Welcome to Scribd. Sign in or start your free trial to enjoy unlimited e-books, audiobooks & documents.Find out more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword or section
Like this
5Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
CF - Institutions Publiques

CF - Institutions Publiques

Ratings: (0)|Views: 471|Likes:
Published by PESdeGRE

More info:

Published by: PESdeGRE on Mar 30, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOC, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

03/20/2012

pdf

text

original

 
CF INSTITUTIONS PUBLIQUES
Présentation
Manuels : institutions administratives plutôt que publiques. Institutions publiquesrenvoi aux institutions politiques (Cf : droit constit) ou juridictionnelle. Nous parlerons plutôtde l'administration et des services publics.Différentes approches de l'administration qui renvoient à des disciplines différentes :
sociologique
historique
juridique (celle que nous mettrons en avant.)Approche en termes d'acteurs, d'organes, ou alors en termes d'activité (droit administratif.)Les acteurs sont très nombreux.Le cours se divise en trois parties :
1 . L'Etat à son échelle centrale et locale,déconcentrée2 . La centralisation, les collectivisterritoriales et la réforme en cours3 . La modernisation de l'administration
Examen : dissertation qui dure trois heures, un sujet. 2 parties, 2 sous-parties.
Introduction générale
But de présenter la
notion d'administration
. Facilité de langage d'en parler de façonglobale car en alité il y a toutes sortes d'administrations :
étatiques
(ministères,préfectures),
territoriales
(communes, départements, régions, structuresintercommunales),
hospitalières
. Voici la subdivision de la fonction publique qu'on retrouvedans les concours. Beaucoup de ramifications au sein de chaque branches. Ouvrage :
L'administration en miettes
,
DUPUY 
et
THOENIG
=> illustre par son titre une réalité.
Administrations
:
structures juridiquement organisées
dotées de
compétences
, de
moyens
, de
personnels
et chargées
d'une mission depoursuite de l'intérêt général 
.
 
Les administrations jouissent de beaucoup d'images. Sur le plan négatif, qualificatifstels que
bureaucratie, lourdeur, lenteur, inertie, opacité
=>
"maladministration"."L'administration est un lieu où les gens qui arrivent en retard croisent dans l'escalier ceux qui partent en avance"
 
Georges COURTELINE
. Mais les administrations sont pourrépondre aux besoins des administrés. Les besoins comme les usagers sont d'ailleursnombreux. Il faut donc souligner que la complexité et la diversité des administrations ne faitque refléter la complexité de la société et la diversité des besoins, d'autant plus qu'ilsévoluent. L'administration doit donc suivre les évolutions. Ex : la santé publique évolue enfonction des nouvelles pathologies (SIDA), problèmes de logements etc. Nous avons lachance de faire partie d'une société et d'un pays ayant beaucoup d'administrations et deservices publics. L'administration française est d'ailleurs vantée comme un modèle.
Jean MONNET : "Rien n'est possible sans les hommes mais rien n'est durablesans les institutions."
 
1 . La notion d'administration
L'administration est
organique
et
fonctionnelle
. Sur le plan fonctionnel, c'est une
activité
. Cette activité est de
gérer les affaires publiques, de satisfaire l'intérêtgénéral, de rendre des services
etc. Cf latin
"administrare"
qui signifie
"servir"
=>
satisfaction de l'intérêt général (définition fonctionnelle.)
Sur le
plan organique,c'est l'organe, la structure ou l'entité qui gère cette activité
. On va ici voir quel'administration est composée de multiples acteurs avec des statuts, des régimes juridiquesdifférents. L'administration est quelqu'un qui fait quelque chose.
1 . 1 . Les organes de l'administration1 . 1 . 1 .Les acteurs de l'administration dotés de la personnalitémorale
Rappel : parmi les personnes juridiques, on trouve d'un côté les
personnes morales
 et de l'autre
les personnes physiques 
. La personnalité juridique confère aux personnesmorales des
droits et des obligations
, cela signifie que ces personnes ont un
nom
, un
patrimoine
, peuvent
agir en justice
,
gérer des biens
. Ce sont des
sujets de droits
.L’avantage de la personnalité morale, c'est la
continuité juridique
car ces personnesmorales subsistent en dépit du changement des personnes physiques qui les représentent.Il existe ensuite une opposition entre les
personnes morales de droit public et lespersonnes morales de droit privé
.
Personnes morales de droit public: uniquementtrois catégories =>Etat, collectivités territoriales et établissements publics.
L'Etat 
, c'est la
personne publique la plus importante
qui possède une
vocationadministrative générale
qui va agir sur
l'ensemble du territoire national
. Saparticularité, c'est qu'elle a la
compétence de sa compétence
.
Collectivités territoriales 
: communes départements régions + collectivitésdérogatoires (différences de statuts pour la Corse, Paris, l'Outremer etc.) Cescollectivités servent
l'expression de la démocratie locale
. Elles bénéficient d'unecertaine
autonomie
.
Principe de libre-administration inscrit dans laconstitution
. Contrepartie de cette autonomie : un
contrôle de légalité
exercé par
le préfet
sur les actes juridiques émit par les collectivis. Contle par les
juridictions financières
également (ex : chambre régionale des compte.)
Etablissements publics 
: ils sont
 
rattachés soit à l'Etat
(
établissements publicsnationaux
), soit aux
collectivités (établissements publics territoriaux.)
Toutdépend de l'organe qui le créé. Même recherche d'intérêt général, mais cette formevise l'autonomisation : budget propre => créer une dynamique. Régit par un
principe dit de "spécialité"
 
=> mission précise confiée par un texte de loi.Contrôle sous la forme d'une tutelle exercée par l'autorité créatrice
(qu'onappelle autorité de tutelle) qui va porter sur les actes juridiques et sur les personnescomme dans toute décentralisation.
Autonomie mais contrôle pour respecterl'objectif d'intérêt général
. Il existe environ
1100 établissements publicsnationaux et environ 50 000 établissements publics locaux.
 Ex : hôpitaux, lycées, IEP, ENA, universités, chambre de commerce et d'industrie,centre communaux d'action sociale, offices de tourisme, offices publiques del'habitat, structures intercommunales (EPCI.)Personnes morales de droit privé. Certaines sont gestionnaires de service public.
Personnes morales de droit privé à but lucratif 
=> les sociétés commerciales(SA, SEM.) On peut leur confier des missions d'intérêt général, pas d'incompatibilité.C'est vrai pour les créneaux de service publics où il y a un impératif de compétitivité,de rentabilité. Ex : France Telecom, qui gère le service public destélécommunications. C'est devenu une SA en 1996. Changement de statut, avantc'était un établissement public. Le service public n'a pas pour autant disparu,uniquement le statut de sa gestion. La Poste vient également de changer de statut,c'est devenue une SA depuis le 1er mars 2010. Au niveau local, on peut confier le
 
ramassage des ordures à des SEM par exemple.
Personnes morales de droit privé à but non lucratif 
=> les associations, lesétablissements d'utilité publique, fédération. Leur domaine de prédilection est l'actionsociale, culturelle et sportive.Ex : les dispensaires, les caisses de sécurité sociale. Ces personnes morales de droitprivé sont un peu particulières, car elles interviennent dans le service public. Elles ontdonc certains droits comme par exemple le pouvoir de prendre des décisions quis'imposent aux administrés : pouvoir de sanction, d'expropriation.
Elles ont uncertain nombre de prérogatives de puissance publique entre leurs mainscomme si elles étaient des personnes morales de droit public
.
Sociétés qui fonctionnent selon un cahier des charges fixé par l'Etat.
1 . 1 . 2 .Les acteurs dépourvus de personnalité morale
Il en existe différentes sortes :
les autorités administratives, les agentsadministratifs, les services administratifs
, même si tout cela se recoupe.
Les autorités administratives 
. Qualificatif très présent dans les textes juridiques.Elles ont pour mission de
représenter des personnes morales dans la viejuridique
: l'Etat ne peut parler en lui-même, besoin d'une incarnation. Ces autorités,ces responsables sont des personnes physiques ou des groupements de personnesphysiques. Il faut souligner que seuls les textes comme la Constitution ou la loipeuvent instituer une autoriadministrative. Personne ne peut s'auto-instituerautorité administrative, nécessité d'un fondement textuel. Il existe aussi des autoritésadministratives individuelles, collégiales, indépendantes.
o
Autorité administrative individuelle: dotée d'un pouvoir de décision. Il s'agitdu Président de la République, du Premier Ministre, des Ministres, des Préfets,des Maires, des Président de conseils régionaux, généraux, de structuresintercommunales, un directeur d'hôpital ou d'université. Ils sont désignés parles textes.
o
Autorité administrative collégiale: groupement de personnes physiques quipossèdent ensemble un pouvoir décisionnel. Concrètement, on trouve danscette catégorie tous les organes délibérant en matière administrative, c'est-à-dire le Conseil des Ministres, les conseils territoriaux, les conseilsd'administrations d'hôpitaux.
o
Autorité administrative indépendante: forme nouvelle née il y a 30-40 ansavec pour mission de gérer un secteur sensible ou un problème particulier.Plutôt que d'avoir recours aux administrations classiques, on met en place unestructure spéciale. Définition assez difficile d'un point de vue juridique. L'idéec'est de mettre en place des autorités qui sont placées en dehors de lahiérarchie administrative. Elles n'ont donc pas d'ordres à recevoir du pouvoirpolitique. Pas de contrôle sur ces autorités. Débat quand on regarde qui lesnomme et d'où vient les budgets : on peut donc contester leur indépendance.Exemples : le défenseur des droits qui prend la suite du médiateur de laRépublique, le CSA, la Commission nationale informatique et liberté, laCommission d'accès aux documents administratives (CADA), la haute autoritéde lutte contre les discriminations et pour l'égalité (HALDE), autorité de sûreténucléaire etc. (Il en existe une dizaine.)
Les services administratifs
: l'administration se subdivise en nombreux servicesadministratifs. Ce sont des cadres de gestion qui vont regrouper les moyens humains,matériels et financiers pour préparer et exécuter les décisions. Chaque service agitdans un domaine assez spécifique : Cf organigramme des organisations. Au sommetde l'Etat, chaque ministère est subdivisé en directions, sous-directions, des bureaux,des sections => logique d'emboitement. Dans chaque ministères, certaines sontconsacrées au budget, au personnel, aux contentieux, à la législation etc. Cette

Activity (5)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads
pjl75 liked this
ingcci liked this
PESdeGRE liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->