Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword or section
Like this
4Activity
P. 1
Sciences.ch1 (Physique Quant...

Sciences.ch1 (Physique Quant...

Ratings: (0)|Views: 8,791|Likes:
Published by Selma Abdelkhalek
theory of quantum mechanics
theory of quantum mechanics

More info:

Published by: Selma Abdelkhalek on Apr 05, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

07/03/2013

pdf

text

original

 
 
recevoir les news
::
signaler une erreur 
::
statistiques visiteurs
::
imprimer 
PHYSIQUE QUANTIQUE CORPUSCULAIRE
|
PHYSIQUE QUANTIQUE ONDULATOIREPHYSIQUE QUANTIQUE RELATIVISTE
|
PHYSIQUE NUCLÉAIREPHYSIQUE QUANTIQUE DES CHAMPS
|
PHYSIQUE DES PARTICULES ÉLÉMENTAIRES
42. PHYSIQUE QUANTIQUE ONDULATOIRE
(1/2)
LISTE DES SUJETS TRAITÉS SUR CETTE PAGE
F
ille de l'ancienne théorie des quanta (cf. chapitre de Physique Quantique Corpusculaire),la physique quantique ondulatoire (P.Q.O.) appelée aussi "mécanique quantique" constitue le pilier d'un ensemble de théories physiques qu'on regroupe sous l'appellation générale de" physique quantique". Cette dénomination s'oppose à celle de la physique classique, celle-ciéchouant dans sa description du monde microscopique (atomes et particules) ainsi que danscelle de certaines propriétés du rayonnement électromagnétique (voir typiquement lesexpériences des fentes de Young dans le chapitre d'Optique Ondulatoire) 
 Remarque:
L'extension relativiste pertinente de la mécanique quantique est la physiquequantique relativiste (cf. chapitre du même nom).La mécanique quantique a repris et développé l'idée de dualité onde-corpuscule introduite par De Broglie en 1924 (voir plus loin) consistant à considérer les particules de matière non passeulement comme des corpuscules ponctuels, mais aussi comme des ondes, possédant unecertaine étendue spatiale (cf. chapitre de Physique Quantique Corpusculaire). Bohr a introduitle concept de complémentarité pour résoudre cet apparent paradoxe : tout objet physique est bien à la fois une onde et un corpuscule, mais ces deux aspects, mutuellement exclusifs, ne peuvent être observés simultanément. Si nous observons une propriété ondulatoire, l'aspectcorpusculaire disparaît. Réciproquement, si l'on observe une propriété corpusculaire, l'aspectondulatoire disparaît.A ce jour, aucune contradiction n'a pu être décelée entre les prédictions de la mécaniquequantique et les tests expérimentaux associés. Ce succès a hélas un prix : la théorie repose sur un formalisme mathématique abstrait, qui rend son abord assez difficile pour le profane. Cecià pour conséquence que bon nombre d'ouvrages à son sujet (dont le présent texte ne seraitêtre exclu), qu'ils s'adressent à des spécialistes ou non, voient leur explications ou textessoumis à de nombreuses critiques d'interprétations.Pour en sortir il est favorable de prendre pour base le " principe d'objectivité" du à Heisenbergqui est à la base de la "mécanique quantique standard" : existe ce qui est expérimentalementobservable.Ce principe est admis par la majorité des physiciens, mais non la totalité. Un électron est il présent à plusieurs endroits? Pour que cela soit recevable il faut une expérience qui le trouve à
Sciences.ch (physique quantique ondulatoire 1/2)http://www.sciences.ch/htmlfr/physatomique/physatommecquantond01....1 sur 8210/02/2009 21:1
 
 plusieurs endroits, ce qui est impossible donc nous ne sommes pas tenu de répondre à laquestion! Dire qu'il est à plusieurs endroits avant qu'on l'observe n'est pas recevable en physique: principe d'objectivité. D'une manière générale, nous allons renoncer à la notion detrajectoire et de mouvement, ce qui va permettre, de lever la contradiction du freinage par rayonnement (cf. chapitre d'Electrodynamique) : car s'il n'y a plus de mouvement au sensclassique les notions de vitesse et d'accélération perdent tout sens.Une minorité de physiciens nient ce principe et ont fondé une mécanique quantique nonstandard avec des grandeurs classique ce qui explique que l'on puisse trouver surtout dans lesrevues de vulgarisation des exposés qui s'écartent de la mécanique quantique standard (cellede la majorité des physiciens). Cette version non standard donne les mêmes prévisions pour tout expérience réalisable, c'est donc un modèle possible.En conclusion la mécanique quantique est une théorie inachevée beaucoup de points restentobscurs. Il est donc normal qu'il y ait plusieurs interprétations.
1. POSTULATS
Contrairement à la majorité des ouvrages sur le sujet, nous sommes pédagogiquement (et non pas techniquement!) très peu convaincus quant à l'impact de la présentation des postulats de lamécanique quantique au début de son étude dans les classes. Nous nous permettons d'exposer nos raisons (expérience faite):1. Ils peuvent se déduire de raisonnements mathématiques simples et logiques (algèbreélémentaire et probabilités) fondées sur les postulats de la physique quantique corpusculaire etdu principe de complémentarité et découlent donc d'une évolution de cette dernière.2. Ces postulats sont indigestes, voir incompréhensibles si la mécanique quantique (sonformalisme et son vocabulaire) n'a pas été d'abord appréhendée par un certain nombred'exercices ou d'usage réguliers (s'aider d'un exemple pratique de cette théorique commel'informatique quantique). Nous pouvons alors considérer que les seuls éléments non démontrables théoriquement (ànotre connaissance) qui auraient leur place au rang de postulat seraient : le principe decomplémentarité de De Broglie (nous en parlerons plus tard) et la loi de Planck (déjà vue auchapitre précédant).Cependant..., dans l'objectif de respecter la tradition, et de respecter la méthodologiescientifique, nous avons choisi de quand même présenter ces postulats en début de cechapitre. Nous conseillons cependant vivement au lecteur non averti, de lire ceux-ci sans tropchercher à les comprendre mais simplement de penser à y revenir plus tard, une fois que toutle reste du chapitre aura été lu. Dès lors, tout deviendra très probablement limpide et lalumière sera… 
 Remarques:
Nous verrons des cas pratiques dans ce chapitre même, de la théoriequantique pour un usage ultérieur en physique quantique des champs et physique nucléaire. Nous conseillons cependant au lecteur de lire en même temps le chapitre d'InformatiqueQuantique qui semblerait-il aide plus que grandement la compréhension de certains passagesun peu trop théoriques présentés ici.1.1. 1ER POSTULAT : ÉTAT QUANTIQUEL'état d'un système quantique classique est spécifié par les coordonnées généralisées (cf.chapitre de Mécanique Analytique) et est complètement décrite par une fonction, dite "fonction d'état" ou "fonction d'onde", dont le module au carré (multiplication de la fonction par son conjugué) donne la densité de probabilité de trouver instantanément le système dans la configuration au temps
(si le système estdépendant du temps):
Sciences.ch (physique quantique ondulatoire 1/2)http://www.sciences.ch/htmlfr/physatomique/physatommecquantond01....2 sur 8210/02/2009 21:1
 
 
(42.1)
 
 Remarques:
R1. Le fait que nous parlions "d'onde" au lieu de "particule" vient au postulat génial et ma foiassez logique de De Broglie que nous appelons "postulat de complémentarité" (que nousdétaillerons plus loin) et qui associe à tout particule de matière, une onde.R2. Le fait que nous traitions des probabilités et que celle-ci soit proportionnelle au carré dumodule de la fonction d'onde vient des principes d'incertitudes de Heisenberg que nousdémontrerons plus loin et principalement de l'expérience des fentes de Young avec desélectrons (cf. chapitre d'Optique Ondulatoire) sur laquelle nous reviendrons aussi.En corollaire, la particule étant nécessairement située quelque part dans l'espace entier, nousavons la condition de normalisation : 
(42.2)
En d'autres termes doit être normée, ce que nous appelons "condition de normalisation deDe Broglie". 
 Remarques:
R1. Notons que même normée, est déterminée à un facteur de phase près. De plus, il est préférable que soit différentiable, car des opérateurs différentiels agissent sur elle pour obtenir des prévisions théoriques sur des propriétés mesurables, et finie pour qu'elle soitnormalisable...R2. Lorsque l'intégrale donnée plus permet d'obtenir une quantité finie, nous disons qu'elle estde "carré sommable".Rapellons qu'un"facteur de phase" est un facteur complexe constant de module unitaire. Nous pouvons l'écrire selon ce que nous avons étudié dans le chapitre des Nombre lors de notreétude des nombres complexes , est un angle quelconque, appelé la " phase" (cf.chapitre de Mécanique Ondulatoire). Nous pouvons formuler ce postulat de manière un peu plus formelle car comme nous leverrons dans plusieurs exemples, la fonction d'onde est souvent un polynôme complexe qui peut dès lors s'exprimer dans l'espace de Hilbert des polynômes.Cela donne dès lors dans le langage du formalisme bra-ket de Dirac (voir plus loin les détails):Le vecteur d'état "ket" représenté par appartenant à l'espace vectoriel (espace deHilbert) définit l'état du système quantique à l'instant
. Ce vecteur d'état possède toutes les propriétés mathématiques requises par la physique quantique et en particulier le produitscalaire du vecteur par le vecteur dual (conjugcomplexe) "bra" doit satisfaire le produit scalaire fonctionnel : 
(42.3)
 
 Remarque:
La notation bra-ket a été introduite par Paul Dirac pour faciliter l'écriture deséquations de la mécanique quantique, mais aussi pour souligner l'aspect vectoriel de l'objetreprésentant un état quantique. Ce qui est donc spécifique à la mécanique quantique est queles vecteurs ne sont pas dessinés avec des flèches mais avec des ket et des bras, mais cela n'estqu'une question de notation et n'apporte aucune nouveauté mathématique.
Sciences.ch (physique quantique ondulatoire 1/2)http://www.sciences.ch/htmlfr/physatomique/physatommecquantond01....3 sur 8210/02/2009 21:1

Activity (4)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
Haim Goldberg liked this
Kevin HayceLem liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->