bonvoilier 1et migrateur l'état sauvage se nourrissant de particules végétales ou de petites proies trouvées dans l'eau et retenues par les lamelles du bec.1.3. Le signe associe un Sa à un Sé, une expression et un contenu. F. deSaussure appelle ces deux entités les deux faces du signe linguistique. AprèsSaussure: la théorie du signe linguistique développée par le grand linguistedanois L. Hjelmslev. Le Sa e le Sé sont des entités à deux faces. Le Sa (=expression) a une
forme
(les réalités phonologiques le phonème /
/ en françaisentre dans une système /
 p
,
,
k/ 
et une substance (ses caractéristiques physiqueset physiologiques:
non voisé = non sonore,
a
voisé, etc.). De même, le Sé(contenu) a une forme (fr.
canard 
, occitan [dialectes de la langue d'oc]
rit 
,anglais
duck 
, ...). La glossématique de L. Hjelmslev conçoit le signe commel'unité d'un contenu (le signifié saussurien) et d'une expression (le signifiantsaussurien). Chacun de ces deux aspects renferme une forme et une substance.Le signe linguistique revêt la configuration suivante:substancecontenuformesigneformeexpressionsubstanceLa substance du contenu est le continuum amorphe et compact danslequel les langues établissent des frontières (soit le sens universel de
1
 
 
Sémantique – 2003-2004
"superficie couverte d'arbres é "bois"). La forme du contenu, arbitrairedu point de vue du sens, n'est explicable que par la fonction sémiotique dontelle est la manifestation solidaire (par exemple, en français, la substance ducontenu est divisée en deux,
bois
et
 forêt)
. Le rapport entre la substance et laforme du contenu devint claire si nous examinons un célèbre exemple deHjelmslev (
 Prolégomènes
...). Hjelmslev a analysé la manière dans laquellelangues diverses expriment l'idée de "bois"
:
danois : allemand
 
: français : roumain : italien
 
::
trae
:
 Baum
:
arbre
:
copac
,
arbore
:
albero
 
:
("arbre, bois") ("arbre")
 
: :
 
: ("arbre")
:: : : :
 pom
::: :¯¯¯¯¯¯¯:¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯:¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯:¯¯¯¯¯¯¯:: :
 Holz
:
bois
:
lemn
:
legna
::¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯ 
 
("bois= lemn")
:
("lemn"," lieu planté d'arbr. ")
 
::: ¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯: : ¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯ ¯¯¯¯¯¯¯¯::
 skov
:
Wald 
:
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯ 
:
padure
:
bosco
:
("bois, forêt") ("forêt")
:
 forêt 
 
:
 
:
 
: ::
 
:
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯ 
:
¯¯¯¯¯¯¯¯ 
::
 
:
 
::
codru
:
foresta
::
 
:
 
:
 
(grande surface +temps)
:
(grande surface)
 
:
 
Selon l'expression de Hjelmslev, chaque langue "trace des lignes de démarcation propres dans la masse amorphe de la pensée" comme un petit tas de sable peutêtre moulé dans des formes différentes.1. 4. Selon André Martinet, on distingue parmi les monèmes:- les
monèmes lexicaux
ou
lexèmes
; ils appartiennent à
des inventaires illimités
(on ignore leur nombre - combien de radicaux nominaux ou verbaux existe-t-ilen français?) et
ouverts
(on peut les enrichir par des emprunts des languesétrangères);- les
monèmes grammaticaux
ou
morphèmes
(
 grammatèmes
): ils appartiennent à
des inventaires limités
(la liste des prépositions et des conjonctions, la liste desmorphèmes du pluriel des noms en français) et fermés (un locuteur ne peut pasformer consciemment un nouveau morphème).1.5. Si l'on définit le lexique comme l'ensemble des unités significatives nongrammaticales d'une langue, on peut distinguer parmi celles-ci:- des unités simples qui coïncident avec les "mots"
cheval 
,
international 
;- des unités composées, constituées de plusieurs "mots":
cheval-vapeur 
,
 sous-chef 
;- des unités complexes qui sont des séquences de "mots":
 pomme de terre
,
enavoir ras le bol 
...L'ensemble des signifiés d'une langue constitue l'
univers de discours;
l'ensemble des unités de signification constitue le
lexique
de cette langue. Ce
2
 
 
Sémantique – 2003-2004
lexique est l'objet de la
lexicologie
, étude scientifique du vocabulaire. Certainslinguistes font la distinction entre le signifié ou la
signification
d'une unitélinguistique et le
sens
, la valeur précise qu'acquiert ce signifié abstrait dans uncontexte unique. La
sémantique
est la science ou la théorie des significationslinguistiques; elle étudie l'identité des signifiés ainsi que leurs variantes.1.6. La
morphologie
étudie les variations de Sa d'un signe selon les contextesoù il apparaît (l'ensemble les formes d'un certain élément ou classe d'éléments).La
syntaxe
traite de la combinaison des monèmes dans l'énoncé, des fonctionsqu'ils peuvent remplir, classe en catégorie les monèmes à fonction identique.Ces deux disciplines constituent ce qu'on appelait traditionnellement la
grammaire
' de la même manière, lexicologie et sémantique étaient confonduesdans le vocabulaire; enfin, la phonologie ne figurait pas parmi les composants dela grammaire traditionnelle, parce qu'il s'agit d'une discipline crée par l'École dePrague dans les années trente.LINGUISTIQUE
 
GRAMMAIRE
 
Morphologie
 
morphème
 
Signe
 
Syntaxe
 
 →
Signe = monème
 
lexèmeSignifiant SignifiéLexique ensemble des lexèmes d'une langue phonèmes
 
-
Lexicologie
 
-
Lexicographie
 
syntagmatique
Phonologie Sémantique
 
 paradigmatique
 
VOCABULAIREmouvements physiologiques
 
 
articulatoire
Phonétique
acoustique
2. Définitions
2.1.
Sémantique
est un mot d'origine grecque. Dès la deuxième moitié du XIX-esiècle, il désigne une discipline linguistique. Le terme est consacré par M.Bréal
 Essai de mantique
(1893), un ouvrage dié à l'histoire dessignifications.2.2. La sémantique est la discipline scientifique qui étudie le plan du contenulinguistique en
synchronie
d'abord, et en
diachronie
ensuite. La sémantiquetraite donc du signifié, face interne, non perceptible du signe. Le signifié
3

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->