Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword or section
Like this
2Activity
P. 1
DURIcours0102

DURIcours0102

Ratings: (0)|Views: 98 |Likes:
Published by HeIsMyGoal

More info:

Published by: HeIsMyGoal on Apr 17, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/17/2012

pdf

text

original

 
DURI : IUT de Troyes
Chapitre 1 : Généralités sur les systèmes d'exploitation
Les deux premiers paragraphes de la partie cours de ce chapitre sont pratiquement tirées mot pourmot du cours système de D.Revuz (chapitre 1) (http ://massena.univ-mlv.fr/dr/NCS) ou disponible àpartir du serveur Spédago : http ://athena.alcyonis.fr/cgi-bin/w3-msql/spd/cours.html
I) Historique(194555)
L'ENIAC soit 20000 tubes à vide, fait 20 tonnes et occupe 160 m
2
.Chaque Calculateur est unique et une équipe travaille à la fois à la fabrication, la programmation, lamaintenance et l'utilisation.Ce sont des machines sans mémoire, exécutant un seul programme à la fois. Le chargement desprogrammes et des données se fait au mieux avec des cartes ou des bandes perforées.Durant cette période de nombreuses tâches sont automatisées, chargement, assemblage, édition deliens (avec des bibliothèques).Plus tard sont développés les compilateurs permettant d'utiliser des langages de plus haut niveau.
2°) Transistors et traitement par lots 195565
Invention de la mémoire (assemblage)
à
Fabrication industrielle, commercialisation de machines.Une séance type de programmation :
écriture sur cartes [programmeur]
chargement des cartes compilateur [opérateur]
chargement des cartes du programme
création du code intermédiaire
chargement des cartes de l'assembleur
création du code en langage machine
exécution du programmeun problème : à chaque erreur réalisation d'un dump (listing de limage mémoire) pour leprogrammeur, qui n'est pas sur place pour réaliser une correction à chaud (pas de périphériquesinteractifs trop coûteux).Solutions :
le traitement par lots (batch proccessing) pour regrouper et exécuter par groupes les travauxsimilaires
le moniteur résident qui enchaîne automatiquement les travaux, un nouveau type de cartes estintroduit, qui donne des instructions à réaliser par le moniteur, (charger, exécuter, etc.).Ce moniteur résidant est l'ancêtre des systèmes d'exploitation, (la mémoire qui est apparue avec lestransistors est découpée en deux zones : moniteur, utilisateur).La différence de vitesse entre les E/S et l'unité centrale (UC) devient flagrante : les périphériquessont alors dotés de circuits autonomes leur permettant de faire certains traitements sans le secoursde l'UC. Ces circuits sont parfois des ordinateurs plus petits dont le coût du temps de calcul est plusfaible est ont été introduits en 1960.Viennent ensuite les entrées-sorties tamponnées : le superviseur d'entrées-sorties assure la lecturedes cartes dans une zone dédiée de mémoire centrale, avant que le programme n'en aiteffectivement besoin. De même lorsque le programme demande une impression celle-ci estremplacée par une recopie dans une zone dédiée de la mémoire centrale. C'est le superviseur quiassurera l'impression du contenu de cette zone ultérieurement.
3°) VLSI et Multiprogrammation 196580
Circuits intégrés
à
moindre coût de fabrication
à
évolution rapide des modèles
à
vente auxentreprises.IBM lance l'idée d'un système unique adapté à plusieurs machines: OS/360.Arrivée des disques magnétiques. Apparaît le principe de multiprogrammation, les entréessorties surdisque étant effectuées de façon asynchrone avec des calculs sur l'unité centrale (parallélisation).Multiprogrammation : plusieurs programmes sont en même temps en mémoire et sur le disque, si leprogramme en cours d'exécution demande une opération d'entréesortie alors un autre programmeest exécuté pendant que se déroule l'opération. Cette multiprogrammation nécessite le renforcement1 /101 S. Moutou & G. Millon : Cours
 
DURI : IUT de Troyes
de certains mécanismes : protection des données et programmes, contrôle des accès aux ressources,mécanisme d'interruption.Contrôle des procédés (1965) puis le temps partagé : un ordinateur et plusieurs terminaux.
4°) UNIX
1969 Ken Thompson, Dennis Ritchie1971 + Brian Kernighan1973 C1984 100000 cpu /UNIX1993 UNIX est le système de référenceAvec de nombreux standards AES, SVID2, XPG2, XPG3, XPG4, POSIX.1 OSF et des innovationscomme :les micronoyaux, MACH, CHORUS, MASIXDes copies : Windows NT par exemple ...Le succès d'UNIX sans doute parce que :
Écrit dans un langage de haut niveau : C (C++, Objective C) ;
une interface simple et puissante : les shells, qui fournissent des services de haut niveau ;
Des primitives puissantes qui permettent de simplifier l'écriture des programmes ;
Un système de fichier hiérarchique qui permet une maintenance simple et une implémentationefficace ;
Un format générique pour les fichiers, le flot d'octets qui simplifie l'écriture des programmes ;
Il fournit une interface simple aux périphériques ;
Il est multiutilisateurs et multitâches ;
Il cache complètement l'architecture de la machine à l'utilisateur.
5°) Des points forts
Système né dans le monde de la recherche (intégration de concepts avancés)
Diffusion ouverte (accès aux sources)
Langage (de haut niveau ) compilation séparée, conditionnelle, paramétrage, précompilation
Enrichissement constant
Ouverture (paramétrabilité du poste de travail)
Souplesse des entrées/sorties (uniformité)
Facilités de communication intersystèmes
Communautés d'utilisateurs (/etc/groups)
Langages de commandes (flexibles et puissants)
Aspect multiutilisateurs connections de tout type de terminal, bibliothèques, etc
Parallélismemultitâches : ''scheduling'' par tâchecommunication entre tâchesmultiprocesseurs
Interface système/applications (appels système, bibliothèque)
le système de gestion de fichiers (hiérarchie)
Interfaces graphiques normées : X11.
6°) Des points faibles
Sécurité (pire encore en réseau ) Amélioration avec les A.C.L.
Fragilité du S.G.F. pertes de fichiers possible en cas de crash
Gestion et rattrapage des interruptions pas de temps réel (Q.N.X.).
Mécanisme de création de processus lourd Amélioration avec les threads.
Une édition de liens statique Amélioration avec les librairies partagées.
Rattrapage d'erreur du compilateur C standard peu aisé !
Coût en ressources
Gestion
à
verrous sur fichiers
II) Structure générale des systèmes d'exploitation
Un système d'exploitation est un programme qui sert d'interface entre un utilisateur et un ordinateur.Un système d'exploitation est un ensemble de procédures manuelles et automatiques qui permet à un2 /101 S. Moutou & G. Millon : Cours
 
DURI : IUT de Troyes
user 2user 3user Nuser 1
Utilisateurs
...compilateuréditeureuxBase de ...
Applications
 
MatérielSystème d'exploitation
Fig. 1.1 -- Vue générale du systèmegroupe d'utilisateurs de partager efficacement un ordinateur. Brinch Hansen. Il est plus facile dedéfinir un système d'exploitation par ce qu'il fait que par ce qu'il est. J.L. Peterson.Un système d'exploitation est un ensemble de procédures cohérentes qui a pour but de gérer lapénurie de ressources. Jl. Stehlé P. Hochard.Quelques systèmes :- le batch Le traitement par lot (disparus).- interactifs Pour les utilisateurs (ce cher UNIX).- temps réels Pour manipuler des situations physiques par des périphériques (OS9 un petit frère futéd'UNIX).- distribués UNIX?, les micros noyaux? l'avenir?- moniteurs transactionnels Ce sont des applications qui manipulent des objets à tâches multiplescomme les comptes dans une banque, des réservations, etc- SE orientés objets Micro Noyaux.
1°) Les couches fonctionnelles
Couches fonctionnelles :
Programmes utilisateurs
Programmes d'application éditeurs/tableurs/BD/CAO
Programmes système assembleurs/compilateurs/éditeurs de liens/chargeurs
système d'exploitation
langage machine
microprogramme
machines physiques
 
utilisateurHarwareKernelmakelsccviawkSHELLApplicationsutilisateurutilisateur
Fig. 1.2 -- Point de vue utilisateur
2°) L'architecture du système
3 /101 S. Moutou & G. Millon : Cours

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->