Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
bnpp_MM_110331_FR

bnpp_MM_110331_FR

Ratings: (0)|Views: 57|Likes:
Published by ibardin

More info:

Published by: ibardin on Apr 07, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

04/07/2011

pdf

text

original

 
 
Recherche Economique de Marché | Stratégie Taux d’Intérêt |Stratégie Change
31 mars 2011
Market Mover 
 
Perspectives hebdomadaires et stratégies
www.GlobalMarkets.bnpparibas.com
 Merci de vous reporter à l'information importante en dernière page de ce document
 Certaines sections de ce document ont été rédigées par nos équipes Stratégies. Cedocument ne constitue en aucun cas une analyse exhaustive et peut faire l'objet de conflitsd'intérêts résultant de son interaction avec les ventes et le trading pouvant affecter sonobjectivité.
 
Perspectives de Marché 2-3Fondamentaux
Japan: Funding Reconstruction
 
4-7
Japan: Prices to Turn
 
Positivefrom April8-9
US: The Big Squeeze Ahead10-11
France: Looking Beyond LocalElections
 
12
Australia: On Hold
 
13-15
Global: Supply Chain DisruptionsUpdate16
Stratégie Taux d'Intérêt
US: Buybacks Suggest BearishPositioning
 
17
US: Comparing Option Plays For Steepeners18-20
US: A Barbell Strategy inAgencies for Q221-22
MBS: If Agency MBS Is NotExempt…23-25
EUR: Curve Reaction
 
to
 
ECBRate Hike26-28
EUR: Q1 EGB Issuance Summary29-30
EMU Debt Monitor: CDS, RVCharts, Downgrades, Trade ideas,SSA & Covered Bonds,Redemptions31-38
EUR: Update on CMS39-40
JGBs: Steamrolling the YieldCurve41
JGBs: Rally Before a Sell-Off 42
Global Inflation Watch43-46
 
Inflation: La Courbe BEEuro s'aplatie
 
47-49
Technical Analysis50-51
Trade Reviews52
Stratégie Change
Strategy: Liquidity: Here to Stay53-55
Technical Strategy:56-57
Prévisions & Calendriers
1 Week Economic Calendar 58-59
Key Data Preview60-64
4 Week Calendar 65
Treasury & SAS Issuance66-67
Central Bank Watch68
FX Forecasts69
Contacts70
 
La tendance reste baissière à moyen terme sur lesemprunts d’Etat. À court terme, l’appréciation du risque par les marchés est susceptible d’être réévaluée en cas dedétérioration de la situation au Japon et dans le monde arabe.
 
Toutefois, les conditions de liquidité restent abondantes,ce qui devrait permettre à l’appétit pour le risque desurmonter des chocs majeurs.
 
L’orientation du marché sera déterminée par lesstatistiques attendues la semaine prochaine. Globalement, lerisque paraît asymétrique : des chiffres meilleurs que prévuauraient sans doute un impact plus marqué.
 
Le marché intègre déjà la décision de la BCE de porter letaux de refinancement à 1.25 % la semaine prochaine.Toutefois, la décision qui sera prise et le ton de la conférencede presse auront un impact sur la courbe : la tendance à longterme reste à la pentification de la partie courte et àl’aplatissement de la partie longue.
 
La Banque d’Angleterre pourraît emboîter le pas à la BCEdès sa réunion de mai même si sa prochaine décision restedifficile à prédire.
 
Les JGB devraient rester soutenus sur toutes lesmaturités au moins jusqu'aux vacances de la « golden week ».
 
Tout repli de la parité EUR / USD après la réunion de laBCE sera sans doute limité et temporaire.
 
Un nouveau rebond des devises des pays exportateurs dematières premières offre un potentiel plus élevé via les paritésavec le JPY que via des shorts USD purs et simples.
 
Anticipations
Actuel 1 semaine 1 moisEtats-UnisT-note 10ans (%)3.42
 
 
2/10ans (pb)264
 
 
Zone euroBund 10ans (%)3.34
 
 
2/10ans (pb)156
 
 
JaponJGB 10ans (%)1.26
 
 
2/10ans (pb)105
 
 
ChangeEUR/USD1.4176
 
 
USD/JPY82.86
 
 
 
 
Cyril Beuzit 31 March 2011Market Mover www.GlobalMarkets.bnpparibas.com
 
Perspectives de marché
La semaine se termine en beauté pour les données aux Etats-Unis.Concernant l’ISM, nous tablons sur une bonne tenue de l’activité. En Europeles chiffres montrent que les événements du Japon n’ont eu qu’un impactlimité sur l’activité. Le contexte est également favorable au rapport sur l’emploi. Selon la dernière étude ADP, le secteur privé a enregistré uneaccélération réelle et soutenue de l’emploi. Dans son évaluation desperspectives économiques, la Fed va certainement se projeter au-delà de lachute récente de la confiance des ménages mais elle continueraprobablement de considérer que les pressions inflationnistes d’originedomestique sont négligeables.Nous conservons une opinion bearish sur les Treasuries, opinion que nousréévaluerons en la réajustant - renforçant – après la publication desstatistiques sur l’emploi. Le marché continue de se positionner dans un sensbaissier. En termes de courbe, nous avions tendance à privilégier lesflatteners 5-10ans, mais nous avons récemment changé d’avis dans uneperspective de court terme, la zone 5-10ans ayant désormais atteint un plusbas sur six mois. Au-delà du durcissement de ton de certains responsables dela Fed, les signes d’une croissance auto-entretenue pourraient amener lapartie courte à intégrer une politique monétaire moins conciliante. De quoientraîner un
bear steepening 
d’un bout à l’autre de la courbe ED et despressions à l’aplatissement par la suite.La confiance en zone euro est solide eu égard au flux de mauvaises nouvellesde ces dernières semaines. Aussi les discours de plusieurs responsables dela BCE vont-ils tous dans le même sens : les taux vont être relevés de 25 pb àl’occasion de la réunion du 7 avril. Une telle décision étant déjà intégrée, lemarché va désormais attendre les prochains signaux concernant l’évolutionultérieure de la politique monétaire. M. Trichet conservera probablementtoutes les options ouvertes. Nous tablons pour notre part sur un nouveaurelèvement à 1.50% en juillet.A 2.6 %, l’inflation a dépassé les prévisions. Les projections de la BCE pour lemois de mars étaient trop conservatrices ; elles seront probablement réviséesde nouveau à la hausse en juin, ce qui laisse augurer un nouveauresserrement. La projection de la BCE concernant l’inflation moyenne en 2011se situe à 2.3 %, contre 2.7 % selon nos propres prévisions et les risquesnous semblent de plus orientés à la hausse. Les hypothèses relatives aux prixdu pétrole retenues par le personnel dans ses projections étaient trop faibles :aux environs de USD101pb et USD102pb, respectivement, pour 2011 et2012.Les préoccupations relatives aux effets de second tour en Allemagne sont trèsréelles. Le chômage a enregistré une baisse bien plus nette que prévu enmars (55k) après avoir déjà reculé de 54k en février. Le taux de chômage, à7.1 % en mars, est le plus bas depuis le début des années 1990 et se situebien en dessous du NAIRU (environ 8% selon l’OCDE). Comme l’indiquent lesenquêtes de conjoncture, la pénurie de main-d’œuvre a atteint des niveauxexceptionnellement élevés dans le secteur manufacturier, laissant entrevoir une tendance à la hausse des salaires.Pour ce qui est des emprunts d’Etat européens, sauf déception majeure, leschiffres US devraient renforcer le biais bearish qui prévaut en ce moment. Lesemprunts d’Etat du noyau dur ont offert une certaine résistance. Ils ontbénéficié du rallongement des durations en fin de mois et de conditionsfavorables concernant l’offre. Ce ne sera plus le cas la semaine prochaine. Deplus, la perspective d’un relèvement des taux par la BCE (le premier depuis33 mois) ne peut que renforcer les pressions de vente. En termes de courbe,
Poursuite du biais bearishpour les emprunts d’Etat européens du noyau dur Tous les regards seront tournés vers la BCE lasemaine prochaineLes statistiques US vont probablement donner leton à court termeRisque asymétrique sur lesTreasuries
2
 
 
Cyril Beuzit 31 March 2011Market Mover www.GlobalMarkets.bnpparibas.com
 
la directionnalité qui a prévalu lors de la dernière correction pourraits’essouffler, avec le renforcement des pressions à la hausse sur les tauxcourts (courbe ED, BCE...). Les spreads d’ASW recèlent une marged’élargissement sur les marchés obligataires de même que les spreadsOIS/BOR sur la partie courte.Au Royaume-Uni, les chiffres publiés au cours de la semaine écouléeviennent confirmer la possibilité d’un relèvement des taux lors de la réuniondu CPM de mai. La confiance des ménages, quoique faible, n’a pas poursuivison repli en mars en dépit des mauvaises nouvelles en provenance du Japon.Certes, des chiffres moins défavorables ne sauraient justifier en soi unrelèvement des taux d’intérêt, mais ils constituent néanmoins une hypothèquemoins lourde qu’auparavant. Au vu de l’évolution de la situation depuis ledernier Rapport sur l’inflation, nous tablons sur une révision à la hausse desprojections d’inflation de la BoE, ce qui militerait en faveur d’un relèvementdes taux. L’indicateur CIPS sur les services à paraître mardi prochain sera àcet égard crucial – en cas de mauvaise nouvelle, la Banque aurait du mal àdonner un tour de vis dès la réunion du mois de mai.Les JGB ont consolidé vers la fin de l’année fiscale, la courbe du JGBaffichant un biais à la pentification. Il faudra plus de quelques semaines pour que la situation se stabilise dans la centrale de Fukushima, dont les réacteursont été endommagés. Il y a donc, selon notre analyse, peu de chances queles incertitudes sur ce plan soient levées au début de la nouvelle annéefiscale. Lorsque les données à venir confirmeront l’aggravation de la situationéconomique, on observera un écrasement de la courbe de la partie courtevers les échéances plus éloignées. Nous conservons une opinion positive sur l’ensemble de la courbe au moins jusqu’aux vacances de la Golden Week .Sur les marchés des changes, au-delà d’un quelconque impact durable sur ledollar des statistiques d’emploi US à paraître vendredi – et des effetspotentiellement positifs sur la remontée des rendements US, observéerécemment, qui avait elle-même contribué à freiner la dépréciation du billetvert – la décision de la BCE la semaine prochaine jouera un rôle décisif pour l’évolution de l’euro à court terme. La bonne orientation de l’euro d’ici à laréunion et la cohérence du discours de la BCE plaident en faveur d’unpositionnement de type ‘vendre les faits’ en réponse à la mise en place ducycle de resserrement. Cependant, le soutien sans relâche apporté àl’EURUSD par les gestionnaires de réserves au plan international – qu’ils’agisse des autorités monétaires asiatiques ou des exportateurs de pétrolesurfant sur la vague d’un baril à 100 USD+ - laisse penser que les replisresteront peu significatifs.Nous tablons sur la poursuite de la dynamique à l’origine du rétablissementdes opérations de portage en yen, qui a amené l’USDJPY à franchir aisémentses plus hauts du 18 mars, lors de l’intervention concertée du G7, et lesparités du yen à se retourner à la hausse. Le début de la nouvelle annéefiscale au Japon et la tendance saisonnière du yen à fléchir dans la premièrequinzaine d’avril viennent corroborer ce point de vue. Les données sur les fluxde portefeuilles japonais montrent que les rapatriements de fonds suite autremblement de terre ne représentent guère une menace.Les conditions de liquidité mondiales continuent de soutenir la demande pour les matières premières/opérations de portage, mais la dynamique baissière dudollar pourrait commencer à ralentir car les marchés semblent désormais plusconfiants à l’égard de la fin prochaine du deuxième programme de détentequantitative mis en place par la Fed. Nous pensons par conséquent que lapoursuite du raffermissement des devises matières premières s’exprimeramieux par le biais des parités du JPY qu’en prenant des positions courtes entermes absolus sur l’USD.
La BoE emboîteraprobablement le pas à laBCE en mai Les JGB rester bienorientés à court termePoursuite duraffermissement desdevises liées aux matièrespremières, fléchissement du yenL’EUR devrait rester fermed’ici à la réunion de la BCE 
3

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->